mardi 15 octobre 2013

Cuccìa, crème sicilienne à la ricotta, blé cuit et fruits confits

Crème sicilienne au blé cuit, ricotta et fruits confits
Crème ricotta et blé
Cuccìa... un dessert sicilien (mais aussi calabrais) qui se déguste traditionnellement que le 13 décembre, jour de la Sainte Lucie. Bon ce n'est pas vraiment aujourd'hui mais je n'avais pas envie d'attendre pour vous faire découvrir cette petite crème simple, ultra rapide à préparer mais spéciale au goût, riche en symboles. Et c'est au retour d'une épicerie italienne à Paris (Paisano) que, ravie de ma superbe ricotta et de l'achat de blé cuit,  j'ai eu l'idée de préparer ce dessert très minute.
Cuccìa en sicilien signifie petite chose, petit grains et selon certains donc blé. En effet cette crème contient obligatoirement du blé mais vous savez celui crémeux et cuit qu'on utilise pour la pastiera. Et comme toujours il est signe de fertilité et de richesse.
La légende raconte que ce dessert est né autour de 1646 (certains disent 1683 mais bon c'est une légende), lors d'une très forte famine en Sicile, sous le règle Espagnol. Il semblerait que le 13 décembre (jour de Sainte Lucie) soit arrivé dans le port, selon certains à Palerme, d'autres à Syracuse, un navire sans personne chargé de blé. Les habitants si heureux crurent à un miracle et se servirent de ce blé (voire prirent d'assaut). La faim fit le reste, ils n'eurent pas le temps de la transformer en farine ou en pain mais le mangèrent ainsi, bouilli. Au point que désormais cette crème avec le blé se mange rigoureusement le même jour et que l'on n'a pas le droit de toucher au pain.

En réalité, il semblerait que ce type de crème et surtout l'utilisation du blé bouilli d'abord dans le plats salés mais aujourd'hui qu'en sucré, remonte plus loin, dans le temps et dans l'espace... en Grèce. Il existait en effet des préparations similaires et ancestrales que l'on dégustait pour commémorer les morts. Mais bon la cuccìa que je vous présente aujourd'hui est bel et bien sicilienne.
À part le blé incontournable, il y a la fameuse ricotta (ingrédient phare notamment en Sicile) la même qu'on utilise pour la cassata (en verrine ;-) par exemple. C'est ce mélange de laiteux léger avec cette texture très agréable du blé qui va donner un beau résultat. Ensuite parce que c'est la fête, nous avons bien sûr les chers fruits confits (des vrais hein, bien parfumés) notamment de la courge (zuccata) mais également de l'écorce d'orange ou du cédrat. Enfin la touche de chocolat, gourmande douce-amère va donner la touche finale irremplaçable.

Il existe comme presque toujours dans la cuisine italienne, des variantes locales et familiales. Déjà les proportions ricotta/blé peuvent changer, ensuite à Trapani par exemple il existe une version avec du moût de raisins (vino cotto) qui va donne un petit goût épicé. Certains ajoutent simplement de la crème fouettée au blé, d'autres de la crème pâtissière à la place de la ricotta.  Il existe également des versions avec des légumineuses comme les pois chiches.
Cette recette, qui est aussi la plus simple et au fond la plus typique, est notre préférée.
Si vous ne trouvez pas de blé cuit (j'avoue que c'est vraiment un truc qu'on utilise pas souvent et uniquement pour les gâteaux) vous pouvez le faire vous-même en vous armant de patience car il faut 2 à 3 jours, mais bon c'est facile. Je vous explique comment faire ICI.
Et voilà un petit dessert particulier, presque un avant-goût de Noël :-)

Cuccìa, crème sicilienne au blé, ricotta et fruits confits (pour 6/8 personnes)
  • 300 g de blé cuit (en épicerie fine italienne ou bien fait maison comme ICI)
  • 200 g de ricotta si possible fraîche, de bonne qualité de brebis ou de vache
  • 70 g de sucre (selon les goûts)
  • 60 g de fruits confits (cédrat, orange et courge 'zuccata) + un cerise pour décorer
  • 50 g de chocolat noir concassé ou en mini billes
  • une pincée de cannelle
1. Mélanger la ricotta avec le sucre et la cannelle de manière à ce qu'elle devienne un peu crémeuse. Ajouter les fruits confits puis le blé et mélanger de manière à obtenir une crème homogène. Ajouter la moitié du chocolat (ou bien le garder pour former des couches ricotta-chocolat). Corriger de sucre si besoin.
2. Mettre le tout dans des verrines et garder au frais au moins 3 heures. Saupoudrer du reste de chocolat et servir.

Conseils :
- ce dessert peut très bien se préparer la veille, en le gardant au frais
- je vous conseille de goûter le mélange au fur et à mesure, il n'y a pas beaucoup de sucre car les fruits confits et le chocolat vont en apporter mais à vous de rectifier si besoin.
- vous pouvez modifier les proportions blé/ricotta avec plus de blé ou plus de ricotta, selon les goûts. La quantité de fruits confits et de chocolat aussi peut varier selon la teneur en sucre et les goûts personnels.
- il existe aussi des versions avec la crème fraîche, de la crème pâtissière (dans ce cas à la place de la ricotta) et également des versions avec du moût de raisin (vino cotto).
- je vous conseille d'en servir en petites quantités car il est nourrissant ;-)

8 commentaires:

  1. Çà à l'air délicieux, Edda, mais quand on ne supporte pas le blé, par quoi pourrait-on le remplacer ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! On ne peut le remplacer... il fait partie du gâteau, un peu comme la pastiera. Après il y a d'autres desserts comme la cassata en verrine qui se rapprochent et sans blé, avec uniquement de la ricotta http://www.undejeunerdesoleil.com/2012/11/cassata-siciliana-en-verrine-ou-creme.html

      Supprimer
    2. Merci Edda !

      Merci aussi pour toutes ces bonnes recettes que vous partagez avec nous tous les jours. Je n'en rate pas une ;))

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Merci à vous, ravie que ça vous ait plu !

      Supprimer