dimanche 22 mars 2009

La journée du macaron...de Pierre Hermé


Versione italiana più giù

Vendredi 20 mars, comme la plupart d'entre vous le savent, depuis quatre ans, c'est la journée du Macaron! A l'initiative de Pierre Hermé, cette journée est consacrée au macaron et au soutien de la recherche sur les maladies orphelines.

Le principe est simple: dans les boutiques de Pierre Hermé et chez les pâtissiers appartenant à l'association Relais et desserts (pas seulement en France d'ailleurs), trois macarons au choix sont offerts en échange d'une donation.

Pour la première fois, depuis que j'habite Paris, j'ai voulu aller voir et déguster les macarons de Pierre Hermé. J'ai déjà goûté plusieurs de ses pâtisseries, acheté ses livres, faits ses macarons (délicieux, d'ailleurs je vous en reparlerai)...mais je n'avais pas encore eu le plaisir de croquer dans l'original (je sais, honte à moi!).

Une fois dans sa nouvelle boutique (rue Cambon), et la liste des types de macarons à la main, très difficile de faire son choix: classique, chocolat, goût inédits ou improbables...

Vu ma curiosité, j'ai craqué sur quelques macarons bizarres qui sont devenus des grands classiques (mais je n'ai pas osé foie gras-chocolat ou wasabi-pamplemousse).

Alors, petites observations personnelles.

En général, la coque est parfaite: croustillante, goûteuse et fondante à la fois. L'aspect est magnifique, de petits bijoux gourmands. La ganache est généreuse, crèmeuse et l'on sent vraiment le goût du chocolat de qualité.

En ce qui concerne mes choix:

1. Ispahan (ganache chocolat blanc litchies, rose et compote de framboises): délicieux, saveur douce (tres "ronde"). Correspond aux attentes. De toute façon j'adore cette association de saveurs.
2. Jasmin (ganache chocolat blanc au jasmin): probablement celui qui m'a le plus déçue. Moi qui adore les fleurs, je n'ai pas senti le jasmin mais seulement le chocolat blanc. Pourtant, c'est le premier macaron que j'ai goûté. Je pense, en tous cas, qu'il est très difficile de faire ressortir le jasmin (ce qui me donne envie de faire des essais d'ailleurs).
3. Arabesque (crème à l'abricot, praliné croustillant à la pistache): très très bon. L'on sent la fraîcheur du fruit et le goût de la pistache. Vraiment réussi.
4. Sarah (ganache marrons, crème au thé vert matcha): bon, mais sans plus. Je m'attendais à quelquechose de plus étonnant alors que l'on sent séparemment la douceur du marron et la pointe amère du thé matcha.
5. Truffe blanche et noisette (ganache chocolat blanc à la truffe blanche, éclats de noisettes): j'ai vraiment aimé (bon, il faut aimer la truffe, cela va sans dire). L'on sent au début le bon goût de noisette et la douceur du chocolat, pour finir avec un parfum de truffe qui persiste en bouche. C'est vrai que c'est spécial (mon mari a fait remarquer qu'il avait l'impression de manger un risotto à la truffe, ce qui n'est pas un compliment). De plus, c'est vraiment un hommage au Piémont, à ses noisettes et à sa truffe blanche d'Alba.
6. Macaron à l'huile d'olive: là aussi, les sensations sont étonnantes, il reste un goût onctueux et très parfumé en bouche que j'aime énormément. Je pense qu'il est impératif d'utiliser de l'excellente huile d'olive.
L'on peut dire qu'avec ces deux derniers macarons Pierre Hermé s'approprie du domaine du salé et de produits italiens, méditerranéens, pour les exalter dans le sucré.
Voilà, et vous, qu'avez-vous goûté? Quelles ont été vos impressions?


Informazione di servizio (cosi' vi potete organizzare con un anno di anticipo!): per i golosi, curiosi o temerari, il 20 marzo in Francia è la giornata del Macaron!

Da quattro anni, su iniziativa di Pierre Hermé, GRANDE pasticciere francese, che ha coinvolto altri pasticcieri iscritti all'associazione Relais et Desserts, tre macarons a scelta sono offerti in diverse boutiques francesi (e non solo) in cambio di una donazione per la Federazione di Ricerca per le malattie infantili.

Trovo l'idea geniale sia dal punto di vista etico che del marketing (si crea l'evento su un prodotto, publicità delle pasticcerie). Ed io, naturalmente, ho approfittato di questa generosità.
Pierre Hermé, penso non abbia bisogno di presentazioni, rimando comunque al bel post (e commenti) di Sigrid.
Per quanto riguarda il macaron, che probabilmente molti di voi conoscono, si tratta -per essere riduttivi- di un biscotto a base di mandorle, albume e zucchero (un po' come un amaretto o biscotto di mandorle siciliano). I parigini l'ho hanno poi raffinato, farcito con creme e gli hanno dato un look da gioiellino (ed un prezzo conseguente). Sembrerebbe oramai che il suo fascino stia oltrepassando i confini europei (Giappone, Stati Uniti...).

Io l'ho scoperto anni fà tramite i miei parenti parigini, letteralmente impazziti per questa "dolcezza".

Ecco il resoconto dei miei assaggi.
Innanzitutto, penso che i macarons di Hermé siano tra i migliori che io abbia mai assaggiato, croccanti e morbidi allo stesso tempo, farciti abbondantemente con ottima crema.
1. Ispahan (crema cioccolato bianco, lichtis, rosa e composta di lamponi): delizioso, dolce, profumato, sapore "tondo". L'associazione di questi tre ingredienti è ormai diventato un classico. 2. Jasmin (crema cioccolato bianco al gelsomino): deludente, non si sente il profumo del gelsomino. Penso sia difficile esaltare questo profumo delicato.
3. Arabesque (crema all'albicocca, cuore croccante al pistacchio): veramente ottimo. L'acidulo del frutto si sposa benissimo con il pistacchio.
4. Sarah (crema cioccolato bianco e marroni, crema tè verde matcha): buono ma mi aspettavo qualcosa di più sorprendente. Si sentono separatamente il dolce del marrone e la punta amara del tè.
5. Truffe blanche et noisette (crema cioccolato bianco al tartufo bianco, nocciole tostate): a me è piaciuto tantissimo (non a tutti), si sente in un primo momento il croccante della nocciola e la dolcezza della crema, infine il gusto del tartufo (che adoro). E poi, cosi' Hermé ha onorato (ehm storpiato ;) due prodotti piemontesi per eccellenza: la nocciola ed il tartufo bianco d'Alba.
6. Macaron à l'huile d'olive (olio d'oliva): buono buono. Sensazione sorprendentemente piacevole "grassa" e profumata. Ancora un omaggio ai nostri prodotti.
Un giorno vi raccontero' le avventure macaronesche (anche con la ricetta di Hermé che vi daro') nella mia cucina. Volete un morso virtuale?

1 commentaire:

  1. C'était encore une belle journée gourmande en 2010 ! Vivement l'édition 2011 ! Mais je n'attendrai pas pour y retourner...
    Bises

    RépondreSupprimer