Apéritif & antipasti Poisson Recettes de cuisine Recettes de fêtes Recettes du monde

Blinis au sarrasin

Blinis maison au sarrasin
Blinis au sarrasin

Depuis des années les blinis (ou blini) au sarrasin sont des incontournables des fêtes chez nous. Ou même simplement d’un bon dîner avec du superbe saumon fumé, encore meilleur si sauvage ou bien, avec des oeufs de saumon ou un peu de caviar si on veut faire les luxueux. C’est extrêmement facile à réaliser, ils sont souvent meilleurs que ceux achetés pour la simple raison qu’ils sont plus frais. Vous pourrez bluffer vos invités sans vous casser la tête.

Les blinis sont originaires de Russie et des pays limitrophes même si nous savons que le principe (des crêpes plus ou moins épaisses) traverse le monde entier. La particularité est donné par la farine de sarrasin (les bretons seraient d’accord 😉 et dans certaines recettes par la présence de lait fermenté ou même de kéfir dans la pâte.
Les blini traditionnels et plus anciens, s’apparentent plus à une pâte à pain plat (avec du levain) cuite ensuite dans le four. Nous avons plutôt l’habitude de déguster une version plus moderne (blintz que nous appelons blinis) avec des oeufs (sans levain mais souvent avec de la levure).
Je vous donne ici une recette très simple que je prépare depuis un bout de temps et qui est impeccable (et se prépare avec des ingrédients du placard).
La farine de sarrasin va apporter une saveur plus profonde et rustique qui les rendent uniques.
Blinis au sarrasin
Blinis maison
Blinis au sarrasin (pour une trentaine, 6 personnes)
  • 80 g de farine ordinaire (T55 ou T45)
  • 80 g de farine de sarrasin
  • 30 cl de lait frais entier
  • 2 oeufs entiers
  • 3 ou 6 g de levure sèche de boulanger (voir plus bas mes notes*)
  • une pincée de sel
1. Séparer les blancs de jaunes d’oeufs. Mettre les premier dans une cuve ou un saladier bien propre (sans traces de gras), recouvert de film alimentaire.
2. Dans un autre saladier mélanger les deux farines, la levure, le sel et les jaunes d’oeufs puis incorporer en fouettant le lait de manière à obtenir une pâte fluide sans grumeaux (si besoin, passer le tout rapidement au mixeur. Recouvrir le saladier de film alimentaire et laisser reposer (lever) pendant une heure à température ambiante. La pâte va augmenter un peu de volume (légèrement) et il va se former des petites bulles.
3. Juste avant de cuire les blinis, fouetter les blancs d’œuf d’abord à petit vitesse puis moyenne jusqu’à ce qu’ils soient mousseux presque fermes. Incorporer les moitié des blancs dans la pâte délicatement en soulevant la préparation. Ajouter ensuite le reste de blancs et les mélanger délicatement par mouvements circulaires. On doit obtenir une pâte homogène et souple.
4. Chauffer une poêle à fond épais toute plate (ou bien, celle à crêpe va très bien). Mettre une noisette de beurre et le répartir sur toute la surface. À l’aide d’une cuillère à soupe, verser la pâte dans la poêle en essayant de former un disque. Prendre soin de bien séparer les disques d’au moins 1 cm. 
5. Cuire à feu moyen une minute de chaque côté (la crêpe sera prise, formera des bulles sur le dessus et sera un peu coloré sur le dessous) puis garder de côté sur une assiette. Procéder de même avec le reste de pâte.
Servir de suite avec de la crème fraîche et du saumon ou des oeufs de saumon par exemple.
Conseils :
– Les blinis déjà cuits donnent bien sûr le meilleur d’eux-même tout juste cuits et tièdes mais ils se conservent bien aussi, recouverts de film alimentaire, plutôt au frais, deux jours environ. Les réchauffer légèrement à la poêle avant de servir
– une fois refroidis, les blinis peuvent être congelés toujours bien envelloppés de film alimentaire
– il existe bien sûr beaucoup de recettes de blinis, le principe est toujours le même (au fond c’est un cousin des crêpes et un frère des pancakes) mais il y a souvent des petites variantes : on ne sépare pas les blancs des jaunes d’oeufs ce qui permet à la pâte de se garder crue plus lontemps mais ils seront moins moelleux. Il y a moins de farine de sarrasin. Ici j’ai opté pour cette quantité qui me convient bien surtout au niveau du goût mais les blinis lèvent un peu moins (le sarrasin ne contenant pas de gluten)
– Il est important d’incorporer les blancs d’oeuf montés tout de suite à la pâte et de cuire juste après. Autrement ils vont retomber et on annule tous ses effets
– *Concernant la quantité de levure en fonction de l’épaisseur que vous souhaitez, elle peut varier. Sur la photo les blinis sont assez fins (du fait de la quantité de farine de sarrasin et de la quantité de levure à 3 g). Mais il suffit d’augmenter la quantité de levure pour qu’ils soient plus épais. Dans le temps j’ai testé plusieurs variantes, toutes marchent.

20 Commentaires

  • Effectivement ils font fureur lors des fêtes de fin d'année et c'est un délice avec un saumon fumé. Mais attention de ne pas en faire trop car ils ne tiennent pas longtemps (c'est ma triste expérience) Bises

  • Ah le sarrasin, les bretons avaient bien compris que l'on pourrait faire des miracles. Peut-être l'ont-ils rapporté de leur nombreux voyages ??

  • Bonjour Edda,
    J'aimerais réaliser ces blinis pour le réveillon qui approche à grands pas…! Pour conserver au mieux leur texture, si je les fais 24h avant, vaut-il mieux les congeler ou les conserver sous film au réfrigérateur ? Merci et belle journée !

    • Bonjour Lauréline,
      Si vous ne devez les conserver que 24 heures, vous pouvez les garder au frais bien recouverts et après les réchauffer un peu à la poêle avant de servir.
      Faites-moi savoir et belle journée à vous !

  • Je les ai faits hier soir avec de l'omble chevalier fumé : délicieux ! Et nous avons mangé les restes au petit-déjeuner, réchauffés quelques secondes au micro-onde (le réchauffage au grille-pain testé en premier lieu les a trop durcis) : ils sont ainsi restés moelleux, un régal avec du beurre et du miel ! Merci pour cette recette.

  • Milles mercis pour ta recette ma Edda, elle va être très utile pour ma nouvelle recette. je n’oublierai pas de mentionné ton blog bien sur. Gros bisous

    • Question de goûts (et de gourmandise), la crème fraîche est plus onctueuse, le yaourt plus aqueux et un peu plus acidulé. La crème est la classique et tient mieux mais à vous de voir.

  • Bonjour Edda,
    Je cherchais dans votre blog la réponse à cette question: » peut on congeler les blinis? »
    Nous allons fêter Noël en Lozère, invités dans une maison de campagne, et préparons le repas du 24 au soir. Mon mari prépare un saumon Gravlax et je ferai bien des blinis avec un peu de noisettes en poudre dans la pâte. .. mais la cuisine est minuscule et nous ne sommes pas chez nous…. alors si on peut les congeler, c’est bien!
    Que me conseillez vous pour le faire au mieux et pour ensuite les servir le plus savoureusement possible?
    Merci Edda de votre réponse, et beau Noël avec vos proches!
    Annie

    • Bonjour Annie,

      Oui oui, vous pouvez les congeler tranquillement (quand ils sont froids bien sûr). Il suffira de les faire décongeler à température ambiante et puis de les réchauffer un peu avant de servir (poêle ou encore plus vite au micro-ondes).
      Très beau Noël à vous aussi !

Commenter

Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer