mercredi 31 juillet 2013

Clafoutis au chocolat, ricotta et groseilles (sans gluten)

Clafoutis chocolat ricotta et groseilles
Clafoutis chocolat ricotta
Ce clafoutis improvisé avec les restes du frigo et du placard (j'étais en phase vide-tout ;-) est un de nos derniers coups de coeur ! Prêt en même pas une demi-heure, avec ma chère ricotta, du chocolatdes groseilles et sans gluten. Un clafoutis franco-italien ?
Il a un équilibre de douceur, onctuosité, légèreté... avec en plus le peps des groseilles. Les fruits rouges sont toujours des amis du chocolat.
On aurait pu en dévorer le double et je crois qu'il va devenir mon classique de l'été. Peut-être le vôtre aussi ? :-)

lundi 29 juillet 2013

Gâteau renversé aux pêches caramélisées

Gateau renverse aux peches
Gâteau renversé
Le gâteau renversé a l'aspect et le goût de l'enfance... en France comme en Italie. J'aime l'idée du caramel tout caché en dessous comme une tatin mais plus moelleuse, le côté très fruité, humide.
Il y a quelques étés (ça passe vite !) je vous avais proposé un gâteau renversé aux prunes et aux noisettes que nous aimons toujours :-). Aujourd'hui c'est le tour des pêches. En fait, je l'ai préparée plusieurs fois avec des pêches et des abricots puis avec une variété hybride entre les deux qu'en Italie on appelle percoche. Ces pêches sont à chair jaune, rappellent un peu l'abricot, elles sont moins juteuses que des pêches blanches par exemple mais très gouteuses. Dès qu'on en trouve, on se jète dessus.

vendredi 26 juillet 2013

Soupe froide de poivrons et tomates, quenelles de ricotta au citron

Creme froide de poivrons tomates ricotta et agrumes
Soupe froide poivrons
Un velouté froid de poivrons, très frais, léger, aux parfums d'agrumes et la touche laiteuse de la ricotta... Ou comment préparer un truc apparemment chic qui ne prend que quelques minutes. Le reste du temps on peut aller se balader à la montagne, en campagne, à la mer...
Les soirs d'été, je commence souvent mes repas avec un peu de soupe froide de mono légumes. Un plat simple, gentil et frais que nous apprécions particulièrement par grosses chaleurs. Comme cette soupe froide d'aubergines, yaourt et poires (si si c'est très bon ;-), cette soupe de concombre et yaourt ou cette soupe froide de courgettes mozzarella et thon.
En bonne Méditerranéenne, j'ai un faible pour les poivrons (et les tomates, les aubergines...) que je décline un peu à toutes les sauces. Et je pars souvent de cette recette de poivrons rôtis et marinés que je décline ensuite).

mercredi 24 juillet 2013

Parfait au chocolat meringué (meringata al cioccolato)

Parfait glacé au chocolat (meringata al cioccolato)
Meringata au chocolat
Les desserts glacés c'est mon dada vous l'avez compris ;-) Surtout si on souhaite du chocolat en été... comme en Italie. Vous avez par exemple la glace au chocolat et coco puis le soufflé glacé au chocolat (à base de meringue italienne). Aujourd'hui je vous présente la meringata al cioccolato... qui au fond n'est qu'un parfait au chocolat avec des meringues. Elles donnent tout de suite une touche élégante vous ne trouvez pas ? Un copain du vacherin mais en version plus riche et sans sorbetière :-). Un dessert de fête très répandu en Italie (également avec d'autres parfums).
Ce qui est bien en plus c'est que c'est facile, rapide, vous pouvez tout préparer des jours à l'avance. Un dessert des vacances je vous dis.
Cette fois-ci je me suis inspirée de la méthode coviglia al cioccolato (un ancien semifreddo napolitain) mais aussi à une recette trouvée dans le magazine italien Sale e Pepe de juillet (en changeant les proportions, le chocolat...) dont l'ajout des raisins secs.

lundi 22 juillet 2013

Parmigiana d'aubergines classique

Parmigiana d'aubergines italienne
Aubergines à la parmigiana
Oh quelle gourmandise infinie d'été que ces melanzane alla parmigiana ou parmigiana di melanzane (aubergines à la parmesane) ! C'est un des plats fétiches de presque tous les italiens, lié aux grandes tablées, aux rires et longs repas. Il fait vraiment cocon familial et je n'échappe pas à son charme.  Je vous avais d'ailleurs proposé deux de mes versions dans mon livre Un déjeuner de soleil en Italie (blanche avec la scamorza fumée et classique à la tomate).
C'est le plat que j'ai toujours mangé chez ma grand-mère napolitaine mais aussi chez ma belle famille de Rome, les amis d'autres régions d'Italie... Un point de repère vous dis-je et avec lequel je me régale à chaque fois. Ici je vous donne donc la recette classique de chez nous, avec les aubergines frites (élément indispensable pour le goût et la texture ;-), la mozzarella, le fromage (parmesan et pecorino) et une simple sauce au basilic.
C'est vraiment un grand plat traditionnel du Sud qui a séduit également le Nord (un peu comme la pizza ou la caponata). En fait, il semblerait que son berceau soit la Campanie, notamment grâce à la mozzarella : un plat du potager avec les restes de mozzarella de la veille ou de l'avant-veille (moins savoureuse mais plus sèche donc idéale en cuisson). Il s'est ensuite diffusé dans tout le Sud en passant par la Sicile et les Pouilles. D'ailleurs dans ces deux régions vous aurez des versions un peu différentes, plus riches.
Donc non, malgré son nom, ce n'est un pas plat de la région du Parmigiano et même à l'origine il n'y avait même pas ce fromage dedans ;-) 

dimanche 21 juillet 2013

Régal, 750g Le mag, Saveurs, 180°C, À table, Jamie... magazines de cuisine à emporter en vacances

Magazines de cuisine : Regal, Saveurs, 750g Le mag, 180°C, A table, Jamie...
Magazines cuisine
En grande passionnée de cuisine, je suis accro non seulement aux marchés, aux épiceries, aux livres de cuisine mais bien sûr aussi aux magazines de cuisine. Manie qui a empiré depuis que c'est devenu aussi mon métier.
Je sais aussi que mes achats augmentent de manière exponentielle à l'approche de la belle saison et des  vacances, où on n'a plus le temps de lire.
Voici donc quelques magazines français coup de coeur (des nouveautés ou d'autres qui existent depuis des années) qui sentent bon l'été. Il y en a pour tous les goûts et pour tous les prix. Chacun apporte quelque chose de différent.
Je dois dire d'ailleurs que le marché français offre vraiment de beaux produits en ce sens ce qui n'est pas le cas de tous les pays.
Une autre fois je vous parlerai aussi des mes magazines étrangers fétiches (je sais je dois me soigner et il faut que je trouve une solution, j'ai un petit appartement et du mal à les jeter ;-)
Bon dimanche et bonne lecture !!

prix : 3,90 €

C'est une des premiers magazines achetés (avec Thuriès et Elle à table) lorsque je suis venue vivre en France. J'aime le côté convivial, gai, les milles idées, les recettes et photos mais surtout leur côté pointu sur les produits, les tests conso, l'actu. Je le trouve complet, bien conçu et à portée de tous.
En plus dans ce nouveau numéro d'été, le concept a un peu changé. La grande nouveauté à mon sens (une belle idée) est celle d'un dossier sur un lieu, dans ce cas Marseille : ses produits, ses caractéristiques, focus sur des recettes traditionnelles ou revisitées, des Chefs. J'ai beaucoup aimé, un bel hommage et quelque chose de différent par rapport aux autres magazines de cuisine

prix : 3,50 €
Je vous ai déjà amplement parlé dans ce billet de ce nouveau magazine pétillant (d'ailleurs dans le dernier numéo vous trouverez aussi deux de mes dossiers, sur la pasta et sur la ricotta ;-)
Comme je vous ai indiqué, ce qui me plait est la richesse du contenu, plein d'astuces, de recettes pratiques, de conseils... Il y a beaucoup à lire et à apprendre et bien sûr à cuisiner !

prix : 5 €
Un de mes préférés surtout sur le plan esthétique. Saveurs est un magazine connu pour ses très belles photos et stylisme (vous avez parmi les meilleurs photographes culinaires français), ses reportages de voyages (avec les superbes clichés de Mallet), ses explications produits... Rien que le feuilleter est un plaisir et une évasion. Peut-être moins pratique mais plus raffiné que les deux autres.


samedi 20 juillet 2013

Bonnes adresses gourmandes en Sardaigne (du Sud)

Bonnes adresses Cagliari dont Durke
Bonnes adresses Sardaigne
Après vous avoir plongé un peu dans des belles images bleue de la Sardaigne du Sud, voici comme promis quelques bonnes adresses gourmandes.
Comme souvent en Italie, nous y avons généralement bien mangé, beaucoup de poisson extra frais, des fruits de mer (surtout sur la côte), des pâtes artisanales (culurgiones, malloreddus, fregola, maccaronnes de Busa...), de la bottarga, des câpres vraiment délicieuses, du thon bien sûr (avec la Sicile et le Sud de la Calabre c'est un poisson pêché depuis des siècles et qui inspiré la cuisine) mais aussi de la cuisine de la terre avec du cochon de lait (porceddu), des chèvres, de l'agneau, de la saucisse, du fromage pecorino... Il y a aussi du miel magnifique (notamment de châtaigner) et la fameuse liqueur à base de myrte (quand vous voyez la végétation vous comprenez pourquoi). Si vous y allez, vous verrez, vous avez l'embarras du choix de belles matière premières et de plats, notamment de poisson, assez fins.
Ici je vous donne uniquement mes adresses grands coups de coeur (pas tous ne se mangent ;-), de Cagliari a Villasimius en passant par Pula jusqu'à la Costa Verte et en particulier à Arbus.
Bonnes adresses Sardaigne. Paysages de San Pietro
Île de San Pietro (Sardaigne)
CAGLIARI

jeudi 18 juillet 2013

Roulés d'aubergine à la ricotta, jambon et olives (involtini di melanzane)

Roules aubergines jambon ricotta et olives. Involtini di melanzane
Roulés d'aubergine
Il y a quelques années, ces roulés d'aubergine étaient un must chez nous lors des dîners d'été entre amis. C'est très simple, on peut les préparer à l'avance, improviser la farce... et ça sent si bon la belle saison. Tout le monde adorait. Puis, je ne sais pourquoi, je suis passée à autre chose. L'autre soir j'en ai eu de nouveau envie. L'enthousiasme des convives était toujours au rendez-vous (ouf :-)
Les roulés d'aubergines (involtini di melanzane) sont un grand classique en Italie et généralement ils sont plutôt rouges. De mon côté, je varie de temps à autre la farce, ajoute de la sauce tomate (traditionnel italien ;-), d'autres fromages comme le parmesan ou le pecorino pour les faire gratiner ou la mozzarella dans la farce... 
Finalement c'est la version que je vous propose aujourd'hui celle que je préfère : des tranches d'aubergines fines, dorées et légèrement croustillantes, un voile de jambon et enfin la douceur et fraîcheur de la ricotta à coeur. Un bel équilibre gourmand. Cette fois-ci j'ai juste ajouté un peu de tapenade verte au fenouil et de la menthe. C'est encore meilleur.

mercredi 17 juillet 2013

Tapenade d'olives vertes et fenouil sauvage

Tapenade verte au fenouil
Chaque fois que la belle saison arrive, la crème d'olive fait son appartion. Qu'il s'agisse de tapenade, de pesto ou de sauce aux câpres et aux olives, elle a toujours la saveurs du soleil, l'odeur de la Méditerranée et la gaieté des vacances. En plus, c'est une sauce du placard qui fera toujours des heureux. Les olives, quel ingrédient mythique !
La tapenade, sauce française originaire de Marseille, existe paraît-il depuis plus de deux siècles (déjà Réboul dans La cuisinière Provençale en parlait). Au fond, si on y pense c'est une sauce simple, intuitive, très locale, avec un ingrédient disponible, bon marché et plein de caractère. La plus classique est à base d'olives noires (généralement de Nyons, un délice !), de câpres, d'anchois et de thym. À l'origine, paraît-il la proportion entre les olives et les câpres était la même puis les olives ont gagné la compétition :-).
Beaucoup de recettes traditionnelles prévoient également de l'alcool comme le cognac ou le rhum (je n'en avais pas sous la main, la prochaine fois je teste). On peut aussi y ajouter de l'ail (mieux si frais et en petites quantités pour éviter qu'il ne couvre les autres saveurs).

mardi 16 juillet 2013

Panna cotta légère au yaourt, lait de coco et groseilles

Panna cotta yaourt coco groseilles et abricots
Panna cotta yaourt
J'adore le yaourt en cuisine, sa texture, son goût sa subtile acidité et son côté léger. On peut vraiment en mettre partout et dans les desserts il fait merveille. Il suffit de penser à cette recette fétiche (qui prend 5 minutes) de crème au yaourt et chocolat blanc ou à ce faux tiramisù au yaourt, pêches et amaretti.
Cette fois-ci il est allé se promener dans le monde des panna cotta. Sur le blog vous en avez pour tous les goûts (classique, au citron et fraises, au chocolat...) Cette version est celle light et un peu exotique grâce au lait de coco. Parfaite pour l'été !
Pour tout dire je ne devrais même pas l'appeler panna cotta. Il n'y en effet pas de crème... ni cuite :-) Mais uniquement du lait de coco, du lait et du yaourt. Light je vous dis ;-)

lundi 15 juillet 2013

La Sardaigne bleue, sauvage et magnifique : quelques cartes postales

Sardaigne Pan di zucchero et Punta Molentis
Pan di zucchero et Punta Molentis (Sardaigne)
Décidément c'est l'année des voyages dans les îles italiennes. Après la Sicile, voici la Sardaigne
Revenir avec le bleu émeraude dans les yeux, l'image des roches, des montagnes vertes, l'odeur de la mer et du maquis méditerranéen, le bruit subtil du vent presque toujours là. La Sardaigne c'est un peu ça et chaque fois que j'y retourne je m'immerge dans sa nature belle, forte et hors du temps.
Si vous souhaitez donc des vacances à l'air libre, simples, un peu sauvages et avec cette beauté pure, cette île est faite pour vous ! En plus on y mange bien (dans un prochain billet je vous donnerai quelques bonnes adresses en Sardaigne du Sud) : simple, sain, avec des saveurs très précises et des matières premières incroyables notamment les pâtes, les fruits de mer et les fromages à tomber ! Les vins aussi sont très bons.
Nous avions envie de ce calme, de cette liberté totale et surtout de ces plages blanches et cette mer d'une couleur et d'une transparence de rêve.
C'est l'Italie nature, paisible, un peu comme si elle n'avait pas bougé... en plus avec des gens absolument adorables, gentils et généreux. La Sardaigne comme beaucoup d'îles a subi pendant des siècles les invasions, la maladie, la pauvreté et surtout l'isolement... Et cet aspect est finalement devenu un atout  (les temps changent ;-) : depuis plus d'une trentaine d'années, l'on a redécouvert sa beauté incroyable, ses paysages non contaminés, la mode des vacances à la mer et surtout son cadre presque inchangé (très bio et écolo sans le vouloir). 
Sardaigne images de Cagliari
Cagliari (Sardaigne)
En plus c'est une île peu peuplée (il y a plus de moutons et de chèvres que d'hommes ;-) qui se remplit surtout en été.

samedi 13 juillet 2013

Recettes d'été : suggestions 2013

Comme chaque année (toujours le 13 juillet ;-) je vous donne rendez-vous avec 24 recettes d'été. Des recettes simples, légères, ensoleillées... histoire de profiter de cette lumière magnifique et de tous les fruits et légumes magiques ! Si vous cherchez d'autres recettes d'été vous avez la version de 2011 et celle de 2012 ;-). (pour lire les recettes, faites clic sur les photos ou les titres).
Ce rendez-vous m'amuse toujours (vous me direz que je fais tout toute seule) : j'adore cette saison et j'ai souvent du mal à choisir quoi vous proposer.
Voilà de quoi avoir envie de partir et passer des semaines en plein air n'est-ce pas ?
Très bonne fin de journée !

APERITIFS, ENTRÉES, ANTIPASTI
Mojito Poivrons marinés Soupe tomates rôties
Prosciutto and figs pizza Cianfotta, la ratatouille napolitaine Melanzane a funghetto
5. Cianfotta, la ratatouille napolitaine

vendredi 12 juillet 2013

Soupe froide de courgettes, mozzarella et thon

Soupe froide de courgettes thon tomate et mozzarella
Soupe froide de courgettes
Nous sommes en plein dans les recettes rapides et faciles d'été je crois. Après la cianfotta (ratatouille napolitaine), les linguine au garum et olives voici une entrée légère et fraîche à portée d'enfant : une soupe froide de courgettes avec mozzarella de bufflone, thon et tomate.
Je suis partie de l'idée de la soupe de courgettes, ricotta et poutargue qui est un classique à la maison pour ensuite le transformer et lui donner des airs d'un sandwich très très répandu en Italie : le panino tonno e pomodoro (thon et tomate, un mariage éternel ;-).
La courgette douce et délicate rencontre une mozzarella goûteuse, la saveur d'été du thon et enfin la fraîcheur des tomates. Le genre de soupe qui nous fait aimer les légumes.

jeudi 11 juillet 2013

Linguine au garum, olives et câpres

Pates linguine au garum olives et capres
Pates au garum
Les pâtes informelles, minute, de l'été avec un touche de la mer très très spéciale et séduisante. Nous avons tellement aimé ces linguine pleines de caractère et de soleil de la Méditerranée (grâce au garum, les olives et les câpres) que je les ai préparées à plusieurs reprises avec des variantes. Je ne saurais vous dire si ce plat a des saveurs plus napolitaines, siciliennes ou même sardes. Ce qui est sûr c'est que le Sud de l'Italie est là.
Vous vous souvenez peut-être de quand je vous ai parlé de la colatura d'alici de Cetara que j'avais ajouté à mon velouté de pommes de terre à la colatura d'alici. Il s'agissait de l'eau donnée par le repos et la fermentation des anchois. Produit de recyclage qui désormais est devenu rare et de luxe. 
Mais il existe un produit (son ancêtre) encore plus ancien qui remonte au temps de la Grèce et de la Rome antique : le garum (assez introuvable et intrigant).

mercredi 10 juillet 2013

Cianfotta, la ratatouille napolitaine

Ciambotta ou cianfotta cocotte de légumes du soleil
Cianfotta
La cianfotta napoletana est vraiment synonyme d'été et de déjeuner sous la tonnelle, un peu comme la caponata siciliana, la panzanella, le minestrone dauno ou la peperonata... Au fond il s'agit d'un melting pot de légumes du soleil, préparés avec ce que le potager généreux veut bien nous offrir.
La cianfotta, typique de la Campanie, est une sorte de ratatouille avec la particularité des pommes de terre. Vous y trouverez donc des aubergines, des oignons (des fois de l'ail), des poivrons, des tomates... et des herbes aromatiques. Le tout mélangé et assaisonné un peu à l'oeil à condition de garder un certain équilibre entre tous les légumes et leur texture. Dans d'autres régions d'Italie, notamment dans les Pouilles, on parle de ciambotta et comme toujours les recettes varient de famille en famille. Certains font frire les oignons, d'autres la servent presque comme une soupe dense et froide... Les herbes peuvent varier aussi et certains ajoutent d'autres légumes comme les carottes. On peut le servir comme entrée (antipasto) mais également comme accompagnement de viande, de poisson ou tout simplement avec une bonne mozzarella ou du pain de campagne.

mardi 9 juillet 2013

750g le mag ! Et mes recettes de pasta d'été...

Je reviens de quelques jours superbes passés en Sardaigne au milieu de paysages sereins et surtout une mer de rêve vert émeraude... j'ai hâte de vous en parler. Et j'ai même trouvé le soleil à Paris hi hi.
Mais pour l'instant revenons à une jolie nouveauté : 750g le mag
Cela faisait déjà un bout de temps que je souhaitais vous parler de ce nouveau magazine mais le temps me file entre les doigts et nous voici déjà au second numéro... avec en plus une petite contribution de ma part (sur la pasta et la ricotta :-). Vous connaissez sûrement déjà le site 750g dont je vous ai souvent parlé. Depuis mai, il existe la version bismestrielle, non virtuelle, sur papier ! Comme quoi la vraie vie est toujours là ;-)
J'étais très curieuse de le découvrir d'autant qu'il y a beaucoup de magazines de cuisine bien faits. Et je dois dire que le pari est réussi, il est différent... Bien sûr, vous y trouvez beaucoup de recettes, des focus et tests produits, des conseils pour la cuisine de tous les jours ou celle de fête. Mais ce qui m'a plu et m'a frappé c'est son côté pétillant, gorgé d'énergie et très riche (presque trop ;-). Il n'y a pas que des recettes et photos mais plein d'éléments pratiques que ce soit sur les ustensiles, des trucs et astuces pour réussir telle ou telle technique. Vous avez d'ailleurs beaucoup de recettes pas à pas de Chef Christophe par exemple ou des conseils de Chef Damien. Un magazine à lire, consulter, salir, utile et généreux où on apprend et ça ça me plait.

dimanche 7 juillet 2013

Verrines de crème au chocolat blanc, huile d'olive, vanille et fraises (inspirées de Pierre Hermé)

Creme au chocolat blanc huile olive et fraises
Crème chocolat blanc
Si vous cherchez une petite crème gourmande, facile et originale à servir en dessert avec des fraises, la voici !
Que le chocolat blanc et l'huile d'olive se marient bien ensemble n'est pas une nouveauté ;-) Il suffit de penser à cette mousse chocolat blanc huile d'olive et limoncello. C'est une association que j'ai découverte chez Pierre Hermé il y a des années et que j'ai retrouvée dans son superbe livre Au coeur du goût (d'ailleurs à peine j'ai le temps, je devrais vous en parler en détail, il sort des sentiers battus ;-).
Disons que l'idée de départ était de préparer son fraisier avec cette crème... et puis le temps qui file entre les doigts des invités plus ou moins à l'improviste... et j'ai tout transformé en verrine en gardant le coeur du gâteau. 
Cette crème (que j'ai un peu modifiée notamment en diminuant la quantité d'huile ;-) devrait simuler la classique crème mousseline mais avec de la ganache au chocolat blanc à la place du beurre (bon il y a de l'huile dans la ganache hein ;-) et de la crème pâtissière.
Cette ganache est spéciale (avis aux téméraires ;-) la douceur de la vanille accompagne bien le côté fruité et végétal de l'huile d'olive. Elle se sent et c'est elle qui va donner la touche originale, intrigante que tous ne devinent pas. 

jeudi 4 juillet 2013

Gâteau (torta) aux prunes, mascarpone et épeautre

Gateau aux prunes mascarpone et epeautre
Gâteau aux prunes
Le genre de gâteau du dernier moment, celui qui attend dans la cuisine sur un meuble en bois et qui va égayer le petit déjeuner ou le goûter d'été. Des prunes dans le panier, l'envie d'un petit déjeuner sain et gourmand et voilà qu'est né ce gâteau avec un peu de mascarpone (qui le rend moelleux) et de farine d'épeautre, de noisettes, qui lui donnent un côté rustique qui se marie bien avec les prunes. Agréable et gentil comme ce cake aux pêches et mascarpone :-)
Et au fond ce gâteau (torta) a quelque chose de très italien, de grand-mère (nonna). Pour ses ingrédients, sa simplicité et notamment la farine d'épeautre (le farro, équivalent du grand épeautre et donc un peu différent du petit épeautre de Provence). Céréale et farine très anciennes, de petite production que l'on retrouve surtout en Toscane et en Ombrie notamment en version soupe :-).

mercredi 3 juillet 2013

Épingler c'est partager ! Le monde de Pinterest

Edda Onorato Pinterest

Ranger, regarder, chercher, voyager, partager, rêver et admirer les talents des autres...  Pinterest c'est un peu ça différent de Google+, Facebook ou Twitter.
Aujourd'hui pas de recettes donc. Je souhaitais juste vous toucher deux mots sur un réseau social que vous connaissez peut-être et qui désormais est arrivé en France (et en français) : il s'agit du fameux Pinterest qui a lancé sa campagne en France sous le nom Épingler c'est partager !
Je l'ai découvert il y plus d'un an, d'abord timidement dans mon coin. Et puis je me suis prise au jeu. C'est un endroit joli, bien rangé, ouvert sur le monde et où l'on peut épingler justement tout ce qu'on aime et que l'on trouve sur le net selon nos goûts et nos envies (si vous êtes passionnés de bateaux, de poterie, de chaussures ou de chiens ou de pains vous pouvez créer vos tableaux et les partager avec les autres). Un lieu d'évasion et d'informations. 
J'y passe beaucoup de temps à admirer non seulement les belles photos des autres, de cuisine, d'intérieurs, de lieux mais aussi des informations plus pratiques puisqu'il suffit de cliquer sur l'image pour accéder à des sites et des blogs aux mille richesses.
My photos and recipes Edda Onorato
My photos and recipes
J'ai ensuite créer mon compte. Une façon de présenter son propre univers, ses repères...  Ce que j'aime c'est que j'y retrouve tout de suite mes recettes dans le tableau My photo and recipes (la cuisine et la photo comme vous savez c'est ma vie :-). Tous plats confondus (de l'entrée au desserts, les boissons, la cuisine italienne ou d'ailleurs...)

lundi 1 juillet 2013

Pizza au jambon de Parme et aux figues comme en Italie

Pizza jambon cru figues mozzarella et roquette
Pizza prosciutto e fichi
Il y a une expression en italien que j'adore : 'mica pizza e fichi' (ce n'est pas de la pizza et des figues) pour dire que ce n'est pas de la rigolade mais un truc sérieux. La pizza avec les figues et le jambon cru même si cela peut sembler bizarre est un classique (la pizza prosciutto e fichi) un peu comme le jambon melon, les poires et le fromage, notamment à Rome et au centre de l'Italie. Ou plus exactement on sert la pizza blanche comme un sandwich avec à l'intérieur du jambon cru et des figues fraîches. Un équilibre subtil entre le croustillant de la pizza, le côté salé et goûteux du jambon, la douceur et la texture franche des figues. Un repas complet, un binôme d'été et de campagne que nous adorons à la maison. Au point que souvent en pique-nique, nous allons acheter de la pizza bianca (focaccia plus fine et croustillante) chez le boulanger (il forno), du jambon et puis des figues au marché... Et nous allons déguster tout ça à la plage ou en face d'un lac. Quels beaux souvenirs, nous en salivons rien que d'y penser.
Je suis donc partie de ces belles saveurs intimement italiennes pour en faire une pizza version dîner (celle dans l'assiette pas street food :-).