Brunch Cadeaux gourmands Conserves, sauces & condiments Grèce Recettes de cuisine Végétalien Végétarien

Confiture d’olives

Confiture d'olives, une recette étonnante, délicieuse et parfaite avec des fromages

Confiture d’olives

Une confiture à la fois étonnante et séduisante, qui est un délice gorgé de soleil de Méditerranée : la confiture d’olives. Parfaite à l’heure de l’apéro ou avec un plateau de fromage mais aussi à côté d’un poisson rôti par exemple. On en trouve dans certaines épiceries fines en Grèce par exemple, en Italie, notamment en Ligurie avec les fameuses olives taggiasche et une amie en avait acheté en Slovénie. Ce qui est frappant c’est l’équilibre et le caractère : le sucre et le sel se compensent bien, les olives sont vraiment là mais sous une robe différente, plus douce.

Et bien sûr en fonction des olives que vous utiliserez le résultat sera un peu différent. Par exemple ici j’ai pris des olives noires à la grecque et il y a un petit arrière goût de réglisse qui se marie très bien avec les aromates que j’ai choisi : orange et fenouil (comme dans ces olives marinées). Mais après à vous de amuser à parfumer… et à la faire découvrir (j’ai déjà plusieurs fans ;-). Le principe reste celui de la confiture classique (aussi concernant le sucre) mais avec de l’eau, d’une part car les olives en contiennent peu (moins que les autres fruits) et d’autre part pour former vraiment un sirop qui les enrobe, les cuise bien et donne une texture homogène.

J’ai réalisé et photographié cette recette pour la marque Tramier avec qui je collaborer régulièrement et vous pouvez trouver nombre de recettes gourmandes (dont certaines à moi) sur leur blog.

C’est aussi une jolie idée de cadeau gourmand à apporter lors d’une soirée avec un plateau de fromage non ?

Recette de confiture d'olives noires : délicieuse, étonnante et facile. A servir avec du foie gras, fromage, du poisson

Confiture d’olives

Confiture d’olives noires (un pot de 300 g environ)

Préparation : 15 min Cuisson : 50 min environ

  • 200 g d’olives noires dénoyautées (j’ai utilisé celles à la grecque dénoyautées de TRAMIER)
  • 180 g de sucre semoule
  • 20 cl d’eau
  • le jus d’un petit citron jaune
  • le zeste d’une orange non traitée
  • 1 cuillère à café de graines de fenouil (ou de cumin)
  • 1 cuillère à café de gingembre en poudre

1. Rincer les olives puis les faire blanchir dans une casserole d’eau bouillante pendant 2 minutes (cela permet d’une parte de le dessaler un peu et d’autre d’atténuer la saveur forte et de les hydrater). Les égouttez.

2. Dans une casserole verser l’eau, le sucre, les épices, le jus de citron et les olives. Porter à frémissement et laisser cuire à feu doux pendant une demi-heure environ. Ajouter le zeste d’orange et laisser cuire encore 10 min,  le temps qu’il se forme une sorte de sirop qui enrobe les olives. La confiture est prête quand en versant une goutte sur une assiette très froide (passées au préalable au congélateur) celle-ci se fige rapidement. Attention à ne pas trop cuire sachant que la confiture va se raffermir en refroidissant.

3. Mixer puis verser dans un pot stérilisé (à l’eau bouillante (et séché) 30 min ou au four à 130°C pendant 10 min). Refermer, renverser pour faire le vide.  Laisser refroidir avant de le retourner. Déguster avec des fromages (de vache, brebis, chèvre, bleus), du foie gras, un rôti de poisson…

Conseils :

Conservation : si vous avez stérilisé vos pots, la confiture se conserve deux à trois mois au sec. Si le pot est propre mais non stérilisé, elle se conserve deux semaines au frais. Gardez-la au frais et consommez-la dans la semaine une fois ouverte.

Texture et saveur : la texture a l’aspect mais reste moelleuse en bouche, facilement tartinable. Il est important de ne pas trop la cuire, elle va se raffermir après. La saveur est intense, très équilibrée tant en sucre qu’en sel ce qui fait qu’elle se marie notamment avec des fromages.

Variantes : ici vous avez le binôme très méditerranéen de l’orange et du fenouil mais vous pouvez très bien varier les épices en mettant par exemple de la vanille, du gingembre frais, de la cannelle, de la coriandre en poudre, du cumin… Vous pouvez aussi réaliser la même confiture avec des olives vertes, ce sera un peu différent, plus rond moins « réglissé ».

Concernant le procédé, on peut aussi opter pour celui classique à base uniquement d’olives et de sucre mais la présence de l’eau (qui va s’évaporer en cuisson) va permettre une cuisson plus homogène et est une garantie de réussite. Autrement vous risquez d’avoir un résultat plus « grumuleux »

8 Commentaires

  • Bonjour Edda !!
    Recette qui tombe à pic 🤣🤣 je cherchai une idée pour accompagner une verrine de brandade de morue. J’ai trouvé grâce à toi 😄: je vais faire un fin toast de pain grillé tartiné de cette confiture et je le poserai sur la verrine. Le mariage brandade/ olive doit être superbe et très méditérranéen 😄😄
    Encore merci pour ta belle cuisine. Belle journée à toi. Bises. Sabine 🤣

  • Trop bon ! J’ai déjà préparé des calissons aux olives noires… Un délice mais tellement long à réaliser… Des olives noires séchées au four très doux et longtemps peuvent aussi être saupoudrées sur des plats… Si j’osais, je croquerais les olives noires sur l’arbre ! Mais, non, à éviter ! Merci de vos splendides recettes.

  • J’adore les olives noires aussi! Je vais faire cette confiture très vite, un pot pour des amis chez qui nous irons diner et un pot pour nous (parce que … quand même). Je vais doubler les proportions. Qu’en est-il du temps de cuisson. Bien à vous. Sylvie

    • Ravie de vous donner envie et vous m’avez fait rire (vous avez bien raison). Si vous doublez les quantités il faudra prolonger le temps de cuisson (il y a plus d’eau et de sucre qui doivent se concentrer), je dirai un peu moins que le double de temps mais le mieux est de tester toujours, comme indiqué.
      Bonne confiture alors !

Commenter

Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer