jeudi 26 janvier 2012

Velouté de topinambours au coco et curry rouge

Velouté de topinambur au curry rouge

Versione italiana più giù

Décidément cette semaine, c'est la semaine de la cuisine facile. On mélange tout et on attend que ça cuise. Très pratique quand on a très peu peu de temps mais on est gourmands ;-). Nous sommes en hiver (vraiment ? ;-), c'est donc le festival des racines et de tout ce qui pousse sous la terre dont les topinambours. Comme pour beaucoup d'entre vous, c'est une découverte assez récente (elle ne remonte pas à l'enfance) mais j'adore son léger goût d'artichaut, son côté, doux, aqueux...
Aujourd'hui le topinambour, loin des souvenirs de guerre de nos grands-mères, a décidé de s'habiller exotique, thaï (et très facile).

L'idée de l'associer au lait de coco et curry rouge je l'ai pêchée (avec quelques modifications) dans le très beau livre Légumes et fruits oubliés dont je vous ai déjà parlé. Je trouvais ça intriguant et je vous avoue que j'étais même perplexe sur le résultat. Et finalement c'est divin : la douceur du coco accompagne le goût d'artichaut puis arrive le piquant et le peps du curry rouge et enfin la fraîcheur des herbes. Ce velouté a fait l'unanimité.
Donc si vous n'avez pas d'idée pour ce soir, il vous suffira d'acheter 3 ingrédients pour vous régaler , vous évader et oublier la grisaille.

Velouté de topinambour au curry rouge et lait de coco (pour 4 personnes)

- 500 g de topinambur (sans trop de bosses ;-)
- 450 g (ml) de lait de coco
- 1/2 oignon
- 1 cs de curry rouge
- 2 cs de Nuoc Mam (ou du sel et du poivre pour une version européenne ;-)
- 10 feuilles de persil et 5 feuilles de menthe (ou de coriandre si on préfère)
- huile d'olive vierge extra

1. Eplucher les topinambours et les couper en tranches. Eplucher et émincer l'oignon. Le faire revenir avec 2 cs d'huile d'olive dans une casserole. Dès qu'il devient translucide ajouter les topinambours et mélanger. Ils doivent légèrement colorer. 
2. Verser le lait de coco diluée avec un peu d'eau (100 ml environ) ainsi que le Nuoc Mam (ou saler). Ajouter la pâte de curry rouge et cuire à feu doux 40-50 minutes, jusqu'à ce que les légumes soient tendres. Ajouter les herbes et si besoin corriger de sel avec du sel ou du Nuoc Mam. Passer au mixeur et servir chaud. La soupe se garde bien jusqu'au lendemain au réfrigérateur (c'est encore meilleur). Il suffira de la chauffer au dernier moment.

Jerusalem artichoke and red curry soup

Versione italiana

Questa settimana è veramente la settimana della cucina facile per chi non ha tempo, è pigro ma goloso... insomma tutte ricette della serie mescolo tutto e lascio cuocere. Mi piace :-)
Ecco quindi a voi una bella zuppetta, diversa che fa viaggiare ma soprattutto è facilissima...se trovate gli ingredienti. Prima di tutto il topinambur, delicato con il suo gusto di carciofo, poi il latte di cocco e infine il curry rosso (quello thai: è una pasta di verdure e spezie piccante....molto buona). Se riuscite a trovare tutto, non avrete più niente da fare tranne sbucciare i topinambur. E se veramente quest'ultimi sono introvabili, secondo me questa zuppetta si puo' preparare anche con le patate (certo non è la stessa cosa).

Sulla carta i sapori risultano strani (vi confesso che ero molto scettica) ma visto che l'idea, con qualche modifica, l'ho trovata su questo bel libro sulle verdure dimenticate, mi sono fidata. E ho fatto bene ;-)
E' assolutamente delizioso, delicato, morbido ma con il retrogusto piccante del curry... Ho ancora l'acquolina.

Vellutata di topinambours al latte di cocco e curry rosso (per 4 persone)

- 500 g di topinambur (senza troppo bozzi ;-)
- 450 g (ml) di latte di cocco
- 1/2 cipolla gialla
- 1 cucchiaio di curry rouge
- 2 cucchiai di Nuoc Mam (oppure sale e pepe per una versione più europea ;-)
- 10 foglie di prezzemolo e 5 di menta (oppure coriandolo, se piace)
- olio d'oliva

1. Sbucciare i topinambur et tagliarli a fette. Sbucciare e tagliare a fettine sottili la cipolla. Fra soffriggere la cipolla in una pentola con 2 cucchiai d'olio. Poi aggiungere il topinambur. 
2. Non appena si colora un po' versare il latte di cocco diluito con un po' d'acqua (100 ml circa), aggiungere il Nuoc Mam e il curry. Cuocere per 40-50 minuti finché le verdure non diventano tenere. Correggere di sale con altro Nuoc Mam o sale ;-). Aggiugere le erbe e frullare. Servire caldo. 
Si conserva bene fino all'indomani (in frigo), anzi è ancora più buono. Basterà scaldarlo all'ultimo momento.