lundi 20 août 2012

Soupe froide de tomates confites et romarin - Zuppa di pomodori confits

Roasted tomatoes soup
Soupe tomates confites
Versione italiana più giù

Assis sur une table en bois dans le jardin, le vent dans les feuillages et cet air chaud, lent d'août, nous dégustons cette soupe fraîche qui nous offre le vrai goût des tomates. Et nous restons là, émerveillés par cette saveur pure, presque concentrée et la texture très légère. À côté, une focaccia aux câpres (clic) ou une focaccia aux olives, qui se marie très bien avec.
Les tomates de fin d'août et septembre sont à leur apogée. Gorgées de soleil, mûres, pleines de goût, elles nous offrent l'essence de l'été. Je ne peux m'empêcher de penser à tous ces amis en Italie qui nous apportent des tomates à peine cueillies dans leur jardin, encore tièdes, douces, acidulées aussi et juteuses. Elles se suffisent à elles-mêmes.
Quand je prépare une soupe de tomates (comme la pappa al pomodoro par exemple) ou je les cuit ou bien je les utilise crues. Depuis un bout de temps, après l'avoir vu sur plusieurs livres, blogs, j'ai voulu essayer avec les tomates confites, enfin presque (cuites au four). Le résultat est magique (à condition bien sûr d'avoir de bonnes tomates ;-).

Il y a plusieurs méthodes pour confire les tomates : à basse température (autour de 50°C) pendant plusieurs heures, à température un peu plus haute (150°C) ou bien à haute température (autour de 200°C avec du sucre et de l'huile (méthode plus rapide)).
J'utilise beaucoup la 3ème quand je n'ai pas le temps mais là, c'est la méthode temps moyen qui a gagné... avec en plus le romarin parfumé de mon père. Ainsi les tomates sèchent assez vite mais en restant moelleuses et douces, seules, comme des grandes.
C'est une soupe qu'on peut préparer avec pratiquement rien à la maison, qui est raffinée tout en restant très simple à faire. Je vous la recommande vivement, elle est devenue mon must de l'été ;-)
Très bon début de semaine !

Soupe froide de tomates confites et romarin (pour 2 à 4 personnes)

- 400 g environ de tomates cerise
- romarin frais, sel, sucre, poivre noir du moulin
- huile d'olive vierge extra

1. Préchauffer le four à 150°C. Pendant ce temps, laver, essuyer et couper les tomates en deux. Les poser sur une plaque couverte de papier cuisson. Saler légèrement, ajouter une pincée de sucre et un peu de romarin. Cuire pendant une heure environ (même plus), jusqu'à ce que les tomates soient plus petites et rugueuses (comme sur la photo). Sortir du four et laisser refroidir puis ajouter un peu d'huile d'olive.
2. Préparer la soupe en mixant les tomates avec 1 cs d'huile (facultatif), de l'eau de source jusqu'à obtenir une consistance presque liquide (selon les goûts). Saler, poivrer et ajouter un peu de romarin. Garder au frais au moins une heure puis servir.

Conseils :
- Vous pouvez préparer les tomates la veille. Il suffira de les garder a frais dans une assiette avec un peu d'huile et recouvertes de papier film au contact.
- Vous pouvez aussi préparer toute la soupe la veille (même si je préfère le faire le jour même, je la trouve plus fraîche).
- Sur cette base vous pouvez ajouter de l'ail, un peu de jus de citron, d'autres herbes, du chèvre frais.
- Elle est délicieuse servie avec une focaccia ou du pain carasau
Soupe de tomates confites
Crema di pomodorini confits
Versione italiana

I pomodori d'agosto e settembre sono l'essenza dell'estate, del sole e della luce accumulati, del sapori intensi quasi troppo forte di questo frutto (ortaggio ;-) meraviglioso.
Lo sapevato che i pomodori sono la verdura preferita dei francesi? Come dargli torto solo che purtroppo molti non ne conoscono il vero sapore visto quello che si vende qui anche in pieno inverno (sapore di plastica :-)
Di solito le mie zuppe di pomodoro estive sono a base di pomodoro cotto (come la pappa al pomodoro) oppure crudo. Da un po' di tempo, sbirciando su parecchi libri e blog, avevo voglia di provare con i pomodorini canditi... Lo zucchero non c'entra niente, sono praticamente essicati (ma non proprio, restano morbidi) in modo da coglierne l'essenza del sapore. E così con due tre gesti facilissimi si ottiene una zuppa magica, saporita ma anche molto leggera e fresca.
Ci sono diversi metodi per candire i pomodori, quella più usata dagli Chef è la versione lenta (50°C per diverse) ore, c'è la via di mezzo (usata qui) a 150°C e quella non ho tempo a 20à°C con zucchero e olio (molto gettonata quando vado di fretta ;-)
Vi consiglio veramente di provare, è semplicemente straordinaria, soprattutto con il rosmarino italico del giardino di moi padre.
Buon inizio settimana!

Crema fredda di pomodori confits (per 2-4 persone)

- 400 g circa di pomodorini ciliegini o datterini
- rosmarino fresco, sale, zucchero, olio d'oliva, pepe

1. Scaldare il forno a 150°C. Nel frattempo, lavare, asciugare e tagliare in due i pomodori. Sistemarli su una placca coperta da carta forno, salarli leggermente, aggiugere un po' di rosmarino e un pizzichino di zucchero. Cuocere per almeno un'ora il tempo che si candiscano (insomma che diventino un po' rattrappiti. Farli rafreddare poi irrorarli con un po' d'olio.
2. Preparare la zuppa frullando i pomodori con dell'acqua fresca finché non si ottiene la consistenza desiderata. Salare, pepare, aggiungere del rosmarino e conservare in frogo almeno un'ora. Servire fresco.

Consigli:
- Potete preparare i pomodori la vigilia sistemandoli poi in un piatto con un po' d'olio e coperi di pellicola. Conservarli in frigo.
- Potete anche preparare tutta la zuppa la vigilia (preferisco farlo il giorno stesso, la trovo più fresca)
- Naturalmente questa è una base sulla quale sbizzarirvi mettendo altre erbe, delle alici, succo di limone, più olio, caprino...

Zuppa di pomodori confits

12 commentaires:

  1. Sempre fatti i pomodorini confit ma mai pensato di frullarli :-)
    Edda, abbiamo indubbiamente gli stessi gusti!
    E userò orgogliosamente la mia piantina di rosmarino italico che è sopravvissuta ai cinquanta gradi locali...

    RépondreSupprimer
  2. Una freschezza assoluta cara questa tua proposta a tutto sole...la proverò quanto prima mi stuzzica moltissimo!!baci,Imma

    RépondreSupprimer
  3. Encore faudrait-il pouvoir trouver de bonnes tomates, et ce n'est pas gagne. On attendra un peu que celles des jardins d'ici soient bien mures et on essaiera, c'est sur.

    RépondreSupprimer
  4. J'essaierai très bientôt. Le seul inconvénient est qu'il faut quand même allumer le four !

    RépondreSupprimer
  5. Elle doit être tellement goûteuse cette belle soupe. J'ai justement préparé des tomates confites cet après-midi!

    RépondreSupprimer
  6. Elle doit être en effet encore plus parfumée !

    RépondreSupprimer
  7. amo i pomodori, quel loro sapore così dolce e salato. amo fare la scarpetta nel sughino che lasciano, anche quando li mangio semplicemente in insalata. proverò senza ombra di dubbio questa tua ricetta, e non mi sarà difficile vista la quantità esorbitante di pomodori prodotti dal mio orto. bacino, sere

    RépondreSupprimer
  8. Fait, dégusté, apprécié et même publié, merci !

    RépondreSupprimer
  9. Rien que pour l'odeur des tomates en train de confire dans le four, ça vaut le coup... Une soupe bien goûteuse qui change du sempiternel gaspacho

    RépondreSupprimer