Plats Recettes de cuisine Recettes du monde Viandes

Carbonade flamande ou carbonnades à la flamande

Carbonnades à la flamande
Carbonade flamande
Versione italiana più giù

Aujourd’hui petit tout au Nord et plus
précisément en Belgique (et chez les Cht’is 😉 avec la fameuse
carbonade flamande si réconfortante, spéciale et indémodable. Un
peu comme le boeuf bourguignon ce temps pousse à se blottir
chez soi avec une couverture ou de passer du temps en cuisine.
L’hiver a quand même son charme et ses
atouts. Le froid, la neige donnent une sensation de paix, de calme, de
chaleur (à la maison ;-). Et nous avons envie de plats qui mijotent
des heures, de ce parfum qui embaume la maison et de déguster un
plat chaud, saucé, réconfortant avec un goût d’ancien.
Toutes les fois que j’ai été en
Belgique ou même aux Pays Bas, je me suis sentie bien. Des personnes
accueillantes, chaleureuses, simples comme j’aime. En plus j’y ai
toujours bien mangé (et pas que des frites ;-). D’ailleurs il y a
plusieurs amis bloggueurs belges à l’image de cette sympathie comme
Philou, les deux Françoises, Apolina, Greg, Fabrice, Isabelle…. 
Sur l’origine de ce plat, il y a
plusieurs histoires. Certains disent que c’est un cousin du boeuf
bourguignon mais en version moins noble, d’autres que c’est un plat
typique flamand, d’autres encore qu’il a été inventé par les
ouvriers des mines de charbon d’où le mot carbonades.

Je pense qu’en réalité les plats de
viande mijotés sont universels. On en trouve dans tous les pays même
très lointains comme le Liban, Chine ou l’Inde avec ses curries ou plus
près de nous. Il suffit de penser aux stews anglais, au goulash ou même au
spezzatino italien. Une ancienne façon de rendre des morceaux de
viande moins nobles, plus gouteux.
Dans le cas de la carbonade elle est
vraiment à l’image de sa terre : presque pas de légumes, de la
bière délicieuse (souvent artisanale) à défaut de vin, du pain
d’épices
pour les plus aisés sinon tout simplement du pain rassis,
de la moutarde. C’est tous ces éléments qui vont la rendre unique
avec cette viande qui fond, la sauce gourmande un peu douce et
piquante… Qu’est-ce que c’est bon !
Pour la recette, j’ai fait des
croisements et me suis fié notamment à la recette d’une amie belge.
Il existe bien entendu plusieurs versions, celle-ci est ma préférée
avec un goût fort de viande, le peps du pain d’épices et de la
bière. À part le laurier il n’y a pas d’autres aromates ou légumes.
Mais comme beaucoup de plats familiaux, il existe des nuances propres
à chacun.
Carbonnades (ou carbonade) à la
flamande
(pour 6-8 personnes)
1 kg de viande de boeuf (paleron de
préférence ou mélangé avec de la joue et du jarret)
120 g de poitrine fumée ou de lardons
fumés (de bonne qualité)
40 g de beurre ou de saindoux
3 gros oignons
75 cl (1 bouteille) de bière belge
brune (ou à défaut blonde) miuex si d’Abbaye mais une Leffe ira
aussi
5 tranches de pain d’épices un peu
rassis
2 feuilles de laurier
2 cs de vinaigre
huile d’arachide
moutarde, sucre (ou cassonade) sel et
poivre
1. Couper la viande en dés de 3-4 cm et
les essuyer avec du papier absorbant. Faire revenir la viande dans
une cocotte avec le beurre ou le saindoux, en deux fois (pas toute la
quantité à la fois ;-), jusqu’à ce qu’elle colore. Retirer. Dans
la même cocotte rissoler la poitrine en dés jusqu’à ce qu’elles
colore. La retirer.
2. Toujours dans la même casserole faire
revenir les oignons ciselés avec 1 cs d’huile. Mélanger et cuire
2-3 minutes. Ajouter ensuite le laurier, le sucre puis le vinaigre.
Faire évaporer. Ajouter ensuite la poitrine fumée puis la viande.
Mélanger. Tartiner le pain d’épices de moutarde et le poser sur le
viande.  3. Verser ensuite toute la bière et porter à ébullition.
Baisser le feu et cuire couvert à feu doux 3 heures environ en mélangeant de
temps à autre. Saler et poivrer. La viande doit être très tendre
et la sauce dense, goûteuse.
Servir chaud (ou réchauffé c’est
encore meilleur) avec des pommes de terre vapeur, frites ou bien au
four et la même bière 😉
Conseils :
– Vous pouvez remplacer le pain d’épices
(qui donne une touche spéciale) avec du pain rassis et cuire la
viande couverte dans le four à 160°C.
– Vous pouvez préparer ce plat la
veille
. Soit en cuisant 2 heures environ et encore moins d’une heure
le jour même. Soit en cuisant la totalité du temps et en
réchauffant le jour même.
Carbonade flamande
Carbonnades à la flamande

Versione italiana


Stavolta niente Italia, né Francia (a
parte il nord nord) ma un po’ di sapori belgi con questo spezzatino
dal spore unico che scalda il pancino (e il cuore). Tutti i miei
numerosi viaggi e contatti con il Belgio ma anche con i Paesi Bassi
(mia madre ci ha vissuto per 10 anni) sono stati positivi. Sono
attratta da quell’atmosfera calma, un po’ intima e le persone che ho
consociuto erano tutte adorabili. Inoltre in Belgio (un po’ meno in
Olanda 😉 ho sempre mangiato bene. Piatti semplici, saporiti come le
carbonnades, piatto simbolo.
In fondo si tratta di uno stufato, uno
dei piatti più universali del mondo che ogni paese ha interpretato
con i suoi ingredienti.
Qui siamo al Nord quindi birra al posto
del vino (meglio se artigianale), pain di spezie o pane, senape…
Una carne morbidissima, con quella salsa dal leggerissimo sapore
dolce che la rende unica.
Un piatto d’inverno profondo…
Carbonnades (o carbonade) alla
fiamminga
(per 6-8 persone)
1 kg di carne bovina da spezzatino
120 g di pancetta affumicata a dadi
40 g di burro ou di strutto
3 grosse cipolle
75 cl (1 bottiglia) di birra belga
bruna o bionda (idealmente d’Abbazia)
5 fette di pan di spezie (o pane
raffermo)
2 foglie d’alloro
2 cucchiai d’aceto
senape piccante, zucchero
olio di semi, sale e pepe
Tagliare la carne da dadoni di 3-4 cm e
asciugarla con carta assorbente. Farla rosolare in un pentolone o
cocotte con il burro, in due volte (non tutta insieme insomma).
Togliere dalla pentola. Nella stessa, far rosolare la pancetta poi
toglierla. Sempre nella stessa pentola, far rosolare con 2 cucchiai
d’olio le cipolle a fettine mescolando per qualche minuto. Aggiungere
lo zucchero poi sfumare con l’aceto. Aggiungere l’alloro, la carne e
la pancetta. Spalmare la senape sulle fette di pane e poggiarle sulla
carne. Versare tutta la birra e portare a bollore. Abbassare il fuoco
(basso) e cuocere coperto per tre ore circa, mescolando di tanto in
tanto. La carne deve diventare tenerissima e la salsa densa,
saporita. Spegnere e servire con patate fritte, lesse o al forno.
Si può benissimo preparare il giorno
prima (è ancora più buona) sia cuocendo tutto il tempo oppure
cuocendo 2 ore e continuando la cottura l’indomani.
Carbonade flamande

41 Commentaires

Commenter

Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer