vendredi 12 février 2016

Bounty maison

Bounty maison (recette)
Bounty maison
Ces bounty maison sont un petit clin d'oeil à mon/notre enfance... Cela faisait très longtemps que j'avais envie d'en préparer d'autant que je n'achète plus les originaux (plus industriels) depuis des années. C'est un jeu d'enfant, quelques minutes de préparation, trois ingrédients du placard et le tour est joué ! Mais surtout c'est vraiment très bon et même raffiné... une idée pour la Saint-Valentin ?

J'ai testé plusieurs recettes mais je n'étais jamais vraiment satisfaite des proportions niveau sensation en bouche et puis saveur coco. Du coup, je les ai un peu modifiées et là j'ai trouvé l'alchimie parfaite (du moins à mes yeux et ceux de mes proches). On croque dans cette fine couche de chocolat intense et on rencontre la douceur du coco avec une belle texture... mmm

Petite j'aimais beaucoup les bounty même si j'avoue n'avoir jamais réussi à vraiment les finir, trop denses et doux, mais je leur trouvais ce goût exotique, nouveau pour mon palais de petite fille habituée aux brioches, tartes et biscuits maison de ma maman.
Je vous donne la recette la plus simple, sans tempérage du chocolat (celle que vous pouvez tranquillement préparer avec vos enfants ;-) mais si vous avez envie d'un résultat plus pro, vous avez le lien plus bas pour le tempérage.
Et voici donc une version plus adulte, subtile qui entre directement dans ma liste des 10 meilleurs chocolats maison.
Bounty maison
Bounty (recette)
Bounty maison (pour 15 à 20 pièces)
  • 200 g de lait concentré sucré
  • 130 g de noix de coco râpée (de la meilleure qualité possible ;-)
  • chocolat noir ou au lait pâtissiers (dans l'idéal de couverture à 60-70% de cacao ou au lait à 37-40% de cacao) pour l'enrobage (il en faudra environ 250 g, s'il est reste, on peut le refondre et recycler)
1. Dans un bol, mélanger le lait concentré avec la noix de coco jusqu'à obtenir une pâte homogène et souple (voire molle, c'est normal). Cela prend 2 minutes.
2. Couvrir de film alimentaire et conserver au frais au moins 4 heures. À l'aide des mains humides prélever un morceau de pâte de la taille d'une noix et former un pavé (rectangulaire). Procéder de même avec le reste de pâte et mettre le tout au frais.
3. Pendant ce temps, couvrir une plaque ou un récipient plat (qui puissent passer au frigo) de papier cuisson.
4. Faire fondre le chocolat. Y plonger un pavé à la fois et l'enrober très rapidement (c'est important) et le ressortir à l'aide d'une fourchette en secouant légèrement pour retirer l'excédant de chocolat. Poser délicatement sur la plaque avec le papier cuisson. Procéder de même avec le reste de pâte à la noix de coco en ayant soin de garder toujours le chocolat bien fondu (et pas trop chaud, il doit être sur le tiède autour de 35°C).
Garder au frais jusqu'au moment de servir.

Conseils :
- Ces bounty se conservent au frais une semaine (ils vont prendre un peu l'humidité sur le dessus c'est normal mais la saveur et la textures restent intactes). Mieux vaut les servir juste sortis du réfrigérateur car le chocolat (non tempéré, car je vous a donné une version rapide et maison) va fondre assez rapidement
- Pour un résultat plus pro, brillant et de meilleure tenue, il faut tempérer le chocolat (c'est à dire le porter à différentes température pour le rendre stable et craquant) comme indiqué sur ce billet sur comment tempérer le chocolat (clic)
- Personnellement je les préfère avec du chocolat noir, je trouve l'équilibre parfait et en bouche il reste qu'un bon goût sans aucune sensation de sucré ou de gras. Après pour être plus près des originaux et des souvenirs d'enfance, utilisez du chocolat au lait (du bon !) c'est bien sûr encore plus gourmand
- La pâte de coco (sans l'enrobage) se conserve bien, recouverte, 2 à 3 jours au frais et peut aussi se congeler (elle ne se solidifiera pas). Dans ce dernier cas, il suffira de la faire décongeler au frais autour de une heure et puis procéder à l'enrobage.

25 commentaires:

  1. Ce sont des bonbons que j'ai découvert étant adolescente et qui m'ont tout de suite emballée. Ma préférence va à ceux au chocolat noir, que l'on ne trouve plus en France. J'en rapporte à chaque fois que je vais chez la Bavaroise, ils existent toujours dans leur emballage rouge inchangé. Je crois bien que je vais me laisser tenter par ta version, sucrée uniquement par le lait.

    RépondreSupprimer
  2. Trop dommage que je n'aurai pas le temps de les faire ce week-end...ça semble trop bon!

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour,
    J'ai découvert votre blog il y a une semaine et BONHEUR!
    Pfft Bounty maison ajouté à ma liste!
    Merci.

    RépondreSupprimer
  4. oh la la… des Bounty pour débuter le week-end! Vais-je savoir résister? Rien n'est moins sûr…
    En plus, on peut peut-être les faire plus petits pour n'en faire qu'une bouchée, c'est vraiment tentant!

    RépondreSupprimer
  5. alors là ! je ne louperai pas ta recette. J'adore le bounty. Je reviens te donner mes impressions très vite. ;-)

    RépondreSupprimer
  6. rhooo j'adore les bounty, il faut vraiment que je teste ta recette
    merci

    RépondreSupprimer
  7. Noix de coco et chocolat , ces deux la sont fait pour vivre ensemble un amour torride !

    RépondreSupprimer
  8. Hum...trop bon...petit dessert vite fait ....je recommencerai avec une autre noix de coco que celle du supermarché ....ou de la fraîchement râpée ??? Merci pour toutes vos délicieuses recettes !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah merci Anne, ravie que ça vous ait plu ! Oui comme indiqué dans la recette, il faut une noix de coco sèche de qualité (la fraîche est très bonne mais moins forte en goût et avec plus d'eau, elle ne convient pas ici).
      J'en avais trouvées des pas mal en magasin bio ou dans certaines épiceries asiatiques.
      Bon dimanche !

      Supprimer
  9. Les tiens ont l'air légers mais bien gourmands quand même... Je te donne mon adresse que je puisse les tester? :) ;)

    Amy

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour Edda!
    Je ne résiste pas au plaisir de poster un petit commentaire sur cette recette qui fait plaisir à beaucoup d'entre nous à ce que je constate!
    Un grand merci pour les nombreux tests que vous avez du réaliser pour en arriver à cette recette (n'ayons pas peur des mots!)juste PARFAITE!
    Je n'ai pas pû m'empêcher d'y goûter alors qu'ils sont en train de refroidir! Verdict tout à l'heure de ma petite famille mais personnellement je les trouve extra, je retrouve à m'y méprendre le goût des Bounty de mon enfance!
    Encore merci pour le partage généreux de votre savoir faire!
    Aurélie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mille merci Aurélie pour vos mots adorables et pour l'enthousiasme !!! Je suis ravie que ça vous ait plu autant qu'à nous (on m'en redemande désormais ;-)
      Belle journée et à bientôt !

      Supprimer
  11. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour,
    Pour former les petits pavés faut-il utiliser la méthode comme pour faire des sushis en faisant un petit "moule" avec le pouce et l'index? Les mains doivent-elles être huilées ou mouillées car dans le texte il y a écrit huine? D'avance merci. Cathé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Cathé,
      Oups oui (erreur de frappe) le mot est 'humide' (donc mouillées), comme quand on forme des boulettes, pour éviter que ça n'accroche. Il n'y a pas de technique particulière (enfin cela me vient instinctivement mais il se peut que cela se rapproche des sushi) : on prend une boule puis on l'aplati au centre puis les bords. Après on peut très bien aussi donner une forme de boule et réaliser des sortes de truffes ou bien on peut étaler un rectangle et couper avec un couteau un peu humide.
      Tenez-moi au courant !

      Supprimer
    2. OK merci. Je vais en faire pour mes testeurs du lundi car j'apporte souvent des brioches au bureau. Je vous fait un retour bientôt donc.

      Supprimer
    3. Verdict de mes collègues et moi même : très bons plutôt légers sans impression de trop sucré ou de densité importante. Je les ai fait au chocolat noir avec du Mycryo , en revanche, j'ai voulu les égoutter sur une grille mais le chocolat a pris entre les bonbons et la grille donc impossible de les retirer sans enlever une partie du chocolat donc la prochaine fois j'essaierai sur du papier cuisson.Voilà maintenant, il faut que je recommence pour finir le lait concentré sucré...les collègues vont m'en vouloir :)

      Supprimer
    4. Merci beaucoup pour le retour enthousiaste ! Nous avons avons eu les mêmes impressions :-) Oui oui pour l'égouttage il faut du papier et poser délicatement, ainsi il n'y a pas de bavures et c'est parfait.
      Très bonne journée !

      Supprimer
    5. Ah j'ai oublié de signaler des petites sorties de lait concentré au travers du chocolat en cours de couverture. Est ce normal ?

      Supprimer
    6. En principe non, je n'ai jamais eu ce soucis. Il se peut que la farce soit restée trop longtemps dans le chocolat chaud, il faut être rapide pour éviter que ça fonde ou bien le tout n'a pas été complètement recouvert de chocolat (trous, couche trop fine...)

      Supprimer
  13. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  14. c'est SENSANTIONNEL !! Encore bien meilleur que les vrai Bounty, et en plus naturel ! C'est une tuerie ! Le problème est de savoir s'arrêter, car lorsqu'on commence à en manger.....on ne peut plus s'arrêter! J'avais pris par erreur du lait concentré non sucré, j'ai rajouté 60 gr de sucre glace, et c'était parfait.
    Le plus long, c'est l'enrobage dans le chocolat.
    FABULEUX, je garde votre recette précieusement !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mille merci Alex pour l'enthousiasme partagé ! Nous aussi ont a du mal à s'arrêter ;-)

      Supprimer