Chocolat Desserts Recettes de cuisine Recettes de fêtes Sans gluten

Oeufs de Pâques à la mousse au chocolat blanc en trompe l’oeil

Oeufs en chocolat de Pâques garnis mousse au chocolat blanc comme un oeuf au plat

Oeufs de Pâques à la mousse au chocolat blanc en trompe l’oeil

Voici une idée minute de dessert de Pâques, gourmande, jolie et ludique : des oeufs en chocolat garnis de mousse au chocolat blanc en trompe-l’oeil c’est à dire comme un oeuf au plat. C’est en plus très facile (à faire avec les enfants ?) et un dessert finalement léger en bouche.

L’idée du faux oeuf au plat j’ai du la découvrir il y plus de vingt-cinq ans dans un livre de cuisine de ma mère des années 70 avec de la chantilly et un demi abricot au sirop. J’ai repris l’idée en utilisant la mousse au chocolat blanc, légère et aérienne et bien sûr un contenant pascal qu’est l’oeuf en chocolat. Des fois les choses les plus simples sont les plus appréciées… surtout si vous n’avez pas le temps 😉 Et sur cette note légère je vous souhaites de joyeuses fêtes de Pâques ou en tous cas un beau week-end gourmand en très bonne compagnie et beaucoup de rires. Encore un immense immense merci pour tous vos mots très touchants et l’accueil de la petite Lydia

Oeufs en chocolat, mousse au chocolat blanc en trompe-l’oeil (comme des oeufs au plat) (pour 4 à 6 personnes)

Préparation : 15 min (+repos 20 min)

  • 4 oeufs en chocolat au lait (ou noir ou lait et blanc) individuels, 6 cm environ, coupés en deux délicatement
  • 120 g de chocolat blanc (dans l’idéal de couverture Ivoire, Saphyr…)
  • 5 cl de lait frais entier ou de crème fleurette
  • 25 cl de crème fleurette (ou de crème liquide entière) très froide (sera fouettée)
  • 8 demis abricots au sirop égouttés
  • une pincée de cannelle et 2 c à s d’eau de fleur d’oranger froide (facultatif)
  1. Dans un saladier ou le bol d’un robot, fouetter la crème avec la cannelle et l’eau de fleur d’oranger, d’abord à petite vitesse puis moyenne jusqu’à ce qu’elle devienne mousseuse presque ferme (voir mon article pour réussir la crème fouettée).
  2. Pendant ce temps, faire bien chauffer le lait ou la crème et faire fondre le chocolat blanc. Mélanger les deux pour obtenir une crème. Laisser légèrement tiédir puis incorporer en trois fois, délicatement, par mouvements circulaires du bas vers le haut, dans le chocolat fondu juste le temps d’obtenir une mousse homogène. Laisser raffermir au frais.
  3. Poser les demis oeufs sur une assiette, à l’aide d’une poche à douille remplir avec la mousse puis poser dessus au centre, délicatement, l’abricot. Servir.

Conseils :

Conservation : la mousse se conserve un ou deux jours au frais, recouverte de film alimentaire. Vous pouvez aussi la congeler (faites-la décongeler au frais quelques heures). D’ailleurs il vous restera de la mousse (mais mieux vaut travailler ces quantités pour la réussite notamment de la crème) : vous pouvez la servir dans des verrines, garnir avec des fruits ou du chocolat râpé.

Texture et saveur : la mousse est très légère, délicate et arienne, le chocolat blanc apporte surtout une texture (elle tient mieux qu’une chantilly) et une note douce.  Si vous souhaitez un peu plus de tenue, vous pouvez ajouter 1 à 2 c à soupe de mascarpone au début quand on commence à fouetter comme dans cette mousse au chocolat blanc sans oeufs.

Parfums et variantes : vous pouvez parfumer comme vous voulez, un alcool, une autre eau fleurie, que des épices ou des zestes d’agrumes, tout s’y prête. Ajouter les liquides froids en début de « fouettage ».

9 Commentaires

  • Egalement, Joyeuses Fêtes de Pâques à toute la petite famille! Super bonne idée que ce beau et light dessert:)

  • Ciao Edda,
    Je viens, grâce à vous, de faire pour la première fois une meringue italienne ! Et je l’ai réussie ! Merci à vous ! Bon, c’était expérimental, demain il ne faut pas que je la rate !
    Buona Pasqua.
    Elisabeth

  • J’apprends seulement aujourd’hui l’heureuse naissance de la petite Lydia, véritable cadeau pascal. Et je profite pour féliciter Edda
    pour ses excellentes et originales recettes ,que je découvre depuis peu, ainsi que pour le style à la fois familier et élégant qui leur sert de support

    • Mille merci Claude pour le beau et chaleureux message (et quels jolis compliments) !
      Joyeuses Pâques et à bientôt

  • Ce dessert était sur notre table le lundi de Pâques et j’ai adoré voir les regards amusés de mes convives ! C’est super mignon et très très bon (et effectivement d’une simplicité enfantine).
    Un grand merci Edda pour cette idée toute jolie !

Commenter

Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer