dimanche 2 décembre 2012

Crevettes à la pomme et grenade cuites sous-vide et prêtes en 3 minutes !

Crevettes à la pomme et grenade (cuites sous-vide)
Crevettes, pomme et grenade, sous-vide
Versione italiana più giù

Bonjour et bon dimanche à tous ! Vu que hier je vous ai fait la tête comme une pastèque sur l'utilité de  l'appareil de mise sous-vide (bon sûrement vous étiez en train de faire quelque chose de plus intéressant que lire ici, comme une promenade ou du shopping ou un gâteau ;-)... aujourd'hui je vous propose une recette avec cuisson sous-vide. Des crevettes avec de la pomme verte et de la grenade.
Fraîche, légère et bonne et surtout prête en quelques minutes dans une cuisine basique (comme la mienne).  Une belle idée d'entrée de fête, à confectionner à l'avance (même de jours) et à cuire au moment même sans se prendre la tête. Facilité totale :-)

En fait cette idée de cuire dans l'eau les aliments sous vide me vient d'un très beau et gros livre, touchant même, que Pascale m'a prêté Cuisiner en tous temps et en tous lieux de Jean-Phlippe Derenne. Il est adapté à tous, pas besoin de savoir cuisiner : il suffit d'une bouilloire, d'un sachet (ou il faut faire le vide) et de bon ingrédients de base. C'est tout.
Ce retour à l'essentiel, la simplicité m'a fait réfléchir et surtout m'a stimulée depuis que j'ai la Takaje la fameuse machine à faire le vide. Depuis quand j'ai peu de temps, je mets du poisson, des fruits... sous vides avec des aromates, je les garde au frigo puis les cuit à la dernière minute. Séduisant non ? (pour les femmes pressées ou pas ;-).
La cuisson sous-vide permet un réchauffement uniforme et surtout rapide des aliments. À propos de denrée cuites sous vide (sans avoir d'appareil spéciaux ou de four vapeur), c'est très facile mais à condition que la cuisson soit brève si c'est chaud (l'eau à 100°C max et à 70°C à coeur). Sinon il faudra utiliser des sachets spécial cuisson. Dans ce dernier cas, vous pouvez cuire beaucoup plus longtemps.

Mais revenons à nos moutons ou plutôt à nos crevettes... Un mélange très intéressant, un petit régal avec des ingrédients festifs comme la grenade. Les crevettes douces sont cuites avec un peu de pomme qui va donner l'acidulé puis servies avec un reste de pomme verte frais et de la grenade pour le croquant et je jus toujours si séduisant. Comme vous pouvez constater c'est presque une idée plus qu'une recette et vous pouvez la décliner comme vous voulez (avec d'autres épices, fruits...
Et avec les restes de crevettes vous pourrez toujours préparer une bisque de crevettes à la clémentine.

Crevettes cuites sous vide à la pomme et grenade (pour 2 à 4 personnes)

- 12 crevettes (de Madagascar)
- 1 pomme Granny Smith
- 1/2 grenade
- 1 càc de lait de coco
- huile d'olive vierge extra, coriandre en poudre, sel et poivre

1. Nettoyer les crevettes en enlevant la tête et la carcasse (mettre de côté pour préparer une bisque ou un fond).  Enlever le fil noir sur le dos et couper les crevettes en deux dans le sens de la longueur. Laver, éplucher et couper une demi-pomme en petit dés. La mélanger avec les crevettes. Assaisonner avec le lait de coco, la coriandre, le sel et le poivre. Mélanger et mettre dans un sachet pour l'appareil sous vide (en prenant soin de ne pas mouiller l'extrémité).
2. Faire le vide avec la machine en tenant le sachet vertical vers le bas. Mettre de côté au frais (même un jour).
3. Peu avant de servir, porter à ébullition dans une casserole 2 litres d'eau. Dans une saladier poser les grains de la grenade et 1 cs d'huile d'olive. Plonger le sachet avec les crevettes 3 minutes. pendant ce temps couper le reste de pomme en dés. Le retirer puis le vider dans le saladier, ajouter les dés de pomme crue et corriger l'assaisonnement. Servir de suite tiède.

Versione italiana

Dopo avervi fatto una testa così sul mio nuovo giocattolo (serio però), la confezionatrice sotto vuoto Takaje, ecco una ricettina facilissima e veloce, ideale per le feste.
Non bisogna praticamente fare nulla solo cuocere 3 minuti! Da voglia no?, È un'idea di cotture breve e di abbinamento che a me piace molto. La mela verde e il melograno rinfrescano il sapore dolce del gambero. Bello, buono, sano e anche light... 
Cosa chiedere di più? Ah sì, ci vuole la macchina per sotto vuoto ;-) Non solo per la conservazione ma che anche per la cottura : senz'aria sarà più uniforme e più veloce. Ciò detto, cuocere così senza nessuna attrezzatura va bene se la cottura è rapida e la temperatura non troppo alta. Altrimenti meglio usare le buste speciali per la cottura.
Penso che sarà uno degli antipasti della vigilia, troppo poco faticoso ;-)
Buona domenica!

Gamberi cotti sotto vuoto con mela verde e melograno (per 2-4 persone)

- 12 gamberi
- 1 mela verde
- 1/2 melograno
- 1 cucchiaino da caffè di latte di cocco
- olio d'oliva extra vergine, coriandolo in polvere, sale e pepe 

1. Pulire i gamberi togliendo la testa e la coda (che si possono usare per un brodo o un salsa). Togliere il filino nero sil dorso e tagliarli in due nel senso del lungo. Lavare, sbucciare e tagliare a dadini mezza mela. Mescolare ai gamberi e condire con il latte di cocco, coriandolo, sale e pepe. 
2. Mettere sotto vuoto con la macchina (avendo cura di non bagnare la parte superiore e di tenere verticalmente la busta, sotto il livello della macchina). Conservare in frigo (anche più di un giorno fino al momento dell'uso).
3. Portare a bollore 2 litri d'acqua. Ricavare i chicchi di melograno in una ciotola. Tuffare i gamberi nell'acqua e cuocere per 3 minuti. Nel frattempo tagliare l'altra metà di mela a dadini.
Togliere la busta e svuotarla nella ciotola con il melograno. Versare un cucchiaio d'olio e correggere il condimento. Servire tiepido con il resto di mela cruda. 

11 commentaires:

  1. Bonjour,

    Merci pour cet article - je trouve cette technique très intéressante, mais à vrai dire, l'idée de faire cuire des aliments dans un sachet en plastique me fait un peu peur. Il semble que la chaleur peut favoriser la transmission de substances nocives du plastique vers les aliments. Qu'en pensez-vous ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à vous pour l'intérêt ! C'est une belle technique, utilisée par les chefs depuis longtemps et désormais aussi dans les foyers ;-)
      Je comprends très bien votre observation, je me suis posée la même question. Je trouve par ailleurs 'rigolo' que vous disiez ça car le livre que je cite a justement été écrit lors de la longue maladie de la femme de l'auteur... C'était une façon de lui cuisiner de manière saine, simple, goûteuse et légère sous le contrôle des médecins.
      Concernant le matériel, je ne suis pas une scientifique. Toutefois, étant alimentaire, je pense qu'il est sûr de ce point de vue (jusqu'à preuve contraire ;-) surtout si les températures ne sont pas très hautes et la cuisson n'est pas prolongée. Comme tout matériel, sa détérioration advient dans des conditions extrêmes (ou s'il est défectueux) mais pas pour une simple cuisson à l'eau.
      Bonne soirée !

      Supprimer
  2. Merci pour ce super billet ou j'apprends beaucoup.
    Et vivement d'acquérir cet appareil.
    Et de gouter ton plat.
    a tout a l'heure.
    Bise
    Sophie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu me diras alors ! Malheureusement je n'ai pu venir, repos forcé.. :-(
      Bises

      Supprimer
  3. Nedra a fait ta recette ce midi, un régal !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Philo ! J'étais un peu avec vous alors ;-) J'espère à bientôt

      Supprimer
  4. magnifique, tu me donnes envie d'essayer car à part le foie gras je n'ai pas tenté la cuisson sous vide.

    RépondreSupprimer