Italie Jeux & Concours Poisson Recettes de cuisine

Involtini de poisson à la sicilienne et le 4ème défi de Chef Damien

Involtini di pesce gratinati ai pistacchi

Versione italiana più giù

Un antipasto léger et croustillant qui
nous fait sentir sur une terrasse en Sicile, en fin de journée, avec encore un peu de lumière et le bleu intense de la mer. Voilà à quoi me font penser ces
involtini.
Je dis souvent qu’en Italie nous aimons
ce qui est rond 😉 Bien sûr il y a les polpette (boulettes), les
gnocchi, mais aussi les involtini (roulés). Généralement ils sont
composés de viande comme ces involtini à la pancetta et provolone (clique) mais des fois le poisson fait son apparition…de manière raffinée.
Je me suis inspirée de méthodes et
saveurs siciliennes, notamment aux involtini d’espadon et aux sarde a
beccafico
 (dont je vous reparlerai) caractérisés par une farce composée d’un mélange très
savoureux à base de chapelure, raisins et pignons. Une farce pauvre
avec les ingrédients locaux à disposition dont des restes de pain
qui devenaient ainsi délicieux. J’ai fait ensuite un peu à ma sauce avec
les pistaches et le citron. Des goûts du sud profond de l’Italie
comme dans ces bucatini du Sud (clique).
Croustillants dehors, fondants à coeur et bien parfumés,
ces involtini sont un vrai régal. C’est un plat minute (il ne faudra
même pas une demi-heure) très facile que vous pouvez servir en mode
antipasti ou plat, selon la quantité.

Quand on m’a proposé de faire partie
du jury du 4ème Défi de Chef Damien sur le thème des antipasti
vous imaginez bien que je n’ai pas refusé (en plus je suis en très
bonne compagnie comme vous pouvez voir plus bas 😉
Les antipasti (pluriel de antipasto)
signifient en italien avant le repas. Ils évoquent tout ce qui peut
mettre en appétit, avec une liberté infinie. Les italiens ont créé
tout un monde autour des antipasti, ces petits amuses bouches (des
fois plus costauds), chaud, froids, tièdes que l’on déguste avec
l’apéritif ou comme entrée en ouverture du repas. Et le truc rigolo
c’est qu’ils sont souvent si variés et riches (il y a même des
fritures) que l’on finit par ne plus avoir faim…encore avant de
commencer (sauf pour certains, comme mon père qui dit toujours que
les antipasti lui ouvrent l’appétit 😉
Pour participer donc au 4ème Défi de
Chef Damien il suffit d’imaginer un petit quelque chose pour
commencer le repas : léger comme des légumes, plus costaud comme de
la viande marinée, de la charcuterie, des boulettes, des verrines,
des brochettes, des cuillères… à vous de donner libre cours à
votre imagination !
Déposez votre recette d’antipasti du 3 au 31 mai inclus sur ce formulaire ICI (il faut impérativement déposer la recette sur le site de 750g, autrement elle ne pourra être prise en compte).

Les 3 recettes les plus créatives
remporteront les prix offerts par la partenaire Les deux Siciles (épicerie fine en ligne avec de
très beaux produits artisanaux et authentiques que je vous invite à
découvrir ICI)
Vous comprenez donc maintenant une des
raisons de la recette d’aujourd’hui : un clin d’oeil à la Sicile et
à ces magnifiques produits.

Le jury est composé de Chef Damien bien
sûr (Le petit journal de Chef Damien) de Silvia (Savoirs et Saveurs),
Mamina (Et si c’était bon ?), Carole (Alter Gusto), Jojo (Nuage de Lait) et de moi-même.
Bon jeudi et à vos fourneaux !
Involtini (roulés) de poisson gratinés
aux pistaches et citron
(pour 8 personnes si servis en antipasti et 4
personnes si servi en plat)
– 450 g de filet de poisson (cabillaud,
dorade, bar, sardine…)
– 150 g de chapelure (si possible maison)
– 60 g de parmesan râpé (dans l’idéal
du pecorino sicilien peu affiné)
– 30 feuilles de persil plat
– 30 feuilles de cerfeuil
– 50 g de pistaches (ou de pignons)
– 40 g de raisins secs
– le zeste de deux citrons
jaunes non traités et le jus d’un citron
– huile d’olive vierge extra, une pincée
d’origan, sel et poivre
1. Préchauffer le four à 200°C (mode
grill). Sauter dans une poêle la chapelure
avec 2 cs d’huile d’olive et l’origan. Saler et poivrer.
2. Mixer par à coup les herbes avec le
parmesan et les pistaches. Ajouter les raisins, 30 g environ d’huile
d’olive, les zeste et jus des citron puis la chapelure aromatisée.
On doit obtenir une sorte de pesto mais plus sec et émietté (une sorte de panure).
3. Saler les filets de poisson, les
aplatir entre 2 feuilles de papier cuisson à l’aide d’ne casserole.
et les couper en rectangles de 10 cm, étaler dessus une partie de la
farce, les rouler sur eux-même et fixer avec un cure dent. Procéder
de même avec le reste des ingrédients.
4. Poser les roulés dans un moule huilé
ou une plaque recouverte de papier film et poser le reste de
chapelure aromatique dessus. Verser un filet d’huile d’olive, saler
et cuire pendant 8 à 10 minutes. Servir chaud ou tiède, coupé en
deux, dans des mini-assiettes.
Roulés de poisson gratinés à la sicilienne

Versione italiana 

Quando li preparo e li mangio mi sento
quasi su un terrazzo che affaccia sul mediterraneo, inizio sera
quando c’è ancora luce e il blu del mare diventa più intenso.
Questi involtini strizzano l’occhio alla Sicilia, alla sua cucina
creativa dove anche i resti di pane (basta pensare alla mollicata)
diventano gustosi. Una piccola improvvisazione ispirata alle sarde a
beccafico e agli involtini di pesce spada. Ho fatto un po’ a modo mio con i pistacchi, il cerfoglio, il limone ma l’anima del sud c’è. Sono
quei segretini come l’uvetta, le erbe e il croccantino finale che
rendono dei semplici involtini di pesce quasi raffinati.
Possono diventare antipasto o secondo e
soprattutto sono a prova di bimbo e veloci. Profumati e leggeri, cosa
chiedere di più?
Involtini di pesce gratinati ai
pistacchi e limone
(per 8 persone se servito come antipasto o 4
persone se servito come secondo)
– 450 g di filetto di pesce (orata,
cernia, spigola, sarda…)
– 150 g di pangrattato
– 60 g de parmigiano grattuggiato (o
ancora meglio del pecorino poco stagionato siciliano)
– 30 foglie di prezzemolo
– 30 foglie di cerfoglio
– 50 g di pistacchi (siciliani) (o di
pinoli)
– 40 g d’uvetta
– la scorza di due limoni non
trattati e il succo di uno
– olio d’oliva extra vergine, un pizzico
d’origano, sale e pepe
1. Scaldare il forno in modalità grill a
200°C. Far tostare in padella il pangrattato con 2 cucchiai d’olio e
l’origano. Salare e pepare. 
2. Passare al mixer (grossolanamente) le
erbe, 30 g d’olio circa, il formaggio e i pistacchi. Aggiungere
l’uvetta, la scorza e il succo dei limone e il pangrattato
aromatizzato. Si deve ottenere una specie di pesto sbricioloso
(panure).
3. Salare i filetti di pesce, schiacciarli
tra due fogli di carta da forno con un batticarne o una pentola (o
una macchina del caffè, metodo della suocera che funzione bene ;-).
Spalmare metà della panure, arrotolarli e fissarli con uno
stecchino.
4. Sistemare tutto in una teglia o placca
ricoperta di carta forno. Cospargere con il resto di panure, versare
un filo d’olio e salare. Cuocere per 8-10 minuti.
Servire caldo o a tiepido, tagliati in
due, su un piattino (con uno stecchino).

26 Commentaires

Commenter

Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer