Bébé & enfant Desserts Recettes de cuisine Régimes & occasions

Beignets aux pommes et trois astuces pour les réussir

Beignets pommes recette et astuces

Beignets aux pommes et trois astuces pour les réussir

Les beignets aux pommes sont irrésistibles ! La recette qu’on improvise un après-midi à la maison, qui évoque des souvenirs doux et simples. Je vous donne aujourd’hui la recette (enfin, une des recettes) et trois astuces pour les réussir. Typique italienne, notamment de la région du Trentin-Haut Adige (où il y a une superbe production de pommes) même s’ils y a aussi des versions traditionnelles en Lombardie, dans le Frioul… et désormais ils se dégustent tout le long de la botte pour le plus grand plaisir de tous. Et bien sûr, c’est un intemporel aussi en France et dans d’autres pays d’Europe 😉

Souvenirs d’enfance… de goûters d’automne, de parfums uniques et rassurants qui embaument la maison (et que j’ai retrouvé chez moi toute la soirée). Au fond ce sont des pommes trempées dans une pâte puis frites, avec cette robe si séduisante et ce coeur moelleux et fruité. Il existe énormément de versions, même avec les mêmes ingrédients. Ici vous avez celle avec la pâte à base de lait (il faut que je retrouve celle avec la bière très bonne aussi) qui est vraiment comme celle que je dégustais petite.

Et maintenant, avant la recette, les astuces pour réaliser des beignets les yeux fermés

1. Les dimensions comptent !

J’ai essayé plusieurs découpe de pommes et finalement je suis arrivée à la conclusion que en morceaux c’est mieux (à moins d’avoir vraiment des pommes très fermes, du coup on peut faire des tranches larges comme la pomme pas trop fines). Il y plus d’équilibre entre le coeur et la pâte et la cuisson est plus rapide

2. La pâte fluide

Elle doit avoir la juste consistance, fluide un peu comme une pâte à crêpe épaisse, pour pouvoir enrober le fruit complètement mais en même temps rester discrète, pas trop épaisse. Ici il y a environ le double de lait par rapport aux oeufs et presque la même quantité de lait que de farine. Le bicarbonate ou la levure vont permettre de donner un côté léger et aérien lors de la cuisson (on peut aussi opter pour des blancs en neige mais il faut agir vite car moins stable). Elle est un peu sucrée (meilleur à la dégustation) et parfumée (si on aime).

Sachez qu’il existe énormément de recettes (avec plus ou moins de lait, d’oeufs, que des jaunes, plus de farine ou même moins…) Je vous donne le résultat qui nous a conquis.

3. La cuisson magique

Oui je sais c’est une friture mais une friture vraiment sans problèmes (à moins de tout oublier et faire brûler). Il y a deux grands secrets (enfin pas vraiment secrets 😉 dont je vous ai parlé à propos de mon article réussir la friture : la température de l’huile (on peut faire sans thermomètre c’est souvent mon cas d’ailleurs) autour de 170°C et la patience, car il ne faut pas tout frire à la fois mais en petites quantités. Ainsi la température ne va pas baisser brutalement et chaque beignet aura la place pour dorer tranquillement. Pour le reste cela se fait tout seul (faites quand même attention à l’huile chaude quand vous récupérez vos beignets) et quel plaisir au final !

Beignets aux pommes

Type de plat: Dessert
Cuisine: Italienne
Temps de préparation: 10 minutes
Temps de cuisson: 20 minutes
Temps total: 30 minutes
Portions: 4 personnes
Auteur: Edda Onorato

La recette classique des beignets aux pommes et trois astuces pour les réussir

Imprimer

Ingrédients

  • 3 pommes moyennes (type à cuire, Golden, Reinettes...)
  • 2 oeufs entiers
  • 20 cl lait frais entier
  • 160 g farine ordinaire (T55) ou T65
  • 50 g sucre + pour la finition
  • 20 g beurre fondu
  • 2 c. à café cannelle (ou d'épices à pain d'épice) facultatif
  • 1 c. à café bicarbonate alimentaire ou levure chimique
  • huile pour le bain de friture (arachide...)

Instructions

  1. Dans un saladier, mélanger les oeufs avec le sucre, la cannelle, le beurre et le lait. Tamiser la farine avec la levure puis l'incorporer au reste des ingrédients avec un fouet de manière à ne pas avoir de grumeaux.

  2. Eplucher les pommes, les couper en quartiers puis en deux.

  3. Dans un poêle un peu profonde faire chauffer l'huile (6 cm de hauteur environ) à 170°C (sans thermomètre : en y plongeant un morceau de pain, il doit se former plein de petites bulles autour et il ne doit pas brûler).

  4. Plonger un morceau de pomme dans la pâte puis le plonger dans l'huile (faire attention à procéder délicatement pour éviter des éclaboussures). Procéder de même avec un tiers des pommes. Les faire dorer des deux côtés (il faudra environ 5 minutes) puis les poser sur du papier absorbant et saupoudrer de sucre. 

  5. Procéder de même (en trois fois donc) avec le reste des pommes. Servir de suite encore chaud (pas bouillant non plus).

Notes

Conseils :

Conservation : ainsi que vous pouvez l'imaginer, ces beignets sont délicieux tout juste préparés, avec la texture parfaite : un léger croustillant dehors, du fondant dedans... Une fois refroidis l'enrobage prend l'humidité (normal et c'est la faute à personne)... mais ça reste quand même très gourmand. Vous pouvez aussi, les préparer, puis les réchauffer à 180°C au four avec de servir (ça les améliore)

Pâte de base : il existe énormément de version (si vous avez la vôtre qui est votre préférées ne changez rien), je vous donne celle dont les proportions Pomme/lait/farine/oeufs nous a beaucoup plus, à la juste fluidité et au bon goût.

Il faut aussi que je remette les mains avec une super recette à la bière que j'avais testé il y a longtemps, pour la partager avec vous.

Variantes : vous pouvez aromatiser la pâte avec des zestes d'agrumes, d'autres épices, de l'alcool ou même rien du tout (en servant avec un sucre mélangé à de la cannelle à la fin par exemple). Vous pouvez remplacer le lait par du lait végétale comme le lait de riz ou d'amandes. Vous pouvez aussi au pire mettre de l'eau (mais c'est moins savoureux). Pour plus de moelleux, vous pouvez fouetter les blancs en neige et omettre la levure.

Recycler l'huile de friture : oui c'est possible, il vous suffit de la faire refroidir puis de la filtrer (sans miettes cuites par exemple) et de la garder dans une bouteille à l'abri de la lumière

La recette est inspirée d’un croisement de plusieurs recettes régionales italiennes, issues de livres traditionnels comme Le ricette regionali italiane de Anna Gosetti della Salda (édité en 1957, que j’aime beaucoup et dont je vous ai souvent parlé) et  La cucina del Bel Paese (beaucoup moins précis mais tout aussi riche et qui existe aussi en version française)

18 Commentaires

Commenter

Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer