jeudi 3 janvier 2013

Soupe de panais, topinambour, pomme et chèvre cendré

Parsnip, Jerusalem artichoke and apple soup with goat cheese
Soupe panais, topinambours et pomme
Versione italiana più giù

C'est un peu inévitable : à cette période de l'année, après les fêtes, on a envie de soupes toutes douces, chaudes qui accompagnent nos soirées d'hiver n'est-ce pas ? Celle-ci est vraiment une soupe de janvier, inspirée par le marché, avec des légumes qui poussent sous terre ;-) : le panais à la saveur fraîche entre la carotte et le céleri, les topinambours au goût subtil d'artichaut... Ces deux légumes sont rôtis au préalable pour plus de caractère (astuce que j'applique très souvent).
Et puis il y a un intrus : la pomme ! Comme dans cette soupe de carottes, pomme et orange, j'aime quand ce fruit vient faire un petit coucou aux mets salés. La pomme apporte de la fraîcheur et de la douceur.

Enfin, pour en faire soupe-repas et pour casser le côté doux végétal, j'ai ajouté du chèvre cendré (parmi mes fromages préférés) : il apporte un côté laiteux et un peu salé. Nous nous sommes régalés comme vous pouvez imaginer :-)

Soupe de panais et topinambour rôtis, pomme et chèvre cendré (pour 2 personnes)

- 2 panais moyens
- 3 topinambours (sans trop de bosses)
- 1 pomme type Royal Gala ou Pink Lady
- 1 feuille de laurier
- 1 petit crottin de chèvre cendré (celui que vous préférez, encore doux)
- huile d'olive vierge extra, origan, sel et poivre

1. Préchauffer le four à 200°C. Peler les panais et les topinambours et les couper en gros morceaux de taille égale. Les assaisonner avec un peu d'origan, du sel et du poivre, mélanger. Poser le tout bien éparpillé dans un moule rectangulaire et faire rôtir 20 minutes environ. Les légumes doivent colorer et sécher à peine.
2. Faire revenir une cs d'huile d'olive dans une casserole, ajouter les panais et le topinambours rôtis et une feuille de laurier. Couvrir d'eau et cuire 10 minutes. Saler puis ajouter le pomme pelée et coupée en morceaux. Cuire encore 5 à 10 minutes. Retirer le laurier et mixer.
Servir chaud avec des dés de chèvre, du poivre et un peu d'huile d'olive.
Soupe de panais, topinambours et pomme
Vellutata di pastinaca, topinambur e mela
Versione italiana

Dopo le orgie delle feste (non so voi ma personalmente sono un po' devastata ;-), una zuppetta gentile è benvenuta. Fa stare bene, ha un sapore buonissimo che cambia un po' ed è composta da tuberi... le verdure dell'inverno: come il topinambur e la pastinacca. Ok immagino che non si trovino in Italia sempre dietro l'angolo (dipende dalla regioni) ma come sapete qui sono un po' la Nord con nostalgia delle verdure stupende italiane ma anche la voglia di scoprire come si puo' fare senza ;-)
La pastinaca è una scoperta recente e molto buona : ha un sapore tra il sedano e la carota anche se è difficile da definire. Il topinambur ha invece un sapore delicato di carciofo. Infine ho aggiunto un intruso: la mela! Dà freschezza e dolcezza senza farsi troppo avanti. Un vellutata saporita, originale e molto equilibrata. Per farne un pasto quasi completo ho aggiunto dello chèvre cendré (lo adoro) non troppo stagionato : conferisce una nota lattosa ma piena di carattere.

Vellutata di pastinaca, topinambur e mela con chèvre o caprino (per 2 personnes)

- 2 pastinache medie
- 3 topinambur
- 1 mela tipo Royal Gala, Pink Lady
- 1 foglia d'alloro
- 1 piccola caprino non troppo stagionato (una settimana circa)
- olio d'oliva extra vergine, origano, sale e pepe

1. Scaldare il forno a 200°C. Pelare le pastinache e i topinambur, tagliarli a pezzi grossi della stessa dimensione. Condirli con olio, sale e origano, mescplare. Sistemarli su una placca da forno e cuocere per una ventina di minuti. Devono colorirsi e seccarsi un po'.
2. Far soffriggere appena un cucchiaio d'olio in una pentola. Aggiungere le verdure arrostite e l'alloro. Cuocere una decina di minuti poi salare e aggiungere la mela sbucciata e a pezzi. Cuocere ancora 5 minuti circa. Togliare l'alloro e frullare. Servire caldo con qualche goccia d'olio, pepe e dadi di caprino. 
Crema di pastinaca, topinambur e mela
Velouté panais et chèvre cendré

16 commentaires:

  1. cara Edda... la mela proprio non me l'aspettavo! il topinambour lo conosco, invece la pastinache no... chissà se la troverò anche dalle mie parti! un bacino e a presto! sere

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Fammi sapere allora il risultato delle tue ricerche :-) Grazie!

      Supprimer
  2. Bonjour Edda,
    Ce petit message pour vous remercier une fois de plus pour ce blog merveilleux qui ravie quotidiennement mes yeux et mon imaginaire, et de temps en temps mes papilles!

    Je voulais vous dire qu'il m'a été d'une grande inspiration pour Noël : j'avais l'envie de réaliser cette année pour le réveillon de Noël le dessert (c'est ma mère qui prépare habituellement toutes les festivités!, et puis j'ai eu envie, du haut de mes 24 ans, de m'inscrire à mon tour dans la tradition culinaire familiale en proposant mon dessert).

    Après de longues réflexions, j'ai souhaité réaliser quelque chose d'un peu différent, laissant à ma mère la traditionnelle bûche pour le déjeuner du 25, et j'ai inventé la "farandole de biscuits de Noël autour de la crème et suprême d'orange", cela inspiré en grande partie par votre blog.

    J'ai réalisé les "Verrines poires pochées au thé, crème au thé à la poire" que j'ai transformé en une crème orange, infusé au thé Earl Grey et écorces sèches d'oranges, le tout sur un suprême d'orange, servi dans de belles coupes.

    Pour accompagné cela, la farandole de biscuites de Noël : les "Speculoos de Dandoy" (réalisé en forme de bonhomme traditionnel, avec décoration à la glace royale!), les "Offelle di Parona" réalisé en étoile filante à l'emporte pièce, les "Cavallucci di Siena" et les "Krumiri di Casale" (réalisé en S, signature de mon initiale!!). (plus les "Biscuits craquelés au chocolat de Martha Stewart", des mini financiers à l'amande posés sur la crème orange, et des sablés cacaos (http://www.tropchou.fr/etoiles-au-chocolat/ ceux là tout pareil!).

    Voilà, vous savez tout! C'était délicieux et magnifiquement imprégné d'Italie, ce qui a son importance pour moi, l'amoureuse éperdue de ce pays que j'ai habité un an!

    Je dois dire que les Cavallucci di Siena ont fait un malheur, même si j'ai bien failli les rater (mon sirop était bien blanc, un peu épais, mais lorsque j'ai rajouté les épices, il s'est mis à mousser, mousser, mousser!!!! et à former des cailloux en contact avec la farine... Alors telle cendrillon triant les lentilles, j'ai retiré tout les gros cailloux de la farine, et j'ai refait un sirop pas dense du tout cette fois, juste bouilli 2min environ, que j'ai ajouté à la farine déjà mélangé aux épices. Et bien c'était parfait! En plus les tout petit cailloux de sucre qu'il restait du ratage du début ont fondu à la cuisson, ce qui faisait comme des perles de sucre.... Bref, tout le monde en a redemandé!!!


    Merci vraiment pour tout! J'ai adoré préparer ce dessert, et je vous remercie infiniment pour l'inspiration, pour ces douces recettes italiennes que j'ADORE!

    Une très bonne année à vous, continuez de nous faire rêver!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Stéphanie,
      Merci pour votre message adorable, si détaillé et chaleureux ! Bravo pour le choix et tout ce travail ! Cela me fait si plaisir quand mes recettes vous inspirent et voyagent chez vous.
      Très belle idée la verrine avec l'orange et l'earl grey, cela devait être bien parfumé. Concernant les cavallucci en effet le seul point délicat est le sirop. Chez nous aussi il font fureur ;-)
      Très belle année à vous aussi et encore merci !

      Supprimer
  3. Mmm une bien bonne soupe!! J'adore! Bisous.

    RépondreSupprimer
  4. J'aime énormément marier la pomme avec le panais. C'est presque inévitable d'autant qu'il est alors mieux accepté par mes petites "chocolatines". Merci pour cette recette qui va probablement me donner une idée de soupe du soir. Bonne année Edda ! Merci pour tes recettes superbes ! Bises

    RépondreSupprimer
  5. Buongiorno Edda! Ho provato questa invitante ricetta però invece di ottenere una zuppa è venuta molto densa, praticamente una crema! Cosa ho sbagliato? Tu utilizzi del liquido (acqua, brodo, ...) quando frulli?
    Grazie e complimenti per le tue ricette
    Roberto

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ciao Roberto! Tendenzialmente è una vellutata (non densissima eh ;-) ma come tutte le zuppe la densità dipende dall'acquosità delle verdure e dai gusti personali. Puoi regolare con acqua o latte (prima o dopo aver frullato) finché non ha la consistenza che ti piace.
      Buona giornata e grazie!

      Supprimer
  6. Edda, quel est l'intérêt de faire rôtir les légumes au four plutôt que de simplement les faire revenir à la poële..?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Ziza,
      La saveur est différente et plus concentrée (moins aqueuse), je trouve qu'elle améliore surtout ce type de légume. Après question de goûts et de temps.... ;-)

      Supprimer
  7. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  8. Merci Edda pour cette recette de soupe très originale. Votre blog est un vrai plaisir pour les papilles

    RépondreSupprimer