lundi 28 mars 2016

Couronne de brioche à la confiture de griottes

Couronne de brioche à la confiture de griottes
Couronne de brioche à la confiture de griottes
Pour Pâques je vous avais proposé un joli pain en forme de nid et aujourd'hui voici une recette avec la même base de brioche ou plutôt de pain doux et gourmand mais en version sucrée, encore plus séduisante : une couronne farcie de confiture de griottes, cranberries et amandes effilées. Inutile de vous dire que c'est vraiment délicieux et qu'elle fait beaucoup d'effet sur la table.
La confiture de griottes apporte un côté sucré bien sûr et nécessaire mais aussi du parfum, une petite acidité qui accompagne très bien les cranberries. Enfin, les amandes qui sont cachées vont apporter de temps à autre une texture croustillante très bienvenue.
La forme et l'effet tourbillon est facile à réaliser en trois gestes dans le même esprit que ce kringel à l'orange et aux marrons.

Je l'ai appelée brioche mais en réalité il s'agit plutôt d'un pain (pas d'oeuf, très peu de beurre) au lait (dans le sens strict car il y a aussi des pains au lait beaucoup plus riches). La base est donc assez neutre et légère, ne vous attendez donc pas à une brioche bien beurrée à la mie filante. J'ai juste mis un peu de farine un peu plus complète pour une saveur légèrement plus typée.
C'est presque une tartine de pain et de confiture dans une robe plus somptueuse.
Idéale pour bien commencer la journée ou au goûter.
Couronne de brioche à la confiture de griottes façon kringel
Couronne de brioche à la confiture de griottes façon kringel
Brioche pain en couronne garni de confiture de griottes, cranberries et amandes effilées (pour une à deux couronnes selon les dimensions, 6 personnes)

Petit levain :
  • 200 g de farine riche en gluten et de qualité (gruau, manitoba... voir cet article sur les farines pour pain, pizza et brioche)
  • 12 cl (120 g) d'eau
  • 3 g de levure sèche de boulanger (ou 12 g de fraîche)
Pain :
  • petit levain ci-dessus+
  • 150 g de farine T65 (en magasin bio...) + un peu pour le plan de travail
  • 150 g de farine T80 (en magasin bio)
  • 15 cl (150 g) de lait frais entier
  • 150 g environ (10 càs) de confiture de griottes
  • 50 g de beurre mou
  • 50 g de sucre semoule ou de canne + un peu pour la finition
  • 6 g de sel fin
  • 3 càs de cranberries séchées
  • 3 càs d'amandes effilées
  • une bonne pincée de cannelle
  • un oeuf entier pour la dorure
1. Préparer le petit levain plusieurs heures à l'avance : dans un saladier, mélanger la farine avec la levure puis ajouter l'eau et mélanger à nouveau (avec une cuillère en bois ou le crochet du robot) jusqu'à obtenir une sorte de pâte homogène qui se détache des parois. Couvrir le saladier de film alimentaire et laisser lever à température ambiante tiède (de 20°C à 30°C maximum, l'idéal étant 25-26°C) pendant au moins une heure : la pâte doit doubler de volume.
2. Ajouter les deux farines dans le saladier avec le levain, puis ajouter le sel, le sucre, la cannelle. Commencer à mélanger puis verser le lait en deux fois. Travailler la pâte au moins 5 minutes afin qu'elle devienne lisse, bien souple et homogène. Incorporer le beurre en deux fois et continuer de travailler jusqu'à ce que la pâte soit encore souple et se détache des parois.
Former une boule et couvrir le saladier de film alimentaire. Laisser lever une heure environ dans un endroit tiède : la pâte dois doubler de volume.
3. Verser la pâte sur un plan de travail fariné puis l'écraser un peu avec les mains. L'étaler en grand rectangle de 1/2 cm environ (voire un peu plus) d'épaisseur. Étaler dessus (en laissant 1/2 de bord libre) la confiture puis parsemer de cranberries et d'amandes. Rouler le rectangle du côté de la longueur de manière à former un saucisson. Serrer mais pas trop fort. Avec un couteau bien affuté, couper en deux le saucisson dans le sens de la longueur de manière à avoir deux moitiés (on verra les couches avec la confiture et elle sortira légèrement c'est normal). 
4. Tresser ces deux morceaux, du côté ouvert (où l'on voit la confiture) sceller les extrémités. Rejoindre les deux bouts de manière à former une couronne. Poser délicatement la couronne sur une plaque recouverte de papier cuisson et mettre dans le four éteint pendant une vingtaine de minutes.
5. Sortir le pain et préchauffer le four à 200°C (statique). Badigeonner le pain, à l'aide d'un pinceau, avec l'oeuf restant battu. Saupoudrer d'un peu de sucre de canne  et enfourner (quand le four est prêt) pendant 20 minutes environ. Les pains doivent gonfler et dorer.
Laisser tiédir sur un grille puis déguster encore tiède.

Conseils :
- Conservation : la couronne se conserve bien jusqu'au lendemain, enveloppés dans du film alimentaire mais elle perd un peu de son charme.
- Organisation : comme pour les autres pains, vous pouvez vous organiser sur deux jours. Le soir préparer le petit levain et faites-le lever puis ajouter les autres ingrédients, former une pâte, couvrez et laisser lever au frais une nuit. Le lendemain il vous suffira d'étaler, de garnir, laisser encore lever puis cuire
- L'utilisation d'un petit levain et les trois levées vous permettent d'avoir un super résultat sans efforts car le pain démarre bien.
- Variantes : sur cette base vous pouvez bien sûr varier le type de confiture, remplacer par une pâte à tartiner, remplacer les cranberries par des raisins, des cerises séchées...

8 commentaires:

  1. Ah ! ce petit levain ... il faut l'expérimenter très vite alors . Et sinon, Edda, où sont passés les oeufs ? ^^ ^^

    RépondreSupprimer
  2. Très jolie et très appétissante cette brioche Edda ! J'adore !!!

    RépondreSupprimer
  3. Brioche testée et approuvée ce week-end. En version terroir : confiture de prunes et noix du jardin.
    J'ai désormais envie de tester toutes sortes d'associations ! Merci pour cette recette.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Laure, très contente que ça vous ait plu ! Et en effet on peut décliner à l'infini...
      Belle soirée

      Supprimer
  4. Alors je vais paraître idiot mais je n'ai vraiment pas compris comment tresser la couronne ?!

    RépondreSupprimer