mardi 13 décembre 2011

Noël italien: mafalde au saumon de ma belle-maman

Salmon pasta 
Versione italiana più giù


La pasta est là à Noël aussi (vous imaginez bien). Sous toutes ses formes : fraîche, sèche, courte longue, farcie ou légère nous n'y renonçons pas.
Comme je vous avais raconté les repas de Noël en Italie sont caractérisés par deux aspects.
D'une parte il n'existe pas un plat typique national (il n'y pas d'équivalent de la dinde aux marrons ou de la bûche) mais des centaines de plats régionaux que chaque famille prépare depuis des décennies uniquement à Noël. Seuls certains desserts (en général achetés) traversent désormais toute l'Italie comme le panettone (je vous en reparlerai), le pandoro et les nougats. Pour le reste vous dégusterez des mets complètement différents de région en région. Je trouve ça fascinant et on découvre dans chaque endroit des petites perles (ou des trucs qui ne nous plaisent pas aussi ;-).
D'autre part, le 24 au soir (comme en Provence ;-) on dîne maigre, c'est à dire sans viande....pour le reste rien n'est maigre. Il y a toujours du poisson et énormément de légumes (souvent frits ou avec des sauces ce qui les rend plus sexy ;-) et des gâteaux.

Cette recette de pâtes au saumon crémeuse et à se lécher les babines est de ma belle-maman. Elle la prépare chaque année le 24 au soir avec des pâtes courtes (ici j'ai utilisé des pâte rigolotes les mafalde corte qui m'avaient été offertes par la Garofalo, marque j'aime beaucoup) ou même avec des gnocchi de pommes de terre (vous avez une recette ICI).
Le mafalde (ici courtes) sont aussi appelées reginette, car apparemment créées pour la reine Mafalda di Savoia (les pâtes c'est sérieux ;-)
Le saumon est un poisson utilisé en Italie (surtout à Noël) depuis les années 70', c'était la mode, ça faisait cuisine internationale...et puis c'est resté. Il y en a toujours chez ma belle-famille (chez nous c'était plutôt di poisson méditerranéen comme le bar ou les crustacés).
La recette soi-disant classique se fait avec du saumon frais ou fumé et beaucoup de crème (toujours l'linfluence années 80' ;-). Or ma belle-maman a toujours tendance à alléger les plats avec de très beaux résultats, comme celui-ci. La tomate donne un peu d'acidité et de fraîcheur alors que la crème la rend crémeuse (logique).
Théoriquement le saumon fumé ne devrait pas être cuit. J'en ai cuit une petit partie pour qu'il transmette sa petite touche à la sauce et l'autre partie a été ajoutée en dernier.

Un plat festif, de famille et surtout très facile.

Mafalde courtes au saumon fumé (pour 4 personnes)

- 400 g de pâte format mafalde corte (j'ai utilisé les Garofalo)
- 350 g de sauce tomates en boîte
- 150 g de saumon fumé
- 100 g de crème fleurette
- 1 petit échalote
- 20 g d'huile d'olive ou beurre, thym, persil, sel et 1 piment d'oiseau

1. Porter à ébullition une grande quantité d'eau (4 litres) dans un faitout, pour les pâtes.
2. Pendant ce temps, faire revenir dans une casserole l'échalote ciselée, l'huile, le piment et 30 g de saumon en morceaux. Dès qu'ils colorent très légèrement, ajouter la sauce tomate et quelques feuilles de thym. Cuire à feu moyen pendant un quart d'heure environ puis saler.
3. Saler l'eau et dès qu'elle reprend l'ébullition, y plonger les pâtes et le sfaire cuire le temps indiqué (moins 30 secondes)
4. Pendant ce temps reprendre la sauce qui est désormais plus épaisse, ajouter la crème, 50 g saumon et quelques feuilles de persil. Cuire encore 5 minutes, éteindre ajouter le reste du saumon (70g) et mixer le tout. Egoutter les pâtes puis les verser sur la sauce et mélanger. Servir chaud.

Versione italiana

Continuo con il menù di Natale e naturalmente non si puo' rinunciare alla pasta (voglio dire è presente tutto l'anno perché a Natale no? ;-).
Più sù ho spiegato ai francesi (in due righe) il natale italiano legato a tradizioni regionali. In Francia invece si ragiona più in termini, simboli del natale nazionale con il foie gras, le capesante, il tacchino, la bûche (non vi sorprenderà immagino ;-). E poi c'è la nostra vigilia di magro (tradizione che si perpetua anche in Provenza).

