Desserts Recettes de cuisine

Tartelettes aux gariguettes (ou framboises)

Versione italiana più giù

Oui d’accord, je sais, on ne peut plus classique mais bon nous avons envie de fraises ou de framboises et d’un dessert rassurant. Vu qu’il s’agit d’une tarte référence (là dessus, point de différences entre les l’Italie et la France:), il faut qu’elle soit parfaite! Et me voilà partie dans les tests de pâtes sucrées et de crèmes pâtissières (plus difficile d’en trouver des ‘non compactes’).
Et là encore les pâtissiers alsaciens viennent à notre riscousse. Il me restait de la pâte sucrée de Christophe Felder et j’ai fait appel à Christine Ferber pour la crème.

Recette (pour 6 tartelettes)

Pâte sucrée: vous la trouvez , il vous en faudra la moitié
Crème pâtissière:
– 250 g de lait entier
– 60 g de sucre
– 2 jaunes d’oeufs (50 g)
– 25 g de crème fleurette
– 20 g de fecule de mais (ou pommes de terre)
– une gousse de vanille, sel
Fruits: 500 g de fraises gariguettes ou de framboises (2 barquettes)
1. Cuire ‘à blanc’ (sans garniture) la pâte sucrée pendant une quinzaine de minutes (elle doit être dorée)
2. Préparer la crème: fendre la gousse de vanille et récupérer les graines. Les faire infuser dans le lait à froid pendant au moins un quart d’heure puis chauffer le lait avec 30 g de sucre
3. Pendant ce temps, mélanger à part les jaunes d’oeuf, le sucre restant (30 g), la fécule et une pincée de sel. Ajouter la crème froide
4. Dès l’ébullition du lait, éteindre le feu et en verser peu à peu la moitié sur le mélange de jaunes d’oeuf. Remettre le tout dans la casserole et porter à nouveau à ébullition en fouettant continuellement. Laisser frémir 2 minutes à feu doux puis éteindre
5. Verser la crème dans un récipient la couvrir ‘au contact’ avec du film étirable puis la conserver au réfrigérateur au moins une heure avant de l’utiliser
6. Avec une poche à douche remplir les tartelettes de crème. Garnir de fraises ou framboises et saupoudrer de sucre glace (facultatif).


Versione italiana


Si lo so’, la crostata di fragole è un grande classico ma abbiamo voglia di fragole e di un dessert rassicurante no? E’ anche vero che ognuno ha sua versione ma proprio perché si tratta di una crostata ‘referenza’ deve essere perfetta. Sono quindi partita con le mie prove, soprattutto della crema pasticcera, sembra banale ma non è facile trovarne una ‘nontroppocompatta’.
Anche qui ho fatto appello a dei pasticceri francesi (e alsaziani): Christophe Felder e Christine Ferber (se non la conoscete è…la regina delle marmellate). P.S. A vedere i nomi sembra si siano messi d’accordo ;))
Crostata di fragole o lamponi (per 6 crostatine)
Pasta sucrée: la trovate qui (ve ne servirà circa la metà)
Crema pasticcera:
– 250 g di latte intero
– 60 g di zucchero
– 2 tuorli (50 g)
– 25 g di panna fresca
– 20 g di fecola di mais (o di patate)
– una bacca di vaniglia, sale
Frutta: 500 g de fragole o di lamponi
1. Cuocere in bianco (senza crema) la pasta sucrée per una quindicina di minuti. Deve diventare dorata
2. Preparare la crema: ricavare i semini della bacca di vaniglia e lasciarli in infusione nel latte freddo per almeno un quarto d’ora poi scaldare il latte con 30 g di zucchero
3. Nel mentre, mescolare a parte i tuorli con lo zucchero rimanente (30 g), la fecola, un pizzico di sale e la panna fredda
4. Appena il latte raggiunge l’ebollizione, spegnere il fuoco e versarne la metà piano piano sulle uova. Rimettere tutto nella pentola e far bollire di nuovo mescolando continuamente per un paio di minuti
5. Versare la crema in una ciotola, coprirla con della pellicola (a contatto con la crema) e far raffreddare in frigo almeno un’ora prima di utilizzarla
6. Con un sac à poche riempire le crostatine di crema. Decorare con fragole o lamponi e un po’ di zucchero a velo (facoltativo).

28 Commentaires

  • Oh che meraviglia!
    Queste tartellette piccole piccole, gialle e rosse, mi sembra di tornare bambina e di sentirne il profumo!
    Bellissime!
    Buon weekend!

  • veramente perfette, a cominciare dalle tortine dai bordi dritti, qui in italia si fa una fatica a trovare gli stampini…ho trovato solo gli anelli, ma sono carissimi! brava!

  • @Gio’: grazie. A dire il vero, le crostate di fragole le ho fatte con gli anelli (quelli lisci) e quelle di lamponi con gli stampi per crostate appunto. Quando le dimensioni sono piccole, puoi benissimo usare gli anelli, devi solo stare attenta a far bene aderire la pasta sui bordi, poi mettere in frigo una mezz’ora(perche’ la forma si stabilizzi) e infine infornare

  • Non conoscevo l’accorgimento di mettere in frigo le tartellette, per far sì che la frolla si stabilizzi.
    E’ un’informazione che mi verrà utile: sei una maestra :-))

  • @ Choupette: moi aussi, en plus c’est ma période classique comme tu as pu remarquer
    @ lenny: è un’ottimo accorgimento (non l’ho inventato io) anche perché la pasta è comunque fragile

  • Ciao Dada!
    Sai che « Dada » è il mio soprannome… Mia sorella (che ha 5 anni meno di me) da piccola non riusciva a pronunciare il mio nome (Carolina) e per comodità mi aveva soprannominata appunto « Dada ». Come succede spesso con i bimbi piccoli, tutti l’hanno assecondata ed io da quel momento per i familiari e per gli amici più intimi sono diventata la famosa Dada.
    È molto carino il tuo blog e altrettanto curato. Non so bene come, ma fino ad adesso mi era sfuggito…
    Ho visto che posti tantissimo! Ci sono molte ricette sfiziose…
    C. Ferber la conosco tramite blog. Non vedo l’ora di poter visitare il suo « regno reale »…
    A presto e buona serata!

  • @Carolina: grazie per il messaggio caloroso e benvenuta ‘omonima’! In realtà è anche per me un soprannome che mi dava ogni tanto mio padre. Conosco il divertente fenomeno « assecondiamo i più piccoli » che finiscono col dare cosi’ una nuova ‘identità’ alle persone ».
    Per quanto riguarda C. Ferber anch’io non sono mai stata nel suo regno incantanto ma ho provato numerose ricette: tecnicamente perfette e soprattutto molto golose, generose… A presto e buona serata anche a te!

  • Alors là!!!! j’ai publié un billet avant hier qui commence de la même façon que le tien et même la suite est très ressemblante. Je ne découvre pourtant ton blog que ce matin via un billet de mamina. Comme quoi, souvent, quand on parle de plagiat il faut être prudent.
    Désolée….

  • Testée ce jour avec succès !!!
    2 difficultés :
    * pour étaler la pâte,impossible à décoller de la planche une fois étalée avec un rouleau ; du coup j'ai recommencé : j'ai mis la boule de pâte dans mon plat à tarte et l'ai étalé progressivement avec les doigts ; ouf !
    * autre erreur, une fois la tarte dressée et photographiée (quelle fierté !), je l'ai laissé hors du frigo ce qui fait que lorsque je l'ai servie, en la découpant la crème a coulé partout au lieu de se tenir …quelle débutante !!!!
    Mais le goût était là !!! je suis très fière de moi grâce à toi Edda !
    wouawwwwou ! et merci :)))))
    kizette

    • Merci et bravo Kizette, cela me fait très plaisir !
      Ne t'inquiètes pas je connais, j'ai fait les même erreurs dans le temps 😉
      Oui pour la pâte il faut fariné le plan de travail ou utiliser du papier cuisson.
      Bonne soirée

  • Bonjour Edda,
    Les hasards de Pinterest me font découvrir ta jolie recette presque dix ans après sa publication !!! 😉
    Aurais-tu quand même la gentillesse de répondre à mon interrogation :
    J’adorerais réaliser ces petites bouchées de tarte pour l’anniversaire de mon amoureux début juin. Lui qui adore picorer serait aux anges ! Il faut donc réaliser la cuisson des pâtes de tartelettes dans des petits moules, c’et ça ?
    Ceux que je trouve sont légèrement évasés vers le haut et les tiens, bien droits, sont plus jolis je trouve.
    Dans quoi les as-tu faits, s’il te plait ?
    J’espère que tu trouveras ma question dans ce post si ancien et je te remercie par avance si tu peux m’apporter une réponse.
    Bien à toi,
    Polly

  • Merci Merci chère Edda !
    Tous ces conseils vont m’être très précieux ! Mais pour les moules, j’ai encore plein de questions (pardon) :
    Est-ce que les photos sont celles du point : « d. Cercle à tarte » ?
    Mais si on découpe la pâte avec un cercle, on obtient un disque, pas un « fond de tarte » qui devrait être en creux.
    La pâte va lever comment si elle n’est pas tenue par un moule à la cuisson ?
    Et si c’est un disque et que l’on pose la crème par-dessus, rien ne tient, si ?

    Excuse-moi encore pour toutes ces interrogations mais je n’arrive pas à comprendre comment sont faites les tiennes sur tes photos.
    Merci par avance pour ton aide.

    • De rien !
      Ce moule s’utilise comme un moule ordinaire (on ne la découpe pas avec un cercle, il sert de support) avec la différence qu’il n’y a pas de fond : on enroule la pâte sur le rouleau (disque plus grand que le moule), on la déroule sur le moule posé sur une plaque et puis on fait adhérer les bords avec les doigts. Ensuite on repasse dessous le rouleau pour couper l’excédant.
      Vous pouvez aussi procéder comme certains pros : d’abord un disque de pâte et ensuite un ruban de pâte que l’on pose en vertical sur les bords (plus de chance d’avoir un angle droit mais moins pratique je trouve)
      Voilà 🙂
      À bientôt

Commenter

Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer