Brunch Cadeaux gourmands Recettes de cuisine Régimes & occasions Sans gluten

Gelée de coing

Gelee de coings recette

Gelée de coing

La gelée de coing a le charme de l’ancien, des maisons de grand-mère, de ces conserves maison ici raffinées, pures, transparentes (essentiel pour une gelée) avec un fruit un peu oublié. Et déjà sur du pain et du beurre c’est une merveille dorée. Personnellement, j’adore les coings sous forme de pâte de coings, coings rôtis, coings au vin rouge… Je ne prépare pas souvent des conserves mais il y a des périodes où tout à coup j’ai envie de ce temps un peu suspendu et de garder le tout dans un bocal.

Je vous averti : c’est peu rentable c’est à dire qu’il faut beaucoup de coings pour peu de gelée mais bon ce n’est pas grave et, si vous croulez sous les coings de votre jardin, c’est parfait ! Idéale au petit déjeuner, au goûter mais aussi avec des fromages ou à côté d’un rôti de porc par exemple.

Gelee de coing recette

Gelée de coings

Gelée de coing (pour un pot de 300-400 g environ)

Préparation : 20 min (+ repos) Cuisson : 1h30

  • 2 kg de coings sans tâches
  • 200 g environ de sucre
  • le jus d’un citron jaune
  1. Laver soigneusement les coings pour retirer le duvet. Les couper (sans les éplucher) en quartiers puis en dés.
  2. Mettre le tout dans une casserole à fond épais et un peu haute (pas trop large). Recouvrir d’eau, un peu plus que le volume : les coings doivent être bien serrés et immergés dans l’eau.
  3. Porter à frémissement et laisser cuire 45 min environ (sans couvrir) à feu moyen, le temps que les coings deviennent tendres.
  4. Récupérer le liquide puis verser les coings dans un passoire à mailles fines (ou recouverte de gaze) posée sur un saladier. Laisser reposer 30 minutes puis presser sans trop de force pour obtenir plus de jus et de pulpe. Le tout doit rester limpide.
  5. Peser le liquide obtenu et ajouter entre 30 et 50% du poids (j’ai mis 30%). Ajouter le jus de citron.
  6. Faire à nouveau chauffer le tout pendant une vingtaine de minutes jusqu’à ce qu’il épaississe (105°C ou poser une goutte de préparation sur une petite assiette passée au préalable au congélateur : la goutte doit couler très lentement). Attention à ne pas trop cuire, sachant qu’en refroidissant la gélatine va devenir plus dense.
  7. Verser dans le pot très propre (stérilisé si on souhaite la garder longtemps), laisser refroidir puis couvrir de film alimentaire et garder au frais.

Conseils :

Conservation : cette version avec moins de sucre et sans stérilisation des pots, se conserve deux semaines au frais, bien recouverte. Autrement, si vous mettez plus de sucre (d’ailleurs la couleur sera plus foncée) et vous stérilisez les pots, cela se conserve plusieurs mois à température ambiante avant ouverture et une bonne semaine au frais après ouverture.

Sucre : ici j’ai volontairement suivi une recette avec moins de sucre (pas par principe hein, j’aime le sucre 😉 mais par goût), on sent bien la saveur du fruit et cette note acidulée du citron rend la gelée très fraîche. Cela étant dit selon les recettes vous pouvez ajouter de 50 à 100% de sucre (personnellement pour le coing je trouve ça un peu trop alors que ça marche pour la groseille plus acide). La gelée sera un peu plus compacte, plus sucrée bien sûr et surtout plus rentable dans le sens que vous aurez beaucoup plus de produit final. À vous de voir, faire des essais et adapter à votre goût.

Pectine : les coings contiennent une énorme quantité de pectine ce qui explique qe la gelée prend bien. Si vous gardez comme ici la peau et les pépins cela prend encore mieux.

Variantes : ici il n’y a que des coings (et vous pouvez omettre le citron) mais vous pouvez très bien ajouter des épices comme de la cannelle ou du safran ou même de la lavande par exemple.

Recette : je me suis inspirée d’un très joli livre italien dont je vous ai souvent parlé Fragole a merenda où ici, exceptionnellement la gelée est moins sucrée (sans pour autant la cuire des heures). Mais je vous donne aussi d’autres possibilités, à vous de voir.

6 Commentaires

  • Coucou Edda,
    Félicitation pour ce changement… Et pour ta jolie recette. Est-ce normal qu’avec mon Iphone, les commentaires n’apparaissent pas (ex : recette kouglof) ? Au début, je me suis dit, c’est bizarre qu’il n’y ait plus aucun commentaire… Bonne fin journée !

    • Bonjour Valérie,

      Merci ! En principe non (je les vois tout en bas, ils ont tous été récupérés ouf !) après il se peut que l’article n’en ait pas encore comme c’est le cas ici.
      Bonne fin de journée !

  • Bonsoir Edda, merci pour cette charmante recette que je confectionne régulièrement à quelques variantes près. La gelée de coing fait partie de mes préférées ! Parfois, j’utilise la pulpe restante en confiture, sans les pépins bien sûr. Délicieux sur du pain mais aussi pour sucrer du granola!

    Merci pour votre site que je visite régulièrement ! J’y ai découver, entre autres, les légumes rôtis au four !en été comme en hiver, Quel regal! Et j’ai testé les spéculoos aujourd’hui. Délicieux au goût et à l’odeur dans la maison lors de la cuisson!! Merci pour ce blog si créatif ! La nouvelle version est super ! J’aime énormément vos photos; mises en scène ! Et votre livre sur la cuisine méditerranéenne sera dans ma hotte de « Mère Noël  » !
    Pour finir, je trouve vos récapitulatifs de recettes, comme celui des biscuits de l’Aent, un véritable must bien utile notamment pour mélanger à ma sauce plusieurs de vos recettes ! La créativité ne s’arrête jamais!
    Cordialement!

    • Un grand merci Alexia pour le message ensoleillé !
      Ah oui les légumes rôtis c’est aussi mon dada, avec un effort minimum en plus.
      Ravie que les récapitulatifs vous plaisent. J’ai hésité longtemps à en faire (à part pour Noël) mais finalement c’est vrai que cea permet un vision plus vaste (parmi les milliers de recettes) et vous les appréciez énormément.
      Bonne journée !

  • dommage mais cette recette arrive bien tard !!!!! les coings étaient a recolter il y a un bon mois !!!! merci pour votre blog que je visite très souvent depuis longtemps déjà mais il serait intéressant et utile ( pour notre belle planète ) de se concentrer sur les fruits et légumes de saison en France je vous souhaite de passer un Noel chaleureux et serein.

    • Bonjour Elisabeth,
      Désolée de vous contredire mais les coings sont encore de saison et se conservent très longtemps, comme les pommes d’ailleurs. Et ceux-ci sont bien français voire provençaux du marché. Je ne comprends donc pas très bien votre remarque (sans parler du discours qui va beaucoup plus loin).
      Bonnes fêtes à vous aussi.

Commenter

Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer