Pavlova aux fraises des bois et coco- Pavlova alle fragoline e cocco

Wild strawberry pavlova
Versione italiana più giù

Cela faisait des siècles que je ne préparais pas de pavlova, un de mes premiers desserts, tout simple, frais et très esthétique ;-). Un gâteau avec un nom d’une danseuse russe, Anna Pavlova, et d’origine océanique (l’Australie et la Nouvelle Zélande se disputent encore la paternité).
C’était un dimanche en famille et il me restait des blancs d’oeuf après le semifreddo au sabayon. En général, leur destin penche plutôt vers les macarons ou les meringues mais là il fallait un gâteau festif, d’après-midi d’été. La pavlova s’est donc vêtue de fraises des bois parfumées avec une touche de noix de coco.
La base est une grosse meringue, croustillante à l’extérieur et un peu souple à l’intérieur. Dans ce billet, vous trouverez tous les secrets de la meringue. En gros le but est de faire sécher la base lentement. Dans le cas de la pavlova, elle est stabilisée par du vinaigre et de la maizena. Ensuite on ajoute de la crème chantilly où sont posés des fruits frais.
Quel plaisir que de plonger la cuillère dans la crème, les fraises avec un petit goût de coco et rencontrer le croustillant de la meringue.
Je vous invite pour le thé?
Pavlova au coco et fraises des bois (pour 6 personnes)
– 3 blancs d’oeuf (90 g) (dans l’idéal vieux de quelques jours)
– 90 g de sucre semoule
– 90 g de sucre glace
– 4 cs de noix de coco râpée + un peu
– 1 cs de vinaigre de vin blanc ou de cidre (ou de jus de citron)
– 1 cs d’amidon de maïs (maizena)
– 200 g de crème fleurette bien froide
– 300 g de fraises des bois
1. Préparer la meringue (même la veille). Préchauffer le four à 120°C. Monter les blancs d’oeuf en neige ferme en incorporant en 3 fois le sucre semoule. Dès qu’ils gonflent incorporer le sucre glace tout en continuant de fouetter. Ils doivent devenir fermes et brillants. Ajouter le vinaigre et la maizena et mélanger. Sur une plaque couverte de papier cuisson, former un disque (avec une poche à douille ou une cuillère) de 3-4 cm d’épaisseur avec un creux au milieu. Parsemer de 2 cs de coco.
2. Cuire pendant une heure à 120°C puis encore une heure à 100°C. Faire sécher au four toute une nuit.
3. Le lendemain. Monter la crème fouettée froide jusqu’à ce qu’elle devienne mousseuse (elle doit former des pointes sur le fouet). Ajouter 2 cs de coco puis garnir la meringue avec la crème et les fraises. Décorer de coco. Servir (elle se garde bien 2-3 heures au frigo).
Versione italiana
Un dolce perfetto per una domenica pomeriggio d’estate, in giardino, in famiglia. Uno di quei dolci freschi, belli e semplici. La pavlova porta il nome di una ballerina russa e ha origini oceaniche (la Nuova Zelanda e l’Australia si contengono ancora la paternità 😉
Mi rimanevano degli albumi dopo il semifreddo allo zabaione, la pavlova era probabilmente il loro destino. L’ho vestita con fragoline di bosco profumate e un po’ di cocco.
Faceva secoli che non preparavo la pavlova. Costituita da una grossa meringa (croccante fuori e un po’ morbida dentro), panna montata e frutta fresca, viene solo voglia di tuffarci il cucchiaio.
Su questo post trovate tutti i trucchi per fare le meringhe, grosso modo lo scopo è far asciugare dolcemente gli albumi. Nella pavlova la meringa è ulteriormente stabilizzata da aceto e maizena.
Venite per il tè?
Pavlova al cocco e fragoline di bosco (per 6 persone)
– 3 albumi (90 g) (meglio se vecchi di qualche giorno)
– 90 g di zucchero semolato
– 90 g di zucchero a velo
– 4 cucchiai di cocco grattuggiato + un po’
– 1 cucchiaio d’aceto di vino bianco o mele (o succo di limone)
– 1 cucchiaio d’amido di mais (maizena)
– 200 g di panna fresca intera ben fredda
– 300 g di fragoline di bosco
1. Preparare la meringa (meglio se la vigilia). Scaldare il forno a 120°C. Montare gli albumi versando in 3 volte lo zucchero semolato (finché viene assorbito). Aggiungere lo zucchero a velo e montare ancora finché diventano bianchi, brillanti e spumosi. Incorporare delicatamente l’aceto e la maizena. Su una placca coperta da carta da forno, formare un disco di 3-4 cm di spessore scavando un po’ al centro. Cospargere con 2 cucchiai di cocco. Cuocere per un’ora a 120°C poi 1 ora a 100°C. Far asciugare in forno una notte.
2. L’indomani, montare la panna ben fredda finché diventa spumosa quasi soda (deve formare una punta sulle fruste). Aggiungere 2 cucchiai di cocco. Decorare la torta con la panna, le fragoline e ancora un po’ di cocco. Servire (si conserva bene 2-3 ore in frigorifero)

34 réflexions au sujet de “Pavlova aux fraises des bois et coco- Pavlova alle fragoline e cocco”

  1. Il mio tallone d'achille: la pavlova! Mi spaventa e non so se riuscirò mai a farne una degna di questo nome! La tua è meravigliosa e tutte quelle fragoline di bosco mi hanno ricordato le passeggiate con il nonno in campagna, quando ad ogni macchiolina rossa nel bosco lo facevo fermare sperando che si trattasse di una fragolina! Un abbraccio

    Répondre
  2. corro subito!!the, colazione, dessert dopo cena, penso di poterla mangiare in ogni momento della giornata! davvero splendida e buonissima!!

    Répondre
  3. arrivo per il tè!!

    ps. ho fatto il tuo zabaione, sabato.
    Un successo!!
    Ma gli albumi li ho piu' prosaicamente convertiti in…. frittata… 🙂

    Répondre
  4. C'est un dessert que je n'ai pas fait depuis un moment moi aussi, on peut le varier à l'infini que ce soit au niveau du parfum de la meringue ou au niveau de la garniture; tu as de la chance d'avoir des fraises des bois.

    Répondre
  5. Caspita, non sai cosa darei per avere un dolce così a mia disposizione, su quella alzatina, con quella luce… insomma vorrei essere lì 😉

    Répondre
  6. non so se dipende dal fatto che sei stata chiarissima nella spiegazione ma questa pavlova mi sembra davvero facilissima da preparare 😉
    Grazie mille sei davvero grande e complimenti per le foto! 😉

    Répondre
  7. la perfezione..direi, voglio provare a farla, mi piace moltissimo, complimenti…è tanto tempo che vedo il tuo blog e mi volevo iscrivere e metterti nel mio elenco, sarà un piacere, ti metto in tutti e due i miei blog…un caro saluto…

    Répondre
  8. merci Edda pour cette recette … j'adore aussi les pavlova …
    j'ai une question : est-il possible de télécharger les G2Kitchen ? je n'ai pas trouver comment faire … merci !

    Répondre
  9. Merci à tous !!

    Grazie a tutti!!

    @ Argone : merci 🙂 Oui tu peux le télécharger ICI
    Il suffit de s'inscrire à Issuu (c'est rapide) et après tu peux télécharger, imprimer… tout ce que tu veux.

    Répondre
  10. Je partagerais volontiers un thé avec toi autour de cette magnifique pavlova. La prochaine fois que j'aurai des blancs d'oeufs esseulés, il faudra que je pense à tester ce très joli dessert. J'ai une facheuse tendance à toujours me lancer dans des macarons !!!!

    Bises

    Répondre
  11. j'ai tendance à préférer la version glacée que l'on appelle vacherin avec de la glace. c'est mon dessert d'anniversaire car je suis née en été…

    Répondre
    • Bonjour (votre nom ? 😉
      Il faut adapter les quantités de sucre et faire cuire beaucoup plus longtemps (voire 3 à 4 heures) à four encore plus doux (autour de 90-100°C)
      Après comme toujours et comme indiqué dans mon article sur les meringues, cela dépend du four et il faut vérifier que la meringue soit sèche.
      Par ailleurs avec 8 blancs la cuisson sera beaucoup plus délicate, je vous suggère éventuellement d'en faire deux (avec 4), on maîtrise plus et on ne risque pas d'avoir le coeur pas cuit.

      Répondre

Laisser un commentaire