Desserts Italie Recettes de cuisine

Torta paradiso aux figues et aux mûres du jardin

Torta paradiso with figs and blackberries

Versione italiana più giù

Le gâteau du paradis…un gâteau classique de la Lombardie dont le nom éloquant m’a toujours laissée un peu perplexe. J’ai donc attendu des années avant d’essayer. Vous me direz que ce n’est pas très logique 😉 J’avais peur d’un gâteau un peu sec, trop simple…puis finalement je me suis laissée tentée et je n’ai pas été déçue.
Quand cet été, en Italie, un de mes frères (le petit 🙂 m’a dit:  » Edda il y a plein de mûres dans le jardin » (sachant que bon, il y avait maximum deux mètres carrés de ronces), j’ai tout de suite essayé d’imaginer ce que j’en pouvais faire. Sauf que, j’ai laissé passer le temps, ne suis descendue dans le jardin, toute optimiste, avec mon panier, que plusieurs jours plus tard. Et là grande déception presque pas de mûres, toutes riquiqui et beaucoup d’épines ;-). Le panier presque vide, je me suis mise à flâner encore, on ne va pas dire dans le verger puisqu’il n’y pas que 4-5 arbres fruitiers un peu sauvages. Et là les premières figues, toutes violettes, belles, gonflées…elles sont allées tenir compagnie aux mûres dans la torta paradiso.
Il s’agit d’un gâteau simple, doux, délicat. Aimé par les enfants pour son côté très moelleux grâce à la présence de la fécule de pomme de terre et cette touche blanche de sucre glace qui fait penser au paradis. Un de ces gâteaux de grand-mère, gentils, rassurants, indémodables. Traditionellement, cette torta est servie avec du mascarpone à la cannelle. Ici, j’ai ajouté des fruits de fin d’été, une petite surprise, qui lui donne encore plus de charme, de parfum, de caractère.
Torta paradiso aux figues et aux mûres (pour 6 personnes)
– 180 g de beurre à température ambiante
– 100 g de sucre glace (+ un peu pour décorer)
– 60 g de sucre semoule
– 120 g de farine
– 80 g de fécule de pomme de terre
– 4 oeufs
– zeste d’un citron bio, râpé
– 2 figues bien dodues et 20 mûres sauvages (environ)
1. Préchauffer le four à 180°C. Dans un batteur monter le beurre avec les deux sucres jusqu’à ce qu’il devienne crémeux. Monter deux blancs d’oeuf en neige ferme. Ajouter au premier mélange 2 oeufs entiers et 2 jaunes puis le zeste de citron râpé. Incorporer délicatement les blancs d’oeufs puis la farine et fécule en mélangeant du bas vers le haut en sens circulaire.
2. Couper les figues en tranches ou en cubes. Verser la moitié d ela pâte dans des moules en silicone ou en métal beurrées et farinés. Y poser les morceaux de figues et quelques mûres. Couvrir avec le reste de la pâte.
3. Cuire pendant une vingtaine de minutes (30-35 minutes si on utilise un seul moule): le gâteau doit gonfler, se colorer (en enfilant la pointe d’un couteau, elle doit ressortir sèche).Laisser refroidir puis démouler sur une grille. Saupoudrer de sucre glace avant de servir. Ces gâteaux restent moelleux si conservés, un jour, dans une boîte hermétique mais perdent un peu de leur croustillant en superficie.

Torta paradiso ai fichi e more

Versione italiana

Lo so’ non è logico ma il nome altisonante di questa torta (senza averla assaggiata) mi ha sempre lasciata un po’ perplessa, avevo paura di un’illusione gustativa, troppa semplicità… Solo che a furia di vederla decantare, mi è venuta voglia di provare e non sono rimasta delusa.
L’abbinamento con i fichi e le more (minuscole del giardino italico) è nato quando il fratello piccolo (si fa’ per dire, è altissimo) è tornato a casa tutto entusiasta dicendomi che in giardino era pieno di more (calcolate che al massimo c’erano due metri quadri di rovi). E li’ la mia mente cucinesca ha cominciato a divagare. Un po’ troppo, visto che sono scesa tutta eccitata con il cestino solo giorni dopo. Grande delusione, pochissime more, piccole piccole e tantissime spine in compenso. Un po’ sperduta, mi sono messa a vagare e ho incontrato i primi fichi settembrini tutti gonfi e sensuali (anche qui non immaginatevi chissà che, avremo si’ e no qualche albero di frutta allo stato quasi selvatico). E cosi’ i fichi sono andati a tener compagnia alle morette 😉
Per tornare alla torta che evoca il paradiso per quel suo aspetto candito, la morbidezza gentile (grazie al burro e alla fecola), è coccolosa, uno di quei sapori rassicuranti d’infanzia: uova, burro… E con i fruttini all’interno (la sorpresina) è ancora più profumata.
Torta paradiso ai fichi e more (per 6 persone)
– 180 g di burro a temperatura ambiente
– 100 g di zucchero a velo
– 60 g di zucchero semolato
– 120 g di farina
– 80 g di fecola di patate
– 4 uova
– scorza di limone non trattato grattuggiato
– 2 bei fichi e una ventina di more selvatiche
– zucchero a velo per decorare
1. Scaldare il forno a 180°C. Con una frusta, montare il burro con gli zucchero finché diventa gonfio e spumoso. A parte, montare due albumi a neve. Aggiungere 2 uova intere e 2 tuorli al primo miscuglio poi incorporare delicatamente gli albumi montati, la farina e la fecola con movimenti circolari dal basso verso l’alto.
2. Tagliare i fichi a fettine o cubi. Versare la metà dell’impasto in degli stampini imburrati e infarinati (o di silicone), poggiare i pezzetti di fichi e qualche mora e ricoprire con il resto dell’impasto.
3. Cuocere per una ventina di minuti (una trentina se lo stampo è unico). Le tortine devono gonfiarsi e colorarsi (infilandoci uno stecchino, deve uscire asciutto). Far raffredare nello stampo poi sformare su una griglia. Cospargere di zucchero a velo prima di servire. Si conservano morbidi un giorno in una scatola ermetica ma perderanno un po’ di fragranza.

46 Commentaires

Commenter

Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer