Cadeaux gourmands Chocolat Desserts Italie Recettes de cuisine Sans gluten

Torta Barozzi, fondant au chocolat sans gluten (cadeau gourmand italien)

Torta Barozzi

Versione italiana più giù

La torta Barozzi : un fondant
historique au chocolat et aux amandes, sans gluten et originaire de
Vignola (près de Modène, en Emilie-Romagne). C’est un gâteau absolument sublime, fort
et délicat en même temps avec un goût profond de chocolat exalté
par la petite touche de café. Dense, il est idéal avec un petit
café justement.
Inventé il y a plus d’un siècle par
le pâtissier Eugenio Gollini (c’est d’ailleurs toujours la même
famille qui tient la pâtisserie), elle a été baptisée Torta
Barozzi en 1907 en hommage à un illustre architecte de la renaissance, Jacopo Barozzi da Vignola.
Elle est encore fabriquée
artisanalement avec des ingrédients frais dans la même pâtisserie
et paraît-il, se garde 40 jours (chez nous elle ne dure pas plus de
2-3 jours ;-). Un très bonne idée de cadeau gourmand.
Pour une fois je ne pourrai même pas
vous dire que c’est une recette traditionnelle italienne…puisque la
recette est secrète. Disons que celle-ci est une très bonne
imitation.

Très bon weekend ! Pour ma part, comme
vous savez je serai au Salon du blog, je ferai deux démos, une
conférence et surtout je dédicacerai mon livre samedi à 14h. Si
vous y êtes, venez me faire un petit coucou.
Torta Barozzi, fondant au chocolat et aux amandes sans gluten (pour 6 personnes)
– 260 g de chocolat noir (dans l’idéal de couverture à 65-70%)
– 140 g de sucre semoule
– 100 g de poudre d’amande (préalablement torréfiée 10 minutes à 150°C au four)
– 80 g de beurre
– 4 oeufs entiers
– 3 cuillères à thé de café en poudre (moulu)
– 1 petit verre de rhum (dans l’idéal de Sassolino, liqueur à base d’anis, de Modène)
1. Préchauffer le four à 180°C. Faire fondre le chocolat au bain-marie avec le beurre. Fouetter les jaunes oeufs avec le sucre jusqu’à ce qu’ils deviennent clairs. Séparemment fouetter les blancs en neige.
Mélanger les jaunes avec le chocolat fondu avec le beurre, les amandes, le café et le rhum. Incorporer délicatement les blancs d’oeuf par mouvement circulaires du bas vers le haut.
2. Verser la pâte à 5 cm d’épaisseur, dans un moule rectangulaire ou carré de recouvert de papier cuisson. Cuire pendant 35 minutes environ, il doit se former une croûte mais le gâteau doit être encore souple. En enfilant la pointe d’un couteau elle doit ressortir humide mais sans le chocolat collé dessus 😉 Laisser refroidir puis couvrir de papier d’aluminium ou mettre dans une boîte. C’est encore meilleur le lendemain et se garde plusieurs jours.

Versione italiana
La torta Barozzi così nera, dal gusto
profondo di cioccolato esaltato dal caffè, è semplicemente
meravigliosa (e anche senza glutine). Non potrei neanche dire che è
una ricetta tradizionale visto, che come sapete, la ricetta è segreta
e inimitabile. Rimane comunque un bel dolce storico (ha più di
secolo) prodotto ancora oggi in modo artigianale e con prodotti
freschissimi.
Questa qui, non è la vera ovviamente
(ho pasticciato con varie ricette trovate su libri o web) ma
un’ottima imitazione. E’ per gli amanti del cioccolato, si conserva
benissimo ed è anche un’idea carina di regalo goloso.
Buon fine settimana a tutti!
Torta nera o Barozzi (per 6 persone)
– 260 g di cioccolato fondente
(idealmente di copertura con 65-70% di cacao)
– 140 g di zucchero semolato
– 100 g di farina di mandorle o anche di
mandorle intere spellate (tostate 10 minuti in forno a 150°C poi
frullate con un po’ di zucchero)
– 80 g di burro
– 4 uova intere
– 3 cucchiaini da tè di caffè in
polvere (macinato)
– 4 cucchiai di rum o di Sassolino
1. Scaldare il forno a 180°C. Sciogliere
il cioccolato a bagnomaria con il burro. Montare i tuorli con lo
zucchero e separatamente, montare gli albumi. Incorporare il
cioccolato e il burro sciolti ai tuorli, aggiungere le mandorle, il
caffè e il rum. Incorporare delicatamente gli albumi con movimenti
circolari dal basso verso l’alto. 
2. Versare l’impasto a 5 cm di
spessore, in uno stampo quadrato o rettangolare ricoperto da carta
forno. Cuocere per 35 minuti circa. Si deve formare una crosta ma la
torta, leggermente soda, deve essere ancora umida (infilando uno
stuzzicandenti deve uscire pulito, un po’ bagnato ma non pieno di
cioccolata 😉
Far raffreddare poi coprire con carta
stagnola o mettere in una scatola. E’ ancora migliore l’indomani e si
conserva diversi giorni.

50 Commentaires

  • Che bello, ogni dolce ha una sua storia. E leggerla mi piace sempre un sacco. Non so come ma, magicamente, mi si fissa in testa e non me la dimentico più. Io non avevo mai sentito parlare prima di questa torta, però dev'essere davvero inimitabile… che sia il brownie italiano? 😀

  • Martedì ero con una amica a bere un te da lei e si parlava proprio di questo dolce, sei telepatica?! 😉
    Inutile dirti che salvo anche questa… buon we!

  • io non so se è leggenda o realtà ma avevo sentito dire che ci vanno anche i pinoli, non sai da quanto vorrei farla, gustata poi con un leggero filo di balsamico poi……

  • vorrei farla al istante!!ma prima vorrei sapere se il forno va ventilato o statico visto che la cottura dev essere assolutamente azzeccata!!

  • @ pamela: ciao di nuovo 😉 Ho usato il forno ventilato (per quello statico, calcola qualche minuto in più). Come dicevo per la sbrisolona, ogni forno è speciale e consiglio sempre di fare prove. Comunque la prova stecchino umido funziona 🙂

  • J'ai découvert ton blog hier soir! Chouette découverte.
    Craqué sur cette recette!
    Que faire un mardi soir avec deux garçons qui réclame un gâteau? J'avais tout dans mes placards et zou!!! Ici c'est approuvé et il n'en reste pas une miette.
    Merci pour cette divine recette que j'ai hâte de refaire avec Sassolino.

  • Bien que d'origine italienne, je n'aime pas beaucoup le café. En réalisant cette recette, je pensais que l'ajout de café aurait rehaussé le goût du chocolat, or j'ai trouvé le goût du café beaucoup trop présent. Je referai quand même la recette car malgré cela le gâteau est fondant mais sans café cette fois!

    Graziella

    • Merci pour le retour ! Concernant le café, si vous n'aimez pas, en effet vous devez y être sensible 😉 Comme vous l'avez deviné il rehausse le goût du chocolat mais se sent aussi un peu (d'autant qu'il est en poudre). C'est plutôt le rhum qui perd sont identité pour faire la part belle au chocolat.
      Bonne soirée et tenez-moi au courant du nouveau test !

  • Testé hier; pas mal du tout mais je n'ai pas senti le goût du café ; je n'avais pas de cuillère à thé aussi j'ai mis 1.5 cuillère à café , pensant la dose équivalente.

    Merci pour cette recette 🙂

    kizette

  • Bonjour Kisette,
    Je suis ravie qu'il vous ait plu! Comme indiqué le café donne de la profondeur au chocolat mais ne se sent pas particulié̀̀rement (ce n'est pas un gateau au café 😉
    Bonne journée

  • Cette recette est absolument magnifique !! Il est incontestablement meilleur le lendemain, car toutes les saveurs s'équilibrent et s'harmonisent entre elles. (J'avoue que je l'ai trouvé un peu "fort" le jour même.) Merci beaucoup pour cette recette !

    • Merci beaucoup pour le retour BG !! Très contente qu'il vous ait plu.
      Personnellement je ne l'ai pas trouvé particulièrement fort (enfin c'est un gâteau au chocolat quand même 😉 mais comme toujours cela dépend peut-être du chocolat et des goûts personnels.

    • J'ai peut-être eu la main un peu lourde sur le rhum aussi ! Mon dosage était très approximatif et, comme je ne bois que très rarement de l'acool, je n'y suis pas habituée…

  • C'est la seconde fois que je fais la recette. Le résultat est extraordinaire.
    Nous n'avons pas eu de problème de conservation puisque nous l'avons fini dans les 3 jours (et nous ne sommes que 2 dont un soit-disant non-amateur). Je pense que cela est dû au parfum incroyable qu'exhale cette pâtisserie surprenante : à chaque fois que quelqu'un s'en approche, il ne peut résister à l'appel d'une petite tranche (puis une autre et encore…).
    J'ai juste apporté une petite variante (trouvée dans une autre recette). J'ai remplacé le café moulu par du marc de café.
    Je vois que plusieurs personnes sont sensibles au goût du café et du rhum. Je me suis également interrogée lors de la confection de la pâte car effectivement, ces 2 saveurs l'emportaient sur le reste. Mais une fois le gâteau cuit, c'est la saveur du chocolat qui reprend le dessus et le café et le rhum ne font que la rehausser.

    Merci beaucoup Edda d'avoir publié cette divine recette.

    • Merci à vous pour l'enthousiasme ! Nous sommes aussi gourmands que vous.
      Oui, des fois on utilise aussi de restes du café de la machine (moka italienne).
      Pour les arômes, il est normal qu'ils s'estompent en cuisson (notamment l'alcool) et le chocolat veut toujours rester le roi 😉
      Belle fin de journée !

  • Bonjour,
    Tout d’abord, félicitations et beaucoup de bonheur à votre famille avec la venue, dans votre monde de douceur, de votre petite Lydia.
    Votre recette me plait beaucoup…j’avais depuis quelques temps abandonné les gâteaux au chocolat mais j’y reviens doucement suite à l’achat de chocolat d’une grande marque sur une vente privée.
    Juste une petite question, vous incorporez le café moulu (sans le faire « infuser » ) dans les autres ingrédients? Cela ne fait pas une texture granuleuse sous la dent ? Ma question est peut-être un peu bête mais je n’ai jamais utilisé le café de la sorte.
    Merci à vous

    • Bonjour Dom,
      Mille merci pour le message et vos voeux adorables !
      Concernant la recette (il n’y a pas de question bête pour moi 😉 non le café ne se sent pas, il est fin (celui pour les machines italiennes) et a la même texture que la poudre d’amandes. Il permet d’exalter le goût du chocolat. En Italie, on utilise aussi souvent des fonds de café déjà utilisés c’est dire et ça marche.
      Belle soirée et à bientôt !

      • Merci beaucoup pour votre réponse 😊
        Je ferai votre recette, c’est sûr.
        Bon week-end à vous d’une Normandie bien humide aujourd’hui ! 🌧☔️

Commenter

Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer