lundi 5 décembre 2011

Légumes et fruits oubliés : gagnez 2 livres !


Versione italiana più giù

Les légumes, les fruits et moi c'est une grande histoire d'amour depuis toujours. Il ne peuvent jamais manquer et je crois que je pourrais presque me nourrir que de ça (et de pâtes...je plaisante ;-)

Les légumes et les fruits oubliés...je les connais moins et pas depuis toujours. En même temps, il sont familiers à d'autres générations plus anciennes quand le rapport avec la nature était plus proche et on rencontrait une plus grande variété de légumes. Aujourd'hui, heureusement, on redécouvre leur vertus, leur beauté et leur goût.
Salsifis, radis noir, rutabaga, vitelottes, carottes, courge butternut, topinambour, cardon mais aussi ortie, pissenlit, cédrat, bigarade, coing, physalis...ça vous dit quelque chose n'est-ce pas ? C'est eux les anciens ou les oubliés !

Quand j'ai lu le dernier livre de Bérangère Abraham avec les photo de Valérie Lhomme,  Légumes et fruits oubliés (aux éditions Larousse), j'ai eu un coup de coeur. Un livre harmonieux, très végétal avec des photos naturelles et 80 belles recettes simples qui mettent en avant ces fameux produits.
En plus je le trouve frais tout en étant instructif : l'auteure nous présente les héros du livre, nous explique leur origine, leur aspect, leur goût. Elle nous invite vraiment à nous plonger dans ce monde coloré et varié.

C'est donc avec grand plaisir qu'aujourd'hui (merci Larousse Cuisine) je peux vous faire gagner deux ouvrages (en tout, parmi italiens et les français ;-).

Il suffit de me laisser un commentaire en m'indiquant quel est le premier légume ou fruit oublié que vous avez découvert et comment vous aimez le déguster.
Vous avez jusqu'à mercredi 7 décembre à minuit.
Je tirerai ensuite au sort deux d'entre vous et vous demanderai dans ce cas de m'envoyer votre adresse.
Les commentaires sont libres (j'excluerai uniquement ceux qui sont anonymes non signés).

Je suis très curieuse de vous lire et bonne chance à tous !

Versione italiana

Sono innamorata della frutta e verdura da sempre (deve essere una cosa ereditaria perché i miei e in particolare mio padre sono anche degli appassionati) potrei quasi nutrirmi solo di loro (e di pasta...scherzo eh ;-)

Ultimamente stanno tornando in voga (meno male) le verdure e la frutta più antichi, dimenticati, come il topinambur, la scorzonera, alcuni tipi di carote o di patate ma anche le ortiche, le mele cotogne, il basilico viola (non ridete), il cedro... Insomma tutti vegetali che sicuramente le nostre nonne più a contatto con la natura e in un mondo meno uniformizzato, conoscevano.

In Francia è uscito un libro sull'argomento: Légumes et fruits oubliés di Bérangère Abraham con le foto di Valérie Lhomme. Un libro molto vegetale, armonioso, con foto naturali su carta riciclata (il che, ammetto, le sbiadisce un po' ma ci si abitua ;-) e soprattutto pieno di spiegazioni, ricette semplici che esaltano queste verdure o la frutta. Insomma, bello bello.

E oggi, sopresina, posso farvene vincere 2 (in tutto, tra i francesi e gli italiani). Grazie Larousse.
Basterà lasciarmi un commento indicandomi quali verdure o frutta antichi conoscete o avete scoperto e come vi piace mangiarli.
Avete fino a mercoledì 7 dicembre a mezzanotte.
Tirerò a sorte tra tutti i commenti (non anonimi please), poi vi chiederò di mandarmi il vostro indirizzo.

Sono curiosa di leggervi e in bocca al lupo a tutti !

131 commentaires:

  1. Je crois que les topinambours sont les premiers - malheureusement, si je leur ai donné leur chance plusieurs fois en soupe ou en purée, je ne peux pas dire que j'aime les déguster!
    S'il faut quelque chose de positif, les cardons en gratin, les orties en soupe (avec du bon bouillon de poulet, miam), les pissenlits en confiture, et les coings dont je ne listerai pas toute l'utilisation que j'en fais... tout cela est si bon!
    Je serais curieuse de savoir si les italiens ont la meme notion que nous des "légumes et fruits oubliés"?

    RépondreSupprimer
  2. Ton billet m'a de suite tapé DANS l'oeil ! Je suis en pleine découverte de légumes oublies notamment.
    J'ai d'ailleurs publie une recette de veloute au rutabaga la semaine dernière et vient de gouter ce midi des panais rôtis au four ... Pour les fruits, je redécouvre le kaki, le coing aussi que j'ai connu avec les gelées faites par ma Gd-Mere mais c'est tout pour l'instant.
    Le livre que tu proposes m'intrigue depuis qq temps et je crois bien le mettre sur ma liste du Pere Noel très vite ;)
    PS : legumes, fruits et pates ... Hum ... j't'inviterai bien, j'ai les memes gouts ;) Bises gourmandes et bonne semaine a toi.

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour !
    Nous avons redécouvert les coings en gelée à tartiner sur du bon pain beurré (!), les patissons farcis comme des tomates (les enfants adorent), les panais en velouté, les rutabagas et potimarron en potage, topinambours tièdes avec une suace moutarde ... et les choux raves râpés en salade ! J'adore ces légumes que je peux également cuisiner en mélange, juste rotis au four (huile d'olive + vinaigre balsamique + sirop d'agave) pour accompagner une viande ...

    bonne journée !

    Isabelle

    RépondreSupprimer
  4. Le premier ce sont les panais, car is n'ont jamais été oubliés en Angleterre, où je les ai découverts dans mon adolescence. Trouver le nom français à l'époque c'est révélé assez difficile: ça m'a pris plusieurs années.
    Je les aime rôtis au four avec un léger glacis veau/café. Ou en purée avec un rien de vanille.

    RépondreSupprimer
  5. C'est un superbe ouvrage, je n'en ai pas encore de la sorte alors je participe avec grand plaisir... le premier légume oublié que j'ai cuisiné était un potimarron, que j'avais cuisiné en velouté, un soir en rentrant du lycée il y a quelques années... La chose trônait sur le plan de travail et j'ai eu envie de m'y attaquer ! Et j'ai bien fait car depuis il est en tête de mon top3 des légumes que je préfère: potimarron, panais et haricots verts !
    Bises, passe un bon lundi !
    Delphine :)

    RépondreSupprimer
  6. Le premier a été le pâtisson, découverte en récoltant des légumes dans une ferme, nous l'avons fait dans une sauteuse, un vrai régal.
    Depuis nous avons essayé le panais et les carottes violettes ou bicolores ou blanches. Le panais nous le faisons en purée, la carotte violettes qui a donné un faux air de bourguignon à un sauté de bœuf... Nous aimons beaucoup et donc découvrir encore de nouveaux légumes et de nouvelles recettes serait vraiment sympa. Bonne journée canelé

    RépondreSupprimer
  7. Il Broccolo Fiolaro di Creazzo (VI) ha numerose proprieà nutritive. Sfrutta le sosenze del terreno della zona di tipo limoso-sabbioso e calcare.
    Il broccolo fiolaro di Creazzo si chiama fiolaro per la presenza di germogli (fioi, appunto in dialetto veneto i figli). Vi sono molte ricette per prepararlo (comresi gnocchi strepitori) su un libro tematico dedicato a questo ortaggio di Terraferma Edizioni.
    Elena
    elena.fabbris@me.com

    RépondreSupprimer
  8. Pour moi ce sont les topinambours : revenus à la poêle dans de la graisse de canard, même les filles adorent ça ! J'en ai mis aussi dans la soupe et ça lui donne un délicieux goût de noisette. Côté sucré, j'ai découvert le kaki tout récemment sur le marché de Turin. Délicieux tel quel, fendu tant il était mûr et sucré ! Et j'en ai fait une délicieuse confiture aussi.
    Agnès06

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour

    Je réponds à cette question en deux parties, la première représente l'époque où j'ai vécu au Brésil, jusqu'à 2007, la deuxième en France, de 2007 jusqu'à présent.

    Nous n'avons pas les mêmes légumes au Brésil et en France, surtout dans la région tropicale où j'ai vécu.
    La carotte là bas n'est pas du tout un légume oublié. Je me souviens de la consommer depuis toujours en velouté avec pomme de terre et chayotte, les légumes cuits dans un bouillon de viande ou de poulet (c'était la seule façon trouvée par ma mère de me faire manger des légumes quand j'étais petite), ou bien crue, râpée ou coupée en petits morceaux quand j'étais plus grande. Elle est utilisée aussi dans un plat équivalent au "pot au feu" français, où on fait cuire des légumes (pommes de terre, carottes, chayottes, potiron, mais, haricots verts, gombos et bien d'autres que je ne saurai pas traduire) avec de la viande et des os à moelle.
    Pour la courge, j'ai du mal à faire la différence avec le potiron. Celui-ci est largement utilisé au Brésil, pour faire plusieurs plat typiques, comme pour le Quibebe l'occasion de Pâques (espèce de purée de potiron au lait de coco), ou alors Camarão na Moranga (sauté de crevettes servi dans une citrouille, préalablement cuite au four).
    Le coing est utilisé au Brésil pour faire de la confiture et de la pâte sucrée (marmelada). On peut utiliser plein d'autres fruits, comme la banane, la goyave et le cajou (de la noix de cajou).

    Pour la deuxième partie de ma réponse, ma vie en France, j'ai eu le plaisir de gouter des vitelottes en purée lors d'un repas avec des amis.
    J'ai gouté les blettes (en gratin) et de la courge en purée ou en gratin (j'ai vraiment adoré).
    Les légumes comme salsifis, rutabaga, topinambour, cardon, je n'ai jamais gouté, il parait qu'ils ont été vraiment oubliés par ici.

    Merci pour ton blog, j'ai le plaisir de venir piocher dans les recettes, mais ce mon premier commentaire.

    Bonne journée!

    RépondreSupprimer
  10. bonjour,
    j'aime les crosnes car ils ont une forme bizarre, il est un peu difficile de les éplucher mais finalement c'est très bon, je les fais cuire à la poêle avec un peu de beurre et de la fleur de sel à la fin !

    RépondreSupprimer
  11. Un livre qui doit être intéressant!

    Depuis ma plus tendre enfance, je mange ce genre de lögume, mais je dirais que les topinambours furent une découverte merveilleuse.

    Bises,

    Rosa

    RépondreSupprimer
  12. Volevo dire subito: "Oh questo bellissimo e so perfetto la verdura!" ... ma dopo di un attimo di pensiero ... non so esattamente che cosa in preciso conosco benissimo?

    RépondreSupprimer
  13. Les légumes oubliés ont toujours leur place dans ma cuisine: le premier découvert? le topinambour, en purée tout simplement avec un petit morceau de beurre...

    RépondreSupprimer
  14. Bonjour,
    Je rêve de ce livre alors je tente ma chance...
    Ma première et plus grande découverte d'un légume oublié a été le cerfeuil tubéreux. J'aime beaucoup ce légume. Je le cuisine dans un blanc et ensuite je le glace avec un peu de beurre au moment de servir. Ce petit gout de chataigne... un délice...
    Isaparis

    RépondreSupprimer
  15. bonjour,
    les pommes de terre vitelottes, et souvent en purée pour le look autant que le gout
    bonne journée

    RépondreSupprimer
  16. Les salsifis (que je n'apprécie pas particulièrement), les radis noirs et les carottes ont toujours fait parti de mon alimentation. Le coin me rappelle mon enfance puisque ma grand-mère en avait des arbres dans son jardin. Par contre, ce n'est qu'en devenant adulte et en cuisinant moi-même que j'ai découvert l'ortie, le pissenlit, la courge butternut, le rutabaga, le topinambour, les vitelottes, la physalis, etc. J'adore la découverte culinaire alors je ne m'en prive pas.
    L'ortie est l'oublié que j'aime le plus. D'abord c'est une plante qui pousse partout, on peut s'en procurer facilement. Ensuite, c'est une bombe de nutriments alliée de la santé. Je l'aime sous toutes les formes : frais cuit dans des tartes ou des soupes, frais cru dans des smoothies avec des fruits, séché en tisane à boire ou comme base de shampoing...
    En tout cas merci pour ce petit concours qui met en valeur ces jolis légumes !

    RépondreSupprimer
  17. Pour moi aussi, le premier légume ancien, ou oublié, que j'ai cuisiné fut le topinambour. Cuit à l'eau avec la peau, puis pelé, tranché et poêlé avec une persillade, ce fut une heureuse découverte ! Sa saveur rappelant le cœur d'artichaut m'a tout de suite séduite, et aujourd'hui je le cuisine de multiples façons.

    RépondreSupprimer
  18. Cara Edda, se la sorte non sarà dalla mia parte, lo sarà sicuramente Babbo Natale!!! Troopppo bello questo libro!
    NOn ti racconto però dei miei futti antichi, ma di quelli mangiati da CHiara.
    Sì perchè ieri, con grande orgoglio la mia piccola si è sparata la sua prima pappa con batata (patata dolce bianca) e sedano rapa.
    Non male come inizio, no?
    Un abbraccio gigante!

    RépondreSupprimer
  19. il mio è un ricordo da bambina e credo che questo frutto, simile a una piccola mela, ma proprio piccola, si chiamasse azzeruolo! Ne ricordo ancora il gusto, un po' acidulo ma gradevole e di consistenza croccante! sono passati 30 anni e non ho più avuto modo di mangiarlo, ma ancora lo ricordo benissimo!
    grazie per avermi fatto fare questo viaggio nel passato...!
    elisa

    RépondreSupprimer
  20. le panais! et maintenant je l'adore! En purée avec des pommes, de la cannelle et de la coriandre, une soupe comme sur les marchés anglais.

    RépondreSupprimer
  21. Allora, vediamo... le giuggiole, che sono una sorta di piccole ciliegie piuttosto dure e si mangiano così, al naturale; poi le vitalbe, che adoro lessate e ripassate in padella con la pancetta e servite con pecorino fresco; le cime delle zucchine valgono? Beh, non tutti sanno che si possono mangiare e che sono anche più buone della zucchina stessa, lessate e condite con un filo d'olio... E poi non so, ci sono tante erbe, come il finocchietto, i radicchi di campo, le cicoriette o frutta come le cotogne e l'uva fragola che io do per scontate, ma che magari per i più sono "strane"...

    RépondreSupprimer
  22. che bello leggere tutti i commenti perchè scopri anche cose nuove...tra le verdure sicuramente i topinambour mi piace farli in tantissimi modi, oggi per esempio ho postato una ricetta.anche se con l'acciuga è la morte sua.per lla frutta sicuramente l'uva fragola perchè mi ricorda i vigneti del nonno!

    RépondreSupprimer
  23. Je crois que c'était en 2005, chez Pétrelle (rue Pétrelle dans le 9è), les panais. Il y avait des cagettes de légumes sur les banquettes du restaurant, des bougies partout et la jolie Audrey Tautou à l'autre bout du restaurant. Une soirée vraiment magique, durant laquelle j'ai donc découvert le panais, mais aussi redécouvert les navets et les radis noirs.

    Depuis j'ai fondu pour les carottes sanguines chez Racines ;-)

    RépondreSupprimer
  24. Bonjour Edda. Intéressant cet article merci beaucoup.
    Alors moi c'est le pissenlit...J'aime la Cramaillotte (confiture de FLEURS de pissenlits)J'en ai à foison dans mes prés en saison et que du bonheur de faire cette belle confiture (R7 de ma région et très aimée) Méconnue bien souvent par le public! Sur une tartine de campagne grillée que du bonheur pour le petit déjeuner et même les gâteaux:-) Belle journée pour vous et tous

    RépondreSupprimer
  25. Ciao Edda, avendo vissuto in Grecia, ho scoperto che lì si mangia spesso come "verdura cotta" in accompagnamento al pesce fritto a cui bene si sposa per il suo sapore un poco acidulo quella che noi chiamiamo erba porcellana: cresce spontaneamente e pure come infestante e non è altro che un tipo di portulaca, completamente commestibile, sia cruda che cotta!!! Gratis e buona, anche come verdura da minestrone! Basta digitare erba porcellana su google...e la riconoscerai sicuramente! Piu' povera di così...
    Complimenti come sempre, ti seguo anche se silenziosamente, con costante assiduità!!
    Baci, Monica

    RépondreSupprimer
  26. qui vicino sull'appennino romagnolo c'è anche una festa dedicata ai frutti dimenticati. Io ho riscoperto le pere volpine, molto piccole e saporite, tradizionalmente si cuociono nel vino rosso, io ho preparato tortini al cioccolato e tarte tatin.
    Baci!
    Francesca

    RépondreSupprimer
  27. Un blog que j'ai découvert depuis peu. Il me convient car le voyage et la cuisine. C'est tout ce que j'aime.
    Au plaisir de partager tes articles sur ma page facebook.

    Grégory

    RépondreSupprimer
  28. Da quando sono a dieta mangio tanta frutta e verdura...scoprirne delle nuove specie sarebbe l'ideale..Baci.
    Sara

    RépondreSupprimer
  29. Cara Edda,
    questo libro è bellissimo, l'ho regalato ma non so per quale motivo non l'ho comprato per me :-S

    La verdura dimenticata che in assoluto preferisco è il topinambour perché pur avendo un gusto delicato ha un suo carattere deciso. Mi piace cotto semplicemente al vapore e poi condito con olio, sale e pepe oppure ridotto in purea e servito con formaggi erborinati o con un'emulsione di olio all'acciuga.

    Incrociamo le dita...
    bonne chance à tous!
    Claudia

    RépondreSupprimer
  30. Anch'io ho riscoperto i topinambour da mangiare con la bagna cauda (tipico piatto piemontese)e tra i frutti antichi le mie preferite sono le pere martin sec che faccio cuocere con zucchero e vino rosso e che d'inverno ti scaldano il cuore.
    Un saluto affettuoso. Piera

    RépondreSupprimer
  31. Le premier légume oublié auquel je me suis attaqué c'est le topinambour. J'en avais tellement entendu parlé (en mal, par ma mère qui en a trop mangé pendant la guerre) que la curiosité m'a poussé à en planter dans mon jardin, sans même savoir quel goût cela pouvait avoir. Rien que par esprit de contradiction diront les mauvaises langues... Et j'adore son goût d'artichaut ! Alors je joue avec plaisir parce que j'aimerais bien en savoir plus sur tous les autres.

    RépondreSupprimer
  32. Les topinambourgs ! En gratin, avec un peu de crème, sel, poivre et au four... Un régal tout simple !

    RépondreSupprimer
  33. Chère Edda,

    À l'époque où je recevais toutes les semaines une caisse de légumes à mon domicile (d'un producteur local), je me rappelle ma tête en découvrant cette espèce de carotte blanche, de taille imposante et qui ne ressemblait en rien à ce que je pouvais connaître. C'était un panais !

    Après m'être renseignée, je décidai de préparer un tajine de légumes d'hiver (panais, carotte, betterave, pommes de terre, céleri rave) aux olives, à la coriandre et aux citrons confits à l'huile que j'avais concoctés quelques mois plus tôt. Mazette que c'était bon !

    Un grand merci pour ton formidable site.
    Mélanie

    RépondreSupprimer
  34. Merci de nous parler de ce livre qui a l’air tellement tentant !

    Panais, blettes, carotte violette, ortie, salsifis, … Je continue à découvrir tous ces légumes qui apportent beaucoup du goût et de la diversité dans notre assiette ! Je les prépare le plus souvent en poêlée, en soupe ou en purée. Je crois que c’est le topinambour qui m’a donné le plus du mal : malgré tous mes essais de l’apprivoiser, je restais persuadée que le mot « fade » a été spécialement inventé pour décrire son goût, et que, quoi que l’on fasse de lui, un topinambour reste un topinambour. J’ai enfin découvert deux manières agréables de l’accommoder : en chips et, une fois découpé en rondelles et bien cuit, à la vinaigrette.

    RépondreSupprimer
  35. Ciao Edda, nemmeno ci fossimo accordate per lanciare un give away lo stesso giorno! Telepatia da foodblogger. Forse la vicinanza geografica ci aiuta ;)
    Partecipo volentieri al tuo give away. Diffdile scegliere ma forse il cavolo rapa e` la mia verdura preferita nella categoria "oublie": lo amo crudo affettato sottile sottile condito con olio, aceto di xeres e pistacchi tritati e sesamo nero, o cotto nelle vellutate di cui lo rendo assoluato protagonista, con giusto una cipolla per arrichiere e un buon olio a crudo per finire.

    RépondreSupprimer
  36. Un livre qui donne bien envie... et pour le 1er légume oublié que j'ai dégusté, il s'agit du radis noir. Je le détestai étant enfant et puis j'ai osé le cuire, ça lui ôte son côté piquant et je l'aime ainsi ! Bises

    RépondreSupprimer
  37. le panais et en velouté grâce à mon ami fidèle thermomix et bien d'autres encore! Mais il reste mon légume fétiche durant tout l'automne
    Bonnes fêtes de fin d'année

    www.chatterie.ch
    chatterie@bluewin.ch

    RépondreSupprimer
  38. Bonjour,

    Le premier légume ancien que j'ai goûté était le navet,
    Très rependu maintenant sur les étales du marché je ne cesse de m'en régaler!
    Version automnal avec des champignons ou des carottes tout aussi bien qu'avec une pointe de miel!

    Les légumes anciens sont une richesse infini que j'aimerais pouvoir exploiter autant que possible, c'est mon plus grand intérêt.

    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  39. Je joue avec le panais, juste préparé en frites au four!

    RépondreSupprimer
  40. C'est en Allemagne que j'ai rencontré ceux qu'on nomme aujourd'hui les légumes oubliés. Il s'agit du chou rave, autrement "Kohlrabi". Je les aime tout simplement coupé en mirepoix et étuvés juste avec un peux de beurre, sel et poivre. Quand ils sont presque cuits, j'ajoute le plumet de jeunes feuilles qui les coiffe, haché menu, un peu de parmesan fraîchement râpé, c'est tout.

    RépondreSupprimer
  41. Oui, on connaît la confiture de fleurs de pissenlit,le radis noir,le salsifis,le topinambour,le chou rave et j'en passe...
    Mais bizarrement mais j'ai découvert le navet cru en salade....c'est très fins,frais, et complet dans les saveurs, je dis même que sans accompagnement je l'aime comme ça : tout cru ;))
    ... Béatrice

    RépondreSupprimer
  42. Bien tentant ce livre avec sa couverture si colorée qui laisse augurer d'un contenu riche en saveurs.
    Mon premier légume oublié c'est le panais que je préfère couper en julienne, à peine cuit au wok avec un zeste de citron et du lait de coco. Depuis j'ai fait la connaissance du chou rave, rapé cru avec un peu de purée de noix de cajou et du jus d'umebosis.
    A bientot
    nakuru

    RépondreSupprimer
  43. anche io adoro frutta e verdura!! questo libro non lo conoscevo!! ci sarà anche in italiano??? baci

    RépondreSupprimer
  44. La melagrana... non l'ho mai amata da bambina ma da quando ho scoperto la spremuta me ne sono innamorata! Merci

    RépondreSupprimer
  45. la frutta e la verdura nn devono mai mancare in casa mia e tar quelle piu antiche è un po dimenticate di sicuro l'ortica e la rucola selvatica sono le mie preferite!!baci,imma

    RépondreSupprimer
  46. Che bello questo libro... adoro scoprire e riscoprire verdure e frutti dimenticati. Ho qualche conoscenza in più sui frutti: azzeruole, giuggiole, mele cotogne, ma ho ancora tanto da imparare sulle verdure... potrebbe essere la volta giusta. Un abbraccio ^ - ^

    RépondreSupprimer
  47. Cela fait déjà quelques années que j'ai découvert ces merveilleux légumes. J'ai démarré par le panais, découverte d'un voyage linguistique à 15 ans en Angleterre (cela fait au moins 20 ans...) et puis le topinambour.
    Raillée par mon père - qui avait connu la guerre - à son propos lorsque j'ai annoncé que je voulais le cuisiner, celui-ci s'est extasié devant mon premier écrasé, arrosé de quelques gouttes d'huile d'olive avec des copeaux de truffe... Un excellent souvenir ;-)))
    FlorenceMKoenig

    RépondreSupprimer
  48. C'est vrai que les légumes oubliés sont tellement bons en général .. Le premier découvert: le topinambour , en purée tout simplement ( et pour les repas de fêtes , une purée de topinambours accompagnée d'un foie gras poelé!!! ) Un pur délice! Merci de nous donner l'occasion de gagner ce livre en ces périodes de fêtes !

    RépondreSupprimer
  49. Ho riscoperto la pastinica, purtroppo non è molto diffusa in Svizzera. Dopo averla cercata a lungo (la mangiavo spesso durante un mio soggiorno in Irlanda) per molti anni l'ho trovata per sbaglio in svizzera francese. Una delizia, buonissima anche semplicemente bollita con le patate! Un'altra scoperta recente sono le carote viola che adoro perché hanno un gusto più intenso rispetto alle carote normali (o forse le carote normali vendute al supermercato non sono di gran qualità)!

    RépondreSupprimer
  50. Topinambour - une grande découverte. Je me rappelle quand ma maman m'a téléphoné pour me demander si je ne savais pas comment en trouver car les biches en raffolent. C'était un rude hiver et elle soignait avec papa les bêtes qui s'approchaient de notre jardin en recherchant de la nourriture. Alors j'en ai trouvé, nous l'avons planté et nous l'avons découvert pour nous. Je souris aujourd'hui quand je repense à cette histoire... je l'adore en vélouté, car il sait se rendre incroyablement velour...

    RépondreSupprimer
  51. Les légumes oubliés et moi, nous sommes très amis. Depuis longtemps puisque, comme Florence, j'ai commencé par le panais. C'était en 1997, l'année de mon bac. J'étais partie une semaine en Angleterre dans une famille anglaise. Les amis m'avaient tellement parlé en mal de la cuisine anglaise que je m'attendais au pire. Il y a eu du pire effectivement, et puis il y a eu le poulet du dimanche... Servi avec du panais rôti. J'ai adoré ! Mais ce n'est que des années plus tard que j'ai réalisé que le "parsnip" n'était pas une variété de carotte, mais bien un légume à part entière ;-)
    Depuis, j'en achète régulièrement, à défaut d'avoir eu un jardin assez grand pour le cultiver (mais cela va changer !!!).
    Mes recettes de prédilection pour le déguster ? Juste cuit à la vapeur douce et dégusté nature. Ou bien sauté avec des oignons et des pommes de terre. Ou bien en frites au four avec des pommes de terre, des carottes ou du céleri. Des recettes assez rustiques finalement.

    RépondreSupprimer
  52. Je culpabilise un peu de laisser un message alors que je suis si discrète habituellement mais le livre est vraiment beau...alors je me lance et dévoile le légume oublié que j'aime terriblement. J'ai nommé le panais, avec un goût inimitable que je déguste en velouté tout simplement. Merci à toi Edda

    RépondreSupprimer
  53. pour moi c'est sur, c'est le topinambour que j'aime en vinaigrette ou encore au gratin avec de la béchamel !!!

    bisous et bon lundi gourmand

    virginie

    RépondreSupprimer
  54. J'aime beaucoup le topinambourg, en velouté ou cuit à l'eau et avec une vinaigrette à l'échalotte
    La courge musquée en compote avec des pommes Chanteclerc et un peu de sirop d'agave

    le panais mis peu de temps avant la fin de la cuisson dans un pot au feu

    Je m'arrête là..

    RépondreSupprimer
  55. Je dirais le panais. Nous l'adorons a la maison.
    Je le prepare en soupe ou roti au four avec des carottes et pommes de terre en accompagnement d'un superbe gigot d'agneau.
    Bon lundi et bonne semaine.

    RépondreSupprimer
  56. Ciao Edda, qui dalle mie parti (Campania) c'è la Mela Limoncella, che attualmente è coltivata solo da pochissimi agricoltori. E' piuttosto caratteristica perchè è molto piccola, sembra una miniatura! E, come accade per tutti i prodotti genuini, la buccia non è liscia e perfetta, ma questo la rende ancora più speciale! Buona giornata e grazie per questa opportunità :-)))

    RépondreSupprimer
  57. Pour moi, le nèfle, qui malheureusement est un fruit encore un peu oublié de nos jours. Je me souviens que j'adorais ça gamin, mais maintenant il est difficile d'en trouver! (Sinon le coing, mais je ne risque pas d'en manquer, j'en planté un cognassier dans mon jardin ;-).

    RépondreSupprimer
  58. Bonjour Edda,
    Merci pour ce concours! En ce qui me concerne, je pense que c'était la courge butternut, pendant un voyage aux Etats-Unis il y a des années de ça pour aller voir ma correspondante... j'avais adoré, et je la cuisine maintenant très régulièrement!

    RépondreSupprimer
  59. Bonjour,

    Ce sujet me parle!
    En général quand on parle de légumes anciens les gens font la grimace! je n'ai jamais compris pourquoi :)

    J'ignorais que les coings et physalis étaient des légumes oubliés, il y a un cognassier dans le jardin de mes parents donc pas de grande découverte et les physalis j'en ai toujours mangé je crois.

    Pour moi la découverte ça serait plutôt les topinambours. Je me souviens quand je les ai vu sur l'étal de mon producteur on me l'a présenté comme le légume de la seconde guerre et donc plutôt mal vu apparemment car il laissait de mauvais souvenirs. Puis on m'a dit qu'il avait le goût de l'artichaut.. miamm

    Du coup j'ai voulu essayé et ce fut une belle découverte!
    Maintenant je le cuisine en purée, ou dorés à la poele en morceaux ou cru en carpaccio avec quelques noisettes concassées et une bonne huile de noisettes! Un régal!

    Depuis j'en ai découvert bien d'autres, panais, persil tubéreux, salsifis (mais on en trouve peu sur les marchés), pissenlit, le navet boule d'or aussi qui est très bon!
    et le raifort! encore plus dur à trouver.

    RépondreSupprimer
  60. Bonjour,

    on peut se demander pourquoi tant de légumes ont été oubliés... Si je devais n'en choisir qu'un, il s'agirait du topinambour, cuisiné en purée mousseuse, que j'ai découverte dans un restaurant breton avec de la lotte, un pur délice, j'en salive encore.
    Merci pour ce jeu!!

    RépondreSupprimer
  61. Bonjour Edda !

    Tout d'abord, merci et bravo pour ton magnifique blogs et tes recettes pleines d'élégance et de gourmandise...
    Si je devais choisir un légume, je dirais le Panais, que j'ai (re)découvert sous forme de chips saupoudrés de piment accompagnant un velouté de courge onctueux à souhait !

    Bonne journée à toi et vivement tes prochains articles :-)

    Louise et Daniel

    RépondreSupprimer
  62. Bonjour edda,
    Je crois que ça devait être le panais, j'ai du prendre ça pour des frites!! Maintenant je le mange sous plusieurs formes purées, fris, poelé, rôti...

    RépondreSupprimer
  63. Pour ma part, c'était la courge butternut ... l'année dernière.
    Je l'ai découverte sous forme de velouté, et c'était dé-li-cieux !!
    Depuis, à la maison, c'est une incontournable des dîners d'hiver ;-)

    RépondreSupprimer
  64. ça fait longtemps que je le reluque ce livre et avec mon potager inutile de te dire combien il va faire partie des incontournables de ma bibliothèque ^^ Plutôt que le 1er, en tout cas celui qui m'a marquée c'est le cerfeuil tubéreux, tout simplement à cuire dans du lait pour obtenir une délicieuse purée délicatement sucrée, même les enfants l'adorent!

    RépondreSupprimer
  65. Bonjour !
    Pour ma part, il s'agit du topinambour en purée... c'est juste parfait !! Mais c'est difficile de choisir, tous les légumes sont bons!! :)

    RépondreSupprimer
  66. C'est la première fois que je laisse un commentaire et pourtant je suis ce blog depuis un moment avec beaucoup de plaisir:
    - s'il fallait n'en choisir qu'un: celui que je connais depuis l'enfance, bien frotté au sel, bien cuit avec du beurre et du persil c'est le crosne.
    mais sinon radis noir, cardon, coing, ortie ont toujours été au menu dans ma famille...

    RépondreSupprimer
  67. Ma famille vit, pour partie à Genève et pour partie en Haute-Savoie. Le cardon a toujours été présent sur nos tables, y compris pour le traditionnel repas du Nouvel An où le gratin de cardons est de tradition. Je découvre aujourd'hui que, dans beaucoup de régions de France, ce légume était oublié... Inversement, j'ai donc surement pleins de légumes d'autres régions à découvrir...

    RépondreSupprimer
  68. Les cardons que je cuisine en tagine avec du veau, jamais à la crème pour mieux garder leur bon gout proche de celui de l'artichaut rennette

    RépondreSupprimer
  69. Très chouette l'idée de ce concours, merci !
    Si je devais choisir, ça serait la betterave, et surtout celle de chioggia. Je la cuis au four, ensuite ja la mets tranchée dans une salade. C'est beau et c'est délicieux...

    RépondreSupprimer
  70. Les pissenlits bien sur, mais je n'avais pas conscience qu'ils seraient oubliés un jour. Ma grand-mère les préparait en salade avec des pommes de terre cuite en robe des champs, tout juste pelées et encore chaudes. Elles absorbaient la vinaigrette.Au moment de poser le saladier sur la table elle jetait sur la salade des croutons frits et le bruit de grésillement est toujours dans mes oreilles.

    RépondreSupprimer
  71. Allora... Sono italiana e vivo in Belgio da due anni e mezzo, e la prima "verdura dimenticata" che ho scoperto, nel tentativo di cucinare verdura di stagione d'inverno e di variare un po'rispetto agli onnipresenti cavoli, è stata la pastinaca. Mi piace il suo intenso profumo aromatico, e il sapore un po' dolce e voluttuoso una volta cotta. La preparo soprattutto al forno: tagliata listarelle abbastanza grosse nel senso della lunghezza, insieme a carote, patate, porri, scalogni e quarti di limone. Il tutto generosamente spolverato di timo fresco e fior di sale.
    Serena

    RépondreSupprimer
  72. De souvenir, le premier légume - ou plutôt fruit - oublié que consommé est la tomate coeur de boeuf.
    C'était tout simplement servi en tranches fines, avec de la vinaigrette à base d'huile d'olive et vinaigre de vin rouge, des copeaux de parmesan, du basilic frais et des pignons de pin grillés.
    Mon palais avait adoré !!!

    RépondreSupprimer
  73. Bonjour,
    pour moi, un légume oublié c'est un légume que je n'ai pas eu l'habitude de manger : quel plaisir de découvrir de nouvelles saveurs, et si elles nous plaisent, de cultiver ces légumes dans notre jardin. A nous les veloutés de topinambour, les purées de panais, les salades de chou rave... Je n'ai pas encore testé le rutabaga, mais c'est pour bientôt. Côté sucré, quoi de meilleur qu'une pâte de coing longuement cuite dans la bassine en cuivre...
    Nathalie

    RépondreSupprimer
  74. Ce sont les courges, principalement la Butternut et la Hubbard bleue, mes deux préférées.
    Originaires d'Amérique, donc présentes depuis bien longtemps dans mon pays, ce n'est qu'il y a quelques années que collectivement, on s'est mis vraiment à s'intéresser à ces légumes autochtones. Maintenant, les courges font de plus en plus d'adeptes!
    Lou

    RépondreSupprimer
  75. Les topinambours rôtis au four : coupés en cubes avec un filet d'huile d'olive et du romarin, un pur délice.

    RépondreSupprimer
  76. Ricordo ancora il puré di mio nonno metà patate e metá sedano rapa con tanto burro salato!
    Io lo preferisco in vellutata con pezzetti di bleu...
    Eppoi panais, topinambur, vitelotte in questi mesi al mercato alsaziano o a quello tedesco faccio razzia!
    Franci

    RépondreSupprimer
  77. Pour ma part, j'ai conservé d'excellents souvenirs d'une soupe aux orties, que ma grand-mère réalisait, quand j'étais petite, et que nous avions cueillies ensemble, au cours d'une promenade. Mais pour elle, cela lui rappelait aussi la guerre et les privations...

    RépondreSupprimer
  78. Hum... j'imagine que ce sont les coings dont ma grand-mère préparait des gelées que j'appréciais beaucoup. J'ai moi-même préparé des coings en compotes avec d'autres fruits il y a quelques années mais je n'ai jamais tenté d'en faire des gelées.... une autre année peut-être ?

    RépondreSupprimer
  79. io invece ho riscoperto il topinambur...e mi piace mangiarlo come crema o come purè =)il libro deve essere molto utile...fa sempre comodo sapere tutti i tipi di ortaggio e verdura che esistono e come cucinarli.

    RépondreSupprimer
  80. Bonjour,
    J'ai découvert les courges pommes d'or.
    Je les fais cuire à l'eau, ensuite je prépare avec une farce (viandes, légumes, fromages...), puis je passe au four.
    La chair de la courge est d'un goût très fin.
    Je vais essayer dans planter dans mon jardin.
    Bonne journée.

    RépondreSupprimer
  81. Bonjour,
    Le premier légume oublié que j'ai goûté est le panais, cuisiné au four avec un rôti de porc. J'aime bien sa légère saveur sucré. La prochaine fois, je le ferais en purée ou même en frites, j'ai vu sur le blog une recette ...

    RépondreSupprimer
  82. j'ai découvert le panais il y a très peu et toute la famille a apprécié! Juste coupé en julienne avec des carottes pour accompagner une viande en sauce...

    RépondreSupprimer
  83. Coucou,
    Pour ma part doudou m'avait fait un velouté de topinambour avec d'autres légumes un délice ! en tout cas sympa le livre, pour une idée cadeau ( oui je suis en retard dans les cadeaux ;-) )

    RépondreSupprimer
  84. Kasia-Catherine :)mardi, décembre 06, 2011

    Bonjour,
    Mon préféres légumes oublies sont les choux de Bruxelles. J'ai decouvert leur goût par accident - sur un voyage scolaire à les montagnes. Pour le premier plat, nous mangeaient une soupe merveilleuse, qui m'a très goûté. Surtout j'ai occupé à manger ces "délicieuses têtes de chou en miniature". Après mon retour, j'ai demandé à ma mère ce que c'était. C'est la façon en qui j'ai su les choux de Bruxelles :)
    J'aime les déguster en soupe et cuit au four à l'ail et les oignons, avec du pain.
    Je m'excuse pour ma Francais, mais je suis en train de apprendre cette langue pour une courte dureé. J'espere que c'est possible de me comprendre :)

    RépondreSupprimer
  85. Coucou Edda!
    Mon légume oublié ce serait le topinambour qui me rappelle mon enfance à la campagne. Mon grand-père l'associait à un ingrédient pauvre. Je ne me souviens pas de recette en particulier, mais j'ai toujours aimé la sonorité du mot : c'est un peu entre tambour et toupie, c'est une sorte de jouet pour moi!
    Nina.

    RépondreSupprimer
  86. Coucou Edda

    1er commentaire deposé ici alors que je le lis regulierement

    pr le legume oublié ce serait le panais que j ai decouvert pour la 1ere fois y a 2 ans
    je n etais pas decue j ai fait d autres recettes avec le panais en gratin frites purees soupe
    et tres facile a faire manger aux enfants par le gout si fin

    y a aussi d autres legumes oublies que j apprecie bcp comme le topinanbour et la courge butternut

    je dois aussi essayer une recette a base de rutabaga

    bonne journee

    RépondreSupprimer
  87. Bonjour,

    pour moi c'était le panais, en gratin ou en entrés, dans une verrine composée d'un trio de mousse, une mousse au carotte, une mousse de cèleri-rave et une mousse de panais

    RépondreSupprimer
  88. Comme beaucoup, le premier des légumes oubliés que j’ai découvert et qui m’a incité à découvrir tous les autres est le panais. C’était chez des amis qui habitaient en Angleterre, où ce légume est assez commun. Ils les avaient faits rôtir au four pour accompagner le roastbeef du dimanche, et ça reste ma façon préférée de les préparer : épluchés, coupés en quartiers, mélangés avec un peu d’huile et d’aromates (sel, poivre, éventuellement paprika ou autre selon les goûts et l’envie) puis déposés sur une plaque, à four chaud pendant une demi-heure, en les retournant à mi-cuisson…

    RépondreSupprimer
  89. ciao, spero proprio di riuscire a commentare perché io amo i légumes oubliés!
    il mio preferito è senz'altro il topinambour. mi piace in vellutata, mi piace come crema per condire la pasta, ma la mia ricetta del cuore sono gli sformatini di topinambour, che servo su una base di fonduta di pecorino e guarniti con poco topinambour fritto... buoniiii!!!
    la pastinaca pure si è rivelata interessante, al forno con le spezie (comme des frites) o in soufflè con cubetti di... 'nduja!
    cos'altro? col basilico viola ho fatto un pesto e varie altre cose, delicato ma molto buono.
    con melanzane e pomodori dimenticati una parmigiana indimenticabile. con lo scorzonera un contorno per arrosto di faraona e... un gelato! con le rape varie cose, ma devo confessare che le rape proprio non mi vanno giù.
    le patate dolci, però...
    :-)

    RépondreSupprimer
  90. Bonjour!

    Un légume oublié... que je n'oublierai jamais! Le topinambour. Acheté au marché, brossé, coupé en rondelles, poêlé longuement, une pincée de fleur de sel et Mmmmh....
    Un goût d'artichaut mais du coeur, hein.

    RépondreSupprimer
  91. Moi c'est le rutabaga! J'aime le déguster cuit en croûte de sel, avec une émulsion huile de noix-jus de citron vert... :)

    RépondreSupprimer
  92. Le pornelle verdacchie senza dubbio. In dialetto viterbese le pornelle sono le susine, e questa qualità è una tra le migliori, ottima per la marmellata. Si fa fatica a trovarle.

    Eccole: http://www.pomonaitaliana.it/pomona/susina_verdacchia.htm

    Ciao a tutti!

    Ilaria

    RépondreSupprimer
  93. Le premier légume oublié que j'ai découvert est le panais. Cela fait déjà quelques années et je ne m'en lasse pas! Je le cuisine essentiellement au four comme je le ferai pour des pommes de terres ou en risotto :) un régal!

    RépondreSupprimer
  94. bravo Edda j adore ce genre de billet bien sur que c'est bien meilleur fait maison et là on a le choix avec toutes tes propositions
    bises
    bonne soirée
    hervé

    RépondreSupprimer
  95. Le rutabaga en Bretagne on l'a toujours trouvé!et mes récentes découvertes que je dois à Isa-Marie, le panais, le topinambour,le pâtisson, la butternut font désormais partie de ma cuisine.Récemment j'ai fait un gratin de potimarron, au magret de canard et cheddar et c'était délicieux!merci Edda de nous donner cette possibilité de gagner ce livre

    RépondreSupprimer
  96. La cicerchia!! Scommetto che non la conosci,o mi sbaglio? E' un legume dimenticato,coltivato in quantità ridotte soprattutto nell'Italia centrale (anche se io l'ho "scoperto" in Sicilia)e si trova in commercio solo secco,assomiglia un po' ad un cecio.Un antico detto dice:”Sei come una cicerchia”, nel senso che non vali niente, perché era il cibo che mangiavano i contadini quando non avevano niente di che sfamarsi.Mi piacciono molto ed io le mangio,dopo una notte di ammollo e previa lessatura,ripassate in una padella dove ho cotto soffritto+salsiccia (la porto sottovuoto dall'Italia e poi la congelo che qui non é buona)+ un po' di concentrato di pomodor.Gnamm!

    RépondreSupprimer
  97. Légumes oubliés, j'adore...enfin, j'ai la chance d'habiter à la campagne et dans mon village se tient tous les vendredis un superbe marché où les légumes dits oubliés sont bien présents sur les étals ...Enfant, j'habitais Outre mer et je n'avais pas eu l'occasion d'en goûter ( enfin, j'ai découvert d'autres horizons culinaires ! ) avant de revenir en France et de me mettre aux fourneaux. Je crois bien que le premier que j'ai découvert c'est le potimarron et je ne m'en passe plus depuis!
    Et merci pour ce concours !

    RépondreSupprimer
  98. la racine de persil.
    Je l'ai d'abord connue de façon orale en discutant cuisine avec un ami roumain. Comme c'est quasi introuvable sur les marchés, j'ai du attendre qu'il me ramène les graines de Roumanie, que je puisse les planter dans le jardin de mes parents :-)
    Après une longue attente de près d'un an et demi j'ai enfin eu mes racines de persil :-)
    La première fois je les ai mangées cuites à la vapeur afin de ne pas les dénaturer.
    Depuis je les apprécie aussi en purée légère. La finesse de ce légume oublié est magnifique

    RépondreSupprimer
  99. Et bien le premier légume oublié que j'ai testé est le panais, il y a maintenant 4 ou 5 ans.
    Je voulais connaître son goût et pour cela je l'ai simplement cuisiné en purée écrasée à la fourchette avec une touche d'huile de truffe. Nous nous sommes régalés.
    Depuis, j'en est testé énormément et le prochain sera des racines capucines
    Merci pour le concours

    RépondreSupprimer
  100. bè, i primi "frutti dimenticati" non sono per niente dimenticati a casa mia... dato che noi abbiamo l'albero! Azzeruole, cotogne e nespole, voilà, ogni anno dal giardino dei miei. E poi i topinambur, che mia mamma ha cercato di portare in casa nostra quando ero bambina... peccato che io all'epoca non fossi in grado di apprezzarli!!

    RépondreSupprimer
  101. Cara Edda, per noi i topinambur hanno un fascino che va al di la di ogni difficoltà nel pulirli quando sono tutti gobbosi e pieni di nodi...li facciamo in mille modi ed in questo periodo dell'anno li cuciniamo molto spesso, quindi per noi proprio tanto dimenticati non sono ;)
    Un bacio ed incrociamo le dita!

    RépondreSupprimer
  102. Le panais! C'est ma mère qui me l'a fait découvrir, simplement en purée...Miam miam, que c'est bon!

    RépondreSupprimer
  103. pour ma part c'est le panais que j'ai découvert l'année dernière. Une vrai découverte, j'ai été surprise par son goût un peu anisé et je le cuisine souvent l'hiver avec des carottes au four pour accompagner un rouelle de porc, miam !

    RépondreSupprimer
  104. c'est le panais que j'ai déguster en premier et c’était en soupe

    RépondreSupprimer
  105. Bonjour, je me souviens avoir déguster la topinambour en purée. Et trouvé que j'aimais bien. Je m'empresse de raconter ça à ma Mamie qui me répond sans aucune hésitation: "moi j'en ai assez mangé pendant la guerre! Ne me parlez plus de topinambour" !! Pauvre Mamie.
    Enfin bref, je serai ravie de gagner le Larousse^^ j'adore cuisiner.

    RépondreSupprimer
  106. Une tourte aux blettes mais multicolores, les"Rainbow chards" !

    RépondreSupprimer
  107. avec mon abonnement dans une amap, j'ai la joie de découvrir les légumes oubliés, surtout dans les légumes d'hiver. j'adore les panais, que je vais majoritairement en purée, et que j'ai aussi tenté en frite, cuite au four.. moi qui ne fais jamais de friture, ça a été une révélation, tant au niveau de la texture que du goût tout en finesse. Mary2303

    RépondreSupprimer
  108. c'est difficile à dire car ces légumes dits oubliés n'ont pas ce statut dans ma cuisine, ils sont au contraire cuisinés régulièrement ! j'adore croquer dans de très fines tranches de radis noir à l'apéro, je cuisine les courges à toutes les sauces : velouté, farci, poelé, en risotto... je vais dire les crosnes qui finalement sont arrivés plus tardivement dans ma cuisine et ont été une agréable surprise !

    RépondreSupprimer
  109. les premiers légumes oubliés que j'ai cuisiné était un potimarron, que j'avais cuisiné en velouté,des crosnes à la poêle juste persillé et avec de l'ail et des bettes ( que je cultive dans mon jardin)c'est délicieux
    nous avons créer une AMAP avec des voisins et notre maraicher cultive a la demande des adhérents des légumes oubliés, dernièrement de topinambour que je n'ai pas encore testé.

    RépondreSupprimer
  110. J'ai testé les panais je viens de tester le rutabaga, je ne demande qu'à continuer, ce livre tombera pile poil pour que je progresse!

    RépondreSupprimer
  111. Bonjour !
    Pour moi, le premier souvenir remonte à l'enfance, où je me vois encore partager des radis noirs avec mon papa, tout simplement crus, en guise d'apéritif ou d'entrée avant le repas ... :)
    Sinon, j'ai aussi découvert la patate douce lors d'un repas péruvien récent (elle a l'air beaucoup plus répandue là-bas qu'en France !): c'était frit, avec un peu de sel... délicieux !
    Bonne journée !
    Anne-Charlotte

    RépondreSupprimer
  112. Le giuggiole, io pensavo che fosse un modo di dire...vado in brodo di giuggiole..ma esistono..

    immagino che conosci questo
    http://www.montefeltro.net/pennabilli/orto.htm

    E' un posto magico...

    Bacioni, Simonettta

    RépondreSupprimer
  113. Le premier légume oublié que j'ai découvert était le topinambour. Je l'ai préparé en gratin dauphinois avec un pointe de noix de muscade.

    Et dernièrement en velouté avec des noisettes. Un régal !

    RépondreSupprimer
  114. I CORBEZZOLI! Conosciuti e assaggiati da pochi.
    Adoro la pianta di corbezzolo carica dei suoi frutti colorati (il giallo, l'arancio, il rosso)e poi è da assaggiare la marmellata di corbezzoli, per non parlare del miele di corbezzolo abbinato alla ricotta di pecora e si può preparare anche un'ottima salsina da abbinare alla carne!
    Ho vissuto un paio di anni in sardegna e avevo diverse piante di corbezzolo in giardino, che bei ricordi! Il libro deve essere meraviglioso!ciao

    RépondreSupprimer
  115. Pour moi c'est la pomme de terre vitelote dans une bonne purée. Hummmm !!!

    RépondreSupprimer
  116. Bonjour Edda,
    je viens de recevoir votre livre, et me suis régalée d'avance en le feuilletant !
    Mon premier légume oublié est le topinambour, découvert grâce à notre abonnement à des paniers solidaires de légumes bio. Et en purée, c'est divin.
    Bonne soirée !
    Et merci pour ce chouette concours.

    RépondreSupprimer
  117. Moi j'ai découvert les crosnes que j'ai découvert en vapeur. Pas beaux mais super gout

    RépondreSupprimer
  118. Les topinambours petits légumes du passé, mais tellement bons rissolés!

    RépondreSupprimer
  119. BONSOIR ,je participe au concours
    les topinambours j'ai ai gouté pour la premiere fois il y a 1 mois en purée et j'ai trouvé très original

    xiti09@sfr.fr

    RépondreSupprimer
  120. le premier légume oublié découvert est le topinambour, je l'adore poelé en fins tranches ou roti au four avec de l'huile d'olive ou encore en velouté

    RépondreSupprimer
  121. Bonjour, le légume oublié que j'ai découvert est la céleri noir. Je le mange cru c'est délicieux!

    ophelie.a@wanadoo.fr

    RépondreSupprimer
  122. je ne sais pas si c'est un légume oublié mais j'ai découvert cet automne la courge Butternut.
    En gratin ou en purée...quel délice !

    RépondreSupprimer
  123. le premier légume oublié que j'ai eu la chance de gouter c'est le panais et j'ai adoré c'est pourquoi j'en cuisine régulièrement maintenant
    merci pour ce concours le ivre est magnifique
    voici mes coordonnees on ne sait jamais...aureliepapeete@orange.fr

    RépondreSupprimer
  124. bonjour, vraiment intéressant cet article et le livre à l'air géniale, je participes au concours avec plaisir on ne sait jamais
    merci bcp

    hoopzy@live.fr

    RépondreSupprimer
  125. bonsoir, pour ma part, un légume que j'ai réappris à manger, c'est la courgette que je cuisine de difernete façon, en gratin ou en soupe, c'est vraiment un légume que j'adore et qu'avant je ne manger jamais

    RépondreSupprimer
  126. bonsoir,

    je participe avec plaisir,je n'ai pas dans mes souvenirs eu l'occasion de gouter a de nombreux legumes d'antan,a part le topinambour,je m'en souviens bien car ma grand mere m'en fesait parfois,je ne connais pas sa recette,mais elle en accompagnait son borsch ;-)

    merci pour ce concours en tout cas !

    RépondreSupprimer
  127. bonsoir,

    Une fois mon pere m'a fait goutter de la salade d'ortie je devais avoir 12 ans,j'ai cru qu'il se moquait de moi,en plus j'avais trouvé ça trés bon...ca reste un bon souvenir pour moi .

    Merci pour ce trés sympathique concours .

    RépondreSupprimer
  128. Bonjour,
    je me depêche de participer avant la fin!!! lol
    Le premier légume qui me vient à l'esprit là comme ça est le panais! Je l'ai d'ailleurs fait goûter à mon petit loulou de 14 mois qui a bien aimé.
    Merci beaucoup :-)

    RépondreSupprimer
  129. J'habite en Australie et il y a plus ou moins 23ans le pere d'un copain m'a montre des jerusalem artichook.En Belgique d'ou je viens mes parents les mangeaient a defaut de pommes de terre pendant la guerre et les apelaient des rutabagas.Comme je n'en n'avais jamais cuits je les ai prepares comme un gratin dauphinois avec de la creme et de l'ail.Tout le monde a aime mais gare a la toilette apres.Jean-Luc

    RépondreSupprimer
  130. Aaaah les légumes oubliés, il y en a plein dans le jardin de ma maman! Mais mon préféré reste le cardon épineux argenté, typique de la région de Genève et qu'on déguste, très traditionnellement je dois dire, en gratin pendant les fêtes. Un découverte qui remonte à longtemps, donc :) Et un vrai régal, si l'occasion de s'en procurer se présente!

    Bon week end!

    Maud

    RépondreSupprimer
  131. florence CAVALIEREsamedi, septembre 29, 2012

    Le premier légume oublié que j'ai découvert LA VITELOTTE !! une révélation pour moi, je l'ai découverte à l'occasion d'un cours de cuisine, et ensuite en chinant sur le net, j'ai trouvé une recette que je refais à l'infini. Une fois les vitelottes cuites, reduites en purée, je fais des boulettes façon arancini, et garnies au coeur d'un morceau de foie gras frais. Un régal

    RépondreSupprimer