samedi 28 février 2015

Marmelade d'oranges au sucre muscovado

Marmelade d'oranges au sucre de canne muscovado
Marmelade d'oranges au sucre muscovado
Décidément je suis dans ma période folie des agrumes, en même temps j'adore ça et c'est mon soleil, ma Méditerranée (qui me manque) de l'hiver. Après vous avoir proposé la marmelade d'oranges classique, la marmelade de pamplemousse rose ou la marmelade de citrons, voici une nouvelle arrivée : la marmelade d'oranges au sucre de canne muscovado. Ce dernier va donner ce côté obscur ;-), profond mais surtout une saveur plus particulière grâce à son léger arôme de caramel et réglisse qui se marie à merveille avec l'orange. Une version qui change donc, avec une touche exotique et mystérieuse :-)

Pour la recette j'ai procédé comme dans la marmelade d'oranges amères (ou pas ;-) avec quelques ajustements. C'est facile mais cela demande juste un peu de soin au début car en tant que vraie marmelade elle contient différent éléments du fruit : la chair et les zeste ce qui explique sa texture complexe très différente d'une confiture classique et qui fait tout son charme (si on aime ça bien sûr ;-)

Pour la cuisson, je vous donne toutes les indications et mes temps pour obtenir une marmelade un peu dense qui s'étale. Après je vous conseille quand même de faire avec vôtre feeling et vos goûts et ne pas vous inquiéter s'il reste du liquide en fin de cuisson, en gros si elle vous semble trop fluide, elle va devenir plus épaisse en refroidissant.
Et voilà une marmelade ensoleillée et en or... noir
Marmelade d'oranges au sucre de canne
Marmelade oranges sucre muscovado
Marmelade d'oranges (amères ou pas) au sucre muscovado (pour un pot de 300 g environ)

  • 800 g d'oranges non traitées (amères ou pas) si possible de qualité (environ 2 grosses oranges)
  • 50 cl d'eau (ou de jus d'orange fraîchement pressé)
  • 240 g de sucre de canne muscovado (sucre complet en vente en magasin bio) ou autre sucre de canne complet
  • le jus d'un demi citron jaune

1. Laver les oranges, les essuyer et retirer les zestes (que la partie orange) à l'aide d'un zesteur (pas de microplane). Plonger les zestes dans l'eau froide et porter à frémissement avec 20 g de sucre pendant une vingtaine de minutes le temps que les zestes deviennent tendres et l'eau diminue d'au moins un tiers (voire la moitié). Éteindre.
2. Pendant ce temps peler à vif les oranges (en retirant la peau avec la partie blanche jusqu'à atteindre la chair) pour obtenir des suprêmes, en ayant soin de récupérer le jus qui en découle et de garder le reste (notamment la chair blanche et les pépins de côté). Plonger ces suprêmes dans l'eau avec les zestes, le jus de citron, le jus récupéré de l'orange, le reste de sucre. Renfermer la chair blanche et les pépins dans une gaze bien fermée et l'ajouter au reste (cette étape n'est pas obligatoire mais elle va garantir une meilleure prise de la marmelade).
3. Porter à frémissement à feu doux pendant 40 à 50 minutes en ayant soin de mélanger de temps à autre. Le sirop doit devenir plus dense et les fruits doivent se défaire. Il doit rester un peu de liquide qui deviendra plus dense en refroidissant. Ne pas faire trop cuire autrement on ne pourra plus étaler la confiture. Si on préfère plus fluide encore, on peut diminuer de 5 à 10 minutes de cuisson. En gros, la marmelade doit napper la cuillère en glissant, sa texture reste complexe (morceaux, zestes...) différente donc d'une confiture.
4. Retirer la gaze et verser dans un pot propre stérilisé (à l'eau bouillante ou dans le four à 130°C pendant 15 min). Fermer et renverser pour faire le vide. Laisser refroidir puis remettre le pot debout. Conserver au frais jusqu'à un mois. Une fois ouverte, la marmelade se garde 4 jours environ au frais.

3 commentaires:

  1. bjr
    miam miam!!! j'en ferai certainement la semaine prochaine MERCI

    TINACHARLOTTE

    RépondreSupprimer
  2. J'en connais une (la fille de Mamina) qui va adorer ta recette! Hop, je vais lui envoyer de ce pas.
    Des bisous

    RépondreSupprimer
  3. Super idée! Ca doit être génial avec un bon pâté d'Ardennes!

    RépondreSupprimer