Boissons Brunch Régimes & occasions

Cidre maison

Cidre de pomme maison recette

Je me suis prise au jeu des boissons fermentées, après la bière de gingembre (qui est devenue notre fétiche, que j’ajoute aussi dans les jus d’agrumes et que j’adore), le kéfir de fruits… voici une icône : le cidre de pomme maison (le doux hein) ! Mais comment ça me direz-vous ? Oui oui et tout se fait avec un seul ingrédient : des pommes. C’est amusant à préparer et on se sent un peu un petit magicien (alors qu’on n’a pas fait grand-chose 😉

Le principe de fabrication du cidre de pomme

Des levures sur le fruit

Comme on dit techniquement, c’est une boisson endogène (comme le levain de gingembre) qui n’a pas besoin de « mère ». En fait tout se passe grâce à ce qui se trouve sur le peau des pommes (des levures). D’où l’intérêt d’en utiliser des non traitées !

Je vous donne ici la recette du cidre de pommes doux qui ne prend que quelques jours et qui est léger. Après il y a aussi le brut (plus chargé en alcool et qui prend des mois… celui-ci je crois que je préfère l’acheter)

Les cidres artisanaux ou industriels pros se préparent avec des pommes pressées avec des immenses presses et souvent (pour avoir une qualité et un rendu stable) on utilise des levure sélectionnées (et pas le hasard de celles sur les pommes 😉

Le temps et l’air

Comme dans tout ce qui est fermenté il faut attendre… ici que le levures agissent fermentent et forment donc des petites bulles et donne de l’acidulé.

De plus il s’agit d’une fermentation qui a besoin d’air (d’où le fait qu’on n’utilise pas dans un premier temps un récipient hermétique).

Astuce du jour : si vous souhaitez l’utiliser en cuisine vous pouvez l’utiliser pour un risotto au potimarron, en faire une sauce caramel au cidre ou même l’introduire dans un pain aux pommes et speck.

Cidre maison

Type de plat: Boisson
Cuisine: Française
Temps de préparation: 20 minutes
Repos: 6 days
Portions: 1 l et demi

La recette du cidre doux maison avec juste des pommes. Facile.

Imprimer

Ingrédients

  • 1,5 l pomme jus bio non filtré (ou 3 kg de pommes extraites avec un extracteur)
  • 3 pomme moyenne bio de trois variétés différentes (royal gala, ariane, golden…)

Instructions

  1. Dans un bocal d'au moins deux litres et ne verre, verser le jus de pommes. Laver et couper les pommes en morceaux et les ajouter au jus.

  2. Couvrir le récipient avec un étamine et un élastique (l'air doit circuler) ou, à défaut de sopalin et un élastique.

  3. Laisser fermenter 5 jours environ à température ambiante (entre 22 et 28°C°) en mélangeant matin et soir. Il doit se former des petites bulles et au bout de la fermentation une mousse blanche.

  4. Le goûter : il doit être un peu acidulé. Verser le tout dans une bouteille en plastique (sans la lie et en s'aidant d'un entonnoir) et sans les pommes, fermer et laisser fermenter encore un ou deux jours (en dégazant tous les jours). La bouteille doit être bien dure et gonflée signe que la fermentation continue.

  5. Mettre au frais au moins quelques heures et déguster.

Notes

Conseils :

Conservation : ce cidre se conserve quelques jours au frais.

Cidre doux : ici je vous ai donné la version cidre doux qui ne prend que quelques jours alors que le brut prend des mois (1 à 3) et il faut une dame-jeanne et un barboteur. Je n’ai pas osé 😉

Saveurs : le cidre est très légèrement pétillant, acidulé, un peu doux. Le résultat dépend aussi beaucoup des pommes, leur variété… Je ne vais pas vous dire que c’est le meilleur cidre de ma vie (les pros font mieux 😉 mais c’est déjà bon, très rigolo à faire et on peut aussi cuisiner avec.

Quand savoir si c’est raté ? Il faut qu’il y ait de la moisissure notamment sur les parois, une mauvaise odeur et pas de bulles.

La recette est tirée d’un super livre (très pédagogique) sur les boissons fermentées dont je vous ai parlé, écrit par des producteurs de boissons fermentées « Kéfir, Kombucha et compagnie » de Lökki

21 Commentaires

  • Bonjour Edda,
    Avoir le privilège de proposer du cidre en disant  » c’est fait maison », c’est top.
    Même si, comme tu le dis ce n’est pas le meilleur cidre ,je trouve l’expérience intéressante , c’est la magie de la fermentation, je vais l’essayer.
    Merci pour ton partage et bon dimanche.

  • Merci Edda pour cette recette.
    J’adore les boissons maison.
    J’ai une petite question, le bocal en verre est-il obligatoire ?
    Pour le champagne des fées (vin de sureau) je le fais dans un récipient en grès.
    Merci encore

  • 5 stars
    Génial cette recette, simple mais efficace.
    Comme quoi, pas besoin d’acheter ses boissons en grande surface.
    Une question : est-ce que la fermentation est forte en bouteille (comme pour la bière par exemple) ? C’est pour éviter que les bouteilles explose pendant le processus 😀

    • Bonsoir Arthur,
      Merci pour le message ! Non la fermentation n’est pas très forte (après cela dépend de la température et il faut vérifier… et éventuellement juste dévisser un peu puis refermer).

  • Merci beaucoup pour cette recette, je crois que je n’aurais jamais eu l’idée… A quel moment faut-il filtrer et enlever les pommes ?
    Faut-il continuer à secouer la bouteille à partir du moment où le cidre est transvasé dans la bouteille en plastique ?
    Merci encore !

  • 5 stars
    Bonjour. Une fois prêt si on le met dans une bouteille typée bouteille de biere avec bouchons mécaniques, combien de temps maximum peut-on garder ce cidre ? Merci

  • Oooh celle-ci à l’air si simple. Cela fait un certain temps que je produis mon cidre en suivant cette technique
    Mais elle demande pas mal d’investissements, je tenterai votre technique avec mes premières pommes

  • Bonjour,

    Merci je ne savais pas comment utiliser mon jus extrait et non pasteurisé qui commence à fermenter. Vous me sauvez! Je vais essayer tout de suite cette expérience. J’ai hâte! J’adore le fait maison. J’essaie au maximum de faire tout ce qui peut être fait.
    Petite anecdote je suis souvent sur internet à glaner des idées, mais c’est la première fois que je laisse un commentaire. Encore merci

  • Très bonne idée de faire un cidre en vitesse, en plus il sera doux, ce qui est plutôt difficile et risqué quand on veut en faire beaucoup en dame-jeanne etc. Par contre si je peux me permettre, je pense que remuer une fois la fermentation commencé est une mauvaise idée et que vous pourriez amélioré le gout en mettant tout en oeuvre pour limiter les apport d’oxygène une fois que la fermentation à commencé (dès qu’on aperçoit les petites bulles) car oxygène + alcool = vinaigre = pas bon. Salut

Commenter

Evaluation de la recette




Partagez
Tweetez
Enregistrer