mercredi 27 janvier 2016

Gâteau sicilien à la ricotta (sans gluten)

Gâteau sicilien à la ricotta (sans gluten)
Gâteau sicilien à la ricotta (sans gluten)
Voici un gâteau sicilien à la ricotta absolument délicieux ! Je devrais plutôt parler de gattò di ricotta dolce (gattò étant le mot français, emprunté à gâteau et déformé, utilisé par l'aristocratie du Sud de l'Italie) puisqu'il s'agit d'un gâteau noble (même si très simple à réaliser et qui ne paye pas trop de mine) du fait des ingrédients : sucre, épices, fruits confits et chocolat.
Ceux qui me connaissent et ont mon livre Un déjeuner de soleil en Italie, savent que j'ai un grand feeling avec le somptueux gâteau sicilien par excellence qu'est la cassata. D'ailleurs dans mon livre je vous ai proposé ma version (car la traditionnelle est parfois trop sucrée), fruits d'années de petits touches, tests, pour arriver à l'équilibre idéal, du moins à mes yeux, entre le côté sucré, les parfums, les textures... Et sur le blog vous avez une variante en verrine minute et très très bonne !
Tout ça pour dire que ce gâteau a des traits communs avec la cassata en version plus maison, plus réconfort si l'on veut mais avec des parfums semblables.

Niveau genre et texture, il se rapproche du fiadone corse mais aussi du budino à la ricotta et aux amandes.
C'est un gâteau à la fois léger (du fait des ingrédients) et riche en saveurs dont on ne mange pas des tonnes mais qu'on déguste le sourire aux lèvres. Enfin, vous l'aurez compris : nous avons adoré. Et c'est très italien.

La recette moins connue (même dans des livres traditionnels de cuisine italienne que j'ai à la maison) que la cassata ou le cannoli par exemple est issue d'un très bon livre en italien, soigné, cultivé et même avec de l'humour dont les auteurs sont deux chères amies (excellentes cuisinières et surtout avec une culture culinaire incroyable) : Gli aristopiatti (les aristoplats ;-) de Lydia Capasso et Giovanna Esposito. 
Il s'agit d'un recueil de recettes, d'histoires et d'anecdotes autour de la cuisine aristocratique italienne, selon les régions géographiques et les périodes historiques. De très nombreux plats sont finalement devenus des incontournables encore aujourd'hui. Un livre hors des sentiers battus, intéressant, amusant et qui reste très fiable niveau recettes. Un vrai coup de coeur !
Gâteau à la ricotta et chocolat (sans gluten) typique de Sicile
Gâteau italien à la ricotta
Gâteau sicilien à la ricotta chocolat et orange (gattò di ricotta dolce) sans beurre et sans gluten (pour 6 personnes)
  • 400 g de ricotta fraîche (dans l'idéal de brebis) ou, à défaut, de brocciu frais ou de la brousse
  • 90 g de sucre (ou de sucre glace- + un peu de sucre pour le moule
  • 20 à 30 g d'orange confite (recette maison ICI) ou de cédrat confit (ou, dans l'idéal de potiron confit : la zuccata) en petits dés
  • 20 g de chocolat noir coupé en petits dés
  • 2 gros oeufs (120-130g sans la coque) autrement utiliser 2 oeufs entiers + blanc
  • la pulpe d'une demie gousse de vanille
  • une belle pincée de cannelle
  • eau de fleurs d'oranger de qualité (voir cet article sur l'eau de fleur d'oranger)
  • beurre pour le moule (ou bien, utiliser du papier cuisson)
  • 2 càs de poudre d'amandes ou de pistaches pour le moule (facultatif)

1. Préchauffer le four à 200°C. Beurrer soigneusement un moule de 22 cm puis recouvrir de fond d'un disque de papier cuisson. Saupoudrer de sucre ou de poudre d'amandes ou de pistaches, notamment sur les parois.
2. Dans un saladier, mélanger la moitié du sucre avec la ricotta ou le brocciu. Puis ajouter la cannelle et la vanille et 1 à 2 càs d'eau de fleur d'oranger.  Séparer les blancs des jaunes d'oeufs et incorporer ces derniers dans la ricotta.
3. Fouetter les blancs d'oeufs avec le reste de sucre jusqu'à ce qu'ils soient fermes et mousseux (ils doivent tenir sur le fouet en formant une pointe). Les incorporer au mélange de ricotta délicatement en soulevant la préparation pour conserver l'air incorporer. Ajouter délicatement le chocolat et l'orange.
4. Verser la préparation dans le moule et enfourner dans le bas du four pendant une demi-heure environ. Le gâteau va un peu gonfler et bien colorer, il sera pris. Il va se dégonfler en refroidissant. Laisser bien tiédir puis démouler délicatement.
5. Servir tiède (meilleur !) ou bien à température ambiante. 

Conseils :
- Le gâteau est vraiment très bon tiède (avec les petits morceaux de chocolat encore un peu fondus) mais aussi à température ambiante. Il se conserve au frais, recouvert de film alimentaire, deux jours maximum.
- Utilisez de très bonnes matière premières, c'est le secret de ce gâteau vraiment très simple. La ricotta fraîche de brebis étant difficile à trouver (très différente celle des grandes surfaces ou pasteurisée de certains traiteurs, la texture et la composition sont différentes). Vous pouvez la remplacer par du brocciu frais que l'on trouve chez les fromagers. Ceci vaut aussi pour le fruits confits et le chocolat
- Les fruits confits et le chocolat donnent une superbe dimension au gâteau qui devient ainsi noble avec des nuances de parfums très intéressantes (et qui se marient très bien). Mais si vous n'en avez pas sous la main, vous pouvez opter pour du zeste d'orange tout simplement. Certes ce sera différent.
- La recette originale du gattò di ricotta dolce (en même temps oh combien de gâteaux à la ricotta y a t-il en Italie !) se rapproche de la cassata du fait des parfums mais est cuite et vous rappellera le fiadone. Elle prévoyait le double de quantités (et 5 oeufs en tout), donc le gâteau aurait dû être plus haut (et plus somptueux) mais je n'avais pas assez de ricotta sous la main. J'ai modifié quelques virgules dont l'orange confite qui remplace la zuccata difficile à trouver, la diminution de la quantité de sucre, omission de la chapelure pour le moule remplacée par le sucre et l'ajout de l'eau de fleur d'oranger toujours très présente dans les gâteaux à la ricotta siciliens.

Gâteau sicilien à la ricotta, chocolat et orange
Gâteau sicilien à la ricotta, chocolat et orange

21 commentaires:

  1. Pourriez-vous indiquer le temps de cuisson ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour (votre nom ? ;-)
      Oups pardon il semblerait que la recette ait été coupée (je ne sais ce qui s'est passé. Je viens de la compléter avec temps de cuisson et le reste.
      Tenez-moi au courant si vous testez

      Supprimer
    2. Bonsoir Edda, je vous remercie !
      N'ayant pas trouvé un fromage de qualité suffisante pour la réalisation de cette recette (que j'avais l'intention de tester pas plus tard que demain), je testerai au plus vite et ne manquerai pas de vous en donner des nouvelles !
      Très bonne fin de soirée.
      Anonyme aka Koya ;-)

      Supprimer
  2. Il a l'air delicieux!! Ce weekend, j'ai fait le gateau a la ricotta, avec des oranges et amandes et il etait tres bon, mais j'aimerais bien essayer qqch similaire sans beurre... Je garde ta recette pour la prochaine fois - merci! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Michaela, ravie de vous donner envie.
      Vous avez beaucoup de gâteaux à la ricotta italiens sur le blog et la plupart sont sans beurre.
      Tenez-moi au courant !

      Supprimer
  3. meraviglioso,davvero!!!E'sempre bellissimo passare a trovarti :)

    RépondreSupprimer
  4. A chaque fois que je vois une recette italienne, j'ai l'impression de retourner avec douceur vers mes racines :-)) Merci Edda !

    RépondreSupprimer
  5. Cette recette tombait pile-poil, je venais de faire la farce pour ravioles.
    Très bon, moelleux.. un peu trop sucré, certainement du au des morceaux de tranches d'oranges confites que j'avais trempée dans le sucre pour les conserver.Beaucoup gonflé et dégonflé comme un ballon. Merci Edda

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour le retour, ravie qu'il vous ait plu ! Pour le côté sucré en effet cela doit être dû aux oranges enrobées de sucre car le nôtre (encore dévoré hier) ne l'était pas particulièrement. Après cela peut aussi dépendre du chocolat (j'utilise du noir de couverture, moins sucré).
      Belle soirée et à bientôt !

      Supprimer
  6. Dévoré au 3/4, une heure après la cuisson!!!

    RépondreSupprimer
  7. da siciliana ti faccio i miei più sinceri complimenti !!!un abbraccio...

    RépondreSupprimer
  8. J'ai une recette du même genre, trouvée je ne sais plus où et notée dans mon cahier, mais sans chocolat ni amandes ; je l’adore parce qu'elle est rapide et délicieuse et puis sans farine ni beurre j'ai l'impression d'être vertueuse !

    RépondreSupprimer
  9. Alléchant ce gâteau ! j'aime bien mettre du fromage frais dans les desserts, ça leur donne une texture un peu humide et moelleuse. J'essaierai donc celui-là

    Belle journée

    RépondreSupprimer
  10. Trop bon et tout simple à faire, un régal de légèreté, un seul mot: Miam!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Ciboulette, très contente qu'il vous ait plu !

      Supprimer
  11. Miam c'est un délice merci mille fois pour cette recette si parfumée !!! J'ai testé hier soir et c'est un régal !

    RépondreSupprimer
  12. Depuis le temps que je guettais la livraison de ricotta de brebis chez notre traiteur italien pour faire ce gâteau, eh bien voilà, c'est chose faite... je n'ai pu obtenir que 260g de ricotta de brebis, j'ai donc mixé avec de la ricotta de vache et j'ai trouvé que cette dernière adoucit le côté assez fort de la brebis, je me demande si nous aimerions 100% de ricotta de brebis...(c'est pas trop fort ?) En tous cas, ce gâteau nous a fait découvrir une autre texture et nous a fait voyager. Nous avons aimé son côté à la fois frais et puissant. Il était encore meilleur le lendemain. Les fruits confits et le chocolat le rendent parfait ! Merci pour cette superbe recette et encore félicitations pour le nouveau livre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Céline,
      Tout d'abord un grand grand merci pour votre message chaleureux et enthousiaste ! Très contente que le gâteau vous ai plu, il est unique, très sicilien et très dans mes cordes depuis longtemps.
      Pour la ricotta, j'ai l'habitude de la ricotta de brebis italienne qui a oui une saveur mais ça reste délicate, douce et très peu salée, c'est celle qui est le plus utilisée dans la cuisine traditionnelle même des gâteaux. Et c'est aussi ma préférée. Celle de vache est beaucoup plus neutre (mais peut être très bonne aussi si artisanale). Après je pense que le goût dépend beaucoup des endroits,des brebis, des producteurs.... comme toujours.
      Belle journée et à bientôt !

      Supprimer