Angleterre Boissons Recettes de cuisine

Cooler au concombre (cocktail sans alcool)

Cooler au concombre cocktail avec ou sans alcool

Cooler au concombre (cocktail sans alcool)

Youpi, le soleil est là, la lumière, la chaleur douce, ça fait tellement de bien ! Pour vous rafraîchir je vous propose un cocktail sans alcool tout vert et très bon : un cucumber cooler (c’est à dire au concombre si si essayez !). Le cooler est un cocktail avec ou sans alcool d’origine anglo-saxonne à base de légumes ou de fruits frais, mixés ou centrifugés. Le plus connu est celui au concombre, étonnant et très rafraichissant mais on peut optez pour d’autres légumes ou fruits. Personnellement je pourrais en boire des litres 😉

Ici ma patte consiste dans les herbes, cela le rend encore plus aromatique mais à vous de voir. Le citron et l’eau pétillante apportent encore un plus de fraîcheur. Vous pouvez aussi, si le vert vous freine un peu, opter pour mon jus de fraises et concombre d’il y a des années et qui donne l’illusion de la pastèque et donc de l’été. Je trinque avec vous et surtout vous invite en terrasse à papoter au soleil ?

Cucumber cooler cocktail au concombre sans alcool

Cooler au concombre (cocktail sans alcool)

Cucumber cooler, cocktail au concombre (sans alcool) (pour 4 personnes)

Préparation : 10 min

  • 2 concombres moyens
  • 2 cl de jus de citron vert
  • 1 cl de sirop de sucre
  • 20 glaçons
  • eau gazeuse
  • 6 feuilles de basilic  (facultatif)
  • 4 feuilles de coriandre (facultatif)
  1. Laver et éplucher les concombres et les couper en dés.  Lee mettre dans le blender (ou le bol du robot) avec le sirop de sucre, le jus de citron vert, les herbes et la moitié des glaçons.
  2. Mixer jusqu’à obtenir un jus homogène puis filtrer avec une passoire (de manière à retenir les éventuelles fibres des herbes).
  3. Verser dans des verres ou une carafe, ajouter des glaçons et compléter avec de l’eau gazeuse. Servir bien frais. 

Conseils :

Vous pouvez omettre les herbes. Dans ce cas vous n’aurez pas besoin de filtrer la préparation. Vous pouvez le conserver au frais deux à trois heures.

Variantes : remplacez la coriandre avec de le menthe. Mixez la moitié du concombre avec l’autre moitié de fraises… et vous aurez l’impression de boire un jus à la pastèque ! Préparez un Rabbit cooler en mélangeant 40 cl de jus de carottes avec 2 cl de jus de citron.

Avec alcool : ajoutez un peu de gin.

La recette est issue de mon dernier livre Cocktails Super Facile dont je vous ai parlé avec énormément de recettes du monde, anecdotes…

10 Commentaires

  • Lorsque je fais du tzatziki, je presse les concombres râpés dans une passoire. Je récupère une grande quantité de jus et j’en fais également un coktail avec du citron, du sucre, de l’eau gazeuse et éventuellement du gin! La prochaine fois j’essaie d’y ajouter du basilic!

  • 1 cl de sirop de sucre = c’est combien d’eau pour combien de sucre
    Une recette que j’ai envie d’essayer si la production de concombre est aussi bonne cette année que l’an passé.
    Merci pour toutes vos recettes

    • Bonjour Amélie,
      En général dans le sirop de sucre (surtout dans ce cas pour cocktail) il y a la même quantité de sucre que d’eau donc ici 5g et 5g environ portés à frémissement… mais vaut mieux en préparer en plus grande quantités comme vous pouvez imaginer.
      Merci à vous pour la fidélité et tenez-moi au courant !

  • Bonsoir chère Edda, merci de nous régaler avec toutes ces recettes. Super fidèle à ton blog que j’ouvre toujours en priorité, je viens de faire l’acquisition de ton livre : CUISINER LES PRODUITS MEDITERANEENS, que du bonheur ! le livre : UN DEJEUNER DE SOLEIL me fait très envie, mais je ne sais pas où l’acheter pour que le prix soit acceptable. Aurais-tu une idée? Merci d’avance, et aux prochaines recettes avec très grand plaisir. Bonne fin de semaine. Patrice.

    • Mille merci Patrice pour l’enthousiasme, la fidélité et pour l’intérêt porté à mes livres ! Ravie que tu trouves ton bonheur ici. Concernant Un déjeuner de soleil en Italie, malheureusement il n’est plus en production (et je n’en ai plus) d’où les prix exorbitants sur le net. Je peux essayer de contacter mon éditrice et voir s’il est possible de le faire imprimer sur demande (ce sera plus cher que le prix de couverture forcément), c’est la seule possible solution que je vois. Je te tiens au courant.
      Belle fin de semaine également !

Commenter

Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer