vendredi 30 novembre 2012

Small Plates and Sweet Treats, Diario italiano, La cucina romana e del Lazio et pleins de jolis coffrets de livres à offrir

Versione italiana in corsivo

Et voilà comme promis la deuxième partie de suggestions de livres de cuisine. Comme je vous disais dans mon précédent billet, il y a vraiment l'embarras du choix.
Je vous conseille ici quelques livres étrangers et de très jolis coffrets (français ;-) ludiques et utiles.
J'espère que ça vous donnera des idées.

Eccomi con la parte due dei consigli per l'acquisto... di libri di cucina. Con anche due bei libri italiani e dei cofanetti (adesso è la grande moda in Francia sotto Natale, non so da voi) ludici ed utili.. giusto per non rimanere a corto d'idee :-)




Best of Conticini, Solution desserts, Quand Katie cuisine et autres livres à offrir ou à s'offrir

Versione italiana in corsivo

J'aime ces rendez-vous livres de cuisine que je vous propose désormais depuis des années. Et ça tombe bien : des idées de cadeaux de Noël pas chères et qui valent :-) Les livres de cuisine font partie de mon univers (il y en a partout à la maison) et surtout je trouve qu'ils ont une autre dimension par rapport au web. Plus slow, plus posés on va dire, sans être figés... En plus il y vraiment beaucoup de talents qui se promènent sur le net et sur papier ;-) 
Voici donc la première partie.... dans le prochain billet, vous aurez la deuxième partie de la liste (avec en plus des coffrets intéressants) Et si vraiment, vous êtes à court d'idées, vous pouvez toujours offrir mon livre ;-)

Eccoci di nuovo (ormai è un appuntamento da anni ;-) con qualche suggerimento di libro di cucina... la mia grande passione. Da regalare o regalarsi.
Vi presento qualche libro in francese e in giornata avrete anche la parte 2 (con libri anche italiani ;-)


Je commence par un petit livre du grand pâtissier et Monsieur Philippe Conticini. Un de mes derniers coups de coeur car j'adore la pâtisserie de Conticini, j'aime son approche, sa générosité, sa gourmandise et sa sensibilité... Mais il y a aussi une autre raison qui le différencie de ses autres livres : nous avons ici une idée du parcours, des créations qui remontent plus loin dans le temps et surtout qui nous font découvrir un autre Conticini, hors de l'image que l'on a de sa pâtisserie. Alors que son livre Sensations est une encyclopédie mirobolante et pédagogique (un must have) ici nous avons juste quelques recettes phares, toutes pas à pas qui retracent le parcours de ce Chef cuisinier et pâtissier. Et oui parce que tout le monde ne sait pas c'est que Philippe Conticini est aussi un cuisinier (à la Table D'anvers ou Le Petrossian) ou du moins il a également cette approche, ce que je trouve rare et séduisant. Il y a donc outre les classiques comme le Paris-Brest le moka et le Ceylan que l'on trouve en boutique à La pâtisserie des rêves, des desserts en verrine ou même finger-food q'on aurait pas forcément imaginé de lui. On ressent totalement son savoir-faire, sa connaissance et sa recherche du goût à 360°C. Un homme qui a beaucoup donné, transmis et qui compris l'importance de l'émotion gustative.

Ecco che torna il grande Conticini. Sempre nella categoria Best of (vi avevo già parlato di quello di Pierre Hermé, molto ben fatto) ecco i dolci icona di questo pasticciere unico, goloso e generoso. Il bello di questo libro è che si ritrovano alcuni grandi classici della pasticceria ma soprattutto si scoprono altri volti di Conticini, desserts di quando era... un cuoco! Sì per ché non tutti sanno che Conticini è stato anche cuoco e pasticciere per lunghi anni in un ristorante.
Un amante del gusto, grande conoscitore a 360°C... un grande insomma.
Il libricino è molto didattico (poche ricette ma tutte passo passo e simbolo del suo approccio).
È molto diverso da Sensations (libro mastodontico dove continuo a scovare, da avere secondo me).



Toujours dans le thème du sucré (et oui !) voici le dernier de la trilogie de la pétillante Mercotte, qu'on ne présente plus. Après Solution macarons et Solution organisation, voici Solution desserts pas à pas. Mercotte a un don : c'est de réussir à nous accompagner avec joie dans la cuisine en nous expliquant tout calmement. Elle transmet avec générosité ses astuces, ses découvertes et avec ce livre vous pourrez tout réussir les yeux fermés : que ce soit des simples biscuits, des desserts à l'assiette, des mignardises ou des entremets... Même une recette classique (comme des financiers ou une galette), acquiert chez elle une nouvelle vie. Et je peux vous assurer que pour avoir goûté ses gâteaux, ils sont délicieux !
Le livre est en plus esthétiquement beau, frais, épuré... très agréable. Vous avez le mini-site ICI.
Édité par la maison Altal à laquelle, comme vous pouvez imaginer, je suis attachée ;-).

Vi ho parlato molto spesso della blogger ormai famosa Mercotte (che tra l'altro conosco di persona compresi i suoi buonissimi dolci ;-). Ecco il nuovo arrivato sui dolci, un libro bello, fresco e  didattico sui dolci dai più semplici come i financiers o i cakes ai più elaborati con pasta sfoglia o più strati. Il bello di questo libro è che si impara, anche un grande classico avrà il suo trucchetto che lo rende speciale.



Tout à fait dans un autre registre avec une auteur-photographe australienne (d'origine irlandaise et ancienne graphiste) très talentueuse qui a su séduire le monde avec son style original. Je l'ai connue il y a quelques années via son blog What Katie Ate, un blog de cuisine mais aussi de voyages et de bonnes adresses très dynamique.
Elle nous propose dans son gros livre une cuisine simple, de tous les jours mais avec de belles idées, plutôt fusion et du peps. Un univers bien à elle, stimulant, humain, vivant, savoureux. Et surtout un style de photo très 'je suis en train de manger', avec de la vie, des assiettes entamées, et du mouvement quelques fois aussi du mystère. Unique en son genre, j'en suis profondément fan.

La seduzione dell'anno. Katie (del blog speciale What Katie Ate) già conosciuta per il suo stile di foto unico, il suo stilismo fuori dai binari, attraente a volte caotico, scuro, misterioso... arriva con il suo libro di ricette che mi è piaciuto tantissimo. Ricette personali, semplici da tutti i giorni ma piene di vita e sempre con una cosina stimolante. Quel non so che di fusion, melting pot in uno stile casual senza complessi che si ritrova spesso nei libri anglossassoni.
Già se volete allietare i vostri occhi ve lo consiglio e poi al livello di ricette è pieno di spunti.

La petite cuisine à Paris de Rachel Khoo

Un autre gros livre livre sur la cuisine française très frais écrit par une non française Rachel Khoo (anglaise aux origines métissées) testé dans une mini cuisine de 3m2. Vous pouvez lire son interview chez Anne, Madame Le Figaro. C'est là aussi de la cuisine de tous les jours mais qui fait très envie tous les jours justement et surtout démystifie un peu la cuisine française comme trop sophistiquée. Une jolie image très conviviale. Rangés par moments de la journée ou des occasions, les recettes donnent envie de se mettre aux fourneaux même pour préparer une simple blanquette.
D'ailleurs, je suis contente qu'il soit aussi traduit en italien. Ce sera un air frais sur l'image un peu ternie à l'étranger de cette belle cuisine française avec une tradition ancestrale.
Les photos sont du talentueux photographe David Loftus. Pleines de vie.

Titolo perfetto con traduzione quasi letterale. In pochissimo tempo questo libro sulla cucina francese classica ma in veste moderna e casual è diventato un best seller. Cucina senza complessi, quotidiana che dà un ventata di leggerezza e simpatia a l'immagine rigida e pesante che si ha delle cucina francese.

jeudi 29 novembre 2012

Confiture d'ananas, coco et vanille

Confiture d'ananas et coco
Confiture ananas coco
Versione italiana più giù

Ce n'est pas parce qu'il n'y a plus les beaux fruits d'été (comme les myrtilles ;-) qu'on ne fait plus de confiture. Celle-ci a un goût d'ailleurs et est différente des autres confitures. Plus crémeuse et même plus liquide, presque un dessert à lui seul. Délicieuse avec du fromage blanc je l'ai même servie comme coulis d'un dessert léger et fruité (que je vous présenterai).
J'aime le goût sucré mais légèrement acidulé de l'ananas qui vient se fondre avec le coco, ami discret qui donnera un côté crémeux à la confiture. Le fruit de la passion et le citron viennent apporter l'acidité nécessaire, rééquilibrée par la merveilleuse vanille...

mercredi 28 novembre 2012

Tarte Tatin de Christine Ferber

Tarte Tatin de Christine Ferber
Tarte Tatin de Ferber
Versione italiana più giù

La tarte tatin est intemporelle. Une belle façon de rendre les pommes (et d'autres fruits) très séduisantes. Là je vous propose une recette inspirée de la version de Christine Ferber (trouvée dans Régal de novembre et un tout petit peu modifiée) dont nous sommes tombés amoureux à la maison. Bien fruitée, pas très sucrée et avec un coeur gourmand inattendu parfait pour les fêtes.
J'ai un grand feeling avec les recettes de Christine Ferber. Peut-être parce que son strudel aux pommes est exactement le même que me faisait ma grand-mère alsacienne (qui en passant préparait des desserts délicieux) ou plus simplement car ses recettes généreuses sont d'une gourmandise infinie. Ce que j'aime dans ses gâteaux c'est qu'ils sont à mi-chemin entre le gâteau maison et le gâteau de grand-pâtissier... Le gâteau maison perfectionné au milligramme.
Le procédé de cette tatin est différent du classique et est plutôt celui des grands pâtissiers. Les pommes ne sont pas posées puis cuites avec la pâte mais d'abord compotées longuement au four.


mardi 27 novembre 2012

Soupe de lentilles et guanciale

Soupe de lentilles et guanciale
Soupe de lentilles et guanciale
Versione italiana più giù

Une soupe rustique de lentilles qui sent profondément l'automne ou l'hiver à la campagne. Plus particulièrement elle me fait penser à des soirées près du feu dans la campagne de la Ombrie, la Toscane ou de Rome... Quelques ingrédients du potager, des lentilles, un peu de charcuterie pour le caractère et le côté viril comme le guanciale (oui le même qu'on utilise pour la carbonara et que j'ai acheté récemment au Salone del Gusto à Turin ;-)
Le côté végétal est donné par le persil (l'herbe aromatique italienne par excellence) et enfin arrive la goutte chic de l'huile de truffe (oui encore elle). D'ailleurs quelques morceaux de truffe noire (comme en Ombrie ou dans le Périgord) feraient bien l'affaire tiens :-)
J'ai utilisé des lentilles labellisées de Castelluccio, goûteuses et douces mais des lentilles vertes du Puy iront très bien aussi. Et vous vous aimez les soupes de lentilles ?

lundi 26 novembre 2012

Cavallucci di Siena, biscuits croquants italiens de Noël sans beurre et sans oeufs

Cavallucci di Siena
Biscuits croquants de Sienne
Versione italiana più giù

Deuxième rendez-vous avec nos biscuits typiques italiens, un cadeau gourmand de Noël ou pas :-). Après les Offelle, je vous présente les cavallucci di Siena (petits chevaux de Sienne), répandus dans toute la Toscane. Des biscuits très originaux croquants mais souples à coeur sans beurre (ni autre matière grasse) et sans oeuf ! Incroyable non ?
Les cavallucci avec le panforte et les ricciarelli forment un trio superbe de biscuits de la Renaissance, parfumés, uniques en leur genre, consommé et offerts surtout à Noël. Ils sont en général épicés, avec des fruits secs et confits, du miel et plus tard du sucre (la matière première noble de l'époque) et... sans beurre ! Tout simplement car le beurre (sans le frigo ou la glace) se gardait très mal ;-)
Sauf que dans le cas des cavallucci, c'est un peu les frères pauvres, plus rustiques. En effet ils s'appellent ainsi non pas pour leur forme (je n'y pas vois de cheval et vous ?) mais parce qu'apparemment consommés par les hommes chargés de changer les chevaux des voitures à cheval lors des arrêts.

dimanche 25 novembre 2012

Prague. Images et impressions sur cette ville fascinante

Prague_Tours_place
Prague. Église  Notre-Dame-de-Tyn
Aujourd'hui point de recette mais un petit voyage en République Tchèque. Quelques image d'un bref séjour que j'ai beaucoup aimé : à Prague. Une ville magnifique, fascinante, colorée... avec de la beauté et de l'histoire à tous les angles, une ambiance unique (suffit de penser à la vieille ville, le pont Saint Charles...). Clochers, églises, décorations baroques ou Art Nouveau sans compter que le communisme est aussi passé par là. D'ailleurs pas facile d’imaginer les deux contrastes. Je vous laisse avec quelques cartes postales...
Prague baroque
Prague Baroque (et romane) ou au bord du Vltava derrière la colline

vendredi 23 novembre 2012

Caponata sicilienne d'artichauts, celle de l'hiver et de Noël

Caponata siciliana di carciofi
Caponata d'artichauts
Versione italiana più giù

La caponata de l'hiver qui se déguste souvent à Noël en Sicile. Un plat végétarien à base d'artichauts, spécial, subtil et délicieux... qui peut faire office de cadeau gourmand italien :-). Je l'avais d'ailleurs préparée pour le pique nique du Salon du blog.
Vous connaissez probablement tous la caponata sicilienne d'aubergines (clic, recette et origines comprises ;-) : une merveille d'équilibre de saveurs salées, aigres, douces, de texture... une alchimie magique comme beaucoup de plats siciliens où tout le secret est dans les cuissons et l'assaisonnement.
Mais il existe aussi une autre caponata quand le soleil est plus pâle, la soeur cadette, très répandue en Sicile. Compte tenu de la saison (elle commence maintenant jusqu'au printemps, d'ailleurs pour moi qui ai grandi en Italie, l'artichaut est lié déjà à l'hiver), la caponata est composée d'artichauts et est même un peu plus légère.

jeudi 22 novembre 2012

Involtini (roulés) de bresaola et mozzarella sur lit de roquette

Involtini de Bresaola et mozzarella
Roulés bresaola mozzarella
Versione italiana più giù

Encore un peu de cuisine italienne minute, je dirais même de juste quelques minutes. Après mon risotto aux cèpes, voici le plat : des roulés de bresaola et mozzarella sur lit de roquette. Mon sauve dîner de dernière seconde, simplicissime et délicieux ! 
Vous connaissez probablement tous la bresaola, ce jambon de boeuf très fin en goût originaire de la Valtellina en Lombardie. Vous pouvez le rapprocher à la viande de grison. En Italie on associe très souvent la bresaola avec la rughetta (roquette) comme salade d'antipasti improvisée ou même dans une pizza (vous avez une recette dans mon livre). 
Ici j'ai enrichi le binôme (déjà parfait en lui-même) avec de la mozzarella de bufflonne (pour le fondant et le côté laiteux)... et j'ai à peine cuit les roulés pour avoir un peu de croustillant, de salé et la mozzarella qui fond.


mercredi 21 novembre 2012

Risotto aux cèpes, pomme et huile de truffe - Risotto ai funghi porcini e mela

Risotto aux cèpes et pomme
Risotto aux cèpes
Versione italiana più giù

Le temps des risotti est revenu ! Et si vous avez envie de vous lancer, voici les 10 règles d'or pour un risotto italien :-)
C'est rigolo comme il y a des plats que l'on fait depuis toujours, même quand on est pressé ou sans grande inspiration, les valeurs sûres comme on dit. Chez moi, parmi ces points de repères, il y a les pâtes avec les pesto (de toutes sortes selon le placard) et le risotto, en général aux cèpes... le préféré des hommes à la maison (des deux familles d'ailleurs ;-)
Voilà, je vous livre donc ma recette très italienne de risotto ai funghi porcini (risotto aux cèpes, un grand classique) typique du Nord notamment de la Vénétie mais désormais répandu jusqu'au Centre de l'Italie.

mardi 20 novembre 2012

5ème Salon du blog culinaire : deux jours d'émotions et de gourmandise !

Soissons
Soissons en Novembre
Versione italiana più giù

Et voilà le 5ème Salon du blog culinaire de Soissons est passé ! Je reviens toujours chargée d'émotions, de découvertes et avec le sourire. Fidèle depuis des années, le plaisir d'y participer, de rencontrer des amis, de partager et de goûter est toujours là. De plus, cette année le Salon était ouvert au public et j'ai eu la chance de pouvoir cuisiner dans la ville, dans l'Abbaye de Saint-Léger, un endroit absolument unique (surtout pour cuisiner ;-))

Désormais au salon je me sens un peu chez moi, je vais à la recherche des amies qui habitent loin et que je ne vois qu'à Soissons, je suis curieuse de découvrir des nouvelles recettes, des produits mais aussi des Chefs... L'ambiance est toujours aussi conviviale et détendue, on est là pour s'amuser et passer un bon moment (y compris des petits délires ;-). La réalité et la chaleur humaine au-delà du virtuel ont toujours leur force.
Je tenais tout d'abord à remercier tous ceux qui ont pu être de la partie (plus de 400 bloggueurs), au public de Soissons si curieux et chaleureux, bien sûr à toute l'équipe de 750g (Damien, Jean-Baptiste, Julie, Vincent, Anne-Charlotte, Agnès, Cécile...) et les élèves du Lycée Le Corbusier. Ils ont travaillé d'arrache pied, souvent dans l'ombre, toujours avec le sourire, pour nous offrir ces moments inoubliables. D'ailleurs, depuis le début je trouve que ce salon est celui qui a été le mieux organisé, tout était impeccable, chapeau !
Un grand merci aussi au parrain depuis des années Benoit Molin, aux partenaires institutionnels et privés pour leur soutien, leur disponibilité et sans qui le Salon ne serait pas ainsi. Et bien sûr aux invités d'exception comme Philippe Conticini et Christophe Felder dont je suis une grande admiratrice depuis des année. En vrai, c'est des personnes adorables, chaleureuse et intéressantes. Cela vaut vraiment la peine de les connaître :-)

Pour revenir à nos moutons, qu'est-ce que j'ai fait ? Et bien avec mon amie Silvia et comme l'année dernière, nous avons concocté ensemble un mini menu italien de fête.  Nous avons préparé des gnocchi de butternut aux gambas (recette chez Silvia) ainsi que des verrines de cassata siciliana (clic), dessert ultra simple et parfumé :-). Voici donc quelques images du Salon...
Démo Salon du blog culinaire
Silvia et Edda en démo au Salon du blog
Silvia et moi-même en pleine démonstration au milieu des gnocchi, de la ricotta et des vapeurs (merci M. Un déjeuner de soleil pour avoir réussi à nous immortaliser alors que nous n'arrêtions pas de parler, bouger, surtout avec les mains... des italiennes quoi ;-)
Abbaye Saint Léger - Soissons
Abbaye Saint-Léger Soissons
La magnifique Abbaye Saint-Léger à Soissons où s'est déroulé une partie du Salon du blog, ouvert au public. Un endroit magique, le plus bel endroit où j'ai jamais cuisiné :-)
Salon blog Soisson - Démo Edda et Silvia

Au travail dans les cuisines ! Nous avons pris un plaisir fou à cuisiner ensemble, raconter nos recettes et servir ce mini mini repas très italien. Merci à Lolo pour nous avoir aidées à former les gnocchi !
Salon blog culinaire 5ème édition
Démos au Salon du blog culinaire
Quelques bribes des autres démos (j'étais plus occupée à regarder, papoter qu'à photographie) avec des amis comme Carole qui aidait Sandra (une recette super créative), Pascale (et ses pancakes au cottage cheese à tomber), Griotte et sa super démo de stylisme culinaire (Émilie a un talent fou, beaucoup de goût et des mains en or) et enfin la brillante Sandrine et sa démo rêve chocolaté (avec Chef Jésus Hurtado).

Vous pouvez trouver tous les comptes rendus des participants (mis à jour au fur et à mesure) ICI

Versione italiana

Eccomi tornata (per la quarta volta) dal Salone del blog culinario che si svolge in Francia ogni anno nella bella cittadina di Soissons (100 km a Nord di Parigi).
Per chi mi segue, sapete che ogni anno torno con il sorriso sulle labbra, felice di aver incontrato appassionati come me, condiviso esperienze, risate, scoperto prodotti. E soprattutto trascorso due giorni in ottima compagnia.
Ogni anno è diverso, diventa più importante e anche più professionnale. Mi sono piaciute tutte le sessioni ma devo dire che dal punto di vista organizzativo quest'anno era perfetto. Tra l'altro ho avuto la fortuna di poter cucinare in una bellissima abbazia, un posto magico, il più bel posto dove ho mai cucinato ;-)

Più sù avete qualche immagine di Soissons (grigissima e quasi sotto la nebbia ;-), della nostra demo delirante... di cucina italiana ovviamente : gnocchi di zucca e gamberi e bicchierino di cassata siciliana :-). È sempre bello poter condividere dal vivo... niente puo' sostituire il reale no ?

lundi 19 novembre 2012

Offelle di Parona : biscuits sablés italiens (cadeaux gourmands)

Offelle di Parona
Offelle di Parona
Versione italiana più giù

Un joli nom pour ces biscuits italiens délicats typiques de la ville Parona (en Lomellina, au Nord de Pavie, en Lombardie) et qui ont plus d'un siècle (enfin, la recette). Une belle idée de cadeau gourmand italien pour les fêtes de Noël qui approchent. 
D'ailleurs jusqu'en décembre je vous proposerai chaque semaine un biscuit typique d'une région d'Italie à offrir ou à s'offrir, l'idée vous plait ?
Les Offelle di Parona, sont apparemment nés à fin du XIXème siècle à Parona justement et inventés par les soeurs Colli. Des biscuits en forme d'ovale allongé et un peu pointu, aux ingrédients très simples (farine, sucre, beurre, zeste de citron...) avec une touche qui à mon avis fait la différence : l'huile d'olive.

dimanche 18 novembre 2012

Bocaux de Fête avec Régal : mon mini livre de recettes de Noël

Mon livre bocaux de fête pour Régal magazine
Bocaux de fête avec Régal
Me voici de retour. Je voulais vous garder une petite surprise du dimanche soir : un mini livre vendu avec le magazine Régal de Noël (numéro très réussi d'ailleurs) dont je suis l'auteure et photographe.
Il s'appelle Bocaux de fête et vous le trouverez en kiosque au coeur du magazine ;-). 
Il s'agit de recettes de fête (forcément) fétiches, plus ou moins traditionnelles, plutôt françaises (immanquable foie gras, poularde...) et avec quelques fois des petites touches italiennes ou exotiques. Toutes très gourmandes et avec une particularité : elles sont présentées dans un bocal (la nouvelle tendance ;-). Si vous êtes à court d'idées pour Noël vous y trouverez 30 suggestions de l'apéritif au dessert et même quelques mignardises.
Et comme toujours, nous avons tout mangé (avec grand plaisir je dois dire).
Voici quelques photos pour vous mettre l'eau à la bouche.


vendredi 16 novembre 2012

Cassata siciliana en verrine ou crème de ricotta chocolat comme une cassata pour le 5ème Salon du blog culinaire de Soissons 'Food and Wine'

Crème à la ricotta comme une Cassata Siciliana
Verrine de ricotta comme une cassata siciliana
Versione italiana più giù

Je suis tombée amoureuse de l'entremets sicilien la cassata siciliana il y a de nombreuses années, un peu par hasard, et je lui suis restée fidèle. Je vous ai en effet parlé de ce gâteau somptueux et sensuel, aux origines lointaines, à base de ricotta (un de mes ingrédients fétiche) dans mon livre Un déjeuner de soleil en Italie et vous ai livré ma recette chouchou, celle que j'ai affinée peu à peu, en diminuant le sucre, changeant le proportions et en ne gardant que les beaux parfums.
Le nom vient du mot caseum (en latin fromage) ou, plus probablement; du mot arabe qas'at qui désignait le récipient (un peu en forme de bonnet) où était confectionné le gâteau. Les ingrédients utilisés sont le fruit des différentes découvertes des peuples qui ont séjourné en Sicile (les Romains, les Arabes, les Normans, les Espagnols...). Un gâteau plein d'histoire et d'influences.

jeudi 15 novembre 2012

Soupe de courge patidou, feta et céleri

Soupe de courge patidou à la feta
Soupe de patidou
Versione italiana più giù

Encore une recette simplicissime pour ces soirées froides. Le patidou (ou courge sweet dumpling) est ma dernière découverte et coup de coeur dans le monde des cucurbitacées (avec le potimarron et la courge butternut ;-). Avec sa belle peau tigrée et sa chair superbe, fondante, douce... et son de goût de châtaigne. Il a fini par aller plonger dans une soupe, ou plutôt un velouté, mais on peut aussi le déguster cru en salade.
Le patidou est vraiment extra, il donne une texture crémeuse que j'ai encore adouci avec de la ricotta. Enfin je l'ai servi avec de la feta pour le côté salé, du cèleri frais croustillant et enfin une touche douce de vino cotto dont je vous ai parlé dans ce billet.
Si vous ne trouvez pas de patidou, vous pouvez utiliser une courge butternut.
À la prochaine avec un dessert bien italien que nous cuisinerons au Salon du blog culinaire... ;-)

Velouté de courge patidou ou butternut à la féta et céleri (pour 4 personnes)

- 600 g de chair de courge patidou ou butternut
- 100 g de ricotta
- 100 g de féta
- 1 branche de céleri (la partie centrale plus tendre)
- 20 g de beurre
- 1 petite échalote
- vino cotto ou saba (facultatif)
- huile d'olive vierge extra, sel et poivre

1. Couper la courge en morceaux et ciseler l'échalote. Faire rissoler le beurre avec l'échalote puis ajouter la courge. Mélanges quelques minutes puis couvrir d'eau. Cuire un quart d'heure environ, saler. Mixer le tout avec la ricotta. Si trop dense ajouter un peu d'eau.
2. Pendant ce temps, couper le céleri en dés. Servir la soupe veloutée chaude avec la feta, quelques gouttes d'huile et de vino cotto puis poivrer.
Elle se garde bien (sans la garniture) au frigo jusqu'au lendemain.
Courge patidou from the Farmer's Market
Patidou et retour du marché
Versione italiana

Ancora zucche (poi è finito ;-). Dopo il pâtisson, la zucca butternut ecco il patidou (nome troppo carino). Inconfondibile per la forma, il colore e le sue striature magnifiche. Senza parlare del sapore pastoso, dolce e con un retrogusto di castagna... Mmm. Giusto per curiosità si trova in Italia in qualche mercato? (penso di sì, no?)
Il suo destino era la zuppetta della sera con il tocco salato della feta, il croccante fresco del sedano e infine il vino cotto (anche lui dolce).
Ideale in queste serate fredde (almeno qui perché sembrerebbe che a Napoli ad esempio sia quasi estate).

Vellutata di zucca con feta, sedano e saba (per 4 personnes)

- 600 g di polpa di zucca pastosa tipo mantovana
- 100 g di ricotta
- 100 g di feta
- 1 ramo di sedano (dal centro del mazzo, più tenero)
- 20 g di burro
- 1 piccolo scalogno
- vino cotto o saba (facoltativo)
- olio d'oliva, sale e pepe

1. Tagliare la zucca a pezzi e tagliare a fettine lo scalogno. Far rosalare il burro connlo scalogno poi aggiungere la zucca. Girare qualche minuto poi coprire d'acqua. Cuocere a fuoco medio per un quarto d'ora circa, salare.
2. Nel frattempo, tagliare il sedano a dadini. Frullare la zucca con la ricotta (se necessario diluire con un po' d'acqua. Servire caldo con la feta a pezzi, un po' d'olio qualche goccia di vino cotto e il sedano. Pepare.

mercredi 14 novembre 2012

Salade de pousses de betterave, jambon de Parme et raisins

Salade de pousses de betterave, jambon et raisin
Salade pousses de betterave
Versione italiana più giù

Je n'ai pas toujours raffolé de betterave, j'ai appris à l'apprécier qu'à l'âge adulte avec sa saveur si spéciale, végétale et de terre. Vous trouverez donc ici des dés de betterave et de chèvre, des gnocchi de betterave, des ravioli roses au chèvre... Et puis j'ai découvert les magnifiques pousses de betterave avec ses couleurs d'automne, son goût de salade et un subtil arrière goût de betterave justement. Vu sa délicatesse, il plaira aussi à qui n'aime pas la version 'sous terre'.
Ainsi j'ai improvisé une petite salade avec la touche italienne du prosciutto di Parma, assez doux qui va apporter de la chair, du sel. J'ai ensuite ajouté la touche sucrée croustillante, juteuse, du raisin. J'aime ces mélanges qui stimulent le palais, semblent chic et surtout sont prêts en 5 minutes. Sans compter que je pourrais rester des heures à contempler la couleur des feuilles (je sais je ne suis pas normale ;-)

mardi 13 novembre 2012

Pâtisson farci au brebis et figatellu

Patisson farci au brebis et figatellu
Patisson farci
Versione italiana più giù

C'est l'automne et dernièrement je suis prise par une attaque de cucurbitacée mania. Quand je vois toutes ces variétés (comme le potimarron, la courge butternut...) sur les étals du marché, je ne résiste pas. Et voilà comment je me suis retrouvée avec des pâtissons tout mignons à la maison... qui sont devenus des assiettes très naturelles :-) Je venais d'acheter également au Salon Cuisinez chez un producteur un fromage corse (mi-chèvre mi-brebis) à tomber et du figatellu que nous adorons à la maison...
Mais passons aux présentations. Le pâtisson kesako? Il s'agit d'une courge en forme de chapeau très esthétique, un peu un légume oublié.

dimanche 11 novembre 2012

Brownie fondant à la crème comme un mendiant

Brownie comme un mendiant
Brownie fondant aux fruits secs
Versione italiana più giù

Les brownies nous sont familiers, c'est un de ces gâteaux d'Outre-Atlantique que nous aimons. Bien chocolatés, simples ils sont réconfortants (bien sûr si bien faits). Je crois que je ne vous ai proposé depuis le début du blog que ces brownies au yaourt et pralines (très bons ;-). Bon, il est vrai que des fois je l'utilise comme base d'un entremets comme dans cette bûche aux pignons et mousse au chocolat au lait.
Au fil des années je suis allée à la recherche de recettes ou proportions qui se rapprochaient plus à mes goûts : pas trop sucré, pas trop gras et un bel hommage au chocolat. En passant, je vous invite à lire l'intéressant billet de Pascale sur les différents types de brownies ;-)
La recette d'aujourd'hui, qui nous a particulièrement plu, est caractérisée par très peu de beurre, beaucoup de bon chocolat et de la crème fraîche.

vendredi 9 novembre 2012

Braciole (involtini) alla napoletana. Roulés de porc farcis au jambon, câpres et pignons

Braciole napoletane
Braciole à la napolitaine
Versione italiana più giù

Les involtini (comme ces involtini à la coppa et provolone ou les saltimbocca) plus a Sud sont souvent appelés braciole (à l'origine ils étaient braisés). Mais bon ça reste des roulés.. toujours gais et gourmands. Très pratiques aussi à servir quand on a des invités.
Après la pasta, patate e provola, voici une autre recette napolitaine très populaire et avec un coeur savoureux : les braciole (ou involtini) di maiale alla napoletana... Il s'agit de roulés de porc, avec une farce très méditerranéenne et goûteuse qui va faire tout le charme de cette viande : du jambon, des câpres, des pignons et de la sauce tomate bien sûr !
Comme pour le ragù à la napolitaine tout le secret réside dans la cuisson douce (c'est une cuisine patiente mais au moins il ne faut rien faire ;-)


mercredi 7 novembre 2012

Torta Monferrina (gâteau à la courge, pomme et chocolat typique du Piémont)

Torta alla Monferrina con zucca e mele
Torta Monferrina
Versione italiana più giù

Un gâteau qui a l'air de rien et qui pourtant a un charme fou ! Il ne ressemble à aucun autre, fondant humide, parfumé et très très gourmand.  La Torta alla Monferrina ou même torta nera (gâteau noir) est un ancien gâteau paysan typique di Piémont et plus exactement de Monferrato. Un dessert né avec des ingrédients du potager (la pomme et la courge, étonnant non ? Ils donnent surtout une texture), quelques produits luxueux comme le chocolat et les amaretti (à l'origine on utilisait que du cacao et des fruits secs) puis des fruits confits. On utilisait d'ailleurs également des variétés de pommes anciennes et très locales qui n'existent presque plus.
J'adore ce mélange très nature avec des produits de fêtes et nobles... Autre caractéristique : il n'y a pas de farine. Point de mode (comme maintenant ;-) mais tout simplement car la farine de blé étaient chère et on la gardait pour faire du pain.

lundi 5 novembre 2012

Pasta, patate e provola. Pâtes aux pommes de terre et scamorza fumée typiques de la Campanie

Pasta, patate e provola
Pasta, patate e provola
Versione italiana più giù

Un trio aux trois P ;-) : pasta, patate e provola, originaire de la Campanie. Ne vous laissez pas tromper par l'aspect homogène, pas très esthétique de ces pâtes. C'est presque une soupe dense, un vrai régal, de ceux qui chauffent le coeur et le corps en ces longues soirées de novembre...
Un plat traditionnel napolitain, un souvenir d'enfance.... qui change des pâtes classiques. Crémeux, goûteux et terriblement réconfortant. 
Les pâtes associées à la pomme de terre sont répandues dans tout le sud de l'Italie. Alimentation paysanne, pauvre, avec ce que l'on avait sous la main, même des restes de pâtes de différentes dimensions (la pasta mista comme pour le minestrone ;-)... une sorte de potage cuit dans une seule casserole. Pour changer, la version napolitaine est une de plus gourmandes : avec la scamorza fumée et le parmesan, certains ajoutent aussi de la pancetta. Nourrissant et chouchoutant.

vendredi 2 novembre 2012

Cheesecake sans cuisson au chocolat et Chocolat Primitif de Marcolini

Cheesecake au chocolat
Cheesecake au chocolat sans cuisson
Versione italiana più giù

Avec ce temps et le Salon du Chocolat, on a envie de chocolat forcément.
Vu qu'il me restait des biscuits Digestives je me suis lancée dans un cheesecake tout simple, sans cuisson et sans oeuf, ni gélifiant. Que de la gourmandise, peu d'ingrédients et zéro fatigue.
C'est un cheesecake un peu viril avec la note rustique des Digestives, la crème bien chocolatée. Un goût franc, profond et linéaire. Après bien sûr vous pouvez très bien ajouter des épices, des fruits secs.
Enfin, j'ai saupoudré le tout avec une petite touche spéciale (je ne vous en ai pas parlé hier dans les actus gourmandes pour stopper un peu mon bavardage infini :-) : le Chocolat Primitif de Pierre Marcolini. Là aussi découverte récente. Il s'agit de poudre grossière, même de pépites, de chocolat malaxé mais non écrasé, présenté en boîte. Une texture délibérément moins fine que le chocolat absolument à tomber (j'ai converti ma maman en 5 minutes c'est dire). On pourrait en manger à la petite cuillère (un peu dangereux). Il existe au chocolat noir et chocolat au lait. Sinon en général c'est bon sur une glace, une tartine ou même comme base de chocolat chaud. Ici il donne la note de 'bois' au cheesecake.
Très bon weekend à tous !

Cheesecake sans cuisson au chocolat saupoudré de Chocolat Primitif de Marcolini (pour 4 à 6 personnes)

Pour la base
- 150 g de biscuits digestives émiettées (au mixeur ou avec un rouleau) recette ICI
- 50 g de beurre fondu
Pour la crème
- 150 g de chocolat noir de bonne qualité (dans l'idéal de couverture à 64-72%)
- 30 g de chocolat au lait
- 180 g de fromage à tartiner type Philadelphia
- 130 g de crème fleurette
- 80 g de sucre
- Chocolat Primitif noir de Marcolini pour la finition (facultatif)

1. Mélanger les biscuits émiettés avec le beurre pour former une sorte de pâte grossière. Les poser au fond d'un moule rond de 20 cm ou sur des assiettes individuelles où on été posées des cercles à entremets de 8 cm. Il doit y avoir moins d'un cm d'épaisseur. Laisser reposer 30 min au réfrigérateur. Recouvrir le pourtour du moule ou des cercles de rhodoïd ou de papier film (plus facile à démouler).
Fouetter la crème fleurette bien froide jusqu'à ce qu'elle devienne mousseuse, presque ferme. Garder au frais
2. Mélanger le fromage avec le sucre. Faire fondre les chocolats au bain marie puis les ajouter à la crème. Mélanger délicatement jusqu'à obtenir une crème homogène. Incorporer, par mouvements circulaires du bas vers le haut, la crème fouettée. Verser dans les moules. Laisser prendre au moins 6 heures (si pas une nuit, c'est mieux) au frais.
3. Démouler et servir saupoudrer de Chocolat Primitif ou même avec des griottes séchées ou à l'alcool.
Il se garde bien deux jours au frais.
No baked chocolate cheesecake
Cheesecake al cioccolato
Versione italiana

Questo periodo è cioccolatoso, visto il tempo, la stagione... Mi rimanevano dei biscotti digestive, e così mi sono buttata in un cheesecake al cioccolato. Ma di quelli semplici, dal gusto puro e soprattutto zero fatica: senza cottura.
È stato servito con un'altra delle mie scoperte cioccolatose recenti (vedi il post consigli per gli acquisti ;-) il Chocolat Primitif di Pierre Marcolini. Ve l'avevo detto che qui i nomi delle cose sono poesia. A parte gli scherzi è una cosa buonissima che crea quasi dipendenza: una polvere o pezzi di cioccolato macinati grossolanamente che si potrebbe quasi mangiare con il cucchiaino (pericolosissimo) e che si sciogono dolcement e rapidamente in bocca. Ottimo su una tartina, un gelato, un dolce...
E qui dà quel tocco grezzo al cheesecake già abbastaza virile e sempliciotto di suo.
Buon fine settimana!

Cheesecake senza cottura al cioccolato (per 4-6 persone)

Per la base
- 150 g di biscotti digetsives sbriciolati finissimi ricetta QUI
- 50 g di burro fuso
Per la crema
- 150 g di cioccolato fondente di ottima qualità (idealmente di copertura tra il 64 e il 72%
- 30 g di cioccolato al latte
- 180 g di formaggio fresco tipo Philadelphia
- 130 g di panna fresca intera ben fredda
- 80 g di zucchero
- Chocolat Primitif fondente di Marcolini per servire (facoltativo ovviamente)

1. Mescolare i biscotto sbriciolati (nel mixer) con il burro fuso fino ad ottenere un composto grossolano ma omogeneo. Sistemarlo sul fondo di un una stampo coperto da pellicola e di 20 cm di diametro. Lo spessore deve essere inferiore ad 1 cm. Lascair riposare in frigo almeno mezz'ora.
Montare la panna ben fredda finché non diventa spumosa quasi soda. Conservare in frigo.
2. Mescolare il formaggio con lo zucchero poi aggiungere i due cioccolati fusi a bagnomaria. Mescolare delicatamente. Infine incorporare la panna con movimenti circolari dal basso verso l'alto. Versare tutto negli stampi e far rappreddere in frigo almeno 6 ore (meglio una notte).
3. Sformare e servir cosparso di Chocolat Primitif (o cacao).
Si conserva bene un paio di giorni in frigo.

jeudi 1 novembre 2012

Infusion de cacao de Marcolini, Pierre Hermé et sa collection de Noël, l'Épicerie musicale, le pain d'épices Nicolas... et autres actus gourmandes

Infusion de cacao
Infusion de cacao
Après une jolie palette de produits italiens à Turin, revenons en France ou en Belgique :-)
Depuis la rentrée, j'ai fait quelques belles découverts de produits gourmands... le plus souvent par hasard, quelques fois conseillée par des amies ou bien invitée.
Vu que je commence à les cumuler et que je n'arrête pas d'en parler autour de moi, d'offrir certains produits, je me suis dite que je pourrai partager mes découvertes avec vous. Surtout celles chocolatées... nous sommes en période du Salon du chocolat non ?
Voici donc mes derniers coups de coeur gourmands. Et vous, quels sont les vôtres ?

In genere non sono il tipo super modaiolo, sicuramente non nell'abbigliamento (lo sono stata quando ero giovane ;-) o nel high tech e di solito (dopo qualche sola come si dice a Roma ;-) cerco di resistere anche alle novità inutili sul cibo. Soprattutto qui a Parigi ne inventano una ogni giorno (tipo il tagliere a forma di puzzle, la borsetta che tiene fredda la bottiglia del vino, dolci a forma di scarpa e gelati al cioccolato bianco e wasabi (intrigante però devo ammettere ma non lo dite a mio marito ;-)
Insomma per tornare al post di oggi, ho fatto delle bellissime scoperte golose (dolci) ultimamente e visto che non la smetto di parlarne intorno a me e regalarle, mi sono detta che magari potevo condividerle con voi. Spero che capiate un po' il francese, non ho avuto il tempo di tradurre sorry ;-)

1. Infusion de cacao de Pierre Marcolini

J'ai découvert les chocolats de Pierre Marcolini il y a plus de dix ans à Bruxelles, lors d'un voyage professionnel qui n'a rien à voir avec la cuisine (le droit c'est plus sérieux). Mais bon je suis née gourmande et je n'ai donc pu m'empêcher de revenir avec ses chocolats. J'avais été frappée par la finesse du goût et la variété des nuances.
À part le fait que Pierre Marcolini est quelqu'un d'absolument passionnant, on pourrait l'écouter des heures parler de fèves, de crus de chocolat, des magnifiques sensations qu'il donne. Il est déterminé (un grand entrepreneur) mais reste très accessible avec un joli sens de l'humour. 

Digestives Biscuits de Pascale Weeks

Digestive biscuits
Digestives Biscuits
Versione italiana più giù

Des biscuits très anglo-saxons, à la texture et au goût rustique que j'aime beaucoup. À grignoter sur le canapé et c'est aussi de bons alliés en cuisine notamment pour les cheesecakes (avec les graham crackers c'est ma base préférée).
J'apprécie particulièrement le fait qu'ils ne soient pas très sucrés et qu'il y ait un goût presque de campagne avec la farine complète et les flocons d'avoine.
En plus les digestive biscuits (nom très romantique n'est-ce pas ? ;-) me rappelle mes séjours en Angleterre où nous en achetions super discount, en gros les seuls biscuits que nous mangions devant la télé et les jeux du Common Wealth ;-)