Questa ricetta è di mia suocera, ecco l'ho detto, così avrete anche un piatto di famiglia. La prepara ogni anno il 24 con pasta corta (io ho usato le mafalde corte della Garofalo) oppure con gnocchi patate.
Immagino che gli ingredienti vi faranno un po' sorridere: salmone, panna....molto anni ottanta, la moda delle cucina internazionale (ma anche dei surgelati, di salse improponibili...). Ma vi rassicuro è una sorta di penne alla Vodka molto migliorate e italianizzate (mia suocera ha tendenza a vegetalizzare e alleggerire tutto, una cosa buona :-). La salsa di pomodoro è rosata con un po' di panna e insaporita con salmone affumicato. Nell'insieme fresca, cremosa, è diventato un classico a casa (anche se non è Natale).
Teoricamente il salmone affumicato non andrebbe cotto ma ne ho usato un po' per insaporire il sugo mentre cuoce e poi ho aggiunto il resto giusto prima di servire.
Un piatto da festa veramente facile e dell'ultimo minuto.

Mafalde corte al salmone affumicato (per 4 persone)

- 400 g di pasta corta formato mafalde corte (ho usato quelle della Garofalo)
- 350 g di pelati
- 150 g di salmone affumicato
- 100 g di panna fresca intera
- 1 piccolo scalogno
- 20 g d'olio d'oliva o di burro, timo, prezzemolo, sale e un piccolo peperoncino

1. Portare a bollore abbondante acqua per la pasta.
2. Nel frattempo, far soffriggere lo scalogno a fettine, l'olio, il peperoncino e 30 g di salmone a pezzetti. 3. Non appena cominciano a colorirsi aggiungere i pelati e qualche foglia di timo. Cuocere per un quarto d'ora a fuoco medio e salare.
Salare l'acqua e buttarci la pasta.
4. Riprendere il sugo, aggiugere la panna, 50 g di salmone e qualche foglia di prezzemolo. Cuocere ancora 5 minuti. Aggiungere il resto di salmone (70g) e frullare tutto.
Scolare la pasta e versarla nel sugo. Mescolare e servire caldo.

16 commentaires:

  1. foto da urlo! ricetta semplica ma buonissima! anche io la facico spesso :)) un abbraccio :)

    RépondreSupprimer
  2. je me régale rien qu'en voyant les photos!!merci

    RépondreSupprimer
  3. c'est rigolo j'en ai fait aussi mais saumon crème et avec spaghetti! bisous
    <myriam
    www.chatterie.ch

    RépondreSupprimer
  4. sympa cette recette, ce n'est pas moi qui cuisine à Noël mais je ferai cette recette même s'il n'y pas pas d'occasion particulière

    RépondreSupprimer
  5. Ce serait bien, un Noël italien ...
    Bises
    Hélène

    RépondreSupprimer
  6. Je n'aurais pas pensé marier du saumon avec de la sauce tomate mais ça doit être délicieux ! Ca me donne une idée pour mes prochaines lasagnes ;)
    Bises !
    Delphine

    RépondreSupprimer
  7. A casa mia (in romagna) per Natale sono d'obbligo i cappelletti, una pasta in brodo ripiena con ricotta, uova, noce moscata e tanto parmigiano. Ma certo non mi lascero' sfuggire questa ricetta...magari non per Natale ma sicuramente un piatto di pasta cosi' si deve proprio provare :-)

    RépondreSupprimer
  8. et pourquoi ne le réaliser que durant les fêtes hein, je pense que toute l'année on peut s'en régaler !! ;0)

    RépondreSupprimer
  9. Je crois que ceux-ci feront notre bonheur avant Noel (ou bien juste apres remarque, avec les restes de saumon).

    RépondreSupprimer
  10. saumon fumé et tomate, ça me tente beaucoup. Je n'ai encore jamais testé !

    RépondreSupprimer
  11. Que pensez-vous de ce que l'on dit à propos des Italiens qu'ils sont des Français heureux.
    Je trouve la formule assez juste.

    RépondreSupprimer
  12. @ anonyme : merci pour votre message. Je souris car nous en avons parlé ce soir à table en famille, c'est rigolo non ? Oui c'est assez juste, je ne sais si on peut parler de bonheur (en tout cas sûrement de petits bonheurs du quotidien que nous apprécions chaque jour) mais de joie oui. Bonne soirée !

    RépondreSupprimer
  13. j'ai fait cette recette, elle est sur mon blog depuis ce matin, nous nous sommes régalés

    RépondreSupprimer
  14. FABULEUX, j'ai réalisé cette sauce ce midi (avec un autre type de pâtes) et ce fut un régal. Pour preuve, j'ai d'habitude une petite faim et c'est mon mari qui termine mes assiettes mais avec ce plat j'en ai mangé autant que lui (pour son plus gros désarroi ...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mille merci Leticia pour votre retour et votre gourmandise... Je vous comprends parfaitement :-)
      Belle soirée !

      Supprimer