Livres cuisine Recettes de cuisine

All’ombra dei mandorli in fiore de Rossella Venezia, un hymne aux amandes

All'ombra dei mandorli in fiore de Rossella Venezia, un livre de recettes italien avec les amandes
All’ombra dei mandorli in fiore
Un autre rendez-vous avec un livre de cuisine italien, un des mes derniers coups de coeur : All’ombra dei mandorli in fiore de Rossella Venezia (qui signifie à l’ombre des amandiers en fleurs), une autre blogueuse de talent. 
Comme vous pouvez imaginer, et bien il parle des amandes, des recettes avec des amandes, salées, sucrées, rapides, plus longues mais surtout de la fascination (que je partage complètement) pour ce fruit.
Un très beau livre qui sort des sentiers battus de par l’approche et le type de recettes.


Qu’est-ce qu’on y trouve ?

Il s’agit bien sûr d’un livre de cuisine mais qui s’intègre dans une nouvelle collection celle autour d’un produit (tient cela me rappelle quelque chose ;-).
Il y a donc quelques notes d’histoires, d’utilisation de l’amande et de belles photos des amandiers en fleurs que l’auteur a visité notamment en Sicile.
Ensuite l’on passe aux recettes très variées et très bien expliquées… Divisées en parties classiques : recettes salées et sucrées avec des sous parties adorables : recettes minute ou celles où on a le temps.
On y trouve donc par exemple un simple pesto ou du lait d’amandes et puis de vraies belles recettes comme des flans d’asperges, des gâteaux aux amandes, des biscuits…
C’est un livre créatif (il n’y a presque pas de recettes classiques… si pas revisitées), qui reste très accessible mais toujours avec une réflexion derrière : au niveau du goût, de la texture, de l’association d’ingrédient.
C’est un livre passionné, gourmand, très soigné tant au niveau du papier que des photographies et surtout bien inspirant qui nous fait encore plus aimer l’amande.
Ce que j’ai aimé
Le raffinement essentiel, recherché mais simple en même temps (les recettes, sauf peut-être une ou deux, ne sont pas techniques du tout, elles sont très maison). Il y a un sens du goût, de la beauté et de légèreté qui est rare je trouve.
J’ai beaucoup aimé les associations d’ingrédients souvent intuitives (par exemple les fruits rouges ou les fruits à noyau avec les amandes) mais toujours avec un plus. On sent que l’auteur s’est beaucoup investie. 
Je ne saurais vous dire qu’elles sont mes parties préférées… j’ai peut-être un faible pour les recettes salées avec les pâtes, les légumes et les recettes sucrées minute. Mais bon, il y en a vraiment pour tous les goûts (tartes, gâteaux, crèmes, rôtis…)
En somme un très beau livre sur les amandes, intéressant et inspirant. Si vous comprenez l’italien et vous aimez les amandes (et tous les autres fruits à coques comme moi), n’hésitez pas.
Livre de : 130 pages
Prix : 24,90 €
Éditions : Biblioteca culinaria
Imprimer

10 Commentaires

  • Edda cara… io non so cosa dire..
    Avevo scritto un commento ma pare non essere stato registrato.
    lLe tue parole mi hanno emozionata tantissimo!
    Non sai le volte che ti ho pensata cucinandolo e fotografandolo, questo libro…
    Le mandorle che anche tu tanto ami e tanto conosci!
    Grazie davvero, oggi mi hai fatta felice.
    A presto, spero.
    E un abbraccio forte, intanto.

    • Bonjour Valérie,
      Le site indiqué est celui de la maison d'éditions 😉 et ils envoient aussi à l'étranger. Sinon pour plus de simplicité vous pouvez le commander sur Amazon italien.

  • Je reve de comprendre et de parler couramment l'italien. C'est une si jolie langue. mes garçons vont justement à Rome avec le college la semaine prochaine

  • La photo de la couverture me rappelle un gâteau italien que j'ai goûté toute petite. Un gâteau qui se gardait longtemps et dont la voisine m'offrit plusieurs fois un petit morceau. Quel délicieux souvenir, et comme j'aimerais la recette de celui-ci !

  • […] 1. Préparer le amandes caramélisées. Faire torréfier les amandes entières dans une poêle bien chaude quelques minutes (elles ne doivent pas colorer). Ajouter ensuite le sucre, l’eau et mélanger. Laisser cuire à feu moyen-doux en mélangeant de temps à autre jusqu’à ce qu’il se forme un caramel qui enrobe les amandes. Les verser sur du papier cuisson en les éparpillant bien puis laisser refroidir (cela prend une dizaine de minutes).2. Pendant ce temps, préparer le parfait. Fouetter la crème bien froide jusqu’à ce qu’elle devienne mousseuse presque ferme (voir mes conseils pour réussir la crème fouettée et chantilly) puis la couvrir de film alimentaire et mettre au frais.3. Mixer grossièrement 100 g d’amandes pour obtenir une sorte de pralin plus gros et couper le reste en deux et garder de côté dans un endroit secs.  (elles serviront pour garnir).4. Verser la moitié du sucre (60 g) dans une casserole avec le Marsala puis ajouter les jaunes d’oeufs. Mélanger et laisser cuire au bain-marie ou à feu très doux tout en fouettant jusqu’à ce qu’ils doublent de volume et deviennent plus mousseux. Il faudra environ 5 à 10 minutes comme pour un sabayon. Verser le tout dans un bol et continuer de fouetter jusqu’à ce qu’ils deviennent plus clairs et gonflés. Ajouter ensuite les amandes caramélisées et concassées.5. Dans un autre bol, bien propre, ou la cuve d’un robot, fouetter les blancs d’oeuf avec la moitié du sucre (60 g) jusqu’à ce qu’ils deviennent mousseux et brillants.6. Incorporer ensuite la crème fouettée et les blancs aux jaunes d’oeufs montés, en alternant crème et blancs d’oeufs et en procédant très délicatement par mouvements circulaires du bas vers le haut et en soulevant la préparation de manière à conserver le maximum d’air. On doit obtenir une belle mousse aérienne et homogène avec des petits morceaux d’amandes.7. Verser la préparation dans deux moules à cake (on peut les recouvrir de film alimentaire pour faciliter le démoulage) ou 12 moules à muffins en silicone par exemple… ou ce que l’on veut ou a sous la main, même des verrines. L’essentiel est de tapisser avec du film alimentaire si le moule est rigide et notamment s’il est en céramique par exemple (je vous conseille en tous cas, le métal).8. Garder au congélateur au moins 6 heures pour des moules individuels et 12 heures si des moules à cake.9. Une demie heure avant de servir (ou même bien avant, ça se conserve, voir mon article sur la sauce au chocolat à l’eau), préparer la sauce. Porter à frémissement le Marsala avec le sucre jusqu’à ce que ce dernier soit fondu. Ajouter la chocolat, baisser le feu et laisser cuire quelques minutes, le temps que la sauce épaississe un peu et nappe la cuillère (sachant qu’elle va encore épaissir en refroidissant).Démouler le semifreddo ou parfait et servir avec le reste des amandes caramélisées et un filet de sauce au chocolat.Conseils :– Conservation : le parfait peut se conserver jusqu’à deux semaines au congélateur. Je vous conseille dans de cas, de faire caraméliser les amandes pour la garniture quelques heures avant de servir.– La sauce aussi se conserve plusieurs jours au frais? La faire légèrement tiédir avant de servi– Si vous n’avez pas d’amandes sous la main ou souhaitez gagner du temps vous pouvez les remplacer par du pralin (notamment celui des magasins bio) ou même du praliné (60 g environ) maison ou pas. Certes la texture sera plus homogène et moins séduisante je trouve (et c’est moins sicilien) mais ça reste très bon.– Si vous n’avez pas envie de fouetter les jaunes dans la casserole (il faut un peu de patience) vous pouvez procéder en versant le sirop chaud sur les jaunes tout en fouettant (pâte à bombe) comme dans ce semifreddo au café.– Pour mettre encore plus en valeur les amandes, omettez la sauce au chocolat… ou bien préparez-en en double si vous êtes très fan– Sur le même principe, vous pouvez préparer un parfait aux pistaches ou aux noisettes.– La recette est inspirée d’une ancienne recette sicilienne de la famille d’une amie, modifiée sur plusieurs points (proportions, quantité de crème, de blancs, de sucre, cuisson des jaunes..) sur le modèle de mon semifreddo au citron, reportée dans un joli livre sur les amandes dont je vous ai parlé, All’ombra dei mandorli in fiore. […]

Commenter

Partagez
Tweetez
Enregistrer