Brunch Pain Recettes de cuisine

Tresse de pain au lait

Pain au lait
Versione italiana più giù
Tout le monde (enfin, je crois) aime le pain, la brioche, moelleux et infiniment rassurants, « chouchoutants » même :-). La brioche de nos mamans, de nos boulangeries préférées…
Me voilà avec le pain au lait, plus léger que la brioche classique (comme ici) mais avec les mêmes doux effets sur l’humeur. La journée s’annonce bien avec une telle tresse (surtout que j’ai une semaine de feu qui m’attend 😉
Ce pain n’est pas compliqué, pas besoin de trop le travailler (sauf au début mais vous avez de la force ou un robot n’est-ce pas? 😉 après tout se fait tout seul. Je vous conseille vivement de commencer à préparer la pâte la veille (avec la première levée), elle a le temps de reposer et n’en sera que meilleure. Et puis bien sûr sans le sucre en grain, il peut devenir pain quotidien 😉

Pain au lait tressé

– 500 g de farine riche en gluten (éventuellement, ajouter à de la T45, 2 cs de gluten pur, en magasin bio)
– 20 g de levure de boulanger (ou 9 g de levure sèche active biologique)
– 10 g de sel
– 50 g de sucre semoule
– 2 oeufs entiers
– 250 g de lait à température ambiante
– 150 g de beurre mou
– 1 oeuf (pour dorer)
– sucre en grains pour décorer

1. Délayer la levure dans la moitié du lait tiède. Laisser agir jusqu’à ce qu’il se forme une écume en surface (environ 10 min). Pendant ce temps mélanger les oeufs au sucre et au sel puis ajouter la levure. Verser tout dans un bol et ajouter la farine tamisée. Avec un robot périsseur (ou de l’huile de coude, en soulevant et en la faisant retomber ;-), travailler lentement, en ajoutant le reste de lait, afin qu’elle devienne souple et lisse (il faut qu’il se forme de grosses cordes de pâtes et que ça n’attache plus à la cuve). Augmenter la vitesse du robot et ajouter le beurre en morceau. Arrêter dès que la pâte est lisse et se détache de la cuve. Former une boule, bien la fariner et la couvrir d’un torchon humide (ou papier film). La faire lever dans un endroit tiède (25°C) à l’abri des courants d’air jusqu’à ce qu’elle double de volume (une heure environ).
2. Reprendre la pâte, l’écraser délicatement avec les mains (pour éliminer l’excédent d’air) de manière à ce qu’elle retrouve presque son volume initial. L’étaler, la poser dans un récipient avec du papier cuisson puis la fariner et la recouvrir de papier film, au contact. Laisser reposer au moins deux heures (encore mieux une nuit) au réfrigérateur (elle continuera à lever mais doucement).
3. Reprendre à nouveau la pâte et l’étaler sur un plan bien fariné en lui faisant perdre du volume. Former un rectangle, couper en trois dans le sens de la longeur, rouler chaque ruban sur lui-même de manière à obtenir un boudin. Former une tresse. Pour une version sucrée on peut incorporer du sucre en grains à l’interieur des boudins.
Laisser encore lever dans un endroit tiède couvert d’un torchon humide pendant 1 heure (elle doit doubler de volume).
4. Préchauffer le four à 220°C. Badigeonner la surface de la tresse avec l’oeuf battu, parmeser de sucre en grain puis cuire pendant 30 minutes environ: doit dorer. Déguster tiède (enfermé dans un sachet elle reste moelleuse jusqu’au lendemain).

IMPRIMER LA RECETTE
Versione italiana

Per cominciare la settimana di fuoco che mi aspetta, ecco una brioche slow, coccolosa, gentile, la brioche della mamma (o della boulangerie preferita ;-).
Più leggera di quella classica (come qui), la brioche al latte è cosi’ soffice ed accogliente che potrebbe diventare pane quotidiano 😉
Il procedimento è semplice, non c’è bisogno di lavorarla troppo, tranne all’inizio perché si formi il glutine (ma avete forza o un robot vero?), dopo tutto si fà da sè. Vi consiglio per questo tipo d’impasto di cominciare a prepararlo la vigilia (con la prima lievitata) e poi farlo riposare in frigo, la pasta migliora (ve lo avevo detto che era una tipa slow ;-). Scappo con un pezzetto e la prossima volta vi propongo qualcosina da metterci sopra 🙂

Treccia di pan brioche al latte

– 500 g di farina ricca di glutine
– 20 g di lievito di birra fresco
– 10 g di sale
– 50 g di zucchero semolato
– 2 uova intere
– 250 g di latte a temperatura ambiente
– 150 di burro morbido
– 1 uovo per spennellare
– zucchero in granelli per decorare

1. In un bicchiere sciogliere il lievito nella metà del latte, tiepido. Lasciar agire affinché si formi una schiuma in superficie (circa 10 min). Nel frattempo mescolare le uova allo zucchero e al sale poi aggiungere il lievito. In una ciotola (da robot) versare questo miscuglio poi la farina setacciata. Lavorare con la frusta a gancio (o a mano avendo cura di alzare ed abbassare bene l’impasto per una decina di volte) lentamente, aggiungendo il resto del latte, in modo da ottenere un’impasto liscio ed elastico. Aumentare la velocità ed aggiungere il burro a pezzetti. Spegnere quando la pasta risulta omogenea e si stacca dalla pareti. Formare una palla, infarinarla, coprirla con un panno umido (o pellicola) e mettere a lievitare in un posto tiepido (25°C) senza correnti per circa un’ora (il volume deve raddoppiare).
2. Riprendre l’impasto, schiacciarlo con le mani per togliere l’aria e in modo che ritrovi quasi il suo volume iniziale. Stenderla e riporla in un recipiente rivestito di carta forno, farinarla leggermente, coprire di pellicola a contatto diretto e metterla in frigo almeno due ore (meglio una notte). Continuerà a lievitare ma più lentamente.
3. Riprendere di nuovo l’impasto, schiacciarlo e tenderlo su un piano di lavoro ben infarinato. Formare un rettangolo dividere in tre strisce nel senso del lungo. Arrotolare per formare 3 salsicciotti poi una treccia.
Infarinare leggermente, coprire con un panno umido (o pellicola) e lasciare ancora lievitare un’ora in modo che raddoppi di volume.
4. Scaldare il forno a 220°C. Pennellare la treccia con l’uovo sbattuto, cospargere di granelli di zucchero poi cuocere per 30 minuti circa (deve dorare ma rimanere morbida all’interno). Servire subito, caldo o tiepido. Chiusa in un sacchetto si conserva morbida fino all’indomani.

49 Commentaires

  • Tu m'itéresses avec ton pain au lait ! J'adore ça mais j'avoue que mes nombreuses tentatives jusque là n'ont jamais été très concluantes : Pas assez moelleux et léger à mon goût…
    Alors est-ce LA recette que j'attendais ? Je vais suivre tes conseils et te tiens au courant !

  • Ma come fanno a venirti sempre cosi' deliziosamente perfette???? Sembrano davvero dei capolavori!!! Buona settimana, beata te che la inizi addentando questa meraviglia!!!

  • Con la settimana che spetta anche a me, avrei bisogno di un mangiarmene una intera di treccia 🙂 Che bontà!
    Un abbraccio

  • In Svizzera, un classico della colazione è la treccia al burro… Una bontà cosmica spalmata con burro e marmellata. In questi mesi ne avrò mangiate una quantità tale da riempirci tutto il paesino dove mi trovo per il resto dell'anno…
    Buona settimana!

  • J'aime bien cette recette! Ca me rappelle un pain au lait à la fleur d'oranger que nous concocte ma maman le week-end pour les petits déjeuners en famille!
    MIAM

  • Non esiste modo migliore per iniziare una settimana intensa… non ho forza e nemmeno un robot (per ora), quindi nell'attesa mi rifaccio gli occhi con la foto, aspettando il topping…

  • buona e morbida! da quando ho il Kenwood mi sono buttata con soddisfazione sui lievitati dolci, questa treccia è da provare subito!

  • hummmm, cela me rappelle la tresse de pain au lait faite dans la famille depuis au moins 2 générations…d'ailleurs, il serait temps que je m'y mette moi aussi!

  • Mamma mia che bella e che buona!!
    Ta tresse est parfaitement réussie, j'aurais envie d'en goûter une tranche tout de suite 🙂
    La recette va dans mes préférées…. Baci, a presto!!

  • Praticamente questa è a metà strada tra un pane ed una treccia dolce..Non ho mai provato a farla, sono sempre stata da una parte o dall'altra..quasi quasi ci provo!..
    ciao Morena

  • La boulange, quand on commence on ne s'arrête plus, c'est tellement bon! C'est marrant car moi aussi je suis dans une période brioche, et ça défile trèèès vite à la maison, je suis obligée d'en cacher 😉
    Je prendrai volontiers un morceau de ta tresse, je surfe avec une tasse de café… ça serait top 😉

  • Je suis en train de réaliser la brioche et la quantité de liquide indiquée me semble bien faible… j'ai donc rajouté du lait pour obtenir une pâte mais je me demande s'il n'y a pas une erreur dans les proportions ou alors il s'agit vraiment de très gros oeufs 🙂

    • Bonsoir ! Merci pour votre message : en effet il y a une erreur c'est 250 g de lait (j'ai pensé à 1/4 de litre et j'ai mis 125 g 😉 je vais corriger. Sachant en tous cas que la quantité de liquide dans une pâte levée est toujours indicative car toutes les farines n'ont pas la même capacité d'absorption.
      Bonne soirée !

  • Bonjour,
    Je vais essayer de réaliser votre recette qui semble tellement délicieuse.
    Cependant je suis un peu surprise par la quantité de sel (10 g), ça me paraît beaucoup.A la fin, vous recommandez d'étaler la pâte puis former un rectangle et couper en trois dans le sens de la longueur. Faut-il étaler finement, sur quelle surface approximativement ?
    Merci pour toutes ces excellentes recettes.

    • Bonsoir Anonyme. Merci beaucoup pour votre message!
      10 g de sel pour 500 g de farine c'est normal, vous pouvez en mettre un peu moins (8 g? 😉 mais pas trop car c'est lui qui va équilibrer la fermentation.
      Le rectangle doit être épais de 2-3 cm environ (pas trop fin donc). Pour la surface c'est autour de 50 cm de longueur. Ceci dit, tout dépend de combien vous souhaitez que votre tresse soit longue 😉
      Tenez-moi au courant de vos essais.
      Belle soirée !

  • Je suis bien tentée par cette brioche ainsi que celle avec beaucoup de beurre mais je ne trouve pas de farine t45 même dans le magasin bio chez moi (satoriz) je n'ai que la t65 . Cela peut il reussir quand même ? Merci pour votre reponse

  • Bonsoir!
    Cette recette est excellente (même si j'ai un grand faible pour la brioche classique ) et étant moins riche en beurre et œufs on peut en manger davantage!!!…merci pour ce délicieux pain brioché une recette facile à garder sous le coude!
    Bonne soirée
    Mamijo

  • Cette brioche est légère et a fait l'unanimité ! seul bémol : la température du four étant élevée , le dessus de la tresse avait un bon coup de chaleur, voire cramé … au lieu du 220 ° préconisé, je choisirais plutôt un 180° qui me semble raisonnable .

    • Bonjour Francine,
      Ravie de la réussite.
      Pour la température du four, en principe pour les pains et brioches c'est autour de 200°C voire plus (statique) mais comme toujours cela dépend des fours, probablement le votre chauffe beaucoup du coup mieux vaut baisser un peu.
      Belle journée et à bientôt

  • Merci pour votre réponse, Edda . Mon four ( Siemens ) est à cuisson hydro , mode que j'utilise systématiquement pour toute pâte levée car il la développe merveilleusement bien à la cuisson .Comme il me restait de la levure de boulanger traditionnelle, j'ai préparé ce matin la brioche Mouna . Belle levée là aussi, en respectant la durée de cuisson préconisée mais en plaçant le moule sur la grille la plus basse ( à cause des coups de chaleur ! )
    je vous dirai , car elle attend dans le congélateur, pour une prochaine réunion familiale gourmande et très branchée sur la cuisine italienne ( sourire ) belle nuit à vous, Edda.

Commenter

Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer