Cadeaux gourmands Italie Recettes de cuisine Street food

Bocconotti, petits gâteaux calabrais (street food italien)

Bocconotti: Italian cherry pies
Versione italiana più giù

Certains noms italiens de mets sont
vraiments amusants. Bocconotti signifie petites bouchées (bocca  : bouche) un nom adorable qui donne envie de croquer dedans.
Je continue mon tour street food italien cette fois-ci avec du sucré : des petits gâteaux farcis à
la confiture de griottes originaires de la Calabre (le devant de la botte ;-). En réalité les
bocconotti ont plusieurs origines plutôt du Sud de l’Italie:
Pouilles, Calabre, Basilicate mais aussi des Abruzzes (plus au Nord
😉
Il s’agit de tartelettes fermées et
garnies suivant les régions : de confiture, crème pâtissière,
chocolat et amandes (et sapa). Cette dernière version se prépare
plutôt en période de Pâques.
Ces gâteaux se vendent localement un
peu partout chez le boulanger (forno), les épiciers (alimentari) et
même les bar. Ils sont facilement transportables et se gardent bien
plusieurs jours. Parfaits pour les manger dans la rue, sur un banc ou
à la plage 🙂
Cette variante avec la confiture de
griottes est ma péfrérée, pour son côté doux, légèrement
acidulé qui lui donne un peu de fraîcheur. Un contraste parfait
avec la pâte. Un autre secret de ce gâteau (et c’est là qu’on voit
son origine populaire) est le saindoux dans la pâte sucrée (frolla). C’est
un ingrédient que je ne n’utilise pas beaucoup mais dans la pâte
(comme avec les sfogliatelle) il donne une saveur particulière
absolument addictive. En plus c’est facile à travailler et vous
pourrez le servir à des personnes allergiques aux laitages.
Une petite bouchée au passage ?
Bocconotti, chaussons à la confiture
(pour 6 petits gâteaux)
– 150 g de farine
– 70 g de sucre
– 50 g de saindoux (en grande surface ou, à défaut de
beurre)
– 1oeuf + un jaune pour badigeonner
– 1 mini pincée de bicarbonate de soude
– le zeste à peine râpé d’un citron
jaune
– confiture de griottes (300 g environ)
1. Préparer la pâte. Mélanger la farine
avec la bicarbonate. Ajouter le saindoux puis le sucre et le zeste de
citron. Travailler du bout des doigts pour obtenir un ensemble sablé,
incorporer l’oeuf et travailler à nouveau jusqu’à obtenir une pâte
lisse et homogène. Couvrir de papier film et laisser reposer une
heure au réfrigérateur.
2. Préchauffer le four à 180°C. Etaler
la pâte à 3-4 mm d’épaisseur. Couper 6 disques de 10 cm de
diamètre et 6 de 8 cm. Beurré des moules à muffin, y mettre les
disques les plus larges en ayant soin de bien faire adhérer la pâte
sur les parois. Remplir avec 1-2 cs de confiture puis refermer avec
le reste des disques. Bien sceller les bords. Badigeonner avec le
jaune d’oeuf et laisser cuire 20-30 minutes le temps que les gâteaux
dorent. Servir tièdes ou froids. Ils se gardent plusieurs jours
couverts, dans une boîte.
Versione italiana
Certo che i nomi di molti piatti o
anche prodotti italiani sono troppo carini, come i bocconotti. Una boccuccia di bambino goloso. Vabbeh magari i biscotti spaccadenti o
il formaggio puzzone sono meno romantici ma sempre simpatici.
Sempre nel mio giretto street food
italiani eccomi con un dolce (c’è troppo salato ultimamente nel
blog? 😉 semplicissimo ma di un buono… Questi bocconotti sono
piuttosto la versione calabrese con la marmellata (ho messo quella di
amarene perché l’adoro ed è meno dolce ma potete usare le cotogne, albicocche…) e
lo strutto nell’impasto. I bocconotti hanno anche altre origini :
pugliesi, lucane e abbruzzesi e cambia spesso il ripieno (cioccolato,
mandorle e sapa, crema pasticciera)…. Bisognerebbe provarli tutti.

Con questi bocconotti ho dichiarato
definitivamente il mio amore alla pasta frolla allo strutto. Sì lo
so non si fa, ma gli dà un sapore unico, raffinato e rustico allo
stesso tempo, irresistibile. Non immaginate che mi nutra di
strutto, anzi, lo uso pochissimo, ma qui secondo me ci vuole
assolutamente (lo potete sostituire con il burro eh). A proposito di
strutto vi consiglio di leggere il bellissimo articolo di Giovanna su
Gastronomia Mediterranea 🙂

I bocconotti hanno poi il vantaggio di
conservarsi molto bene, di essere traspportabili e facilmente
mangiabili per strada, su una panchina, in spiaggia… A casa non
sono durati molto.
Un bocconcino anche per voi?
Bocconotti alle amarene (per 6)
– 150 g di farina
– 70 g di zucchero
– 50 g di strutto (o, in mancanza, di
burro)
– 1 uovo + 1 tuorlo per spennellare
– 1 pizzichino di bicarbonato di sodio
– la scorza di un piccolo limone non
trattato
– marmellata di amarene (250 g circa) o di altra frutta
1. Preparare l’impasto. Mescolare la
farina con il bicarbonato. Aggiungere lo strutto poi lo zucchero e la
scorza di limone. Lavorare con la punta delle dita per ottenere un
composto sabbioso. Incorporare l’uovo e lavorare di nuovo finché la
pasta non diventa liscia ed omogenea. Coprire di pellicola e far
riposare in frigorifero un’ora.
2. Scaldare il forno a 180°C. Stendere la
pasta a 3-4 mm di spessore. Tagliare 6 dischi da 10 cm di diametro e
6 da 8 cm. Rivestire con i dischi più grandi degli stampi tipo da
muffin. Farcire con 1-2 cucchiai di marmellata poi richiudere con gli
altri dischi sigillando bene.
Spennellare con il tuorlo e cuocere per
20-30 minuti, il tempo che diventino dorati. Servire tiepido o
freddo. Coperti e conservati in una scatola si conservano diversi
giorni.

27 Commentaires

  • Un bocconotto a te e due a me, un boconotte a te e tre a me ^^ si fa in fretta a finirli eh!
    Proverò con lo strutto, mi hai incuriosita 😉
    Buona giornata
    Sonia

  • ciao, sei stata bravissima….dei bocconotti ce ne sono di tante versioni…. anche quella leccese (Puglia) e' molto buona. un abbraccio Maria se ti va passa da me x una golosita buona giornata ^_^

  • Chissà che buoni, oltre ad essere belli! Mi ricordando anche un po' i risini, ora che mi ci fai pensare… altro nome carino 😀 E non sembrano neanche tanto difficili!

  • Hou là là, ça m'a l'air tout à fait terrible (pour le régime). J'adore ce coté transportable. Et bien entendu tes photos sont magnifiques!

  • J'ai tellement hâte de recevoir ton livre !!!!!
    A moi la cuisine italienne comme je l'aime qui ravivera dans mon esprit et mon foyer ces moments inoubliables passés dans cette chère botte qui est un peu mon pays de coeur.
    Bises Edda et à très vite à Soisson

  • A me boccanotti fa venire in mente i boccoli dei capelli, pensa te.
    E per lo strutto nella frolla mi trovi pienamente d'accordo, piace moltissimo anche a me io ci faccio la frolla per le minne di S.Agata e la ciambella romagnola! Corro a leggere su G.M.

  • Li ho preparati lo scorso anno perchè in assoluto il dolce preferito della mia mamma e che le ricorda la sua infanzia in Calabria.
    Segno questa variante e la provo subitissimo.
    Grazie infinite.
    E sempre complimenti per le foto che sono eccezionali.
    Un bacio

  • certo che i francesi vanno alla grande con le tue ottime ricette italiane!
    i bocconotti sono buonissimi! belli con quella macchia rossa 🙂

  • Non conoscevo questi dolcetti, quindi ti ringrazio. Effettivamente mi perdevo molto!

    Un bacio e complimenti per il bel blog 🙂

  • Adoro i bocconotti. Purtroppo da noi si trovano con estrema difficoltà, ma adesso niente mi impedisce di farmeli a casa 😉

  • Bon à ce rythme, je prends un billet pour l'Italie et je déambule dans les rues… Ta photo est irrésistible, ciao je pars ! Hier soir aussi je me suis régalée… 😉 et je suis loin d'avoir fini ! Bizou, Françoise

  • Que veut dire "Frolla" exactement ? En effet, cet été, dans un charmant "agriturismo" vers Fiesole, alors que j'essayais de comprendre (sans parler italien !) la différence entre les 2 types de "cantucci" qui accompagnaient mon Vin Santo, on m'a répondu que l'un était classique avec des noisettes et l'autre fait de "frolla" avec de l'amande… Et forcément, je rêve de refaire cette deuxième version !

  • Merci à tous pour vos commentaires, je suis contente qu'ils vous fassent envie !

    Grazie a tutti per vostri commenti, sono contenta che vi piacciano 🙂

    @Kink: la pasta frolla est la pâte sucrée italienne mais avec un peu moins de beurre et plus d'oeuf, en général que les jaunes (après, comme toutes les pâtes chacun a sa version). Par extension (et les non experts 😉 on parle de frolla même pour des pâtes qui n'en sont pas vraiment une (c'est le cas des cantucci). La base de pâte de ces gâteaux (avec quelques petites variations familiales dans les proportions) est la même que ce soit avec les noisettes ou les amandes (si on veut, la "frolla" est toujours là ;-). Je pense donc qu'il voulaient dire qu'on avait ajouté des amandes au lieu des noisettes à la base.
    Si tu veux tu as une recette de cantucci aux amandes ici https://www.undejeunerdesoleil.com/2011/03/cantucci-la-mandarine-confite-la-cucina.html
    Bonne soirée !

  • Merci Edda pour cette recette. Testée avec de la confiture d'abricot, elle est vraiment délicieuse. On sent vraiment le saindoux au gout, a l'odeur et au fond de l'estomac, mais bizarrement ca passe tres bien quand meme (et la pate est vraiment agréable a travailler). Je tenterais volontiers dans d'autres versions.
    J'apprécie toujours beaucoup le soin que vous portez a noter les origines de chaque mets, ca permet de se rendre compte de la diversité de la cuisine italienne, et ca m'aidera certainement a préparer un éventuel voyage en Italie!

Commenter

Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer