mercredi 1 mai 2013

Sucre de palme (infos pratiques)

sucre de palme quoi faire ou acheter

Bon 1er mai à tous ! Et nous commençons le mois avec un produit d'ailleurs et tout doux : le sucre de palme. Vous connaissez ? Personnellement je le trouve très intéressant en cuisine.
J'ai découvert l'existence de ce sucre il y a tout juste quelques années à travers des magazines de cuisine (notamment des recettes asiatiques), puis en me baladant dans des épiceries asiatiques ou bio.
J'ai mis par contre un bout de temps à me décider à l'utiliser (allez savoir pourquoi ;-). Peut-être la forme, d'autres habitudes... Maintenant j'en ai dans mes placards et en suis très contente (si je commence à faire comme avec les farines je sens que je vais devoir avoir une vraie maison avec cuisine de 50m2 (j'en suis à 4 ;-)). Du coup j'avais envie de vous en parler et vous demander éventuellement des conseils.
Je trouve toujours fascinants ces produits nés avec les élément naturels du lieu (comme le sirop d'érable ou le sucre de canne). Fruit de la labeur, recherche (hasard aussi), curiosité ou nécessité de l'homme.

Le sucre de palme qu'est-ce que c'est ? Ses caractéristiques ?

C'est un sucre issu de la sève ( le jus des fleurs) d'un arbre, le palmier sucrier (palmier de Palmyre) qui pousse en climat tropical et notamment dans le Sud-Est de l'Asie. Ce sucre provient donc notamment du Cambodge, Thaïlande, Malaisie, Vietnam, Malaisie... mais également le Sud de l'Inde. Connu bien avant le sucre de canne importé par les colons.
Un arbre peut produire jusqu'à 20 litres de sève par jour ! Cette sève, qui peut couler pendant un ou plusieurs mois, doit être vite recueillie sinon elle fermente. On obtient d'abord du sirop de palmier frais qui peut faire office de boisson (fermenté il peut aussi devenir de l'alcool), ensuite il peut être cuit (4-5 heures) pour obtenir du sirop plus dense. Enfin, ce dernier est cuit dans une poêle pour qu'il cristallise. On obtient enfin un pain de sucre.

Il se présente donc généralement sous forme solide en petits pains plus ou moins clairs qui d'habitude sont râpés au fur et à mesure du besoin. Il peut être aussi centrifugé et dans ce cas et bien il est en poudre.
Le truc encore plus intéressant (au-delà du sucre) est que ce palmier est utilisé pour tout : ses feuilles comme feuilles d'écritures ou les maison, sont bois très résistant pour les construction... rien ne se perd.
C'est un 'sucre' issu de fleurs, très riche en fructose (donc avec un pouvoir sucrant un peu supérieur au sucre blanc), en oligoéléments... Il a une couleur jaune-marron et un goût légèrement épicé-caramélisé.

Comme l'utiliser ?

Je l'utilise généralement dans un curry rouge de crevettes et cabillaud ou mon curry thaï de poulet (ou d'autres curries thaïlandais ou indiens) ou dans des viandes sautées (un peu laquées ;-). J'aime bien aussi l'utiliser dans des sirop de sucre pour les fruits à sirop, des coulis. Je le mets dans le lait destiné à une crème pâtissière par exemple ou bien dans un smoothie aux fruits.
En gros vous pouvez l'utiliser comme du sucre, sachant qu'il faut le faire fondre et qu'il a quand même son petit goût dont il faut tenir compte.
Ceci dit, je suis preneuse pour des nouvelles idées.

Où le trouver ?

En épiceries asiatiques (il coûte autour de 10 € le kilo des fois moins) ou en magasin bio (plus cher si je me souviens bien).

Et vous vous le connaissez ? Comment l'utilisez-vous ?

19 commentaires:

  1. Je ne connaissais pas ce sucre mais j'ai découvert aux Canaries, plus précisement à la Goméra, un "miel" de palme obtenu à partir de la séve d'un palmier qui elle aussi est chauffée, on obtient alors un liquide sirupeux brun, appelé "miel", on l'utilise un peu comme le sirop d'érable, les canariens l'utilisent aussi en assaisonnement d'une salade composée avec avocats, bananes, tomates, concombres, oignons, surprenant ce mélange salé-sucré mais très bon

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Nathalie, à mon tour de découvrir quelque chose : je ne connaissais pas cet usage et habitudes aux Canaries. ça me donne envie en tous cas. Je pense qu'en effet ils utilisent le sirop (avant qu'il ne soit transformé en sucre).
      Bonne journée !

      Supprimer
  2. Alors en fait moi je l'ai plutôt découvert sous forme de sirop, c'est mon père qui en avait ramené de son voyage au Chili. C'est vraiment très bon surtout sur une boule de glace à la vanille.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Claire, tu me donne envie de sirop là !

      Supprimer
  3. Bonjour !
    Je ne connaissait pas du tout ce sucre là !! Je connais le sucre de boulot le sirop d'agave qui ont un indice glycémique faible, donc intéressant sur le plan nutritionnel notamment pour les diabétique, le sirop de palme fait parti peut être de cette liste ! le mot palme me fait toujours un peu bizarre à cause de cette fameuse huile nocive contenue dans la pâte à tartiner !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Alicie ! Ravie de te l'avoir fait découvrir. Comme tu sais il y beaucoup de 'sucre' dans la nature (si on y pense même le sucre blanc est issu d'une plante ;-) Ce qui est intéressant justement c'est leurs différents goûts et leur différentes propriétés (comme le sirop d'agave comme tu dis)
      Quant à la palme (déjà il y a plusieurs variétés de palmiers ;-) la pauvre c'est simplement un arbre... dont on utilise presque tout.
      En passant (je dis ça mais je n'en consomme jamais), l'huile de palme aussi est quelque chose de local et utilisé là-bas depuis longtemps ;-)

      Supprimer
  4. Hello Edda !

    çà me fait penser au mastic récolté en Grèce ...
    Le mastic, ou gomme de lentisque (le mastic est la larme du lentisque) est la résine séchée d’un arbuste méditerranéen, le pistachier lentisque (Pistacia lentiscus).
    C'est une substance aromatique et résineuse qui suinte du tronc et des branches principales. Très parfumé, il entre dans la préparation de nombreuses recettes.
    Encore une histoire d'arbre qui pleure ...
    Merci pour l'info du sucre de palme ...
    Belle journée à toi, Sandrine

    RépondreSupprimer
  5. Bonsoir, C'est par hasard que je tombe sur votre article. Pourtant je suis assidue à vos articles. Je ne pensais pas trouver des lignes sur ce type de produit sur votre blog. C'est une surprise.En fait c'est mon mari qui le connaît puisqu'il a fait partie de son enfance en Asie. Il a sucré la glace râpée des petits marchands.( l'équivalent des granités si on veut) Impossible à trouver en Europe pour cause de normes sanitaires ....Et il continue à sucrer certains "tiers", les desserts faits à base de tapioca multicolore et de lait de coco, les yaourts maison et le tau hu ( tofu) pour ceux qui n'aiment pas le gingembre . Il existe aussi en bonbons mais je ne connais pas le nom, et je n'en ai jamais vu en France.C'est un bon compagnon des petits desserts au goût d'Asie, bien que la notion de dessert n'existe pas vraiment dans cette cuisine. A bientôt Véronique

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Véronique, quel plaisir que votre message et un grand merci pour votre fidélité.
      Merci également pour votre grain de sel, je serai curieuse de découvrir ces granités et les tiers... j'adore goûter de nouveaux univers de la cuisine ;-)
      Oui c'est vrai cette notion de dessert complet et complexe est vraiment d'ici et n'est pas partagée partout dans le monde.
      Belle soirée !

      Supprimer
    2. Si je peux me le permettre on ne dit pas "tiers" mais "Chè". Ce mot désigne les desserts "liquide" en vietnamiens donc opposés des desserts "solides" qu'on appelle de façon générique "Banh" (gâteaux de toutes sortes et biscuits.)

      Supprimer
  6. Je suis une résidente du Québec (Laval) et j'aimerais me procurer ce fameux Sucre de Palme, dans quel commerce puis-je me le procurer. Merci de votre aide... Berthe

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Berthe,
      Je pense que vous pouvez en trouver en magasins bio ou dans les épiceries asiatiques.
      Bonne journée !

      Supprimer
  7. Bonjour,

    Merci pour la petite explication? j'utilise depuis quelque temps déjà le sucre de palme. Aussi en commençant par les plats asiatiques !( cfr ma recette du poulet caramelisé http://fouettmagic.com/2014/01/20/poulet-caramelise/)
    Mais je l'utilise depuis peu dans ma sauce tomate maison ! Ça lui donne un petit goût en plus très appréciable!

    Par contre je n'avais jamais pris la peine de faire plus de recherche sur le produit donc un grand merci pour les info!

    Meggan by fouettmagic

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour,

    Merci pour la petite explication? j'utilise depuis quelque temps déjà le sucre de palme. Aussi en commençant par les plats asiatiques !( cfr ma recette du poulet caramelisé)
    Mais je l'utilise depuis peu dans ma sauce tomate maison ! Ça lui donne un petit goût en plus très appréciable!

    Par contre je n'avais jamais pris la peine de faire plus de recherche sur le produit donc un grand merci pour les info!

    Meggan by fouettmagic

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à vous Meggan pour le grain de sel et ravie que le post vous soit utile !
      Bonne soirée

      Supprimer
  9. j'en avais acheté sur internet ( asia marché) et comme c'est solide je ne savais pas comment l'utiliser Merci pour les infos

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien :-) Oui en effet il faut le casser ou le faire fondre...
      Bonne journée !

      Supprimer
  10. Pour information j'achète depuis quelques années ce sucre sur le site http://www.ethicgourmand.fr/sucre-de-palme-biologique-c102x1325070
    En plus il est bio et disponible 500g, 250g et même 100g.

    RépondreSupprimer
  11. Si un jour vous passez à Phnom Penh, visitez le showroom Confirel, à deux pas du Palais royal et du musée national, pour y découvrir le sucre de palme biologique et ses dérivés.
    http://confirel.com/fr/

    RépondreSupprimer