mardi 18 octobre 2016

Gâteaux moelleux au potimarron et muesli

Gâteaux moelleux au potimarron et muesli
Gâteaux moelleux au potimarron et muesli
Ces petits gâteaux moelleux au potimarron avec un chapeau de muesli sont absolument délicieux, j’ai vraiment fait un effort pour ne pas en dévorer plusieurs à la sortie du four. Comme ça, nous avons pu nous régaler les jours suivants.

Savoureux et avec plein de bonnes choses dedans (saines et bio ;-), ils sont parfaits pour un brunch d’automne ou même le goûter ou le petit déjeuner. J’adore leur double texture, moelleuse grâce notamment au potimarron et croustillante grâce aux fruits secs, et ce côté à la fois rustique et doux.

Vous vous souvenez peut-être de mon grand enthousiasme face au potimarron dans les plats salés mais aussi les desserts pour la texture et le goût rond. Je n’ai pas changé d’idée.

De plus cette recette est d’une simplicité enfantine : il faut tout mélanger dans un saladier et c’est tout. Que des bonnes nouvelles !

Aujourd’hui par cette recette (née après ma dernière escapade chez BIOCOOP), je souhaitais justement vous parler de cette enseigne que vous connaissez sûrement, de grande qualité et que personnellement j’admire (le chemin à parcourir n’étant pas facile et ils ont réussi brillamment).


En faisant certaines actions, en réunissant nos forces (petites ou grandes), nos idées et nos compétences différentes, avec optimisme et persévérance, en faisant réseau, nous pouvons améliorer le monde où nous vivons (sans attendre nécessairement que le tout vienne de l’extérieur). Nous devenons « consom’acteurs ».

Ceci est particulièrement vrai dans l’achat des denrées alimentaires. Nous pouvons choisir librement à qui donner notre argent mais aussi à qui faire confiance : certains circuits courts, certains Labels (comme le bio), l’agriculture biologique et raisonnée, le commerce équitable, le respect de la biodiversité (en plus c’est beaucoup plus intéressant et stimulant niveau gustatif).

À titre personnel, s’il s’agit d’une coopérative, j’ai encore plus confiance. Je sais qu’il y vraiment un intérêt et des valeurs communes, des forces réunies, la volonté de bien faire en surmontant tous les obstacles, en faisant participer tous les acteurs. BIOCOOP présente à ce propos un modèle de gouvernance vraiment unique (vous avez tous les détails sur leur site), tous les acteurs ont leur place, leur voix : magasins, les producteurs, les salariés et les consommateurs. 
Et ça marche !
Panier d'automne
Panier d'automne
J’ai un grand faible pour les magasins BIOCOOP.

Tout d’abord, j’ai l’impression de participer à un mouvement positif, de bien consommer, de
valoriser tout l’énorme travail qu’il y a derrière et notamment les producteurs de qualité. Pour avoir connu un peu le monde de l’agriculture je sais que c’est très dur surtout si on est petit.

Et puis, plus simplement, je m’y sens bien. J’aime l’énorme choix des produits tous rigoureusement sélectionnés, tracés (il suffit de voir les producteurs d’huiles, de jus ou de farines) même dans ceux en vrac, l’organisation du magasin et son état impeccable (ce qui n’est pas évident, j’ai vu plusieurs fois du personnel ranger, nettoyer...), la fraîcheur des produits frais (j’y ai trouvé des herbes aromatiques superbes, des poires à la juste maturité) selon la saison (il faut dire que cette période est un régal : entre l’été et l’automne), l’accueil, les prix justes (tout n’est pas donné mais c’est normal), le calme qui y règne... Je me sens comme dans une caverne d’Ali Baba généreuse et zen. Vous pouvez d’ailleurs voir plus haut sur les photos le résultat de mes emplettes. J’y ai déniché entre autres, à part les magnifiques fruits et légumes, de l’huile d’avocat que je cherchais et le tant désiré cavolo nero (chou noir typique de Toscane, c’est les longues feuilles vertes... oui je sais, chacun a ses fixations).
Panier d'automne et produits Biocoop
Panier d'automne et produits Biocoop
Toujours à ce propos (après j’arrête et on passe à la recette, j’ai été un peu bavarde) on parle souvent de mode de vie BIO et des fois ça devient une étiquette, positive ou négative d’ailleurs, source de clivages. Dommage.

À mes yeux, cela va au-delà du label (je ne suis pas Madame BIO à tout prix, vous le savez bien). À mon sens, cela signifie plus une prise de conscience, un respect de soi, des autres et du monde... et quelque part un retour à la terre, aux circuits courts, à un certain équilibre... Cela peut aller de la limitation de l’inutile (comme certains emballages), peut consister à privilégier la qualité, encourager ceux qui se donnent du mal pour faire bien (chartes strictes), essayer de consommer le plus diversifié et saisonnier possible...

Par nature, ceux qui me connaissent (et sont venus chez moi) le savent, j’aime les choses simples, l’essentiel et la mise en valeur du travail. J’avoue que je n’ai pas toujours été ainsi mais là j’ai trouvé mon équilibre. Je me retrouve donc dans les valeurs BIOCOOP, dans cette aspiration à un mode de vie « responsable » (même si personne n’est parfait et on fait ce qu’on peut).

Et vous, quelle est votre approche à ce propos ?

Mais passons enfin à la recette, réalisée avec tous les produits que j’ai trouvé chez BIOCOOP
Gâteaux moelleux au potimarron et muesli (recette)
Gâteaux moelleux (ou muffins) au potimarron et muesli
Gâteaux moelleux au potimarron et muesli (pour 12 pièces, 6 personnes)

Pour les petits gâteaux :

  • 220 g de purée de potimarron* (350 environ de chair de potimarron crue avec la peau)
  • 2 oeufs entiers
  • 100 g de farine T65
  • 100 g de poudre d'amandes brute
  • 100 g de sucre de canne blond ou Panela
  • 90 g de farine d'épeautre T70
  • 75 g de purée d'amandes
  • 25 g de fromage blanc de brebis (ou de yaourt)
  • 1 belle càc de bicarbonate alimentaire (ou de poudre à lever)
  • une pincée de sel
Pour le muesli :

  • 15 g de flocons d'avoine ou d'épeautre
  • 15 g de cerneaux de noix
  • 15 g de noisettes entières coupées en deux
  • 15 g d'amandes entières coupées en deux
  • ½ càs de miel d'acacia ou de châtaignier ou de sirop d'érable
  • miel liquide ou sirop d'érable pour servir

1. Préchauffer le four à 170° (chaleur tournante) ou 180°C (statique).
2. Mélanger les farines avec le sel et le bicarbonate.
3. Dans un saladier, mélanger la purée de potimarron, les oeufs, le sel, la purée d'amandes et le fromage blanc. Ajouter ensuite la poudre d'amandes et le sucre et enfin les farines. Mélanger un peu juste le temps d'obtenir une pâte homogène.
4. À l'aide d'une cuillère (ou, encore mieux, une cuillère à glace), répartir la pâte dans 12 moules à muffins légèrement huilés ou beurrés, ou bien des caissettes (en ayant soin d'utiliser deux fonds de papier superposés) au 2/3 de la hauteur.
5. Mélanger les ingrédients du muesli puis le repartir sur les gâteaux en appuyant légèrement pour le faire adhérer.
6. Enfourner pendant 15 minutes environ (voire un peu plus selon les fours), le temps que les gâteaux gonflent et que le muesli colore. La pointe d'un couteau, ou d'un cure-dent, doit en ressortir sèche. Laisser à peine tiédir puis démouler délicatement (si les gâteaux sont dans les moules, pas besoin s'il sont dans les caissettes en papier).
7. Servir tiède ou à température ambiante avec un peu de miel ou de sirop d'érable dessus.

Je les ai servi avec du jus pur de grenade et un mélange de jus de coing et grenade (50/50) pour plus de douceur.

Conseils :
- Conservation : ces petits gâteaux se conservent bien deux jours à température ambiante, bien recouverts de film alimentaire ou dans une boîte hermétique. On peut aussi les conserver 3 jours au frais, toujours bien enveloppés. Dans ce cas, pensez à les sortir au moins deux heures avant dégustation. On peut aussi les congeler (même si je préfère le faire sans le muesli dessus)
- *Purée de potimarron: pour la réaliser vous pouvez soit couper la chair en dés et cuire le tout à la vapeur (mon option préférée), soit les cuire en papillote au four pendant une demi-heure environ. Après il faudra l'écraser avec un presse purée ou même la passer au mixeur. La purée de potimarron se conserve bien un ou deux jours au frais dans une boîte hermétique. Vous pouvez donc la préparer en avance ou en faire plus pour d'autres préparations
- La purée d'amandes (elle apporte le côté matière grasse nécessaire et remplace le beurre) accompagnée de la poudre donne un bon goût doux et une texture moelleuse. Pour encore plus de moelleux (mais moins de fondant dans ce cas) vous pouvez remplacer la purée par de l'huile d'amandes douces ou de l'huile de pépins de raisins ou même de l'huile d'olive délicate.
Vous pouvez aussi faire le tout avec de la purée de noisettes et de la poudre de noisettes.
- Sur cette base vous pouvez bien entendu ajouter des épices ou bien, omettre le muesli et ajouter 50 g de cerneaux de noix dans la pâte par exemple
- Ces gâteaux marchent aussi en format unique comme cake, cuits dans un moule 25x10. Dans ce cas il faudra baisser la température à 150-160°C et augmenter les temps de cuisson (autour de 40 minutes).

Et pour terminer, je vous laisse une jolie vidéo très nature sur les coulisses d'une campagne BIOCOOP



Article sponsorisé

9 commentaires:

  1. Plutôt sympathiques ces petits gâteaux !

    RépondreSupprimer
  2. Génial, et en plus nous sommes dans le début de la période des potimarrons (nous en avons pleins et de plusieurs variétés dans notre jardin non traité) . Par contre, j'aimerai pouvoir le faire en version sans gluten : là est-il possible de remplacer les farines par une voir deux en mélange ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup, ravie de te donner envie !
      Je n'ai pas testé sans gluten mais je pense que ça devrait être possible (en remplaçant la T65 avec un mélange farine de riz en majorité, amidon maïs et quinoa par exemple
      Tiens-moi au courant !

      Supprimer
  3. Ils sont mignons et très sympas ces petits gâteaux moelleux aux saveurs d'automne! bonne journée

    RépondreSupprimer
  4. Ils sont excellents et tout doux. Merveilleuse recette grâce à vous. Merci mille fois pour ce partage. Et bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un grand merci Marion pour le retour !

      Supprimer
  5. Je n'avais jamais pris le temps de mettre des mots dessus, mais oui, je ressens la même chose à la Biocoop. Moi qui déteste faire les courses (on achète un maximum de choses à nos producteurs sur le marché, même l'huile, la farine et les légumes secs), je découvre le plaisir d'errer dans les rayons dans un endroit qui nous ressemble...

    RépondreSupprimer