Go Back
+ servings
Imprimer

Pâtes au ragu d'agneau

Des pâtes italiennes à la sauce tomate et agneau (le ragù). Facile, savoureux et réconfortant (idéal aussi pour mijoteuse)

Portions 6 personnes
Auteur Edda Onorato

Ingrédients

  • 600 g tomate coulis ou pulpe de qualité (ou en saison, de tomates fraîches pour sauce)
  • 600 g pâtes fraîches à l'oeuf (j'ai utilisé des spaghettoni de Rana, si vous trouvez des spaghetti alla chitarra c'est super ou bien des tagliatelle)
  • 500 g agneau coupé en petits morceau (épaule dans l'idéal ou bien gigot)
  • 1 oignon jaune
  • 1 feuille laurier
  • 1 verre vin blanc sec ou de rouge (facultatif)
  • huile d'olive vierge extra
  • sel
  • 1 piment oiseau (ou du poivre)
  • persil plat
  • pecorino romano râpé ou parmesan pour servir

Instructions

  1. Dans une large casserole à fond épais (ou la base de la mijoteuse), faire revenir l'oignon émincé avec 4 c à soupe d'huile d'olive. Dès qu'il colore ajouter la viande. La faire colorer quelques minutes de tous les côtés puis ajouter le laurier, le piment et la sauce tomate.

  2. Porter à frémissement puis couvrir et laisser mijoter à feu très doux environ une heure voire un peu plus en surveillant et en ajoutant un peu d'eau si besoin (avec la mijoteuse il faudra 4-5 heures, très pratique car il ne faut pas surveiller). La sauce doit un peu épaissir, devenir savoureuse et la viande devenir très fondante.

  3. Porter à ébullition de l'eau dans une grande casserole (environ 6 litres). Y plonger les pâtes et laisser cuire le temps indiqué sur le paquet. Les égoutter et les verser dans la sauce (on peut aussi mettre la sauce dans un saladier). 

  4. Mélanger afin de bien les enrober de sauce. Servir chaud avec les morceaux d'agneau, quelques feuilles de persil plat, un filet d'huile d'olive et le fromage

Notes

Conseils :

Conservation : la sauce se conserve bien deux jours au frais (une fois refroidie bien sûr) et recouverte. Elle y gagne à reposer un jour. Vous pouvez aussi la congeler un mois. Décongelez-la au frais une nuit ou bien au micro-ondes avant de la réchauffer pour assaisonner les pâtes. Et, bonne nouvelle : tout le plat entier se conserve jusqu'au lendemain. En effet ici nous ne sommes pas dans le domaine pâtes al dente, vous pouvez donc réchauffer l'ensemble (en ajoutant un peu d'eau si besoin) jusqu'au lendemain.

Cuisson et mijoteuse : comme tous les ragù (ragoûts italiens : sauce à la viande) la cuisson est longue et douce afin que la viande devienne fondante et toutes les saveurs se diffusent. J'utilise très souvent la mijoteuse (dont je vous ai parlé dans ce billet) pour ce type de sauce, car on peut faire revenir la viande et ensuite la faire cuire dans la mijoteuse sans se soucier de rien (elle s'éteint toute seule, on peut aussi sortir de chez soi ;-). Très pratique aussi quand on est en train de cuisiner autre chose qui demande de l'attention.

Pâtes : les pâtes longues fraîches à l'oeuf s'y marient parfaitement (c'est d'ailleurs ce qui s'utilisaient le plus avec le ragù, plat riche et du dimanche). Vous pouvez réaliser des tagliatelles maison (vous avez l'article et photos pas à pas) si vous avez le temps (que je n'ai pas du tout en cette période ;-). Cela étant dit des pâtes sèches au blé dur vont très bien aussi, j'ai une préférence pour les courtes et larges mais à vous de choisir.

Enfin, ce ragù ce marie aussi très bien avec de la polenta :-)

Fromage : pour rester authentique, il faudrait utiliser du fromage de brebis affiné, le pecorino romano qui d'ailleurs se marie à merveille avec l'agneau. Mais sachez que le parmesan, plus doux, va très bien aussi et les italiens l'utilisent beaucoup.