dimanche 30 juin 2013

Financier géant aux pêches et aux abricots

Financier geant peches abricots et sans gluten
Financier géant
Un financier géant aux pêches et aux abricots, convivial, pour les pique-niques d'été ou en tous cas les dîners en bonne compagnie. Au fond, le financier, qui prend son nom de la forme de lingot et de sa naissance dans le quartier de la bourse à Paris, peut bien avoir un autre aspect non ? Le voici donc en forme de gâteau avec les fruits jaunes adorés (on les attend toute l'année ;-).
C'est un régal comme vous pouvez imaginer : le goût d'amandes, l'extérieur légèrement croustillant, le coeur fondant, le beurre noisette qui fait tout le charme du financier, les fruits juteux et enfin les petits parfums qui donnent du peps. Il a en plus la particularité d'être sans gluten (une pâte qui s'y prête bien).
Facile, rapide, c'est déclinable à l'infini et pas besoin de se casser la tête sur la forme (surtout avec la petite astuce ;-). Il est bien sympathique !
Et si vous cherchez d'autres recettes de financiers (un recyclage gourmand des blancs d'oeuf :-) voici les financiers au chocolat, financiers noisettes et noix, financiers châtaignes et orange...

jeudi 27 juin 2013

Soufflé glacé au chocolat et fraises des bois

Souffle glace chocolat et fraises des bois
Soufflé glacé chocolat
Versione italiana più giù

Le soufflé glacé au chocolat est un grand classique. Un de ces desserts glacés, élégants, très faciles à faire sans sorbetière. Français aussi, avec l'illusion du soufflé. J'avais des restes de blancs d'oeufs à la maison et vous que j'étais en pleine phase meringue italienne je me suis souvenue de ce soufflé glacé à la pastèque... J'ai répliqué en chocolat ou, plutôt, aux deux chocolats avec mes restes de fraises des bois. Le chocolat d'été quoi :-)
Au fond, le soufflé glacé fait partie de la famille des parfaits et des semifreddi : une base avec des oeufs, (des fois sans), des fruits ou du chocolat et enfin de la crème fouettée. Ce trinôme va garantir une superbe texture et surtout de se passer d'une sorbetière (bon après c'est aussi un autre style de dessert).
J'ai fait un peu à ma tête, selon mon expérience, en partant de meringue italienne qui va donner plus de légèreté que la pâte à bombe (en gros des jaunes d'oeufs montés avec un sirop de sucre), j'ai mis moins de sucre, moins de crème et voilà le résultat ! Parfait pour nos goûts : chocolaté mais avec une texture légère très agréable.

mercredi 26 juin 2013

Poivrons farcis aux pâtes et mozzarella à la napolitaine

Poivrons farcis aux pates a la napoltaine
Poivrons farcis aux pâtes
Un déjeuner napolitain sous la tonnelle ? Comme dans le Sud de la France, les farcis sont très répandus en Italie. On aime les légumes, le potager et ces plats au ventre généreux et gourmand. 
Ici je vous propose une version avec les pâtes typique de la Campanie, que nous aimons beaucoup et qui me rappellent ma grand-mère : des poivrons, des pâtes, de la mozzarella, des olives... c'est tout le Sud qui chante n'est-ce pas ?
Les poivrons forment la maison, donnent une structure et beaucoup de goût... qui se marie bien avec la mozzarella (comme dans cette salade de blé à l'italienne), la force des olives, l'acidulé des câpres et enfin le peps des anchois. C'est joli, c'est bon et même très pratique à faire à l'avance quand on a des invités ou on revient de la plage (tôt ou tard ça va arriver n'est-ce pas ;-).

mardi 25 juin 2013

Tarte aux framboises comme un flan

Tarte flan de framboises
Tarte framboises
Après les biscuits aux fraises, une tarte d'été toute rouge qui a un coeur doux, crémeux, presque un flan... mais aux framboises ! Il fallait bien utiliser toute la pâte sucrée non ? 
Et oui, comme dans la tarte tout citron (une grande chouchoute) j'ai opté pour cette crème facile qui cuit gentiment au four (sans le petit pot mais dans la pâte ;-) avec la pulpe de fruit. Texture soyeuse, au goût éclatant et acidulé de la framboise. Le tout est accompagné par la fraîcheur discrète des framboises crues. Un petit rêve que cette tarte toute simple.
Vous connaissez désormais le culte que je voue aux tartes depuis l'enfance ;-) Je parie que je ne suis pas la seule. J'aime leur allure traditionnelle décontractée qui peut se transformer en un rien en haute couture (il suffit de voir les tartes des Chefs pâtissiers). On peut tout mettre dans une tarte en toute saison (là c'est mon côté français qui parle).

lundi 24 juin 2013

Biscuits tartelettes à la fraise

Tartelettes ou biscuits à la fraise
Biscuits fraise
Versione italiana più giù

Une recette avec la pâte sucrée d'hier et bien sûr des fraises (on ne s'en lassera jamais n'est-pas ?). J'ai cédé aux premières Mara de bois, mes préférées. Leur intensité est restée même après cuisson.
Je ne sais pas encore très bien si appeler ces petites mignardises qui se dévorent en une minute, biscuits ou tartelettes. Elles sont aussi facile à faire que des biscuits (comme les sablés bretons) mais ont l'aspect d'une tarte grâce à la compote de fraises et les fraises. C'est un vrai régal, un goût de fraise un peu concentrée, deux textures... Une petite bouchée rouge et on en redemande. Je vais sûrement en préparer à nouveau, vu le grand succès à la maison.
En plus c'est tout bête, pas besoin de moulage, en une demi-heure (si on a déjà de la pâte sucrée ;-) c'est prêt. Bonne idée pour une fête, un goûter ou un buffet.
Je vous conseille d'utiliser de bonnes fraises, c'est elles les héroïnes de l'histoire.

dimanche 23 juin 2013

Pâte sucrée : deux recettes et des astuces pour la réussir

Recette et astuces pour réussir la pâte sucrée
Pâte sucrée
Parmi les pâtes à tarte, la pâte sucrée est, je crois, ma préférée. J'utilise la pâte brisée plutôt pour les tartes salées.
Je la trouve équilibrée entre la farine, le beurre, sa finesse, son croustillant.... c'est notre chouchoute. Et faite maison c'est autre chose d'autant qu'on utilise des ingrédients frais, cela prend 10 minutes et on peut l'aromatiser comme on veut. J'aime ce sens de liberté en cuisine.
Comme pour la brioche, je crois qu'il y a autant de recettes de pâtes à tarte que de pâtissiers. En effet, contrairement à la meringue par exemple qui ne tolère pas trop de chamboulements dans les proportions, la pâte sucrée admets quelques petites modifications pour la rendre plus fondante, ou croustillante ou goûteuse. Il y a plus de marge.
Aujourd'hui donc (décidément c'est le mois des bases ? ;-) quelques petites astuces pour la réussir, deux recettes et deux procédés, dont une très classique plus simple à réaliser et une autre plus personnelle fruit d'essais et de bidouillages avec des recettes de Chefs pâtissier. La première sera plus croustillante et la deuxième plus fine en bouche et fondante (mais un peu plus délicate à travailler car il y a moins de farine).
Je vous livre aussi les précautions à prendre pour la travailler, la cuire et la conserver plus quelques recettes de tarte pour vous donner envie. 
N'ayez pas peur de vous lancer (si ce n'est déjà fait), c'est délicieux surtout avec des fruits d'été !

INGREDIENTS et PROCÉDÉ

samedi 22 juin 2013

Risotto au fromage frais, abricots et huile à la mandarine

Risotto au fromage frais abricots et huile à la mandarine
Risotto fromage frais et abricots marinés
Un risotto, tout blanc, très crémeux avec une touche d'été. Pour rester légers, il y a du fromage frais et des fruits... plus exactement des abricots de Provence ;-)
Vous avez dû remarquer que j'adore les risotti en général et surtout au fromage (ce risotto au cabécou et tomates vertes, plus estival, en est la preuve). Ici j'aime tout : sa délicatesse, sa blancheur, la fraîcheur et la texture des abricots, une note de verger d'été. 
L'inspiration de ce binôme me vient toujours du magazine Côté Sud, le Hors Série Cuisine (de cette année cette fois-ci) et plus exactement d'un bistrot spécial près de Milan qui fait beaucoup parler de lui l'Erba Brusca (et où j'ai très envie d'aller). Le principe est une cuisine simple, locavore (oui je sais c'est la mode ;-) mais dans le vrai sens du terme puisqu'il possède aussi un potager soigné par les Chefs eux-mêmes. L'idée est le contact direct produit-cuisine. D'ailleurs il s'appelle simplement ristorante con orto (restaurant avec potager). J'ai aimé toutes leurs propositions mais ma curiosité s'est focalisée sur ce risotto intrigant (dont j'ai un peu modifié la recette). À l'origine il est préparé avec le fromage frais robiola (un de mes chouchous italiens, souvenirs d'enfance).

vendredi 21 juin 2013

Encornets farcis à la burrata et aux câpres

Encornets farcis burrata et câpres
Encornets farcis
Versione italiana più giù

Après la présentation de notre amie la burrata, une recette qui sent bon l'été et les dîners détendus (même si la météo est très capricieuse mais c'est l'esprit qui compte) : des encornets farcis avec un coeur moelleux et plein de soleil. Je vous avais déjà proposé des calamars farcis à l'italienne (avec de la scamorza fumée, un délice). Ceux-ci sont encore plus délicats et frais grâce à la burrata qui est mélangée en crème avec les câpres et les tomates (qui vont lui donner un côté acidulé très agréable).
C'est vraiment tout simple et rapide à faire (à condition de trouver de la burrata, au pire optez pour de la mozzarella) et très pratique pour un dîner de weekend.
C'est marrant car je tourne autour de la recette depuis trois ans. Une sorte de coup de coeur théorique, de ceux qui vous font dire "quelle idée géniale" ! Et puis je ne sais pourquoi je l'ai un peu oubliée l'hiver, retrouvée l'été et la voici enfin en chair et os.

Burrata : infos pratiques, recettes et bonnes adresses

Tout savoir sur la burrata : infos, recettes et adresses
Burrata
Aujourd'hui pas de glace (ouf ;-) mais un petit rendez-vous produit avec un ingrédient très italien qui fait très Sud et été : la burrata ! J'imagine que vous la connaissez bien (vu d'ailleurs le grand engouement des français pour ce latticino depuis quelques années).
Il faut dire que la burrata est extrêmement séduisante avec son corps pur et doux, son secret laiteux qui éclate en bouche. Elle émane de la fraîcheur !
Comme beaucoup d'entre vous, je suis une grand adepte, un bel ingrédient gentil qui se marie avec pratiquement tout et qui donne le meilleur de lui-même frais et cru. Je vous livre donc quelques informations pratiques sur cette belle femme ;-), des recettes et surtout quelques bonnes adresses (notamment à Paris mais si vous en avez d'autres n'hésitez pas).
Beaucoup de mes moments italiens sont liés à la burrata (comme la ricotta et la mozzarella d'ailleurs) celle achetée chez le producteur, qui a quelques heures, que l'on emmène à la maison pour la déguster en famille une fin après-midi doré d'été, les yeux pétillants de gourmandise.
Mais voyons un peu de plus près de quoi s'agit-il. Contrairement à d'autres fromages ou laitages typiques du monde entier, la burrata est au fond assez récente et est née d'un recyclage...

Et la prochaine fois bien sûr une recette avec la burrata :-)

La burrata qu'est ce que c'est ? Ses origines ?

jeudi 20 juin 2013

Glace sans sorbetière au lait concentré, fruit de la passion et fraises des bois

Glace sans sorbetiere au lait concentre passion et fraises
Glace sans sorbetière passion fraises
Versione italiana più giù

Hier je vous ai donné des conseils pour réussir une glace ou un sorbet sans sorbetière (je vous ai fait la tête comme une pastèque ? ;-) en vous parlant notamment des ingrédients amis qui empêchent à la glace de devenir un gros bloc. Aujourd'hui cerise sur le gâteau : une glace (ou semifreddo) sans sorbetière où il ne faut même pas mélanger et qui demande que 10 minutes de préparation ! Le rêve quoi (après je n'ai pas dit que c'est light hein ;-).
Quel est le secret ? Comme je vous indiquais la crème et le lait concentré aident à garder la glace crémeuse sans efforts. Il existe une version de glace ultra riche (je crois américaine, que j'avais découverte avec cette recette de glace à la vanille et lait concentré) où en gros on met la même quantité de crème fouettée et de lait concentré. Ici j'ai souhaité alléger un peu mais surtout donner un côté fruité, acidulé qui fasse contraste avec la douceur du lait concentré. Même principe que cette glace au lait concentré et fruit de la passion mais en version encore plus facile et gourmande.

mercredi 19 juin 2013

Glaces et sorbets maison sans sorbetière : toutes les astuces !

Astuces pour preparer des glaces et sorbets sans sorbetiere
Sans sorbetière
Nous avons tous eu, un jour, envie de préparer une glace ou un sorbet sans aucun appareil à la maison (sans sorbetière ou machine à glace). Rassurez-vous, la majorité de ma vie je l'ai passée sans sorbetière (même si depuis que je l'ai, je ne regrette pas du tout mon achat, au contraire).
Je souhaitais donc partager avec vous des gestes, trucs (intuitifs) mais aussi des astuces sur les ingrédients à utiliser, de nombreux vrais amis, pour éviter le gros bloc de glace décourageant ou de mâcher des glaçons qui inhibent le palais et cassent les dents.
Enfin, pour qui n'a pas envie de se casser la tête même pas 10 minutes... vous avez aussi des recettes de desserts glacés ultra faciles.
Cet article est donc dédié à vous, chers lecteurs, mais aussi à tous mes amis démunis d'un quelconque accessoire de cuisine (à part le mixer) et un peu à moi-même. J'aurai aimé lire ces conseils, il y a des  lustres, quand je n'avais pas de sorbetière et rêvait de préparer mes glaces maison dignes de ce nom. Il est le fruit d'expérience très empirique, d'années à lutter avec un congélateur un peu nul, à essayer plein de recettes, à comprendre comment rendre une glace crémeuse sans machine... enfin, vous l'aurez compris, il pourra vraiment vous aider (enfin j'espère).

I. Méthode manuelle : comment s'y prendre ?

mardi 18 juin 2013

Glace au lait concentré et coulis de fruit de la passion

Glace lait concentré et fruit de la passion
Glace passion
Versione italiana più giù

Même si on dirait qu'une journée de soleil doit se payer par la pluie, l'air d'été est presque là. Vous me connaissez maintenant, je suis, entre autre, Madame gelato (glace :-). J'ai fait très souvent, je ne m'en lasse jamais et surtout je teste des nouvelles méthodes ou recettes à partager. J'avais déjà utilisé le lait concentré dans une glace : il donne du crémeux, du sucré et permet à la glace de ne pas trop se solidifier (pratique aussi quand on n'a pas de sorbetière). Comme par exemple dans cette glace à la vanille et lait concentré ou la glace au chocolat coco et lait concentré... Ici c'est encore un peu différent car c'est presque une glace classique (mais qu'avec un jaune) enrichie et rafraîchie par un coulis de fruit de la passion. Un équilibre magnifique.
La recette est inspirée... de Lenôtre, rien que ça (trouvée dans un ancien numéro de Thuriès). Elle m'avait tout de suite intriguée (elle était en version vacherin).  Résultat garanti et un effort minime.

lundi 17 juin 2013

Mousse légère au yaourt, rhubarbe rôtie et café, inspirée de Viki Geunes et Illy

Mousse légère yaourt rhubarbe et café avec sablés bretons
Mousse yaourt rhubarbe
Une mousse au yaourt légère avec un mariage étonnant rhubarbe café, qui marche très bien ! L'acidulé et la fraîcheur sont accompagnés par le côté épicé et plus profond du café. Et pour la touche gourmande et croustillante (qui annule un peu la légèreté globale), j'ai ajouté des brisures de sablé breton. Croyez-moi, nous l'avons dévorée :-)
Le café, comme le thé, le vin ou le chocolat sont des produits fascinants. Pour leur histoire, les méthodes de fabrication, le savoir-faire, les nuances gustatives infinies et même pour leur côté exotique, lointain. Ce dessert m'a trottiné dans la tête pendant un bout de temps. Je souhaitais préparer une mousse légère au yaourt. J'ai longtemps hésité sur la présence de la crème ou pas (comme dans cette mousse au fromage blanc) et finalement j'ai opté pour la meringue italienne (pas de panique, c'est faisable même sans thermomètre et vous deviendrez vite accro, vous avez tous les conseils dans le lien). Elle donne une texture mousseuse (sans matière grasse ;-), douce qui arrondi la saveur du yaourt. Le café apporte une touche supplémentaire, une autre dimension plus profonde même s'il est discret et on tombe dessus de temps à autre. Ce dessert peut surprendre au premier abord mais, finalement, il n'a rien de bizarre au contraire, un vrai délice qui a plu même à mon mari pas fan de rhubarbe, mais l'ensemble l'a convaincu (ouf ;-)

Sablé breton : recette et astuces

Réussir la sable breton : recette et astuces
Sablé breton
Versione italiana più giù

Je crois que le sablé breton a tout pour lui : une excellente base de pâte (pour tartes ou même mini tartes, crumble...) des biscuits délicieux qui disparaissent tout de suite, le croustillant fondant, le bon goût de beurre et d'oeuf, la pointe de sel qui relève le tout... et enfin c'est très très facile à faire.
Pas besoin de se casser la tête à bien étaler la pâte sur le moule, les bords qui risquent d'être irréguliers (surtout de tomber ;-). En gros il faut juste mélanger (même au mixer), étaler et cuire. Voilà.
Parmi donc les pâtes de base après la pâte brisée et la pâte brisée à l'huile d'olive je ne pouvais ne pas vous parler du sablé breton (trop bon !). C'est vraiment un ami. D'accord, il y a plein de beurre (breton et qui fait son charme) mais l'avantage c'est qu'il va absorber tous les parfums... et donner du plaisir.
Voici donc la recette, celle que je préfère, avec quelques astuces sur le travail de la pâte, la conservation, la cuisson. Enfin tous les trucs dont on besoin pour bien s'organiser n'est-ce pas ?
Et la prochaine fois, une recette avec une touche de sablé breton ;-)

RECETTE

dimanche 16 juin 2013

Tarte salée aux petits-suisses et petits pois

Tarte salée aux petits-suisses et petits pois
Tarte aux petits-pois
Avouez que le nom est mignon, il sonne bien je trouve. En plus cette tarte salée éclate de santé, avec sa pâte aux petits-suisses que je vous recommande vivement, la garniture fraîche et très végétale. La pâte ressemble d'ailleurs un peu celle de cette quiche aux champignons et au rugelachs salés au pesto d'épinards : très facile à travailler, souple, elle se rétracte un peu à la cuisson mais garde un belle texture légèrement feuilletée. Une garniture crémeuse et de jolis petits pois (plus sexy ainsi :-).
Du croustillant, du vert, du croquant, du juteux. Idéale pour un repas léger et printanier.
Je vous conseille vraiment d'utiliser des petits pois frais ou au pire congelés, c'est eux un peu les héros dans l'histoire.

vendredi 14 juin 2013

Genovesi de Erice (chaussons à la crème pâtissière typiques de la Sicile) +vidéo

Genovesi chaussons farcis à la crème patissiere typiques de Erice en Sicile
Genovesi
Versione italiana più giù

Il y a des gâteaux comme ça, qui ont traversé les siècles, au goût ancestral et très simple qui nous séduisent et quelques part nous rassurent. Ces genovesi (littéralement génoises, je vous explique plus bas ;-), des chaussons au coeur de crème pâtissière légère, dégustés tous chauds un jour brumeux et froid dans un pâtisserie historique de Erice (en Sicile), Maria Grammatico, me font cet effet. C'est d'ailleurs une pâtisserie que je vous ai conseillé dans mes bonnes adresses en Sicile. Un peu comme les bocconotti ou le sfogliatelle frolle (chaussons de ricotta et semoule typiques de la Campanie). 
Des gâteaux nés pour les jours de fête (un luxe) destinés à se garder à température ambiante et où, avec juste quelques ingrédients, des arômes locaux et pas chers (il suffit de penser au citron), le savoir faire des femmes, on obtenait des petits trésors.
Les genovesi sont, comme je disais, des gâteaux typiques siciliens (notamment de la côte Ouest et Sud) nés paraît-il il y a des siècles dans les couvents et dont la recette, à l'époque secrète, a été apportée par une soeur de Gênes. Et oui, il y a eu pendant longtemps des échanges entre le port de Gênes, Naples et Trapani... et on y retrouve des points communs en cuisine (il suffit de penser au pesto alla Trapanese, la version sicilienne du pesto genovese ;-).
Encore aujourd'hui vous en trouverez un peu partout (avec bien sûr des qualités différentes ;-). Ceux-ci sont typiques de la ville-montagne magique, Erice, qui domine la Méditerranée et qui longtemps a été connue pour sa beauté, sa vue imprenable mais également comme lieu de villégiature de l'aristocratie locale (il fait beaucoup plus frais en été) et donc pour ses très nombreuses églises et couvents.

jeudi 13 juin 2013

Gnocchi alla sorrentina (aux tomates, mozzarella et basilic)

Gnocchi à la sorrentina (tomates, mozzarella et basilic
Gnocchi tomate mozzarella
C'est marrant comme les gnocchi alla sorrentina, typiques de la Péninsule de Sorrento, à base de tomates, mozzarella et basilic (moelleux, fondants, divins ;-) font désormais partie de la majorité des cartes des trattoria italiennes notamment du Centre et du Sud. Un peu comme les spaghetti à la carbonara, les penne à la puttanesca, les pâtes à la Norma ou le risotto à la milanaise... Ils ont connu un tel succès qu'on en redemande tout au long de la péninsule et bien loin des lieux d'origine. Le même destin que beaucoup de plats français dans les bistrots :-)
À l'instar de la fameuse salade caprese (tomate mozza), ce plat est né sur une belle terre qui donne sur la mer, avec des paysages magnifiques et surtout des produits exceptionnels, simples et parfaits. L'exemple typique est la tomate, je pense que les meilleures de ma vie je l'es ai mangées en Campanie, sur place, directement du paysan. C'est le terrain très fertile et ce soleil du Sud qui leur donne toute la saveur concentrée.
Sans parler de la mozzarella, îcone des produits de la Campanie, exportée dans le monde entier (en perdant son identité et sa saveur ;-)). Plus exactement pour ce plat traditionnel et qui ne lasse jamais, on utilise non pas la mozzarella de bufflonne mais plutôt le fiordilatte (à base de lait de vache), plus délicat, bien sûr artisanal et si possible 'vieux' de quelques jours. Ainsi elle aura perdu son eau, n'a plus aucun charme crue et donc vit une seconde vie, recyclée.

mercredi 12 juin 2013

Croquettes de polenta au romarin

Croquettes de polenta frite et sel au romarin
Croquettes de polenta
Versione italiana più giù

Même si le temps n'est pas toujours au rendez-vous, on sent déjà un air plus doux, nonchalant... de fin de printemps. Et personnellement j'ai envie de petite trucs rigolos (finger food) à l'apéritif comme ces croquettes frites de polenta ou en tous cas de saveurs estivales. Cette version frite bien que populaire, informelle et très gourmande, donne des lettres de noblesse au maïs. Je suis sûre qu'elles plairont même à qui n'est pas particulièrement fan de polenta
Il s'agit d'un street food italien, très répandu en Campanie (gli scagliozzi, notamment à Naples, le temple de la cuisine de la rue et que de beaux souvenirs), en Toscane et dans les Pouilles. Né pauvre, lors de la découverte de l'Amérique et donc du maïs (le fameux granoturco) il est devenu gai et apprécié de tous. Désormais, malheureusement, on n'en trouve plus couramment dans la rue justement mais on les prépare encore en famille et dans les rosticcerie. Ils se présentent la plupart du temps sous forme de triangle. Ici j'ai préféré l'allure de sticks.

mardi 11 juin 2013

Gelatine, agar-agar, fécule, amidon : quelles équivalences et comment les utiliser ?

Gelatine agar agar fecule equivalences utilisations et recettes
Épaississants : gélatine, agar-agar, fécule...
Cet article me trottinait dans la tête depuis longtemps. D'abord les gélifiants ou épaississants m'ont toujours intriguée (c'est un peu magique) au point que j'ai essayé, dès que je me suis mise en cuisine, d'en savoir plus. Et puis, en discutant, des questions reviennent souvent : qu'est- ce j'utilise ? la gélatine, l'agar-agar ou la fécule ? Quelles sont les proportions, les précautions à prendre, les résultats, les différences ? Pourquoi c'est raté ?
Comme dans la vie, rien n'est exactement pareil ni équivalent. Chacun à son rôle et s'adapte à certains types de préparation. La bonne nouvelle est qu'il s'agit, dans les trois cas, d'aliments naturels, neutres en goût et sûrs.
Il existe bien entendu d'autres épaississants anciens comme la farine ou les oeufs par exemple. Mais l'avantage ici c'est qu'on peut ne pas les utiliser et que c'est des préparations très faciles où il faut juste une casserole et un frigo... Des ingrédients donc parfaits pour des recettes salées ou sucrées, légères et des vacances !
Voici donc un petit tour d'horizon pour savoir de quoi on parle mais surtout comment utiliser la gélatine, la fécule ou l'agar-agar. J'ai ajouté aussi des liens à des recettes, histoire de vous inspirer.

GELATINE

Qu'est-ce que c'est ?

lundi 10 juin 2013

Pesto de pistaches sicilien

Pesto de pistaches
Pesto de pistache
Versione italiana più giù

Quand on est pressé (ou on a la tête un peu ailleurs) le pesto, cette merveilleuse invention, toute simple et à froid, vient à notre rescousse. Le blog est peuplé de pesti, comme le pesto rouge de poivrons ou le dernier en date est le pesto alla Trapanese (typique de Trapani à la pointe Ouest  de la Sicile). Aujourd'hui je vous propose une version de pesto de pistaches. Vous en avez déjà une, plus riche avec du basilic que j'adore, dans mon livre Un déjeuner de soleil en Italie mais là je souhaitais partager avec vous une variante à l'état pur très répandue dans la province de Catane où poussent les fameuses et uniques pistaches de Bronte. Il existe plusieurs variantes de ce pesto, avec des pignons (comme ici) mais aussi des noix (moins chères), l'ajout ou pas de fromage ou d'ail et enfin de basilic. 
Avec lui les pistaches sont magnifiées... et il suffit de bonnes pâtes (courtes ou longues comme vous préférez) pour se régaler en quelques minutes.

samedi 8 juin 2013

Marcolini, La Tomate Sur Le Gâteau, Fetish Infiniment café, Le Chocolat de Ducasse... quelques actus très gourmandes !

Un coucou du samedi avec quelques actualités (plus ou moins parisiennes, vu que c'est la ville où je vis) sur les derniers coups de coeurs gourmands, fruités chocolatés aussi.
Donc si ce weekend vous avez envie de vous promener, vous faire plaisir,  noter de nouvelles bonnes adresses histoire de fêter l'été voici quelques petites pépites délicieuses.

La tomate sur le gateau avec Mutti et Conticini
La Tomate Sur Le Gâteau

Je commence par la plus éphémère La Tomate Sur Le Gâteau, qui dure du 7 juin jusqu'à 13 juin et que je vous recommande chaudement si vous êtes à Paris. Il s'agit d'un événement organisé par la célèbre marque de tomates italienne de Parme (Mutti) en association avec des créations de Philippe Conticini rien que ça. Un évènement généreux et délicieux !
Un espace, informel et très agréable dans le Marais, est dédié à la tomate et à comment elle a été customisée par le grand Conticini. Juste magnifique.
Où et comment ?

vendredi 7 juin 2013

Poisson gratiné à la sicilienne

Filets de poissons gratinés au four a la sicilienne
Poisson gratiné
On dit souvent que le poisson ne se marie pas avec le fromage (ou ne doit pas ;-)... et puis comme toujours il y a des contre-exemples réussis, traditionnels o créatif,s comme dans ces filets de poisson (dans l'idéal de sabre, le pesce spatola ou sciabola) panés et gratinés au four avec un mélange de chapelure et pecorino (si si). Le fromage apporte déjà un note salée mais douce qui va fondre avec les saveurs de mer (il suffit de penser aussi aux boulettes de sardines au raisins et pignons, parmi mes boulettes fétiches ;-)
C'est d'ailleurs, ce qui m'a toujours frappé dans la cuisine sicilienne de la mer : elle est gourmande, un peu recherchée (plus que dans les autres régions) avec la touche incontournable de la chapelure (le pain est partout !) et du fromage (généralement du pecorino). Les versions les plus irrésistibles sont bien sûr celles qui sont frites mais là je voulais faire plus léger.

jeudi 6 juin 2013

Variegato, glace marbrée aux fraises et mascarpone (sans sorbetière)

Glace marbrée aux fraises mascarpone et vanille (sans sorbetiere)
Variegato à la fraise
Versione italiana più giù

Mmm ce variegato alla fragola est si gourmand, conciliant... une glace marbrée vanille fraise c'est toute l'enfance qui défile n'est-ce pas ? Il y a comme ça des parfums de glace qui remontent à des souvenirs lointains et que j'aime retrouver encore aujourd'hui quand je vais en Italie. Ils n'ont pas bougé et ne pourraient disparaître. Comme le variegato (qui signifie marbré et désigne une glace avec des traits de chocolat, d'amarena ou même de fraise). Bien sûr il y aura toujours, dans le monde entier, la glace à la vanille ou la glace au chocolat, le sorbet à la fraise ou le sorbet au citron... et puis mille autres qui changent en fonction des saisons, des modes, de la créativité du glacier...
Dans le monde des glaces marbrées, le variegato all'amarena est le plus répandu (aux griottes, avec les fameuses amarena italiennes, souvent un peu trop sucrées à mon goût). Mais vu les superbes fraises que l'on a ici, je ne pouvais m'empêcher de les faire danser avec le mascarpone.
Cette glace est un peu créative aussi car d'habitude on part d'un fior di latte (vous avez la recette dans mon livre Un déjeuner de soleil en Italie) une glace sans oeufs et puis on y ajoute un coulis.
J'ai, pour ma part, préparé une glace riche et oncteuse avec du mascarpone qui va bien absorber le parfum de la vanille et surtout va nous permettre ne pas utiliser de sorbetière (bonne nouvelle non ? :-).

mercredi 5 juin 2013

Mousse de mortadella et ricotta avec ses crackers à l'huile d'olive

Mousse de mortadella et crackers maison à l'huile d'olive
Crackers et mousse de mortadelle
Cette mousse toute simple à base de mortadella et de ricotta fait partie de mes répertoires depuis plus de quinze ans. Ensuite, pour la compléter, sont arrivés les crackers à l'huile d'olive, tout aussi faciles à réaliser. C'est le genre de dip qu'on peut improviser à la minute quand on veut et qui est encore plus apprécié lors d'un dîner en terrasse ou un apéritif dînatoire.
La mortadelle (mortadella) typique de Bologne est une de ces charcuteries très gourmandes et très appréciées par les italiens. Savoureuse, rose et un peu grasse (pourquoi se cacher cela fait partie de son charme) mais au goût subtil, elle est parfaite, coupée bien fine, avec une pizza bianca ou une focaccia ou tout simplement dans un sandwich (notamment avec la rosetta, le pain romain de mon enfance qui comme la baguette doit se déguster très frais :-). La ricotta donne du crémeux tout en restant légère. Voilà, rien d'autre.
Enfin, pour accompagner n'hésitez pas à préparer les crackers à l'huile d'olive à l'avance (ils se gardent bien et se grignotent sans faim).

mardi 4 juin 2013

Testa di turco, blanc-manger sicilien au citron et cannelle

Testa di turco blanc manger sicilien au citron cannelle typique de Castelbuono
Blanc-manger au citron
Versione italiana più giù

La testa di turco (tête de Turque ;-), une sorte de flan de lait avec une surprise croustillante est typique d'un très jolie petite ville médiévale en Sicile, Castelbuono, située dans le Parco delle Madonie (près de Palerme). Une belle découverte coup de foudre, un peu comme le biancomangiare sicilien (blanc-manger aux amandes), juste magnifique. Dans la même famille nous retrouvons le mouhallabieh ou le budino de citron ou la gelée de pastèque
Je crois que j'ai un faible pour ces crèmes à la saveur ancienne, parfumées et légères qui remontent loin dans le temps. Celles à base de lait ou d'eau, liées avec de la fécule (pas de gélatine, no d'agar agar ni même d'oeufs à l'époque, pour des raisons de conservation) et surtout aromatisées aux épices, fleurs d'oranger... On les appelle aussi budino.
Elles ont quelque chose de féminin, délicat, soyeux et frais qui font qu'elles se laissent manger les yeux fermés.
En ce qui concerne la recette d'aujourd'hui au nom bizarre (dû à ses origines arabes), il s'agit simplement d'un blanc-manger mais sans les amandes et à base de lait (appelé crema di latte).... avec un coeur croustillant de pâte à l'oeuf frite. Cette dernière d'ailleurs me rappelle les cannoli siciliani.

lundi 3 juin 2013

Sel intégral de Trapani : ses marais salants, son histoire et sa récolte

sel intégral de Trapani en Sicile son histoire et ses caractéristiques
Gros sel de Trapani
Si on y pense, le sel est une denrée alimentaire essentielle, belle et fascinante. Elle a été précieuse pendant des millénaires et encore aujourd'hui difficile d'imaginer la cuisine ou même la vie sans sel :-). Il conserve, exalte le goût... 
Le sel de Trapani, intégral et totalement naturel est pour moi encore l'emblème de l'histoire du sel, en Italie. De l'ingéniosité des hommes, de leur efforts, leur fatigue terrible, et une ultime trace de ce qui se faisait il y a des siècles.
Lors de mon voyage en Sicile, j'ai tenu à aller visiter les marais salants au sud de Trapani, dans la réserve naturelle de Trapani et de Paceco, pour en savoir un peu plus mais surtout car attirée par ces paysage, plats, calmes, étranges et hors du monde et du temps avec les moulins dormants.  Je n'ai pas été déçue, tant pour l'atmosphère particulière (commune à toutes les salines du monde d'ailleurs) mais surtout parce que j'ai un appris un tas de petites choses que je partage aujourd'hui avec vous.
Le sel de Trapani est un sel intégral et goûteux qui est récolté depuis des millénaires. Il est très connu en Italie (un peu comme la fleur de sel de Guérande, île de Ré ou de Nourmoutier par exemple) moins à l'étranger, comme sel de luxe (même s'il n'est pas particulièrement cher) utilisé surtout dans la haute gastronomie. Bien entendu j'en ai acheté, l'utilise avec joie surtout dans mon pesto et ses cristaux d'un blanc pur me font penser à ses marais salants.
La meilleure période pour les visiter (c'est aussi la plus torride) est l'été car il ne pleut pas, l'eau s'évapore et il y a une sorte de réverbère qui crée une lumière particulière, presque rose. La fin août, période de la récolte, est aussi très intéressante.
Plus bas, vous avez des photos du printemps, fascinant aussi avec son vent frais et ses étendues limpides sous le bleu. Voici donc quelques infos sur ce sel, son histoire et le fonctionnement des salines. Il y a toujours une histoire derrière un produit, c'est ça aussi que j'adore dans l'univers de cuisine.

CARACTÉRISTIQUES DU SEL DE TRAPANI

samedi 1 juin 2013

Mousse de fraises et ricotta aux amaretti

Mousse fraises, ricotta et amaretti
Mousse fraises et ricotta
Voici le dessert léger et minute aux fraises du printemps ou de l'été qui fait l'unanimité à la maison : une mousse de ricotta (clic) et fraises servies avec des amaretti aux agrumes. Il faut dire que c'est si simple (encore plus que le tiramisù, il faut juste mixer) qu'on aurait tort de s'en priver.
Les fraises fraîches dansent librement avec la ricotta (ici de bufflonne) qui va lui donner cette texture crémeuse. Il y a la douceur du miel, le peps du zeste de citron et enfin la touche plus consistante et forte des amaretti. Vous avez ainsi pratiquement un fraisier version light et sans prise de tête :-). 
J'ai élaboré cette recette pour l'épicerie fine italienne en ligne Les 4 Goumets (je vous en avais parlé dans ce billet). Chaque 2 mois vous trouverez donc sur leur site une recette avec photo (tendance italienne) réalisée par mes soins avec leurs magnifiques produits souvent artisanaux et sélectionnés. Du coup on se régale aussi. Je sais que beaucoup d'entre vous les connaissent bien, ce site mérite vraiment le détour :-).