lundi 20 juin 2016

Naans

Naans
Naans
Quelle merveille que de déguster un pain naan tout chaud, un moment de pur bonheur.... et mes invités sont toujours d'accord. Surtout que préparer les naans, ces petits pains indiens moelleux et des jours de fête, est vraiment un jeu d'enfant (pas de tour de main ou autre).
Il y a des années (plus de 6 oups....) je vous ai proposé une recette de naans au curcuma et au gingembre qui était une de mes classiques. Mais depuis plus de 5 ans, j'en réalise une autre encore meilleure ! Et c'est celle que je vous livre aujourd'hui...

Il existe nombre de recettes (même si la base et le principe sont toujours les mêmes) certaines avec que de l'eau, d'autres avec du yaourt (comme celle-ci). Mais le point crucial, en même temps je ne sais pas vous mais moi je n'ai pas vraiment de tandoor à la maison, est la cuisson. Il faut que le pain reste moelleux, savoureux, ne sèche pas... et finalement c'est la cuisson à la poêle (ancestrale !) qui marche le mieux je trouve.
Voici donc des naans collection 2016 (même s'ils ont des siècles hi hi....). Attention, c'est addictif et bien sûr parfait avec des plats indiens.
Pains naans
Pains naans
Pains naans (pour 8 pains moyens environ)

  • 250 g de farine (une bonne T45 ou une riche en gluten gruau, manitoba... voir mon article sur la farine pour pizza, pain et brioche) ou, à défaut un mélange de T45 et T65 + un peu
  • 70 g de yaourt nature (type grec, bulgare..)
  • 7 cl d'eau environ*
  • 3 g de levure sèche de boulanger ou 9 g de fraîche
  • 1 càc rase de sel
  • ghee (beurre clarifié) ou du beurre fondu

1. Dans un verre, mélanger la levure avec l'eau tiède. Laisser fermenter 5 à 10 minutes jusqu'à ce qu'il se forme une écume en superficie.
2. Dans un saladier ou la cuve d'un robot, former une fontaine avec la farine, ajouter un càc de sel. Former un puits au centre et ajouter le mélange eau-levure et le yaourt. Travailler afin d'obtenir une pâte lisse, homogène et qui se détache des parois. Couvrir le saladier de film alimentaire puis laisser lever 1h30-2h dans un endroit tiède à l'abri des courants d'air. La pâte doit doubler de volume (voire plus).
3. Reprendre la pâte, l'écraser sur le plan de travail légèrement fariné et puis la séparer en formant 8 boules régulières. Les étaler en 8 disques ou ovale de 10-12 cm environ et de quelques mm d'épaisseur(max1/2 cm)
4. Chauffer un poêle plate et à fond épais (de qualité ;-) ou la plancha (ça marche encore mieux). Badigeonner d'un peu de ghee et poser dessus 2 à 3 naans (selon les dimension de la poêle). Couvrir avec un couvercle et laisser cuire 3 minutes environ de chaque côté. La pâte va gonfler et formr des bulles, et le couvercle va permettre de garder l'humidité et la température. Vérifier que le feu ne soit pas trop chaud pour ne pas brûler le pain avant qu'il ne soit cuit. procéder de même avec le reste de pâte.  Au fur et à mesure badigeonner chaque naans chauds avec le beurre. Déguster chaud ou tiède. 

Conseils :
- Conservation : les naans se conservent bien un jour, envellopé de film alimentaire mais les réchauffer au four dans du papier aluminium à 160°C avant de servir. Cela étant dit ils donnent le meilleur d'eux-même tout juste cuits (comme beaucoup de pains).
- * selon les farines, il se peut que vous aurez besoin d'un peu plus d'eau, ajoutez-en très peu et graduellement
- Sur cette base vous pouvez parfumer le pain d'épices, d'herbes, vous pouvez l'agrémenter à la sortie de la poêle avec de l'ail émincé et de la coriandre... (classique)
Les naans se gardent bien (même s'ils deviennent plus souples) un jour, enveloppés de papier aluminium.
- Même si le principe reste toujours le même il existe nombre de recettes. Certaines ne prévoient que de l'eau d'autres aussi du yaourt. Finalement c'est cette version que je préfère elle aide la levée et donne un beau moelleux
- De même, les cuissons changent (si on n'a pas de tandoor... ;-). J'en ai testé beaucoup et pendant des années, comme beaucoup d'amis indiens, je cuisais au four à haute température. Mais finalement  je trouve que la poêle avec couvercle (ou la plancha) est ce qu'il y a de mieux pour le goût et la texture (le naan lève sans se dessécher).

16 commentaires:

  1. Ils sont joliment réussis ces naans !

    RépondreSupprimer
  2. Très beaux et extrêmement tentants!

    Bises,

    Rosa

    RépondreSupprimer
  3. Super!! J avais juste besoin d une recette pour accompagner l excellent curry de crevettes au coco de votre blog��
    Merci pour le partage gourmand !!
    Sabine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah super et de rien ! Bonne journée Sabine

      Supprimer
    2. Fait hier au soir!!! Approuvé à 150%. Vraiment délicieux: il ne reste plus une miette ������

      Supprimer
  4. Merci beaucoup de cette recette ; j'adore les naans nature mais encore plus ceux au fromage des restaurants indiens ; auriez-vous le truc pour les farcir ?
    Merci beaucoup !
    Anne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En ce qui me concerne, j'incorpore de la vache qui rit ou du comté râpé (ce n'est plus vraiment indien lol) au milieu de mon "pâton", je replie la pâte par dessus et je la "réétale".

      Supprimer
    2. Merci à vous Anne ! Et Jpcaro pour l'intervention.
      En effet je procède de manière un peu similaire : j'étale le naan, je mets le fromage sur une moitié et gardant bien de l'espace sur les bords puis je replie l'autre moitié dessus et j'étale à nouveau avec les mains en scellant bien (pour éviter de faire des trous). Après il y a d'autres façons de faire mais celle-ci me semble la plus simple et moins risquée.
      J'ai souris à propos du comté (ça doit être très bon !) parce que même avec la vache qui rit ce n'est pas traditionnel... mais si bon.

      Supprimer
  5. Super recette..on peut aussi faire des Naans Peshwari,noix de coco rapee et amandes,(certains mettent des raisins en plus , je prefere sans!) delicieux avec un curry epice!
    Sophie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Sophie, aussi pour l'idée ! En effet, j'ai une recette des Maldives avec de la noix de coco que je dois encore tester et qui se déguste avec un curry de poisson.
      Ah les gourmandises sont infinies...
      Belle journée

      Supprimer
    2. Belle journee a vous aussi!

      Supprimer
  6. Bonjour, pour faire la pâte la veille et la faire cuire le lendemain, je dois la mettre au frigo avant ou après la pousse?
    Merci pour votre réponse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Laura,
      Les deux solutions sont possibles. En général, s'il y a deux pousses, je préfère faire la première à température ambiante et la deuxième au frais. Mais ici vu qu'il y en a une seule et qu'il s'agit d'un pain plat vous pouvez mettre directement la pâte au frais une nuit. Le lendemain, formez les naans puis laissez-les se détendre une dizaine de minutes avant de cuire.
      Tenez-moi au courant et bon we !

      Supprimer