samedi 21 mai 2016

Pâte à tarte à l'huile de noix de coco

Pâte à tarte à l'huile de noix de coco
Pâte à tarte à l'huile de noix de coco
Depuis le temps que je voulais utiliser l'huile de noix de coco autrement qu'en cuisine exotique mais plutôt en pâtisserie classique... donc me voici avec une pâte à tarte sucrée à l'huile de noix de coco vierge.
Comme vous savez, j'ai un faible pour le beurre en pâtisserie (et pour l'huile d'olive dans le salé) mais je trouve qu'il est intéressant de tester autre chose, de découvrir et ça peut dépanner car cela permet d'éviter d'utiliser des produits laitiers par exemple. 
Je suis partie de ma base préférée de pâte sucrée et j'ai substitué, avec des mini modifications empiriques (pas forcément scientifiques ;-). Sachant que ce n'est pas exactement la même chose puisque le beurre contient de l'eau alors que l'huile de noix de coco est 100% gras.
Dans nombre de recettes de pâte à tarte, notamment anciennes et italiennes (mais cela vaut aussi pour des recettes espagnoles par exemple), j'utilise le saindoux (moins tendance que l'huile de noix de coco et plus difficile à trouver mais je l'aime beaucoup).

Ici le principe est un peu le même, toujours de la matière grasse à 100% ayant une texture crémeuse, semblable au beurre (donc différente de l'huile d'olive par exemple). 
Et, bonne nouvelle : ça marche bien ! Je vous donne plus bas mes impressions car comme toujours rien ne se ressemble en nature et il y a souvent des petites nuances.

En tous cas, voici la recette la pâte à tarte sucrée sans laitages, bien croustillante comme il faut.
Et la prochaine fois, je vous raconte comment je l'ai garnie...

Pâte à tarte (pâte sucrée) à l'huile de noix de coco (pour une tarte de 22-24 cm, 6 à 8 personnes)
  • 170 g de farine T55 ou T65
  • 100 g d'huile de noix de coco vierge à température ambiante (elle doit être moelleuse, tartinable) (en mangasin bio ou certaines grandes surfaces ou en ligne)
  • 80 g de sucre glace (bio ou pas) ou du sucre de canne blanc moulu finement
  • 30 g d'amidon de maïs type Maïzena (ou de farine T55)
  • 40 g d'amandes en poudre
  • 1 gros oeuf entier (60 g)
  • une pincée de fleur de sel

1. Mélanger la farine avec l'amidon et la poudre d'amande. Dans un bol du robot avec le crochet plat (ou même celui du mixeur) (voir mes notes* pour ceux qui font tout à la main), mélanger l'huile de noix de coco avec la fleur de sel et le sucre jusqu'à ce que le mélange soit crémeux. 
2. Incorporer l'oeuf, mélanger puis ajouter le mélange de farine. Mélanger encore rapidement juste ce qui est nécessaire pour obtenir une pâte homogène (et molle : c'est normal).
3. Former un disque aplati, couvrir de film alimentaire et laisser reposer au frais au moins deux heures avant de l'étaler et de la cuire. La sortir au moins 5 minutes avant de l'étaler afin qu'elle se détende un eu (elle est dure quand elle est froide).

Conseils :
- Conservation : comme toutes les pâtes à tarte, celle-ci se conserve un jour au frais crue et plusieurs semaines au congélateur. Dans ce dernier cas, la faire décongeler une nuit au frais.
- La texture est celle d'une vraie tarte, croustillante mais elle colore moins en cuisson, a une légère saveur de coco (que j'aime bien). À part ça je trouve que cette huile véhicule moins les saveurs que le beurre. Quelque part, elle est donne une saveur plus neutre.
- Vous pouvez très bien la cuire à blanc (clic pour la technique) comme sur la photo et la garnir comme vous voulez
- Si vous souhaitez accentuer le côté coco, mélanger la poudre d'amande avec celle de noix de coco légèrement torréfiée (30 coco/10 amandes).
- Vous pouvez bien sûr aromatiser la pâte avec des épices, des zestes (comme celui de citron vert) etc.
- * Si vous souhaitez réaliser la pâte à la main, mélangez dans un saladier le mélange des farines avec l'huile de noix de coco vierge un peu froide, du bout des doigts jusqu'à obtenir une texture sablée (la farine doit enrober la matière grasse), ajouter ensuite le sucre, mélangez et enfin incorporez l'oeuf. Mélanger toujours du bout des doigts et rapidement juste ce qui est nécessaire pour obtenir une pâte homogène. Comme toujours mieux vaut travailler dans un endroit frais et ne pas trop manipuler la pâte.

8 commentaires:

  1. Bonsoir Edda, est-ce que je peux utiliser de la farine de riz 1/2 complète parce que j'aime beaucoup l'huile de coco : son parfum est si subtil et délicat et il donne un final incomparable au plat et on ne sent pas le goût du coco comme la noix de coco râpée (moi j'aime mais certains n'appréciant pas la noix de coco, par contre ils apprécieront cette pâte à l'huile de coco, je pense !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas essayé mais il se peut que oui, vous me direz !
      Bonne soirée

      Supprimer
  2. Je ne sais pas pourquoi mais, en garniture, je verrai bien des fraises...enfin, je sens que je vais avoir la réponse bientôt. Bisous

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Edda. Est-ce une recette utilisable en salé, en supprimant bien sûr le sucre ? Merci beaucoup.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Val,
      Je n'ai pas testé (je le ferai prochainement) mais je pense que oui avec une base de pâte brisée par exemple http://www.undejeunerdesoleil.com/2013/04/pates-brisee-maison-recettes-astuces.html
      Tenez-moi au courant !

      Supprimer
  4. Bonsoir Edda, votre huile de coco vierge, sous quelle forme la trouvez-vous?.
    Pour ma part,je la trouve depuis peu conditionnée en petit pot en verre Alnatura en magasin bio, 220ml, et elle vient du Sri Lanka. Elle est blanche et a un peu la consistance du beurre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Sylvianne,
      Comme vous, sous forme solide et blanche (c'est pourquoi je l'ai comparée au saindoux ou même à la graisse de canard par exemple), c'est son état à température ambiante. C'est justement cette consistance qui permet de la travailler comme du beurre (contrairement à l'huile d'olive par exemple).
      Tenez-moi au courant si vous testez !
      Bonne soirée

      Supprimer