Brunch Cake Desserts Light Recettes de cuisine

Gâteau invisible aux poires

Gâteau invisible poires

Gâteau invisible aux poires

Voici un gâteau du placard très très fruité avec un nom évocateur : le gâteau invisible aux poires. Je vous avais déjà parlé du nom et du concept à propos de ce gâteau invisible aux pommes. Ici vous avez la version poire, plus douce et épicée.

J’aime beaucoup le fait que finalement nous mangeons plein de fruits qui ont une texture et il se prête parfaitement à une fin de repas tout en restant un gâteau (et pas une salade de fruits). Le seul effort réside dans la découpe bien fine des poires… à portée de tous donc !

Gâteau invisible poires facile

Gâteau invisible aux poires

Gâteau invisible aux poires (pour 6 personnes)

Préparation : 15 min Cuisson : 50 min

  • 1 kg de poires mûres mais encore fermes
  • 10 cl de lait frais entier
  • 70 g de sucre de canne blond + sucre glace pour servir + un peu pour le moule
  • 60 g de farine ordinaire T55 (ou de T65 ou de Grand épeautre blanche)
  • 2 oeufs entiers (autour de 100g sans la coquille)
  • 20 g de beurre + un peu pour le moule
  • une belle pincée d’épices à pain d’épices (recette maison ICI)
  • une pincée de sel
  • Préchauffer le four à 180°C-190°c (chaleur tournante). Beurrer un moule de 20 cm de diamètre, poser sur le fond un disque de papier cuisson puis fariner les parois. Renverser et secouer pour retirer l’excédent de farine.
  1. Mettre le beurre dans un ramequin et le faire fondre au four pendant quelques minutes. Retirer et ajouter les épices..
  2. Éplucher les poires et les couper en fines lamelles (avec un couteau ou à la mandoline) de 2 mm d’épaisseur maximum.
  3. Dans un saladier, fouetter légèrement les oeufs avec le sucre, le sel puis verser le lait tout en fouettant. Incorporer la farine, le beurre puis ajouter les poires et mélanger de manière à ce qu’elle soient enrobées de cette pâte et l’absorbent un peu.
  4. Verser le tout dans le moule, tapoter et enfourner pendant 40 à 50 minutes (si le haut colore trop vite, le couvrir et baisser la température à 160-170°C). Les poires doivent dorer et la crème doit bien prendre.
  5. Laisser tiédir puis démouler délicatement sur une assiette et renverser à nouveau sur une autre assiette ou plat. Saupoudrer de sucre glace (éventuellement mélangé aux épices) et servir

Conseils

Conservation : ce gâteau est vraiment meilleur tiède ou le jour même, mais vous pouvez le conserver un jour au frais (sans le sucre glace). Pas plus car son seul hic est qu’il vieillit mal car très humide. Pensez à le sortir au moins 20 minutes avant de servir

Texture et goût : comme vous avez pu remarquer et vu son nom, il y a énormément de fruits et la pâte (qui est importante pour la tenue) est quasi invisible. Vous sentirez donc surtout les poires et un petit goût de ‘clafoutis’, flan. Il est important d’utiliser des poires qui ont du goût vu que c’est l’ingrédient principal. Il y a volontairement peu de sucre car les poires sont déjà sucrées mais, comme toujours, adaptez en fonction de vos fruits.

22 Commentaires

  • je vais le faire ce matin – mes enfants sont là à midi – je n’ai pas de l ait entier ! je vais mettre un peu de creme liquide entiere ?
    merci edda –
    bisous
    josephine

  • Un gâteau très gourmand et fruité. A faire et refaire avec les enfants et……Les autres gourmands 😄😄😄
    Bises Edda. Sabine

  • J’ai tendance à préférer les pommes cuites que les poires, mais ce n’est pas pour autant que je n’essaierais pas ce gâteau à l’occasion ! je trouve que tes photos sont de plus en plus appétissantes en plus !

  • Il y a un petit moment que je n’ai visité ta page, j’adore ta nouvelle présentation avec cette belle couleurs jaune, tout frais autant comme cette recette à copier.
    Gros bisous et encore une belle année.

  • Bonjour Edda,
    Pensez-vous qu’on puisse remplacer le lait par du lait de vache par du lait d’amande?
    Et le sucre de canne par du sucre rapadura?
    Merci d’avance pour votre réponse et bon dimanche,
    Aude

    • Bonjour Aude,
      Oui vous pouvez, le seul truc c’est que le sucre rapadura risque de couvrir un peu la saveur des poires.
      Faites-moi savoir et bon dimanche à vous !

  • coucou Edda,
    sitôt lu, sitôt testé, dégusté et …. vraiment apprécié. Un dimanche après-midi ensoleillé (au moins dans l’assiette s’il ne l’était pas au dehors). Merci pour cette jolie recette. J’adore tous ces gâteaux invisibles, si faciles à faire et toujours délicieux.
    Bonne semaine à toi et à tous ceux qui lisent ton blog !

  • Bonjour Edda, honneur à Eryn, qui pour moi est celle qui a « injecté » le concept de gâteau invisible sur dans la Blogoshère! et oui c’est une gourmandise délicieuse…

    • Bonjour Alannie,
      Je suis d’accord et j’en ai longuement parlé (et cité) dans le gâteau invisible aux pommes (voir le lien dans le billet). Sachant que comme toujours (sauf de très rares cas), il existe une base depuis longtemps, des gâteaux avec très peu de structure et des fruits (souvent traditionnels) et la diffusion fait aussi que l’on perd un peu les traces d’origine 😉

  • Edda est merveilleuse. Elle prend la peine dans la recette de préciser que les deux oeufs entiers doivent être utilisés sans la coquille. Il est vrai que pour les nuls comme moi, la précision vaut son pesant d’or !
    Fort heureusement, j’ai tout autant compris que les oeufs dénudés devaient peser dans les 100g. À présent, je me demande combien pèse une coquille d’oeuf, tout comme je me demande ce que peuvent bien manger les poules qui font des coquilles jaunes. Je n’en dormirai pas de la nuit…

    • Bonjour Bernard,
      Merci pour le message et le sourire ! Je l’ai précisé tout simplement car la question m’a été posée plusieurs fois 😉 Je suis devenu très explicite avec le temps. Une coquille d’oeuf pèse autour de 5 g mais, comme toujours, cela peut varier.
      Pour la couleur et l’intensité du jaune, dépendent de l’alimentation (maïs par exemple). Pour le coquille peut-être de la variété des poules ?
      Bonne journée et à bientôt

Commenter

Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer