Menus propos

Conseils pour qui débute en cuisine

Conseils pour qui débute en cuisine

Un article léger aujourd’hui : cinq conseils très simples pour les débutants en cuisine. Je souris en écrivant ce billet, je n’aurai jamais pensé le faire… mais certains d’entre vous (très sympathiques et avec plein d’humour !) m’on demandé des conseils et des recettes (objet d’un prochain billet)… pour les nuls ! Et pourtant, je me souviens très bien de mes premiers pas (très nuls justement) en cuisine. Je suis autodidacte et, même si autour de moi on cuisine bien et j’ai toujours bien mangé, j’ai appris seule par envie et par curiosité. Et je me suis emmêlée les pinceaux tellement de fois (personne n’a été empoisonné rassurez-vous mais ce n’était pas réussi) !

Donc voici une petite liste juste de bon sens que j’aurai aimé lire à 18 ans moi aussi. Pour éviter des erreurs de jeunesse et partir avec des délires de trucs compliqués, des cuissons délicates…

Je me souviens encore mes premiers pas. Je ne cuisinais que depuis quelques mois et m’étais mise en tête de préparer la repas de Noël avec l’aide de mon frère. J’ai pris un magazine que j’aimais beaucoup du mois d’avril (hem) et choisi mes recettes. Ma mère était chargée de faire les courses. Bien sûr les 2/3 des ingrédients (surtout les légumes frais) étaient introuvables, la pâte de la tarte salée n’était pas cuite, le gâteau bien trop compliqué pour moi… il dégoulinait (quand on n’a jamais fait de génoise, de glaçage…) et, en passant, j’ai même eu la merveilleuse idée de réchauffer mon plat (du veau avec des haricots verts, très de saison en effet) dans du pyrex sur le feu… qui s’est cassé. Inutile de vous dire que tout est passé à la poubelle. Il me manquait les bases et un peu de bon sens aussi.

Conseils pour qui débute en cuisine

Faire simple

Je sais on le dit toujours (et je me le dis encore aujourd’hui quand je reçois ou dans le quotidien) : prévoyez peu de mets dont certains vraiment rapides et à portée d’enfant. Pensez surtout à des grands classiques qui plaisent ou à des associations de goût un peu insolites qui vont faire en sorte qu’on s’en souviens. Je peux vous confirmer par une longue expérience que souvent ce sont les recettes simples (et bonnes hein) celles qui vous ont demandé moins de travail et casse-tête qui sont appréciées. Je me souviens de certains veloutés ou soupes, de légumes sautés, de viandes mijotées ou juste sautées, de granités… qui ont émerveillés mes convives alors qu’à côté je m’étais décarcassée à préparer des pâtes maison, des tartes etc… Finalement c’est l’alchimie des saveurs, les textures qui vont nous séduire et pas besoin d’être chef pour ça.

Lire la recette jusqu’au bout

Je sais cela a l’air évident mais ce n’est pas toujours le cas. Des fois dans l’enthousiasme, on se lance, lit en diagonale ou on saute une partie (rassurez-vous je l’ai fait aussi). Je vous suggère vraiment de lire plusieurs fois la recette, non seulement pour l’achat des ingrédients, parce que cela minimise les risques mais en plus c’est rassurant : vous vous en appropriez en quelque sorte et c’est plus simple au moment de l’exécution. Cela ne prend que quelques minutes (c’est des recettes hein pas des essais en philo ;-). Ah dernier point non des moindres : choisissez si vous pouvez des sources fiables car si la recette est ma expliquée voire n’a été jamais vraiment réalisée difficile de faire des miracles.

Choisir des cuissons faciles

Là aussi erreur de jeunesse, on a envie de préparer un truc mais on ne rend pas compte si c’est facile, difficile, si cela demande un certain savoir-faire ou du moins l’oeil de quelqu’un qui a déjà fait plusieurs fois. Je pense surtout à la cuisson des viandes ou gâteaux par exemple. Du coup je vous suggère d’aller du côté (clair ou obscur au choix) sans risques ou presque avec… des soupes, des sauces simples pour les pâtes ou des plats mijotés. Cela se fait tout seul, ça cuit longtemps (donc pas d’inquiétude sur l’équilibre de la texture de l’aliment)

Des desserts zéro stress

Optez vraiment pour des desserts où il faut tout mélanger, sans tours de main particulier, ni l’oeil du pâtissier sur la cuisson… Une panna cotta très fraises, des crèmes à la casserole, des glaces ou semifreddo (si vous n’avez pas de sorbetière). Si vous souhaitez une tarte par exemple, optez pour une version sans cuisson comme cette tarte aux fraises sans cuisson ou cette tarte au chocolat sans cuisson. Vous pouvez ainsi même éviter le four hi hi

À l’avance

On le dit toujours (même trop souvent), c’est une question d’organisation. Disons que quand on débute en cuisine et on ne souhaite pas se sentir débordés ou en plein ratage alors que les invités attentent gentiment dans le salon, mieux vaut préparer le plus de choses à l’avance. Ainsi on peut aussi vérifier si c’est bon… on pas. Préparez vos tartinades par exemple et vos plats mijotés la veille, ainsi que les desserts à la petite cuillère.

Amusez-vous et riez !

Ce n’est pas vraiment une instruction culinaire mais pensez-y. La cuisine peut être très ludique, les aliments qui se transforment, les associations de goûts, mettez de la musique, cuisinez en compagnie et tout sera plus léger. Et si vous ratez, ce n’est pas grave (même si vexant et ça m’arrive à moi aussi encore aujourd’hui), riez-en. Par expérience je sais que mes ratages culinaires flagrants avec plein d’invités sont finalement les souvenirs dont on se rappelle le plus et dont on ri encore vingt ans après. Après tout, c’est l’intention, le temps qu’on donne… et la bonne compagnie qui comptent non ?

Une petite liste de recettes faciles une prochaine fois ?

Conseils pour qui débute en cuisine
Imprimer

12 Commentaires

  • Bonjour Edda,J’ai toujours adoré cuisiner et bien sûr,il faut un début à tout ! Ha Ha… qui n’a jamais ses premiers pas en cuisine;on en rigole tous… je me souviens,mon gâteau bananes n’avait pas de bananes,oublié d’en mettre;et mes pâtes cuisaient sans eau,je pensais les cuire à sec😂ça croquait sous la dent;
    mon mari en a bien fait les frais;mes gâteaux étaient tous ratés,surtout au chocolat… et plus tard,j’ai appris à faire un vrai gâteau,celui au yaourt,celui de la maîtresse de mes enfants hi hi ;il faut dire qu’à l’époque,Internet n’existait pas;les recettes et astuces,j’ai appris beaucoup grâce aux livres,par le biais de mes sœurs,de ma mère…maintenant ,je viens voir pleines de belles recettes,surtout chez Edda 🙂

  • Bonjour Edda!
    Que d’erreurs faites à mes débuts en cuisine. Mais cela apprend à s’organiser😂 ce sont des oublié, des recettes non lues jusqu au bout (ça m’arrive encore 🤣), l’ingrédient incontournable qui manque…..
    Mais c’esr toujours fait avec joie et pour partager comme toi que j’admire beaucoup. Mon défaut à aujourd’hui est de vouloir trop faire du début à la fin et donc quand les invités sont là je suis épuisée 😁
    Mais bon ça s’améliore.
    Merci pour ces précieux conseils qui sont toujours d’actualité.
    Bises.

  • Bonjour Edda, moi aussi à 20 ans mon expérience était pour ainsi dire inexistante en cuisine. Je faisais surtout des pâtisseries avec ma mère et ma grand-mère ou j’aidais sur des plats bien avancés dans leur préparation donc pas de base. Je me souviens avoir voulu réaliser un gratin de pâtes sans les avoir cuit au préalable. J’en ris encore et c’est le principal. C’est bon de se replonger dans ses souvenirs. On apprend tous les jours et ce qui est super chouette c’est de partager ses connaissances. Moi je le fais avec mes enfants et petits enfants. Bonne journée.

    • oui les premiers souvenirs de cuisine sont souvent hilarants , je me souviens d’un
      gâteau pour lequel j’avais oublié d’ajouter les 6 blancs en neige , le résultat n’était pas jojo , mais mes enfants petits m’ont souvent réclamé du  » gâteau raté »

      Après tous tes bons conseils , j’en ajouterai un très important mais pas évident , n’utiliser que des ingrédients de base de très bonne qualité . Ainsi des fruits insipides ( j’en goûte toujours un, avant ) n’ont jamais fait de bons gâteaux ni de bonnes confitures

    • Merci Patou pour le témoignage, oui oui en rire… et comme vous j’adore ce côté on en apprend tous les jours et la transmission 🙂
      Bon dimanche et à bientôt !

  • Bonjour Edda. Cet article me rappelle que c’est avec vous que j’ai commencé à cuisiner pour de bon. Il y a de cela trois ans, je cherchais une recette de pizza et suis arrivée par hasard sur ce blog – que je n’ai jamais quitté depuis! J’avais les bases de la cuisine, héritées de ma mère et de ma grand-mère, mais avec vos recettes j’ai appris à me perfectionner, à aimer cuisiner (le plaisir de faire de la vraie cuisine, pas seulement de « s’alimenter ») et j’ai aussi développé un amour particulier pour la cuisine italienne. Grâce à la magie d’internet, vous m’avez appris et transmis beaucoup de choses sans même que nous nous connaissions, et pour cela je vous dis merci.

    • Merci beaucoup à vous Amanda pour le long message et vos mots qui me touchent ! Si heureuse d’avoir transmis mon amour et mon enthousiasme pour la cuisine et de vous avoir donné envie d’Italie afin que cuisiner soit joyeux même au quotidien (pas toujours évident). Mon cadeau c’est cela 🙂
      Bonne nuit !

  • Merci pour ces précieux conseils, Edda.
    Pour ma part, j’ai toujours fait des fiches : liste des courses, tel jour ce que j’avais à préparer et, surtout, les fiches de dernier moment, scotchées sur le frigo, ou post-it sur les préparations, pour les finitions. Cela évite le stress.
    La cuisine doit être faite avec PLAISIR !

    • De rien, merci à vous pour le message ! Vous êtes plus organisée que moi (j’ai un cahier avec les listes et l’ordre de préparation mais je ne le suis pas toujours).
      Oui oui il faut faire en sorte que ça reste un plaisir quand on le fait (finalement c’est ludique) et quand on déguste 🙂
      Belle soirée !

  • MERCI Edda pour ce blog « ensoleillé » …. ce qui est chouette en cuisine c’est que l’on apprend, on découvre, on partage…. toute sa vie!! on croit avoir trouvé LA recette et finalement au fil du temps, on adapte!! Aimer cuisiner est l’ingrédient essentiel…. le faire avoir envie , faire plaisir car c’est aussi cela : partager!
    BON DIMANCHE et bel été
    NIC

    • Merci à vous Nic !! C’est exactement ça, on se comprend et c’est ça que j’aime depuis toujours dans la cuisine
      Belle soirée !

Commenter

Partagez
Tweetez
Enregistrer