mercredi 18 septembre 2013

Zuppa inglese, le trifle italien à la crème et au chocolat

Zuppa inglese
Zuppa inglese
Zuppa inglese... soupe anglaise ? Mais en version italienne ? ;-) Probablement beaucoup d'entre vous connaissent ce dessert traditionnel italien, un grand grand classique, un peu comme la pinolata toscane
Oui oui les inspirations sont anglaises et c'est un petit neveu du fameux trifle. Il remonte paraît-il à la Renaissance et on le retrouve encore aujourd'hui principalement en Émilie-Romagne, à Ferrara, mais il existe dans bien d'autres régions comme la Toscane, les Marches ou le Latium avec des variantes. 
J'ai commencé à apprécier la zuppa inglese quand je l'ai dégusté à 20 ans chez les tantes de mon mari. C'est leur dessert fétiche, celui dont elles sont fières et qu'elles préparent depuis 40 ans tous les jours de fête. Fait maison ainsi avec tant d'amour c'est très bon. Des saveurs familières comme la génoise (le fameux Pan di Spagna), la crème pâtissière et la crème au chocolat qui plairont toujours. Et avec la touche ancienne (on pourrait presque dire has been ;-) de la liqueur qui rend le gâteau plus parfumé et intéressant. 
La version que je vous propose aujourd'hui est celle de l'Émilie-Romagne, plus un vrai trifle servi en verrine (afin d'en apprécier les différentes couches) et très crémeux. Les tantes de mon mari en font un gâteau (très bon aussi et que l'on retrouve plutôt à Rome ou dans les Marches) avec un glaçage au chocolat.
De quoi s'agit-il et pourquoi ce nom me direz-vous ?

Comme tout dessert ancien le principe est simple : des couches de génoise trempées dans une liqueur typiquement italienne et rouge (l'Alchermes ou le Rosolio, des fois même du café) intercalé de couches de crème pâtissière nature et crème pâtissière au chocolat. le tout saupoudré de chocolat ou de cacao. il paraît même que la zuppa inglese est l'ancêtre du tiramisù hi hi.
L'origine de ce dessert et de son nom sont incertains. La supposition la plus crédible est qu'il s'agisse d'un dessert de la Renaissance (les bases y sont, à part le chocolat qui a été ajouté plus tard, au XIXème siècle) et plus précisément imaginé par les cuisiniers du Duc d'Este. Ce dernier ou un de ses ambassadeurs avait été frappé par un dessert dégusté à la cour de la reine d'Angleterre. Il s'agit donc d'un trifle qui est devenu un dessert aristocratique revisité par la noblesse italienne de l'époque.
Il semblerait qu'à l'origine on utilisait comme base une sorte de cake local, la bracciatella, puis remplacé par des biscuits à la cuillère et enfin par de la génoise. Il y avait bien sûr de la crème pâtissière et de la crème chantilly. Certains ajoutaient également de la confiture d'abricots ou même de fruits confits ou de la meringue italienne. Le chocolat n'avait pas encore fait son apparition, il a été ajouté plus tard. C'est une des raisons pour lesquelles d'ailleurs certains soutiennent que c'est plutôt un gâteau né au XIXème siècle, par la main d'une cuisinière anglaise qui travaillait en Toscane (à Fiesole) et qui eu l'idée de recycler les reste de gâteaux des festins :-)
En tous cas, ce qui est sûr est qu'il fait vraiment partie du panorama des desserts italiens, un incontournable, un point de repère (du moins pour certains)
Ce que j'aime c'est sont côté moelleux, gentil, riche, festif et un peu démodé. C'est extrêmement simple à faire, même assez rapide, rien de technique et préparé à l'avance c'est encore meilleur.
En plus sur cette base vous pouvez vous amuser comme vous voulez.
À déguster un après-midi pluvieux en bonne compagnie.
Zuppa inglese, dessert italien à base de génoise et crème pâtissière
Zuppa inglese à la crème et au chocolat
Zuppa inglese, gâteau trifle italien à base de crème pâtissière, Alchermes et chocolat (pour 6 personnes)
  • 300 g de génoise (fait maison recette ICI)
  • 50 cl de lait frais entier
  • 2 oeufs entiers (100 g)
  • 100 g de sucre
  • 70 g de chocolat noir (60% de cacao si possible de couverture) en petits morceaux
  • 30 g d'amidon de maïs
  • une gousse de vanille ou le zeste d'un citron non traité
  • 12 cl (120g) de liqueur Alchermes (ou autre, comme le Rosolio ou à défaut un Guignolet Kirch par exemple)
  • 8 cl (120g) d'eau
  • 50 g de sucre
  • cacao en poudre
1. Préparer la crème pâtissière. Mélanger les oeufs avec le sucre et la fécule de maïs. Porter à ébullition le lait avec la vanille pendant 1 minute. Verser la moitié du lait dans le mélange aux oeufs. Remettre tout dans la casserole avec le reste de lait et porter de nouveau à ébullition, sans cesser de mélanger avec un fouet, pendant 1 minute. Eteindre, diviser la crème pâtissière en deux et la versez dans deux récipients. Incorporer le chocolat noir à la moitié de la crème. Couvrir de papier film les deux crèmes (la jaune et la noires) et laissez reposer au réfrigérateur 1 heure.
2. Couper la génoise en disques de 8 cm de diamètre et ½ cm de hauteur. Mélanger la liqueur rouge avec l'eau et le sucre. Imbibez la génoise dans ce sirop.
3. Procédez au montage dans des verrines : génoise, crème pâtissière, génoise, crème au chocolat et ainsi de suite. Faites reposer au réfrigérateur au moins 2 heures. Servez saupoudré de cacao.

12 commentaires:

  1. Merci pour ce billet captivant, et pour cette délicieuse recette ! J'ai beaucoup appris grâce à vous.

    RépondreSupprimer
  2. Je connaissais ce nom mais ignorais totalement de quoi il s'agissait....merci!

    RépondreSupprimer
  3. Présenté ainsi, ce dessert a l'air délicieux ! Peut-être même suffisamment alléchant pour me faire oublier les souvenirs "pesants" de la zuppa inglese de la maman de mon correspondant italien lorsque j'étais lycéenne. ;)
    Il faut dire qu'elle me servait cela après des portions énormes de pizza. Elle devait sûrement penser que j'étais mal nourrie en France.

    RépondreSupprimer
  4. E' buffo che un dolce si chiami"zuppa inglese" ed invece sia italiano!!!Da piccola lo facevamo con i biscotti secchi. Era fantastico!
    A presto susy

    RépondreSupprimer
  5. Merci pour l'histoire du dessert - bizarement je ne m'etais jamais interrogee sur ce nom tres curieux. A essayer tres vite.

    RépondreSupprimer
  6. magnifique , je mets de suite dans mes archives

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A Ferrara si fa così
      Tra la crema al cioccolato e la genovese un piccolo strato di marmellata di prugne
      Ti leggo sempre ma scrivere in francese..... Complimenti

      Supprimer
  7. Da provare, certamente! Grazie per la ricetta invitante! E complimenti per il blog ;)

    Giulia

    RépondreSupprimer