mercredi 4 février 2015

Velouté de chou blanc et comté

Soupe veloutée de chou blanc au fromage comté et à l'orange
Comme beaucoup d'entre vous, j'adore les soupes. Une belle façon simple de manger des légumes d'hiver. J'ai aussi un faible pour les soupes mono-légumes, légères et pures (sans crème ni pommes de terre) que j'enrichi après, en les servant, comme ici avec ce velouté de chou-blanc au comté et parfum d'orange :-)
J'ai commencé à apprécier le chou blanc à l'âge adulte et maintenant c'est un de mes préférés ! Tout doux et délicat, croquant cru, fondant mais ferme sauté et, enfin, velouté dans les soupes.

J'ai accompagné la soupe de dés de comté doux lui aussi (mais vous pouvez utiliser un autre fromage à pâte cuite que vous avez sous la main... et que je vous conseille d'acheter chez le fromager, c'est souvent meilleur). Et enfin, ma touche du soleil : l'orange ! Elle adoucit et rafraîchit et ses zestes et l'huile apportent du peps qui embellit une soupe très hivernale. Les quelques feuilles émincées et crues apportent du croquant très agréable.
Un délice presque élégant (sans rien faire), le côté féminin par rapport à que cette soupe de chou au salami piquant plus rustique et plus virile ;-)

Soupe veloutée de chou blanc, fromage comté et à l'orange (pour 4 personnes)
  • Un demi chou blanc
  • 150 g de fromage Comté (d'été) ou de Beaufort, de brebis des Pyrénées, de raclette suisse...
  • 40 g de beurre
  • 1 oignon jaune
  • le zeste et le jus d'une demie orange non traitée
  • 2 feuilles de laurier
  • huile d'olive vierge extra (j'ai utilisé celle-ci huile à la mandarine que j'adore)
  • sel et poivre

1. Laver le chou, l'émincer et couper encore en deux les feuilles (en garder un peu de côté pour servir). Dans une grande casserole à fond épais, faire revenir le beurre avec l'oignon jusqu'à ce que celui-ci colore à peine et devienne plus moelleux. Ajouter le chou, le laurier, couvrir au 2/3 d'eau, saler à peine et laisser frémir pendant 30 minutes.
2. Pendant ce temps, presser l'orange et prendre le zeste (avec un zesteur)
3. Retirer le laurier et passer au mixeur la soupe en ajoutant le jus d'orange et un peu d'eau si l'on souhaite une texture plus liquide. Saler.
4. Servir chaud ou tiède avec les dés de fromage, les zestes d'orange, quelques feuilles crues, un filet d'huile d'olive et du poivre.
La soupe de base (sans le fromage, le jus et le zeste d'orange) se conserve un jour au frais recouverte de film alimentaire. 

9 commentaires:

  1. che meraviglioso piatto,scalda il cuore :)

    RépondreSupprimer
  2. Oh my God ...
    Mais c'est un vrai délice cette soupe au chou !
    sauf que l'on est loin question saveur du traditionnel potage hivernal avec ses légumes de saison. Ici on a vraiment un velouté tout blanc, rehaussé de ce petit jus d'orange qui lui donne un peps incroyable , avec une acidité très relative qui amène l'inévitable question : mais qu'il y a t'il donc dans ce potage qui change tout ?
    eh bien, tout ce que vous nous indiquez dans votre recette , chère Edda . Je n'ai pas oublié les dés de fromage de brebis, y ai ajouté quelques croutons toastés, un soupçon de zeste d'orange qui amène du soleil dans l'assiette . Une merveille !
    Merci pour cette soupe réconfortante qui à elle seule constitue un vrai diner et belle soirée .

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Edda,
    J'ai testé hier soir votre recette de malloredus au ragù di salsiccia. C'était parfait, tout le monde s'est régalé. Je consulte souvent votre blog pour vérifier et comparer mes recettes et j'adopte souvent vos proportions, elles sont précises, j'aime. Ma grand-mère était piémontaise, et comme j'habite Nice, je fais le plus gros de mes courses en Italie. J'ai rapporté cette semaine de belles escalopes de veau, fines pour les faire à la milanaise. Et j'ai découvert que la recette de ce fleuron de la cuisine italienne n'est pas dans votre blog. Trop évidente peut-être pour être expliquée, comme celle des lasagne ? J'aimerais savoir comment vous faites cuire ces scaloppine croquantes dessus, fondantes dedans... Et en tout cas, merci pour tout votre beau travail !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elena, je viens de m'installer à Nice ! Vous faites vos courses italiennes à San Remo ? Ca m'intéresse ^^

      Supprimer
    2. A San Remo pour les fringues et les shoes, oui. Pour l'alimentaire, Vintimille, ça va très bien. On vient de me conseiller une coopérative pour les particuliers à côté de Metro Vintimille, mais je n'ai pas encore eu le temps d'aller y voir. Sinon en été, je monte jusque dans les vallées autour de Cuneo où il y des coopératives laitières (Demonte) : on y trouve des fromages qui se gardent très bien, de la viande excellente et des produits terroir. En décembre, je fais un plein de fromages pour l'hiver. Après, il faut toujours un peu tâtonner avant de trouver ce qui convient vraiment.

      Supprimer
  4. J'adoooore aussi les soupes et moi qui n'ai jamais accommodé le chou blanc, ça me donnera une excellente occasion ^^

    RépondreSupprimer
  5. C'est une très bonne idée car ce légume est souvent boudé! Je note pour une prochaine soupe! Bisous Edda!

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour et encore merci pour toutes vos recettes.
    Nous faisons partie d.une Amap( association pour le maintien de l.agriculture paysanne) et à cette période nous avons souvent du chou vert dans notre panier, je fais beaucoup de gaspillage avec ces choux, auriez vous des idées concernant ce sujet ? Au plaisir de vous lire.
    Veronique de Sanary sur mer

    RépondreSupprimer
  7. excellent ce potage, à faire et à refaire sans modération.

    RépondreSupprimer