dimanche 8 février 2015

Biscuits italiens au vin rouge (ciambelline al vino)

Biscuits légers italien au vin rouge et aux noisettes
Biscuits italiens au vin
Ces biscuits italiens au vin rouge et noisettes (ou au vin blanc et aux amandes ;-) sont des biscuits de campagne, rustiques mais uniques auxquels je suis attachée. Ils sont aussi appelés biscotti al vino ou ciambelline al vino quand ils ont la forme ronde comme ceux que je vous ai proposés, en vous racontant l'histoire de famille, dans mon livre Un déjeuner de soleil en Italie.
Cette recette est différente tout d'abord du fait de la présence du vin rouge à la place du blanc, qui leur donne du caractère, suivi des noisettes. Les deux versions sont adorées à la maison.
C'est les biscuits de mon enfance et ceux que j'aime retrouver chaque fois que je reviens en Italie. Mes compagnons au petit déjeuner ou à l'heure du thé, en toute saison.

Ils sont légers, sans beurre et sans oeufs, avec une texture aérée particulière (croquants et friables à la fois) du fait de la présence de vin qui agit avec le bicarbonate. Malgré leur aspect un peu humble, je les trouve raffinés dans leur genre.
Ce genre de biscuit, très locavore avant l'heure ;-) sont typiques du centre de l'Italie (du Latium, à l'Ombrie, la Toscane...) mais comme toujours chaque région et chaque famille a sa petite alchimie secrète. Ils se servent généralement en fin de repas avec le vin mais je les aime particulièrement avec une tisane ou du lait.

Mes préférés sont ceux produits aux alentours de Rome et plus précisément dans un zone colinéaire pleine d'oliviers, Cori, où nous allions nous réfugier les soirs d'été trop chauds et manger dans une très bonne trattoria à l'ancienne, qui n'existe plus. On en trouve aussi de très bons dans les boulangeries Castelli Romani (ils sont le plus souvent artisanaux) et une amie de mes parents en produits de délicieux avec son huile d'olive, son vin et ses noisettes. Elles nous les offre généralement à Noël.
Leur particularité réside dans la présence tout d'abord des fruits secs et puis il y a cette texture poreuse et ce goût profond et léger à la fois difficile à décrire. Ils se laissent dévorer très très facilement (je sais de quoi je parle :-), se conservent, voyagent très bien et changent énormément des biscuits auxquels nous sommes habitués.
Biscuits italiens au vin rouge et noisettes (ciambelline ou biscottini al vino)
Biscuits légers au vin rouge et aux noisettes
Biscuits italiens au vin rouge et aux noisettes ou amandes (sans beurre ni oeufs) (pour une vingtaine de pièces)

  • 200 g de farine ordinaire (T55) + un peu pour le plan de travail
  • 140 g de sucre semoule + un peu pour l'enrobage
  • 90 g de poudre d'amandes ou de noisettes (dans l'idéal mixées par vos soins de manière un peu grossière)
  • 10 cl de vin rouge
  • 5 cl d'huile d'olive vierge extra
  • 1 càc de bicarbonate de sodium (alimentaire, en grande surface ou magasin bio)
  • 1 càs de cacao en poudre non sucré (facultatif)

1. Préchauffer le four à 170°C. Recouvrir deux plaques de cuisson de papier cuisson. Tamiser la farine la avec le bicarbonate et la verser dans un grand saladier. Ajouter les amandes ou les noisettes, le cacao, le sucre et mélanger. Verser l'huile et le vin puis mélanger à nouveau pour obtenir une pâte homogène. Elle sera un collante, c'est normal. 
2. Former une boule et la renverser sur un plan de travail fariné. Couper une tranches puis rouler pour obtenir un ruban de 1-2 cm de largeur et de 10 cm environ de longueur. Verser du sucre dans un assiette et rouler les saucisson de pâte dans le sucre puis les poser sur la plaque du four (ils vont légèrement s'étaler et gonfler en cuisson). Procéder de même avec le reste de pâte.
3. Enfourner pendant 15 à 20 minutes, le temps qu'il se forme une croûte, que les biscuits gonflent colorent et sèchent (ils continueront un peu de sécher en refroidissant). Ils auront un aspect un peu poreux. Les poser sur une grille et laisser refroidir.
Ils se conservent bien dans une boîte 15 jours (voire plus).
Biscuits légers au vin (sans beurre et sans oeufs)
Biscotti al vino

16 commentaires:

  1. Des biscuits que j'aime particulièrement, leur goût est unique !

    RépondreSupprimer
  2. Cette recette me donne très envie, en général j'adore les biscuits italiens durs et croquants et là ça me tente bien. Merci beaucoup !

    RépondreSupprimer
  3. Je viens de les faire, ils ressemblent bien au tien, même si j'ai utilisé de la farine T65 au lieu de T55, ce qui a rendu la pâte plus sèche. Le goût est surprenant, je vais laisser les gens deviner ce qu'il y a dedans!

    RépondreSupprimer
  4. Je trouve que ces biscuits ou du moins leur présentation, ont du charme.
    Chez moi aussi, en Corse, il existe des biscuits au vin blanc : les Canistrelli… Au vin blanc… Bonne soirée !

    RépondreSupprimer
  5. Intrigants ces jolis biscuits et les photos sont tellement belles également que tout cela donne l'envie de tester au plus vite!!!merci merci....à bientôt!
    Bon AM à vous!

    RépondreSupprimer
  6. j 'essai demain sans faute MERCI

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour,
    J'ai fait hier soir ces biscuits et ce matin mes collègues de travail sont ravis.
    Délicieux, Merci Edda

    RépondreSupprimer
  8. Merci Edda pour cette superbe recette qui a eu un franc succès lors d'une réunion.

    RépondreSupprimer
  9. Belles images et de beaux recette ... je fais ces biscuits aujourd'ui!Merci Edda ^_^

    RépondreSupprimer
  10. délicieux, mais un peu trop sucrés à mon goût ... la prochaine fois je diminuerai un peu la dose et me lancerais bien sur du vin blanc !
    Un grand Merci, Edda , votre recette est vraiment originale , et ces biscuits de voyage méritent d'aller au delà de nos petites cuisines familiales pour se faire connaître .

    RépondreSupprimer
  11. des Ciambelline pour les enfants ? mais oui ! le vin est remplacé par du jus d'orange auquel on ajoute un peu de zeste bio, on diminue légèrement la quantité de sucre cristal , on garde le même poids de farine, poudre d'amandes ou / et noisettes, on n'oublie pas la bonne huile d'olive et on fait travailler les "petites mains" qui sont ravies de confectionner des mini boules ; à la sortie du four, on se hâte de les faire refroidir avant de les déguster , et là ... c'est un vrai régal . Merci Edda !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à vous Francine de l'avoir fait revivre dans votre cuisine ainsi, je souris en imaginant les enfants... Les recettes se nourrissent de ces instants de vie :-)
      Et surtout je suis ravie de l'enthousiasme.
      Bonne soirée !

      Supprimer
  12. Merci de votre réponse en retour, Edda , j ' y suis sensible . Oui, comme vous l'écrivez si bien, " les recettes se nourrissent de ces instants de vie " :-)) et la mémoire aussi garde très présents ces petits bonheurs partagés . Je vous souhaite une belle Fête des Mères , persuadée qu' Adriano saura vous adresser son plus beau sourire !

    RépondreSupprimer