Italie Plats Recettes de cuisine Sans gluten Viandes

Côtes d’agneau, sauce aux tomates confites

Cotes agneau poele sauce tomates confites recette facile

Côtes d’agneau, sauce aux tomates confites

Les tablées d’été, des repas interminables mais simples et ensoleillés, une viande délicieuse et rapide à préparer… voici une idée pour les prochains jours et notamment le 15 août (en vacances ou pas) : des côtes d’agneau sautées servies avec une succulente sauce aux tomates confites. Petit bonus, vous avez plein de détails et conseils pour cuire la viande (dimension de la poêle, comme huiler, saler…).

Comme vous savez, j’adore l’agneau et cuisiné ainsi simplement il donne le meilleur de lui-même. Je vous ai proposé la poêle (mais ça marche très bien avec la plancha aussi) car très rapide. Vous pouvez aussi opter pour le grill du four, je vous ai parlé ici. Je vous invite déjeuner ?

Côtes d’agneau à la poêle, sauce tomates confites (pour 4 personnes)

Préparation : 20 min Cuisson : 40 min

  • 8 côtes d’agneau
  • 500 g de tomates cerise ou tomates un peu allongées comme des olivettes (les meilleures possibles 🙂
  • une dizaine de feuilles de basilic
  • 2 branches de thym frais ou de romarin frais
  • 1 gousse d’ail coupée en quatre
  • 1 càs de sucre blanc ou de canne blond
  • 1 bonne càc de graines de fenouil ou de cumin
  • quelques tomates cerises fraîche pour la garniture
  • huile d’olive vierge extra
  • sel et poivre
1. Préparer la sauce : préchauffer le four à 210°C (chaleur tournante). Laver et couper en deux les tomates puis les disposer, les unes à côté des autres, sur une plaque recouverte de papier cuisson, côté coupé en haut. Assaisonner avec une pincée de sel et le sucre (disposer une pincée sur chaque moitié). Poivrer puis parsemer d’herbes et du fenouil. Poser l’ail entre les tomates, un peu protégé par elles. Verser un bon filet d’huile d’olive.
2. Enfourner pendant une vingtaine de minutes : les tomates vont un peu flétrir, rôtir, colorer et rendre du jus. Éteindre le four, ouvrir pour chasser un peu de vapeur puis refermer et laisser reposer une dizaine de minutes.
3. Récupérer les tomates avec le plus de jus possible ainsi que l’ail (une à trois gousses, selon les goûts et le degré de cuisson, les écarter si trop cuits). Retirer le thym et le romarin. Mixer les tomates dans un bol du mixeur, le basilic et 3 càs d’huile d’olive. Selon la texture souhaitée, on peut ajouter un peu d’eau froide et encore un peu d’huile. Rectifier l’assaisonnement et utiliser de suite ou bien verser dans un bol ou un pot bien propre et couvrir de papier film au contact. Réserver au frais.
4. Huiler les côtes d’agneau (on peut aussi les saler 2 à 3 heures à l’avance avant de les huiler). Chauffer une poêle à fond épais (de qualité) sans matière grasse. Selon la dimension on pourra cuire plusieurs côtes à la fois : il faut en tous cas qu’elles soient proches mais jamais chevauchées.
Poser dessus les côtes (2 ou 3 ou même 4 à la fois) et faire chauffer d’un côté 2-3 minutes voire un peu plus, il faut que chaque côte se détache de la poêle facilement et soit colorée. Tourner et laisser cuire encore 1 à 3 minutes selon la cuisson souhaitée (et il faut là aussi que la viande puisse se détacher). Procéder de même avec le reste de viande. Saler et servir avec la sauce et des tomates cerises coupées en deux.
Conseils :
Conservation : vous pouvez préparer la sauce plusieurs heures à l’avance voire la veille et la conserver au frais bien recouverte. La viande se cuit minute bien sûr mais vous pouvez la saler 3-4 heures à l’avance et la sortir une heure à l’avance avant de cuire (il ne fait pas une chaleur torride).
Sauce : c’est une idée après vous pouvez bien sûr servir nature ou opter pour un pesto de courgettes par exemple, une simple salade tomates roquette… une fausse mayonnaise pêche groseille pour les téméraires (c’est super frais)
Cuisson de la viande : le temps comme toujours dépend des goûts et de la poêle… et de l’épaisseur etc, à vous d’adapter. Vous avez remarqué que je vous ai donné plusieurs conseils détaillés, je les ai appris (et pour certains affinés grâce à un super livre passionnant (avec des perles et de l’humour) dont je vous reparlerai Le Manuel du garçon boucher de Arthur Le Caisne

4 Commentaires

  • Bonjour Edda, j’ai eu la même idée de menu pour ce jour. Par contre, j’ai fait désossé une épaule d’agneau par mon boucher, que je vais farcir de beurre manié aux herbes, et ensuite faire cuire au bbc, avec pommes de terre et tomates allongées! J’adore l’agneau ! Et le bbc!
    Bonne journée

    • Les grands esprits… Très belle idée, je n’ai jamais essayé (et j’adore aussi l’agneau 😉
      Bon 15 août et bon appétit !

Commenter

Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer