Chocolat chaud à l’eau (à l’ancienne)

Chocolat chaud à l'ancienne (à l'eau et vegan)
Chocolat chaud à l’eau (à l’ancienne)

Intense, profond, essentiel… ce chocolat chaud à l’eau à l’ancienne séduit les grands amateurs de chocolat. Et nous accompagne gaiement lors d’un goûter au chaud quand dehors il vente ou il neige. De plus, je trouve qu’il nous replonge loin dans le temps, dans les salons aristocratiques où les dames et les jeunes filles en fleurs découvraient le chocolat ou même dans les cafés un peu enfumés qui regorgeaient d’artistes et d’idées… Le chocolat chaud est toujours un ami. Et il paraît que cette boisson est même bonne pour la santé, donc…

Ainsi que vous pouvez l’imaginer, il est bien sûr moins dense et moins rond en bouche qu’un chocolat chaud classique avec du lait mais l’eau permet de laisser la place au chocolat, rendre le tout plus pur si l’on veut. Et outre un chocolat de très bonne qualité (et pas trop amer) il faut bien sûr de la bonne eau.

Astuce du jour : utilisez de l’eau peu minéralisée comme expliqué dans mon article comment préparer le thé : quatre règles d’or. Vous verrez cela fait vraiment la différence.

Chocolat chaud à l'eau sans laitages
Chocolat chaud à l’eau (à l’ancienne)

Chocolat chaud à l'ancienne (à l'eau)

Edda Onorato
Chocolat chaud sans laitages et vegan comme d'antan. Une recette facile et forte en chocolat
4.41 sur 5 votes
Temps de préparation 5 minutes
Temps de cuisson 10 minutes
Temps total 15 minutes
Type de plat Boisson
Cuisine Française
Portions 6 personnes

Ingrédients
  

  • 1 l eau peu minéralisée
  • 250 g chocolat noir à 60% (dans l'idéal de couverture) voir mes notes sur le choix du chocolat
  • 80-100 g sucre blanc ou de canne
  • 2 pincées cannelle ou quatre épices

Instructions
 

  • Mettre les épices dans l'eau. Ajouter le sucre et réchauffer jusqu'à ébullition afin que le sucre soit bien dissous.
  • Concasser le chocolat (ou utiliser des pastilles) et verser dans l'eau bouillante. Mélanger vigoureusement à l'aide d'un fouet puis éteindre et laisser reposer cinq minutes.
  • Verser dans des tasses et servir avec une pincée de cannelle.

Notes

Conseils :
Conservation : une fois refroidi, ce chocolat se conserve 4 à 5 jours au frais dans une bouteille (l'idéal, versez-le à l'aide d'un entonnoir). Pensez à secouer la bouteille avant de verser dans une casserole ou dans des tasses à réchauffer.
Principe : comme avec le lait mais de manière encore plus accentuée, nous avons ici une émulsion (l'eau qui se mélange à un ingrédient gras) pour obtenir une texture fluide superbe
Saveur : ainsi que vous pouvez l'imaginer, on sent vraiment le chocolat dans sa pureté (on peut aussi ajouter du cacao mais j'ai trouvé qu'on en avait pas besoin).
Type de chocolat : pour avoir testé du chocolat noir à 70%, à 60% et un mélange de 70% et chocolat au lait (autour de 40% et là ce n'est plus sans laitages ;-), je vous suggère d'utiliser un chocolat noir de qualité à 60%. En effet le 70% laisse plus d'amertume, je trouve que c'est moins gourmand et il faut plus de sucre. À vous de voir et de tester en tous cas.
Les épices sont bien sûr facultatives et vous pouvez varier avec du piment ou du poivre par exemple, de la cardamome, de la coriandre, du gingembre...
La quantité de sucre dépend aussi de vos goûts mais il en faut absolument je trouve autrement c'est un peu trop "agressif" 😉

La recette a été inspirée dans les proportions (même si c’est un ancien classique) d’un livre dont je vous ai souvent parlé Le dessert était presque parfait de Pascale Weeks

19 réflexions au sujet de “Chocolat chaud à l’eau (à l’ancienne)”

  1. 5 stars
    Bonjour Edda,
    Amusant cette recette. Figurez-vous quand je me fais un chocolat, même le matin pour un petit déjeuner je le fais comme ça. Et depuis aie, aie, tellement longtemps, depuis que je suis petite fille. Car j’ai jamais aimé la peau que le lait formait quand on le chauffait, alors l’eau pour moi c’était parfait. Et voilà cela dure depuis 60 ans!!!!! Et toute la saveur du chocolat explose et j’adore.

    Répondre
  2. 4 stars
    Je recommande d’ajouter un zeste d’orange, qui fait chanter le chocolat…
    Permettez-moi aussi de vous signaler une coquille dans votre recette : “Ajouter le sucre et réchauffer jusqu’à ébullition afin que le sucre soit bien dissout” doit être remplacé par “soit bien dissous”.

    Répondre

Laisser un commentaire

Evaluation de la recette