vendredi 2 mai 2014

Tarte aux noix (Nusstorte)

Tarte aux noix (Nusstorte) - Nut tart
Tarte aux noix
La tarte aux noix c'est bon par définition. Le croustillant de la pâte et le croustillant des noix appellent vraiment au grignotage. J'aime sa simplicité, le côté essentiel et... riche aussi. Selon les régions, les pays ou les pâtissiers, il existe de nombreuses variantes comme la tarte aux noix de pécan des États-Unis (Pecan pie), la tarte avec une crème aux oeufs ou au caramel plutôt française... sans parler des gâteaux aux noix en général.
Aujourd'hui c'est le tour de la tarte ou tourte (fermée) au caramel et noix de mon enfance et plus exactement de la Nusstorte suisse. Oui je sais rien à voir avec l'Italie ni même avec les recettes de ma grand-mère ou de ma mère française. Mais il se trouve que c'était la tarte que justement ma mère ou ma grand-mère nous rapportaient de Bâle, en Suisse (ils habitaient Mulhouse, ceci explique cela) empaquetée dans une très jolie boîte. Nous adorions ça et la tarte aux noix est restée toujours cette nusstorte que nous mangions par petites tranches (en Italie cette fois) de peur qu'elle ne finisse trop vite.

Finalement sa saveur est simple, une belle pâte, du caramel moelleux avec un petit goût de miel qui enrobe des noix. Un tarte dense parfaite pour l'hiver, le ski mais aussi pour le goûter du printemps ou des pique-niques.
J'ai souhaité donc retrouver ma tarte aux noix. Après des recherches et des essais (bases modifiées, surtout avec moins de sucre ;-) je l'ai enfin reconnue !
Voici donc une tarte généreuse, facile à réaliser, qui se garde bien et qui plaira aux amateurs de sensations croustillantes :-)
Tarte aux noix et caramel - Nuts and caramel tart
Tarte noix caramel (Nusstorte)
Tarte ou tourte aux noix et au caramel (Nusstorte suisse) (pour 8 personnes)

Pour la pâte sucrée :
  • 300 g de farine T55 (ou 260 g de farine T55 et 40 g de farine de châtaignes, ma version)
  • 140 g de beurre un peu mou
  • 130 g de sucre semoule
  • 1 oeuf entier (60 g)
  • une pincée de fleur de sel (facultatif)
  • une grosse pincée de cannelle (facultatif)
Pour la garniture :
  • 270 g de sucre semoule
  • 260 g de noix en gros morceaux
  • 22 cl de crème fleurette (à température ambiante)
  • 50 g de miel (de forêt, d'oranger, de montagne ou toutes fleurs)

1. Préparer la pâte plusieurs heures à l'avance (ou même la veille). Dans un saladier mélanger la farine avec le sel, la cannelle et le beurre, du bout de doigts de manière à obtenir un ensemble sablé (la farine recouvrira le beurre). Ajouter le sucre, mélanger et incorporer enfin l'oeuf. Mélanger rapidement pour obtenir une pâte lisse, homogène et sans traces de beurre. Former une boule aplatie, couvrir de film alimentaire et laisser reposer au frais au moins 2 h.
2. Prélever 2/3 de la pâte et l'étaler sur un plan fariné et/ou du papier cuisson à 3-4 mm d'épaisseur. L'enrouler sur le rouleau et la dérouler dans un moule à tarte de 24 cm de diamètre. Faire bien adhérer les bords, passer le rouleau dessus pour retirer l'excédant de pâte et piquer le fond avec une fourchette. Étaler l'autre tiers de pâte à la même épaisseur et mettre le tout au frais pendant la préparation du caramel.
3.  Préchauffer le four à 190°C. Verser le sucre dans une casserole à fond épais et de manière uniforme. Cuire à sec (sans eau) jusqu'à ce qu'il commence à fondre et prendre de la couleur (il faut un peu de patience), ajouter le miel et commencer à mélanger avec une cuillère en bois ou une spatule résistante à hautes températures jusqu'à ce qu'il se forme un caramel châtain et liquide. Verser la crème (attention aux éventuelles éclaboussures) et mélanger à nouveau sur feu doux jusqu'à ce que la crème redevienne homogène et lisse. Ajouter les noix et mélanger à nouveau le temps que le caramel devienne fluide et nappe la cuillère (il va se solidifier après en cuisson au four et en refroidissant).
4. Verser ce caramel au noix dans le fond de la tarte. Recouvrir avec le reste de pâte étalée en faisant bien attention à faire adhérer les bords vers l'intérieur et à bien sceller (autrement le caramel va s'échapper dans le four ;-).
5. Laisser cuire la tarte pendant une quarantaine de minutes le temps qu'elle devienne croustillante et qu'elle colore bien. Laisser tiédir sur une grille puis déguster.

Conseils :
- Vous pouvez préparer la pâte la veille ou même quelques jours à l'avance (elle se congèle bien). Il suffira de la faire décongeler au frais quelques heures.
- Pour réaliser la pâte on peut aussi utiliser un bol à mixeur avec tous les ingrédients et en mixant par à coups de manière à éviter qu'elle ne chauffe
- La tarte se garde bien une semaine à température ambiante, bien couverte de film alimentaire ou d'aluminium dans un endroit sec.
- C'est une tarte gourmande et dense qui a l'avantage de ne pas bouger (la pâte cuit bien) et d'être facilement transportable.

8 commentaires:

  1. Ah, une spécialité suisse (grisonnaise) dont je raffole! Ta tarte est magnifique.

    Bises,

    Rosa

    RépondreSupprimer
  2. Elle a l'air succulente !
    Merci pour le partage,bon week end!

    RépondreSupprimer
  3. LE gâteau star de nos randonnées hivernales ! encore meilleur avec des noix fraiches qu'on a ramassées soi-même... je démoule tiède pour éviter que le gâteau ne colle au moule. Se conserve très bien bien emballé dans du film. Réconfortant et chaleureux... Ma recette est semblable à la tienne. Pascale.

    RépondreSupprimer
  4. Je vote a 3000%
    Je suis fan de ce type de tarte depuis bien longtemps et la en plus en tourte c'est la perfection!!!

    RépondreSupprimer
  5. J'adore. Ma mamie l'a fait trop bien !

    RépondreSupprimer
  6. La pâte est un peu difficile à étaler mais excellent résultat !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour le retour enthousiaste ! Si la pâte était difficile à étaler c'est que probablement elle était trop froide, mieux vaut la laisser se détendre quelques minutes en sortant du frigo avant de l'étaler.
      Bon week-end !

      Supprimer