Desserts Italie Light Recettes de cuisine Sans gluten

Coings au vin rouge (Barolo?) – Cotogne al vino rosso

Quince with red wine...

Versione italiana più giù

Le rouge et le noir. Le pere al Barolo
(poires au vin rouge spécial, j’y reviens) : un grand classique en
Italie et pas que. Ma mère les préparait souvent (j’ai encore son
vieux livre des années 70′ avec la recette). Dessert né dans un milieu
paysan et viticole, on le trouve désormais sur les cartes des
desserts des trattoria mais égalmement des restaurants, des
bistrots. Au fond c’est des poires au vin non ?
C’est aussi un des premier desserts
(avec le tiramisù 😉 que j’ai préparé à 20 ans et nous l’aimons
toujours autant…
Le Barolo : un vin rouge d’exception
originaire du Piémont (en particulier dans la région de Cuneo). Appellé aussi le roi des vins en Italie, il
est produit avec un seul cépage, le nebbiolo. Pour des raisons historiques, les vins italiens sont caractérisés par une grande variétés de cépages que l’on ne trouve pas forcément dans les autres pays. Je ne vous cache pas
que son prix est elévé mais c’est une expérience à vivre à mon
avis.
Je fais un peu outing car je ne suis
pas une buveuse de vin (la seule d’ailleurs, avec ma mère, en
famille… les hommes sont des grands amateurs). J’aime beaucoup leur
goût, leur parfum mais pour des raisons sur lesquelles je ne vais
pas m’attarder, je n’en bois pas beaucoup. D’ailleurs si vous
cherchez un joli blog sur le vin et la cuisine, allez chez Stéphanie
de Un mets dix vins 🙂
Ceci dit j’ai des grands coups de coeur, de ceux qui restent pendant des années.

Le Barolo en est un. Pas
bien difficile me direz-vous vu sa qualité exceptionnelle. Un ami
nous avait rapporté d’Italie un Barolo, un Brunello de Montalcino et
un Barbaresco (trois vins magnifiques), lors d’une occasion spéciale.
Je ne me souviens même plus ce que j’ai cuisiné mais je me rappelle
très bien de nous à table émerveillés (pas soûls hein ;-).

La recette classique se fait avec des
petites poires typiques du Nord Ouest de l’Italie, les Martin sec
(fruit oublié 🙂 et généralement, même si on dit qu’elles sont
au Barolo…elles sont tout simplement cuites (au four ou dans la
casserole) avec un bon vin rouge. Vous imaginez la tête d’un
passionné de vin (ou quelqu’un d’économome) si on lui disait que
les poires ont été cuites le Barolo ? Disons que le dessert
reveindrait un peu cher. Avec le Barolo on fait aussi un excellent
risotto, je vous en ai parlé dans ce billet.
J’ai remplacé les poires (plus
classique) avec des coings (autre fruit oublié) qui étaient en
train de pleurer dans le panier. La cuisson est donc plus longue, il
faut plus de sucre. Nous avons beaucoup aimé le côté légèrement
croquant et acidulé qui change par rapport aux poires.
C’est un de ses desserts qui se font
tout seuls même plusieurs jours à l’avance.
Et dans un de mes dîners à thème
(c’était bistrot, on s’amuse comme on peut 😉 je les ai servis avec
une glace à la vanille de Hermé (mais une glace au chocolat blanc
par exemple ira très bien).
Je vous souhaite un très bon weekend !
Coing au vin rouge (Barolo) et aux
épices
(pour 4 personnes)
– 2 coings assez gros
– 75 cl (750g) de vin rouge corsé genre
Barolo (ou à défaiut un Bordeaux ou Borgogne)
– 200 g de sucre
– 2 càc de cannelle en poudre
– quelques clous de girofle
– une pincée de noix de mucade et la
pulpe de la gousse d’un vanille (facultatif)
– le zeste d’un citron ou d’un orange non
traités
1. Eplucher les coings et les couper en
fines tranches (si besoin, pendant l’opération, les badigeonner de
jus de citron pour éviter qu’ils ne s’oxydent). Les mettre dans un
récipent et les couvrir de vin. Laisser mariner au moins 2-3 heures.
2. Préchauffer le four à 180°C. Ranger
les tranches coings dans un moule, bien étalées. Ajouter les
épices, le sucre et le zeste d’agrume. Cuire pendant 1h-1h30 le
temps que les coings deviennent plus tendre et le vin un peu
sirupeux. Laisser reposer 2-3 heures (même toute une nuit). 
Notes : Servir
seul à température ambiante (ou réchauffé) ou avec une boule de
glace à la vanille ou chocolat blanc. Couvert de papier film, ils se gardent
plusieurs jours.
Versione italiana
Le pere al Barolo intramontabili (qui sono cotogne ;-). Ricordo quando le faceva mia madre (ovviamente senza il Barolo, mio padre si sarebbe preso un colpo ;-), il suo libro sulle erbe degli
anni 70′ di cui ha realizzato quasi tutte le ricette (tutte ottime).
Ricordo quando ho scoperto cos’era il Barolo (e il suo prezzo) e così
ho anche scoperto che non si puo’ sprecare un vino così nobile per
delle pere 😉
Eppoi faccio anche outing: non sono
una grande bevitrice (diciamo anche piccolissima 😉 di vino. Sono un
pò l’unica in famiglia, con mia madre, visto che gli uomini (ti
pareva) sono dei grandi amanti di vino.. Adoro il suo profumo, il
sapore ma ne bevo poco. Ciò detto ho anche i miei colpi di fulmine e
il Barolo, con il Barbaresco, il Brunello e alcuni vini rossi
siciliani (senza parlare di vini bianchi italiani o alsaziani) ne è
uno. Spesso sono regali di un amico, grande esperto e buongustaio.
Piccoli piaceri meravigliosi (non eravamo ubriachi vi rassicuro 😉
Per tornare alla ricetta, le pere al
vino non sono solo italiane ovviamente. Un dolce frugale nato in
ambienti contadini che però può diventare chic. Dalla trattoria al
bistrot fino al ristorante stellato. Qui ho usato delle mele cotogne
(frutto antico come le perette Martin sec 😉 che reclamavano
attenzione. La cottura è quindi più lunga. Il bello di questo dolce è che si fa da solo e si può
prepare anche con giorni d’anticipo. Ci è piaciuto molto il lato
acidulo, leggermente croccante di questo dessert. Perfetto con un
gelato alla vaniglia o anche al cioccolato bianco (per rimanere
leggeri ;-).
Buon fine settimana!
Mele cotogne al vino rosso (Barolo 😉
e spezie
(per 4 persone)
– 2 mele cotogne abbastanza grosse
– 75 cl (750g) di vino rosso corposo
(idealmente del Barolo)
– 200 g di zucchero
– 2 cucchiaini da caffè di cannella in
polvere
– qualche chiodo di garofano
– un pizzico di noce moscata e la polpa
di una bacca di vaniglia (facoltativo)
– la scorza di un limone o di un’arancia
non trattati
1. Sbucciare le cotogne e tagliarle a
fettine (se necessario irrorarle con un pò di succo di limone per
evitare che is ossidano). Mettrele in un recipiente e coprirle di
vino. Lasciar marinare almeno 2-3 ore (anche tutta la notte).
2. Scaldare il forno a 180°C. Sistelamare
le cotogen con il vino in una teglia in modo da spalmare bene.
Cospargere di zucvhero speziie e scorza d’agrumi. Cuocere per un’ora,
un’ora e mezza, le cotogne devono diventare più morbide e il vino
deve esere diventato un pò sciropposo. Lasciar riposare a temperatura ambiente
2-3 ore (anche tutta la notte).
Servire così (o riscaldato) da solo o
con gelato alla vaniglia, al cioccolato bianco… 
Nota: Coperte di pellicola si conservano
diversi giorni.

17 Commentaires

  • Ciao! anch'io adoro le pere al vino, eh si perchè possiamo proprio dirlo io e al vino e non al barolo, altrimenti ogni volta piango….

  • Ça a l'air délicieux… mais je n'ai plus de coings ouin..!
    A propos de vins italiens, j'ai un souvenir extraordinaire du "fragolino", un vin blanc sucré à l'intense parfum de fraises des bois, introuvable ailleurs qu'en Italie et même là-bas, il faut bien le chercher…

  • Quelle sublime photo, à faire pâlir Richard Haughton!!
    Je vais attendre la saison des coings pour réaliser cette très alléchante recette (plus aucun ne dessèche dans ma cuisine..).
    Bon week end

  • Ciao, mi sono ritrovata sul tuo blog e sono rimasta senza parole perchè anch'io oggi
    ho pubblicato un post sulle pere al vino rosso 🙂 in genere mi piacciono le coincidenze
    e mi piace condividere gli stessi gusti e sapori anche con chi non conosco. A presto!
    Laura

  • Ciao Edda, le pere al vino ok, ma le mele cotogne mi mancavano, e visto che ne ho alcune a casa …ti prendo l'idea e ti ringrazio! vado subito ad innaffiarle di vino per la notte! 🙂 buonanotte 😛

  • je ne sais pas si on trouve encore des coings ici, mais en tous cas cette recette a l'air excellente, je fais souvent des coings confits, ou aux épices, là ça me tente aussi ! bizzz

  • Ho da poco fatto le pere al vino, ma ho usato il Porto!!
    Le tue mele cotogne sono davvero invitanti…mi piace anche molto che cuociano in forno! Le metti lì e te ne puoi quasi scordare…finchè non sono pronte!!! 🙂

  • Recette essayée et adoptée !! J'ai fait la cuisson en cocotte en fonte sur le gaz. Ce qu'il y a d'intéressant avec les coings c'est qu'ils sont restés rustiques, ils n'ont pas été manipulés. Je faisais le même type de recette avec les poires .Mais là c'est très,très….Enfin, il faut essayer cette saveur. Si vous avez d'autres recettes avec les coings = je suis preneuse. J'ai vu la recette de la tarte et la pâte de coing est une tradition depuis toujours chez nous. Merci pour vos idées de recette avec ce fruit qui sort des sentiers battus Véronique

  • Bonjour
    C'est Di Vin ! merci beaucoup
    Je vais m'empresser de faire l'autre recette de coings rotis
    Merci pour tout, le site est génial, ne changez rien (ou trés peu)
    Gilles

Commenter

Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer