Brioches Brunch Desserts Recettes de cuisine

Brioche au sucre

Brioches au sucre, moelleuse, douces et faciles

Brioche au sucre

J’adore les brioches sous toutes leurs formes, j’en prépare chaque semaine depuis plus de vingt ans et c’est ici à Aix que j’ai recommencé à apprécier les brioches au sucre. Simples, moelleuses, je les préfère souvent à un croissant. Nombre de pâtisseries en font des bonnes (Weibel, Murat, Mathieu…) mais j’avais envie de brioches maison. La pâte est moins beurrée qu’une brioche parisienne, moins fondante et plus moelleuse (et plus simple aussi à réaliser). Plus du sud 🙂

Et vu que nous sommes au printemps (du moins sur la carte) et que Pâques approche (je l’associe toujours à de bonnes brioches parfumées comme la Colomba ou la Pigna dolce) j’ai aussi ajouté des oranges confites à l’eau de fleur d’oranger  mais ce n’est pas obligatoire bien sûr. Idéales pour le week-end (avec un thé ou chocolat chaud), le goûter, le matin de Pâques ou même pour décorer une table de fête ou à offrir aux invités en fin de soirée pour le petit déjeuner du lendemain. Un classique qui plait toujours.

Brioche au sucre, la recette gourmande

Brioche au sucre

Brioches au sucre (pour 6 personnes, 6 briochettes environ)

Préparation : 30 min (+ 2 à 3 h de repos) Cuisson : 15 à 20 min environ

  • 260 g de farine pour pain ou brioche (bonne farine de gruau, T45 ou manitoba ou un mélange de farine blanche 160 g + 100 g de farine d’épeautre blanche voir mon article sur les farines)
  • 8 à 10 cl (voire 6-7 cl selon les farines) de lait frais entier à température ambiante voire légèrement tiède (ou même d’eau tiède)
  • 2 oeufs entiers (100-120 g sans la coquille)
  • 100 g de beurre un peu mou
  • 80 g de sucre semoule ou de canne blond
  • 3 à 4 g de levure de boulanger sèche (ou 10-12 fraîches), 1 c à c environ
  • 50 g d’oranges confites coupées en dés (facultatif) (recette maison ICI)
  • 1 c à c de miel
  • eau de fleur d’oranger (voir mon article sur l’eau de fleur d’oranger) (facultatif)
  • une pincée de sel
  • sucre en grain pour la finition (celui pour les chouquettes)
  1. Fouetter les oeufs, peser 70 g environ et garder le reste à part pour badigeonner (couvrir de film alimentaire et garder au frais)
  2. Dans une assiette creuse ou un petit bol, tremper les oranges confites dans de l’eau de fleur d’oranger
  3. Dans un saladier ou la cuve d’un robot, mélanger la farine avec le sucre, ajouter la moitié du lait mélangé à la levure et au miel, puis le sel. Incorporer les 70 g d’oeuf et commencer à travailler la pâte jusqu’à ce qu’elle devienne souple, homogène et se détache des parois (elle sera un peu molle c’est normal). Ajouter le reste de lait peu à peu en vérifiant la consistance (la pâte doit être molle). Il faudra 5 à 10 minutes.
  4. Toujours en travaillant (avec le crochet si on a un robot) ajouter le beurre en trois fois en ayant soin de n’ajouter la deuxième dose que lorsque la première est bien absorbée (voir mon article sur comment réussir la brioche).
  5. Former une boule, couvrir le récipient de film alimentaire et laisser lever une heure environ dans un endroit tiède-chaud (dans l’idéal autour de 25°C) jusqu’à ce que la pâte double de volume.
  6. L’écraser ensuite sur un plan de travail  puis l’étaler la pâte en rectangle sur 1/2 cm d’épaisseur sur un plan de travail légèrement fariné. Parsemer d’oranges confites égouttées puis rouler en boudin. Séparer la pâte en 6 parts égales puis former des boules en repliant sur le bas et en les roulant sur le plan de travail pour qu’elles soient régulières.
  7. Poser les brioches sur une plaque recouverte de papier cuisson ou des des petits paniers en papier. Mettre dans le four éteint pendant une heure environ, elles doivent gonfler, augmenter de volume sans pour autant doubler.
  8. Sortir du four et badigeonner la surface du reste de l’oeuf passé dans une passoire (ce petit truc va donner une belle homogénéité) et saupoudrer de sucre en grain (on peut aussi l’ajouter après cuisson avec un peu de confiture mais je préfère ainsi).
  9. Préchauffer le four à 190°C (voire 200°C selon les fours) chaleur statique (ou si on l’a, chaleur tournante avec fonction vapeur, dans ce cas à 180°C).
  10. Enfourner pendant 15 minutes environ. Les brioches doivent dorer, cuire en dessous (vérifier). Déguster tiède

Conseils :

Conservation : ces brioches sont meilleures bien sûr le jour même, peu après la préparation mais elles se conservent un ou deux jours à température ambiante, recouvertes de film alimentaire. Pensez les réchauffer légèrement (même au micro-ondes) avant de déguster. Une fois cuites et refroidies on peut aussi les congeler dans des sachets (juste le sucre va un peu souffrir 😉

Pour vous organiser : si vous ne pouvez ou souhaitez faire tout le jour même vous pouvez procéder en deux fois : réaliser la première pâte et levée la veille puis mettre la boule (légèrement écrasée au préalable) au frais en recouvrant le saladier de film alimentaire et laisser lever une nuit. Il vous suffira de garnir, former, les boules et faire lever à nouveau avant cuisson le jour J. Certains forment déjà la brioche en rond et la laissent au frigo. Personnellement je préfère pas, il risque de se former une croûte et la forme (si sans moule) pourrait ne pas rester intacte.

La quantité de lait peut légèrement varier selon la farine (certaines, en général les meilleures ou plus complètes mais ici je vous déconseille ces dernières, absorbent plus d’eau). Commencez par moins puis ajoutez si besoin.

C’est une bonne base de brioche que vous pouvez agrémentez de confiture, chocolat, raisins secs…


20 Commentaires

  • Bonjour Edda!! Superbes photos qui donnent envie 😄 quel régal de déguster une bonne brioche bien moelleuse avec une tasse de thé ou café. Cela ensoleille la journée .
    Bon week end à toi. Bises. Sabine

    • Bonjour Vany,
      Si vous souhaitez cette texture moelleuse et légère je vous le déconseille (car elle lève moins bien) mais vous pouvez dans le sens que vous aurez quelque chose de différent un peu plus dense et rustique.

    • Ciao Ileana! Quando formi le palle (come per la frutta candita). Volendo anche nel ^rimo impasta ma meglio lasciarlo lievitare tranquillamente senza 🙂

  • Hum… Comme elle a l’air bonne! Chez nous aussi, tout le monde est fan d brioches, surtout faites maison! Celle d’hier était aux pralines. Le week-end prochain, j’irai piquer une recette de brioche de Pâques sur ton magnifique blog!

  • Bonjour Edda,
    Sans doute une petite erreur : il faut comprendre : ajouter le beurre (100g) en 3 fois ?
    Merci pour vos belles recettes ensoleillées, au plaisir de vous lire à nouveau
    Petit beurre

  • Bonjour Edda,
    Humm, la belle brioche, comme elle fait envie! Sucrée, dodue, moelleuse… comme votre petite Lydia, certainement! (vu passer la nouvelle sur fb). Félicitations, Edda! Cette naissance me remplit de joie pour vous et vos proches! 2 enfants, c’est un vrai changement, n’hésitez pas à lever le pied! Bravo, encore, et merci, d’avoir su continuer à nous régaler jusqu’au terme de votre grossesse! Mais, je m’interroge… Qui, dans quelques jours ou semaines, vous préparera un délicieux Tiramisu??? Je suis bien loin, mais j’aurais volontiers cuisiné pour vous!
    Savourez chaque minute!
    Myriam

  • J’ai testé cette recette qui me faisait de l’oeil et je confirme qu’elle est vraiment délicieuse ! J’ai eu une petite frayeur en voyant qu’elle ne levait pas, mais en faisant reposer plus longtemps, tout est rentré dans l’ordre. Je n’ai pas mis les écorces d’orange, juste de la fleur d’oranger, mais la prochaine fois j’en mettrai plus que la dose que j’ai mise ( 1c à café).
    En tout cas, superbe recette que je recommande et merci pour ce superbe blog! (Félicitations pour la petite Lydia au fait)

    • Mille merci Viridiana pour vos mots adorables, les félicitations et surtout pour l’enthousiasme ! Ravie que vous vous soyez régalés.
      Bon dimanche !

  • Bonjour Edda, j’ai rencontré un petit problème en voulant confectionner ces savoureuses briochettes … la pâte obtenue était très liquide et je me suis demandée s’il ne manquait pas un ajout de farine au poids initial de 260 g . Je n’ai utilisé que de la farine de blé T 45 , n’ayant plus de farine d’épeautre … je pense que cette dernière est plus dense que la farine de blé classique . le jus d’orange était -il trop important ? le beurre fondu utilisé contenait-il trop d’eau ? Mystère … en tout cas, de belle boule constituée ? que nenni ! ( sourire ) mais on ne peut pas réussir à chaque fois, n’est ce pas ? :-)) bonne fin de journée à vous , en Provence . J’espère que vous avez beau temps ; ici dans ma région, nous avons été inondés .. de la boue partout !

    • Bonsoir Francine,
      Merci pour le message adorable !
      Oui cela peut être du à la farine (elles peuvent varier énormément) même si la pâte en soi doit être molle et un peu collante (mais pas liquide ;-). Dans ce cas mieux vaut ajouter le lait peu à la fois (on peut même arriver à la moitié) et en même temps que les oeufs de manière à se rendre compte (je vais le préciser). Ah autre chose, le beurre ne doit pas être fondu mais crémeux et incorporé peu à peu de manière à ce que la pâte puisse l’absorber.
      Oh ici aussi il pleut (incroyable oui) un peu au quotidien depuis presque un mois… vivement le vrai été ! Et bon courage pour la boue 😉
      Belle soirée !

  • Merci Edda! Cette brioche est régal et un succès total chez moi :-)! Mes enfants veulent offrir cette brioche à leurs enseignants pour le dernier jour d’école!
    Petite question : où trouvez-vous les petites caissettes?
    Merci encore et très belle journée,
    Anaïs

    • De rien, ravie ! Je les ai trouvées il y a quelques mois chez Monoprix, sinon certains magasins un peu concept store en vendent ou en ligne.
      Belle journée !

Commenter

Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer