mardi 4 octobre 2016

La gourmandise ne fait pas grossir de Ariane Grumbach (avis)

La gourmandise ne fait pas grossir de Ariane Grumbach (avis)
La gourmandise ne fait pas grossir de Ariane Grumbach
Aujourd'hui, je souhaitais vous parler non pas d'un livre de cuisine, toujours avec un lien bien sûr mais plutôt d'un livre sur la gourmandise, les régimes, les modes de vie écrit par une diététicienne et que j'ai beaucoup apprécié et qui, je pense, pourra vous plaire aussi. Il s'agit de La gourmandise de ne fait pas grossir de Ariane Grumbach (provocateur ? ;-), une personne posée et intelligente que j'ai la chance de connaître personnellement et qui tient un blog L'Art de Manger.
Mais venons aux détails.

Qu'est ce qu'il contient ?

C'est un livre très agréable à lire (format livre de poche) présenté sous forme de abécédaire avec des mots clés comme la gourmandise, la faim, la culpabilité, les régimes, les aliments, les féculents, les gourous, le chocolat, convivialité, les calories, l'obesité, le sucre, le gluten, la tolérance, manger en solo....

De manière légère (même si les arguments ne le sont pas forcément) sereine et pleine de bon sens, Ariane décortique les habitudes, les diktats, les modes de vie pour essayer de nous donner des pistes de réflexion et une vraie aide à prendre les choses en main, rétablir une certaine harmonie dans notre rapport à l'alimentation (qui n'est pas toujours facile pour mille raisons j'en conviens) et notre corps.
Surtout à une époque où on nous bombarde d'informations (souvent fausses, éphémères ou, en tous cas, non vérifiées), où on nous impose des modèles de silhouette ou d'alimentation saine ou carrément de mode de vie... et du coup, on se sent un peu perdu. Et cela ne nous correspond pas forcément.
Sans compter que certains en font une phobie/obsession ce qui est vraiment triste vu le côté si essentiel, joyeux et plein de plaisir qu'est manger et partager.

Par exemple Ariane crie haut et fort "Arrêtez les régimes, tous les régimes" "On mange des aliments pas des calories" "plus on s'interdit un aliment plus on en a envie"....
Elle nous invite à cuisiner aussi (même du très basique), à juger nous-même ce qui nous convient, à essayer de comprendre pourquoi on a envie de manger ou pas et/ou de perdre de kilos (souvent quand on en a pas forcément besoin).

Qu'est-ce qui m'a plu ?

Tout d'abord le titre profondément vrai. La gourmandise est liée à un besoin et surtout à un plaisir (on ne parle pas de goinfrerie, qui est autre chose). Nous avons tous des exemples devant nous de personnes tout à fait normales, sans problèmes de poids et sereines qui aiment bien manger.
S'il est vrai que le rapport avec l'alimentation n'est pas toujours idyllique pour tous (pour nombre de raisons), il est important d'essayer d'arriver à être serein par rapport à ça (et passer à autre chose et profiter de la vie !)
L'auteur nous invite à nous écouter (nos envies, notre appétit) et à retrouver du plaisir, sans restrictions inutiles ou culpabilité (qui en effet ne servent à rien).

J'ai aimé tous les thèmes abordés mais aussi la façon de le faire. Ce livre est apaisant et encourageant.
C'est des pistes de réflexion (aucune autorité ou vérité fatale) et souvent même des solutions sans le vouloir je trouve. En gros l'auteur nous pousse à décider nous-mêmes (je sais cela semble évident mais ce ne l'est pas pour tous), à expérimenter ce qui nous convient et à nous écouter pour enfin manger sereinement (sans prendre 10 kilos ;-) et sans être obsédés par ça.

L'appétit et le besoin de manger sont si essentiels et instinctifs et font tellement partie de la vie qu'il serait vraiment dommage de tout voir en termes d'ennemi potentiel ou de maladie (trop de calories, sucre, gras etc...), d'en faire une fixation et de tout décider par la volonté (comme les régimes) alors que nous savons que souvent l'envie et l'instinct finissent toujours par primer. Comme dit Ariane "arrêtons de trop manger avec la tête".
L'équilibre et les changements se font avec le temps et de manière stable.... comme tout dans la vie d'ailleurs.
Et par expérience personnelle, je peux vous dire qu'on peut perdre des kilos de manière définitive sans régimes, sans restrictions mais en essayant de comprendre, adapter à soi-même, changer certaines habitudes (et en étant patient).

Voilà. J'ai trouvé ce livre universel, sans tabou, avec beaucoup de bon sens, pratique... et parfait si on ne veut plus se prendre la tête avec tout ce qu'on nous dit ou avec la balance :-)

La Gourmandise ne fait pas grossir
Auteur : Ariane Grumbach
Éditeur : Carnets Nord
Pages : 212
Prix : 13,00 €

13 commentaires:

  1. Bonjour Edda,

    Votre article m'a beaucoup touchée car, par le passé, j'ai été anorexique et je comprends donc combien il est parfois difficile de gérer son corps et son alimentation. Vous m'avez donné envie d'acheter ce livre qui doit, en effet, faire le plus grand bien. Ca fait cinq ans que je suis sortie de la spirale infernale. Mon rapport à la nourriture est plus serein, pas encore totalement apaisé mais je pense que le livre dont vous parlez peut rassurer beaucoup de personnes. Et je confirme, on peut très bien ne pas grossir en mangeant de tout et en se faisant plaisir. La dimension essentielle de la nourriture c'est que c'est du partage (être autour d'une table à plusieurs, cuisiner pour faire plaisir à soi et aux autres, etc.). En tout cas, merci pour l'info sur la publication de ce livre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Aude,

      Un grand merci à vous pour ce témoignage, c'est moi qui suis touchée et toujours très sensible à ce thème à la fois banal mais en réalité délicat... Ravie de vous avoir donné envie de découvrir le livre. Et, surtout, un immense bravo à vous pour avoir réussi avec vos forces d'en sortir, de trouver de l'apaisement, de voir le plaisir et l'importance affective (voire vitale) de bien manger.
      Belle journée à vous et à très bientôt !

      Supprimer
  2. Cela ressemble un peu à la méthode Zermati.
    Tout comme Ariane, je suis persuadée que le corps se régule lui-même et qu'on retrouve son poids de base en apprenant à l'écouter.
    En effet, si tu as envie d'un aliment, il vaut mieux le déguster en quantité modérée que d'essayer de pallier par d'autres aliments. La frustration engendre l'excès.
    Et -j'espère que l'auteur le dit dans ce livre dont tu parles- je crois qu'il faut qu'on accepte que notre corps ne sera pas "comme dans les magazines", qu'on ne sera jamais aussi grande, aussi pulpeuse ou filiforme que nous vendent ces journalistes obsédés par la quête de la perfection.
    Bises à toi et bonne soirée!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Docteur Chocolatine, il y en a un effet un rapport avec le Dr Zermati, je le connais bien et je fais partie du Groupe de Réflexion sur l'obésité et le surpoids. Pour vous répondre, je parle en effet car c'est un de mes combats permanents, de l'acceptation de la diversité corporelle (c'est difficile...). Bonne journée ! Ariane Grumbach

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    3. Bonjour Ariane
      Merci de votre réponse. Bravo pour votre livre, j'espère que cela changera les mentalités.
      Je suppose que cette acceptation de l'image corporelle vient, un peu, avec l'âge. On apprend à s'apprécier et à ne pas vouloir tout maîtriser. La société actuelle impose des codes et des anxiétés. Il est de "bon ton" d'être au régime ou d'exclure un aliment, quand ce n'est pas sauter un repas!
      Je suis effrayée par ces jeunes femmes (ou moins jeunes) qui ne vivent que pour leur image corporelle. Cela m'interroge sur notre liberté face à l'assiette, à notre corps et la liberté des femmes à être elle-même et non une image de papier glacé.
      Vous allez dire que je vais loin :-) mais notre liberté passe aussi par là: dire non au diktat de la mode et aux idéaux inatteignables de la gent masculine (et féminine).

      Encore bravo! Et merci à toi Edda pour ce bel article!

      Supprimer
    4. Un grand merci à toutes les deux pour les échanges et les réflexions intelligentes que je partage complètement !
      C'est vrai l'image de soi surtout avec tant de 'pressions' externes n'est pas facile à accepter tout de suite. Je pense aussi que ça vient avec l'âge mais également avec la maturité, le fait de vivre sa vie, de passer à autre chose, avoir une bonne relation sentimentale... Tout ceci nous fait comprendre que non seulement il est important d'être bien dans sa peau (indépendamment de son allure ou de son poids) mais qu'il y a vraiment d'autres qualités intérieures qui font qu'e l'on puisse être épanoui dans vie. Et puis la beauté passe mais le bon caractère et la sérénité on peut les garder toute sa vie :-)
      Belle journée et encore merci !

      Supprimer
    5. Oh oui Edda!
      Les qualités intérieures nous épanouissent, c'est elles qui sont à l'origine de notre lumière, celle qui peut donner du bonheur aux autres. Et pourtant, en France, les "beaux" (si si!) ont plus de chance de trouver du travail que les "non-beaux". On se fie encore au physique...
      Comme dit une phrase humoristique "la beauté passe, pas la faim! Moralité: marie toi avec quelqu'un qui cuisine bien".

      C'est moi qui te remercie, tu le sais! La générosité, la gentillesse qui émane de toi (alors que je ne t'ai encore jamais vue en chair et en os) profitent à tous. Continue à nous régaler! Je sais qu'à travers tes recettes, c'est beaucoup de toi que tu donnes.
      Bises et belle journée aussi!

      Supprimer
  3. Bonjour Edda
    Merci pour votre travail et votre partage. Ancienne anorexique, fragile tout de même, j'ai perdu le goût et odorat suite à un traumatisme crânien. Votre blog découvert lors de ma convalescence est une merveille, donne envie de continuer à cuisiner pour les autres et pour soi.
    La cuisine c'est la vie, le partage. Merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Véronique,
      Merci mille fois pour le message, je suis très touchée et j'en ai presque les frissons... Heureuse que le blog vous ai aidée et inspirée et bravo pour votre courage et votre approche !
      Je me permets de vous embrasser et bon courage pour la suite !

      Supprimer
  4. Je suis le blog d'Ariane depuis plusieurs années et j'ai bien prévu de lire son livre qui doit être comme elle : simple, intelligent, et plein d'humour.
    Bonne journée.

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour Edda, tout d'abord je souhaite vous remercier pour la qualité de vos recettes très bien illustrée à travers votre blog.

    A cet égard je vous recommande un excellent blog "Papilles Créatives" pour la qualité de ses questionnements sur l'alimentation et nous invite à se découvrir dans nos rapports à soi et aux autres. La sortie d'un livre est prévue pour bientôt : http://www.papilles-creatives.com/actualites/livre-papilles-creatives-bien-demarrer-rentree/

    RépondreSupprimer
  6. Un grand merci Julien pour ce commentaire qui me touche beaucoup, je suis à votre disposition pour échanger sur Papilles Créatives. Et merci à Edda dont j'adore le blog : je ne cuisine plus avec des recettes mais j'adore venir trouver de l'inspiration ici (les aubergines farcies viande et pignons sont divines !). Belle soirée à tous !

    RépondreSupprimer