Italie Pain Recettes de cuisine Toscane Végétarien

Pappa al pomodoro (soupe toscane de tomates et pain)

Pappa al pomodoro (soupe de tomates et pain de Toscane) - Tuscan tomatoes and bread soup
Pappa al pomodoro
La pappa al pomodoro, littéralement popotte-bouillie à la tomate (dans le sens destinée aux enfants, d’ailleurs pappa signifie souvent repas) est presque mythique un peu comme la salade panzanella. Une soupe toscane, paysanne et frugale à base simplement de tomates (bien mûres et savoureuses), de pain et de basilic. Un plat de recyclage, éloge de la simplicité (dans le même esprit que le pancotto des Pouilles)
C’est la soupe de l’été par excellence, des vacances, celle qu’on prépare bien à l’avance avec juste ce qu’on a sous la main : des tomates encore tièdes grâce au soleil, du basilic à peine cueilli dans le potager et des restes de pains rassis (idéalement toscan et sans sel, le pane sciapo). De notre côté, vu que ces conditions ne sont pas toujours réunies, nous allons faire semblant que nous sommes à la campagne ;-).

Les deux grands secrets (en même temps il y a genre 4 ingrédients) sont bien sûr la qualité des tomates (je sais qu’à Paris c’est souvent le parcours du combattant 😉 mais aussi du pain qui doit avoir de la mâche pour donner cette texture un peu dense et très agréable à la soupe.
Je vous avais d’ailleurs déjà proposé une version plus moderne de la pappa al pomodoro che j’avais servie (comme je le fait souvent même si c’est moins toscan 😉 avec des morceaux de burrata. Ici vous avez vraiment la recette traditionnelle.
À faire et à refaire jusqu’à la fin de l’été (voir en octobre s’il fait encore beau) où les tomates seront encore meilleures.
Pappa al pomodoro (soupe de tomates et pain typique de la Toscane) (pour 4 personnes)
 
  • 800 g di tomates bien mûres (coeur de boeuf, Roma, olivettes…)
  • 20 cl de bouillon végétal
  • 200 g de tranches de pain de campagne (si possible au levain)
  • 2 gousses d’ail
  • 8 feuilles de basilic frais
  • 6 cs d’huile d’olive vierge extra
  • sel et poivre
 
1. Laver et couper en morceaux les tomates. Couper le pain en petits dés. Eplucher les gousses d’ail, les couper en morceaux. 
2. Les faire rissoler dans une casserole avec 2 cs d’huile d’olive et 4 feuilles de basilic. Ajouter les tomates et portez à ébullition. Incorporer ensuite le pain et le bouillon chaud puis faire cuire à petits bouillons pendant une dizaine de minutes, tout en mélangeant avec une cuillère en bois. Eteindre, saler, poivrer, ajouter le reste de l’huile et laisser reposer la préparation au moins une demi-heure si pas plusieurs heures.
3. Servir tiède ou froid avec une feuille de basilic.
Vous pouvez la préparer la veille, c’est en effet encore meilleur le lendemain quand toutes les saveurs auront diffusé.

32 Commentaires

  • Simplicité peut-être, mais un régal c'est sûr. J'adore ce genre de recette, je la mets d'ailleurs de côté pour l'essayer!

  • Entièrement d'accord : les meilleures choses sont les plus simples.
    Cette soupe est parfaite pour la saison, je testerai 🙂
    Bises.

  • Je ne résiste pas une seconde à l'appel des fruits rouges!:-) cette soupe est pour ce soir!!! Merci du partage!..
    Bonne soirée à vous

    • Excellente cette soupe, j'en raffole!!!pour 4 peut-être mais pour moi seule sûrement:-)!!!!
      Bonne nuit à vous!…

    • Hi hi vous avez bien raison, comment résister ? 😉
      Ravie qu'elle vous ait plu, c'est vrai qu'elle se laisse manger très facilement…
      Bonne nuit également !

  • Rien que de voir la recette, je repense au pain que mon arrière grand-mère ( italienne ) me faisait tremper dans sa sauce tomate quand elle était tiède et qu'elle avait fini de la préparer. Voilà une madeleine de Proust que j'ai failli oublier. Merci à toi.

    • Merci à toi, ravie d'avoir fait ressurgir une très belle madeleine de Proust… j'imagine très bien la scène : tendre et gourmande.

  • Tout à été dit précédemment … Elle me tente énormément !!
    Vous l'avez tellement bien décrite que je me l'imagine déjà en bouche ^^
    Merci Edda et belle journée
    Martine

  • hmmm… je sens que ça va y passer ça. C'est tout à fait le genre de plat que j'affectionne pour le soir en été, simple, assez rapide et surtout préparé la veille donc rien à faire avant de manger pour se mettre à table (et oui cuisiner après manger ce n'est pas un souci mais avant de manger je n'ai jamais la motivation … j'ai trop faim ^^ )

  • Une soupe que j'avais découvert lors d'un atelier chez Alba et que j'avais adoré. A tester à la maison maintenant

  • Bonjour,
    J'aime me promener sur votre blog qui sent bon le soleil de Méditerranée, quelque soit la saison !
    En ce moment, en Alsace, il pleut et il fait frais : le temps idéal pour tester votre recette et mettre du soleil dans nos assiettes !
    Tout le monde a aimé, même mon mari qui n'est pas fan de soupes. 😉
    C'était dépaysant et ça nous a changé de nos recettes alsaciennes.
    Merci pour le partage ! 🙂

  • Actuellement en vacances en Toscane j ai goûté cette merveille 🍅🍅🍅 hier soir à Sienne à l Osteria …je me réjouis de pouvoir la refaire cet été ! Merci Edda 😄🇮🇹

  • Bonjour Edda,
    Merci pour cette recette ! Mais 2 questions : peut-on éplucher les tomates? Est ce meilleur et comment réaliser le bouillon végétal…

    • De rien ! Oui et on peut aussi utiliser de bonnes tomates épluchées en boîtes (entières ou bien concassées). Pour le bouillon je trouve que ça n’apporte pas vraiment de plus car ici le but c’est vraiment d’avoir le goût de la tomate pure et le parfum du basilic, les ingrédients se suffisent.
      Après bien sûr vous pouvez en mettre. Pour le bouillon végétal italien, il faut faire cuire 2 branches de céleri coupées en gros morceaux, 1 gros oignon jaune, une ou deux petites carottes épluchées et coupées en gros morceaux et un peu de persil plat et une belle pincée de gros sel dans une casserole d’eau (trois litres environ) d’abord à froid et puis le porter à frémissement pendant 30-40 minutes environ, filtrer ensuite.
      Bonne journée !

  • J’ai découvert par hasard cette recette sur un autre site. Mais en ce qui concerne les recettes italiennes, je vais toujours voir si Edda n’en n’a pas une meilleure version (ce que j’ai fait également avec la sbriciolata, que je vais réaliser cette semaine…). Et j’ai bien fait!! Des tomates du jardin à profusion et une météo exécrable hier: ce fut notre repas hier soir, et malgré le peu d’enthousiasme de mon mari quand je lui ai parlé de « soupe à la tomate », nous avons beaucoup aimé et il en redemande!

Commenter

Partagez
Tweetez
Enregistrer