Apéritif & antipasti Italie Poisson Recettes de cuisine

Polpette (boulettes) de sardines avec un air sicilien- Polpette di sarde all’uvetta

Polpette di sarde
Versione italiana più giù

Polpette ! C’est les boulettes joueuses, souvenirs d’enfance de tous les italiens (et pas que). C’est les boulettes de la nonna, une forme gentille pour nous faire manger de la viande ;-). Elles peuvent aussi devenir une bouchée apéritive un peu chic.
En Italie on prépare de polpette avec tout : légumes, fromage, viande….mais aussi du poisson (comme ici, avec l’espadon par exemple).
Les sardines et les anchois sont le grand symbole du pesce azzurro (poisson azur comme la Méditerranée). On en consomme énormément même s’il est considéré pauvre.
Ces boulettes sont donc aux sardines avec un air sicilien (encore? Après c’est fini…pour la semaine 😉 . En effet il y a la touche sucrée des raisins secs qui, je trouve, équilibre parfaitement le goût. Ces boulettes sont cousti-moelleuse et presque féminines. Vous verrez, c’est vraiment très bon, pas particulièrement fort en poisson et plus léger que les boulettes de viande. Au lieu de les frire, vous pouvez aussi les cuire au four (c’est juste un peu plus long).
La prochaine fois… un gâteau pour la fête des mères 🙂
Boulettes de sardines aux raisins secs (pour 4 personnes)
– 300 g de filets de sardines (si possible de Méditerranée), sans les écailles ni la nageoire dorsale
– 60-70 g de farine de blé dur (+ un peu) ( à défaut, utiliser de la chapelure)
– 2 cs de pecorino romano ou de parmesan
– 2 cs de raisins secs
– 1 oeuf
– sel, poivre, basilic
– Huile de friture (arachide…)
Passer au mixeur (blender) le poisson avec quelques feuilles de basilic (4-5), la farine, les raisins secs, le fromage et l’oeuf. On doit obtenir une sorte de pâte bien moelleuse (si trop liquide, ajouter encore un peu de farine). Saler et poivrer puis former des boulettes avec les mains humides. Les passer dans la farine de blé dur et les frire, peu à la fois, dans de l’huile bien chaude (180°C). Dès qu’elles sont dorées, les égoutter avec une écumoire et les poser sur du papier absorbant. Déguster chaud, tiède ou même froid (le charme sera différent).
On peut aussi les cuire au four une vingtaine de minutes à 180°C.

Sicilian fish balls

Versione italiana
Alzi la mano chi non ha mai mangiato le polpette della nonna? Le pallette adorabili dove ci si puo’ mettere di tutto e che piacciono quasi sempre ai bambini. Quest’amore per il tondo a volte rimane anche dopo 😉
Questa volta sono di pesce (come qui, al pesce spada), di sarde più precisamente. Sono d’ispirazione siciliana (una malattia? 😉 per via dell’uvetta che dà quel tocco dolce in più che ti cambia la prospettiva delle polpette e del pesce in generale. Croccantine, morbide dentro, non sono particolarmente forti e sono più leggere di quelle di carne (almeni al palato ;-).
Buone quasi a qualsiasi temperatura possono diventare un aperitivo chic 🙂
Invece di friggerle, potete cuocerle in forno a 180°C (è solo un pò più lungo ma almeno non avrete compromesso la cucina ;-).
Polpette di sarde all’uvetta (per 4 persone)
– 300 g di filetti di sarde ben fresche (senza squame e senza la pinna dorsale)
– 60-70 g di farina di grano duro (+ un po’)
– 2 cucchiai di pecorino romano
– 2 cucchiai d’uvetta
– 1 uovo
– sale, pepe, basilico
– olio per friggere (arachidi…)
Frullare il pesce on 4-5 foglie di basilico, la farina, l’uvetta, il pecorino e l’uovo. Si deve ottenere una specie di pasta molto morbida (se troppo liquida aggiungere ancora un po’ di farina). Salare e pepare. Con le mani umide formare delle pallette e passarle nella farina. Friggerle, poche alla volta, nell’olio bollente. Non appena sono dorate, toglierle con la schiumarola e metterle su carta assorbente. Servire caldo tiepido o anche freddo (il fascino sarà diverso).
Si possono anche cuocere in forno una ventina di minuti a 180°C.

22 Commentaires

Commenter

Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer