dimanche 1 décembre 2013

Mannele ou Manala, petits bonshommes briochés pour la Saint Nicolas

Manele ou manala bonhommes briochés comme en Alsace
Mannele
La Saint-Nicolas est une jolie fête, du Nord, plus ancienne et plus symbolique du père Noël :-). Et les Männele ou Mannala ces sympathiques bonshommes en brioche, ne peuvent jamais manquer près d'un chocolat chaud.
Je les ai connus à travers ma grand-mère maternelle (alsacienne) et je continue à les déguster chez ma maman, rigoureusement le 6 décembre. Elle tient beaucoup à cette fête, pleine de souvenirs d'enfance, prélude de Noël, qui finalement est une occasion pour être ensemble, papoter gaiement et chaleureusement, déguster les spécialités de ses origines (le kouglof aussi est toujours là :-). C'est simple, essentiel et j'aime ça.
Donc voilà, j'avais décidé que moi aussi je voulais faire danser ces adorables bonhommes chez moi.

Du coup je les ai préparé un après-midi froid (pas très beaux j'en conviens, on dirait qu'ils portent un masque, je ne suis pas la reine de la déco c'est sûr) pour égayer ma cuisine. La pâte briochée est très facile à réaliser, assez rapide, pas particulièrement sucrée et le fait de former ces bonhommes gentils qui semblent danser ou chanter vous mettra tout de suite de bonne humeur. Une bonne idée d'activité avec les enfants.
Et c'est les manala que je dégusterai à nouveau vendredi, cette fois-ci préparés par ma mère.
Très bon dimanche à tous !

Manele ou Manala, bonhommes en brioche typiques de la Saint Nicolas en Alsace (pour 8 bonhommes environ)

  • 260 g de farine riche en gluten (T45, gruau) + un peu
  • 90 g de lait tiède
  • 60 g de sucre
  • 40 g de beurre à température ambiante
  • 1 oeuf entier (50 g) + 1 jaune pour badigeonner
  • 3 g de levure sèche de boulanger (ou 9 g de fraîche)
  • une pincée de sel
  • raisins secs pour faire les yeux

1. Dans un verre, mélanger la levure avec 40 g de lait et 40 g de farine. Laisser fermenter une demi-heure environ.
2. Verser le reste de farine ( 220g) dans un saladier, ajouter le sucre et le sel. Former un trou et y ajouter le mélange de levure ainsi que le reste de lait (50 g). Mélanger puis ajouter l'oeuf entier et travailler la pâte jusqu'à ce qu'elle se détache des parois (si trop molle ajouter un peu de farine). Incorporer ensuite le beurre et travailler à nouveau pendant plusieurs minutes jusqu'à ce que le beurre soit absorbé, la pâte devienne lisse, souple et homogène (légèrement collante, c'est normal). Former une boule, couvrir le saladier de papier film ou un linge humide et faire lever pendant 40 minutes dans un endroit sec, un pue chaud (au moins 20°C) et à l'abri des courants d'air.
3. Reprendre la pâte sur un plan fariné, l'écraser avec les mains de manière à chasser le bulles d'air et former un rectangle de 1 cm d'épaisseur. À l'aide d'un emporte-pièce former des bonhommes ou à défaut former des gros boudins, faire des coupures transversales à chaque tiers pour former la tête, puis les bras (il suffit d'écarter le pâte) et les jambes.
4. Poser sur une plaque de cuisson recouverte de papier cuisson, un peu espacés. Former les yeux avec des raisins secs (ou des pépites de chocolat). Faire lever pendant 15-20 minutes à l'abri des courants d'air.
Préchauffer le four à 180°C. Badigeonner les bonhommes avec le jaune d'oeuf battu puis cuire une vingtaine de minutes (ils doivent dorer). Laisser tiédir sur une grille et déguster avec un chocolat chaud.

21 commentaires:

  1. Je trouve qu'on dirait des ninjas hihi! Mais je suis sûre que c'est délicieux :)

    RépondreSupprimer
  2. j'en fais cet aprem ! =p je croise les doigts pour qu'ils soient bons ;D

    RépondreSupprimer
  3. Ce sont des super héros s'ils ont un masque :-)

    ça ressemble un peu à ce que l'on nomme cougnou en Belgique (je ne suis pas certaine de l'orthographe). Et ce que c'est la même chose ?

    Bon dimanche :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ah c'est vrai ;-)
      Mmm c'est bon le cougnou. Sa pâte est légèrement différentes (un peu plus sucrée) mais le principe est le même en effet :-)
      Bon dimanche également !

      Supprimer
  4. Bonjour Edda
    Quel plaisir de trouver les manalas sur ton blog, c'est toute mon enfance à moi aussi passée en Alsace ,tous ces goûters à croquer dans ces petits bonhommes tout juste sortis du four, tous ces souvenirs qui remontent.......
    Les boulangers parisiens se mettent aux bretzels avec plus ou moins de réussite , à quand les mannele ,,,,???
    N'oublie pas d'essayer pour les fêtes la recette de gâteau roulé aux fruits secs (le hoggeye) de la vallée de Lapoutroie
    Joyeuses fêtes
    Myriam

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Myriam ! Vous avez raison :-)
      Je vais me mettre en quête du hoggeye
      Belle soirée !

      Supprimer
  5. Bonsoir Edda,

    Miam... je suis lorraine d'origine et en effet, ces petits bonhommes font partie de notre culture... Vivement vendredi que je puisse en faire

    J'ai trouvé le temps de réaliser le pan di zucca en remplaçant le beurre par du fromage blanc. Aucune différence visuelle (gustative, je ne sais pas, je n'ai pas essayé avec du beurre) si ce n'est que mon pain a un peu moins levé que le vôtre. En tout cas, c'est très doux et je pense le marier avec du fromage et une petite confiture de cidre pour les fêtes, en ayant pris soin de faire griller un peu le pain auparavant.

    Bonne soirée,

    Aude

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Aude pour ces retour et vous me donnez des idées auxquelles je n'avais pas pensé avec ce pain.
      P.S. pour ce qui est de la levée, cela peut dépendre aussi de la température, des fois il faut plus de temps

      Supprimer
  6. bonjour, pourquoi deux fois le beurre dans les ingrédients ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Anonyme (votre nom ? ;-)... parce que je me suis trompée (c'est rectifié)

      Supprimer
  7. Bonsoir Edda, j'ai pu fabriquer ces petits bonshommes aujourd'hui en me découpant un emporte pièce dans un morceau de carton. Extra ! ma pâte était parfaite et cette brioche bien sympathique fut testée à peine refroidie.Mille merci pour ce partage et..... je pense, plus tard, à investir dans l' emporte pièce adéquate. Marion

    RépondreSupprimer
  8. Ravie d'apprendre que du sang alsacien coule dans tes veines :)) moi aussi je les confectionne à main levée et sans moule ! ce qu'il leur attribue à chacun une certaine "personnalité" lol ! mais que cela ne nous empêche pas de les manger ;-)

    RépondreSupprimer
  9. Je teste de faire des brioches, j'en ai fait 2 fois ces dernières semaines après ta recette et d'autres, à tout effet je note cette recette aussi, ppour faire des bonhommes ou des panets. Merci, bises.

    RépondreSupprimer
  10. Merci Edda, chez moi (en belgique) on faisit ces bonshommespour la Saint Nicolas et si je me souviens bien la pate etait parfumée à la canelle. je m'y mets de suite ! Pour Noel on faisait des cougnous avec je crois la meme pate mais sans la canelle. Que de souvenirs d'enfance nous reviennent en tete dans la cuisine ...Annie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voila c'est fait...super et c'était bien de la canelle qu'on y mettait ! Annie

      Supprimer
  11. Merci pour cette recette ils sont trop mignons!!!C'etait une première pour moi même si je les ai souvent vus se promener de ci de là sur différents blogs, vous avez susciter chez moi l'envie d'essayer. N'ayant pas de moules c'est un jeu d'enfant tout simple à réaliser et très amusant!...j'ai beaucoup aimé c'est delicieux (avec de cannelle dans la pâte pour moi!)
    Bonne soirée à vous!
    Mamijo

    RépondreSupprimer
  12. On dirait qu'ils reviennent de vacances au ski!! :-)

    RépondreSupprimer
  13. Super recette tres bon mais ils ont crames en dessous

    RépondreSupprimer